Internationales

Internationales

France

RFI, TV5Monde et Le Monde accueillent chaque semaine une personnalité au coeur de l'actualité internationale, politique, économique, scientifique ou culturelle. Emission présentée par Philippe Dessaint, de TV5Monde, Sophie Malibeaux, de RFI, et un journaliste du Monde. 52 minutes de commentaires et de décryptage.

Episodes

L’onde de choc du Brexit, comment l’Europe passera-t-elle le cap ?  

Internationales reçoit, ce dimanche 26 juin 2016, le Britannique Denis MacShane, auteur d’un livre au titre prémonitoire : « Comment la Grande-Bretagne quittera l’Europe ». Le Royaume-Uni a donc choisi le «Brexit», la sortie pure et simple de l'Union européenne. 51,9 pour le «out», et beaucoup de questions. Un Royaume-Uni divisé, fragilisé, avec l'Ecosse qui entend rester dans l'UE. Cameron out, la City en chute libre, et les dirigeants européens, stupéfaits, qui tentent de trouver des réponses face à cette situation inédite. David Mac Shane a été ministre britannique travailliste des Affaires européennes. Il analysera pour nous la situation de la Grande-Bretagne sans l'Europe, et de l'UE à 27. Londres désormais capitale d'une «Petite-Bretagne»? Au-delà du pari risqué de David Cameron, quelle part les travaillistes ont-ils dans ce fiasco ? Denis MacShane répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), Christophe Ayad (Le Monde), et de Philippe Dessaint (TV5Monde).

Daniel Cohn-Bendit, homme politique franco-allemand  

A coup sûr, à 71 ans, cet homme politique franco allemand a déjà eu plusieurs vies. Dany le Rouge, icône de Mai-68 en France, se transforme en conseiller municipal de Francfort, avant d'être, pendant 20 ans, une figure du Parlement européen. Acteur majeur de l'écologie politique, ce citoyen engagé a-t-il renoncé définitivement à l'action publique ? Nous parlerons d'un possible « Brexit », de la crise des réfugiés, de l'europhobie en Europe et son corollaire, la montée des extrêmes et la violence. Nous n'oublierons pas de l'interroger sur le football et l'Euro 2016, dont il est un commentateur reconnu. Dany Cohn-Bendit répondra aux questions de : - Sophie Malibeaux de RFI - Christophe Ayad de Le Monde - Philippe Dessaint de TV5Monde

Les représentants démocrate et républicain en France : Joseph Smallhoover et Stu Haugen  

L'élection américaine sur le plateau d'INTERNATIONALES, avec deux invités : l’un Démocrate, Joseph Smallhoover, l’autre Républicain, Stu Haugen, représentants de leurs partis respectifs, à Paris. Quels changements pour l'Amérique et pour le monde, le 8 novembre 2016 ? Dans 5 mois, les Américains choisiront le successeur de Barack Obama. La primaire Démocrate touche à sa fin, et l'affiche est à présent connue dans la course à la présidentielle. Pour la première fois, une femme sera candidate : Hillary Clinton, elle pourrait devenir la première présidente, même si son impopularité est réelle. Face à elle, celui qu'on n'attendait pas, le milliardaire Donald Trump, sans expérience politique, il a triomphé dans une campagne populiste et même démagogique. Au fait, quels changements dans la politique extérieure de la première puissance mondiale, en cas de victoire de l'une ou de l'autre ? Face à face, le représentant Démocrate en France, Joseph Smallhoover, et le Républicain, Stu Haugen, en débattront. Ils répondent aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), d’un journaliste du Monde, et de Philippe Dessaint (TV5Monde).

L'intellectuel libanais Ghassan Salamé  

La culture, fer de lance dans la lutte contre le terrorisme. INTERNATIONALES reçoit l’intellectuel libanais Ghassan Salamé, candidat à la succession de Irina Bokova à la tête de l’UNESCO. L’ancien ministre de la Culture du Liban peut se prévaloir d’une carrière de 40 ans dans l’enseignement supérieur à la tête, notamment, de l’Ecole des Affaires internationales de Sciences-Po Paris de 2010 à 2015, mais aussi de nombreuses années au service des Nations-unies, en tant que conseiller du secrétaire général Kofi Annan, puis envoyé spécial de l’ONU à Bagdad en 2003. Nous l’interrogeons sur son programme pour l’UNESCO, sur ses ambitions en faveur d’une organisation capable de contrer les dérives idéologiques des mouvements terroristes, par le développement des sciences, de l’éducation et de la culture. Nous évoquons l’actualité au Liban, la résilience de ce pays voisin de la Syrie, les difficultés liées à l’accueil des réfugiés syriens, et les blocages politiques qui font que le pays ne parvient pas à désigner un président à sa tête. Nous abordons également la question de la paix au Proche-Orient et l’initiative française censée relancer le processus de négociations entre Israéliens et Palestiniens. La solution à deux Etats est-elle encore possible ? Ghassan Salamé est interrogé par Philippe Dessaint (TV5-Monde), un journaliste du journal Le Monde et Sophie Malibeaux (RFI).

Pascal Boniface, directeur de l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS)  

L'émission «Internationales» reçoit Pascal Boniface, directeur de l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).  Pascal Boniface n'hésite pas à contredire Malraux : Le XXIème siècle ne sera pas religieux, dit-il, mais ...sportif !  On va beaucoup parler sport, ces prochains mois, entre l'Euro de football, le Tour de France, les Jeux Olympiques. Au travers de récents ouvrages, Pascal Boniface nous montre les enjeux diplomatiques et politiques qui sont la face cachée des médailles. Ainsi, les prochains JO de Rio, avec ses 10 000 athlètes, ses 200 délégations, et ses 4 milliards de téléspectateurs seront tout à la fois une vitrine et une tribune, où rivalités et tensions seront aux antipodes de l'apolitisme fondateur...  Le sport, enjeu stratégique, quand le Qatar mise sa visibilité mondiale sur le football, quand la Russie ne rompt pas avec le dopage de l'ère soviétique, quand François Hollande attend de l'Euro en France une embellie de sa popularité...   Géopolitique du sport, Pascal Boniface répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), de Christophe Ayad du Monde, et de Philippe Dessaint (TV5 Monde).

André Vallini, secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie  

L'invité d'Internationales est André Vallini, secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie. Les 23 et 24 mai 2016, Istanbul accueille le premier Sommet humanitaire mondial organisé par l'ONU. Jamais, sans doute, l'urgence n'a été aussi grande : 125 millions de personnes ont besoin d'aide, dans le monde, du fait des conflits et des catastrophes naturelles. Quelque 6 000 participants se retrouveront en Turquie, même si certaines ONG boycottent la rencontre. L'enjeu du Sommet : rapprocher l'action humanitaire d'urgence et l'aide au Développement, qui suppose une action dans la durée. André Vallini, en charge du Développement, représentera la France à ce Sommet. Nous l'interrogeons également sur la Francophonie, alors qu'il a récemment protesté contre le recours à l'anglais pour le représentant français à l'Eurovision. André Vallini répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), Philippe Dessaint (TV5 Monde) et Marc Semo (Le Monde).  

Frédéric Lefebvre, député des Français d’Amérique du Nord  

Primaire à droite : Frédéric Lefebvre défend les électeurs établis hors de France. L'émission «Internationales» reçoit ce dimanche, Frédéric Lefebvre, candidat à la primaire de la droite et du centre, et député des Français d’Amérique du Nord. Nous revenons avec lui sur le vote des Français de l’étranger, vote papier ou plutôt vote électronique qui a sa faveur ? Pourquoi le président des Républicains, Nicolas Sarkozy n’en veut pas ? Quels sont les risques de manipulation ? La multiplicité des candidatures et les primaires, une machine à perdre ? Nous évoquons également le passage en force de la loi el-Khomri sur le travail. Comment la droite s’y prendrait-elle pour résorber le chômage si elle revenait au pouvoir ? Les Français d’Amérique du Nord, qui sont-ils ? Comment vivent-ils la course électorale américaine ? Nous l’interrogeons également sur la négociation pour un accord de commerce transatlantique qui semble aujourd’hui dans l’impasse. Frédéric Lefebvre est interrogé par Philippe Dessaint (TV5-Monde), Sophie Malibeaux (RFI) et Béatrice Jérôme du journal Le Monde.

ONG humanitaires : le besoin d’indépendance  

Internationales reçoit ce dimanche deux acteurs de l’humanitaire en amont du sommet mondial qui doit se dérouler les 23 et 24 mai à Istanbul. Avec eux nous évoquerons la perspective de ce sommet mondial prévu à Istanbul. Pourquoi MSF a décidé de boycotter ce grand rendez-vous international des humanitaires ? Le durcissement du régime turc d’Erdogan est-il conciliable avec l’accueil d’un tel sommet ? Comment l’ONU gère sa relation avec les organisations humanitaires ? Celles-ci ont-elles leur mot à dire ? Comment l’action humanitaire se trouve parfois parasitée par les états ? Comment les ONG peuvent-elles garantir leur indépendance financière et opérationelle ? Et comment certaines organisations risquent de se retrouver réduites au rang de prestataires de certaines parties en conflit ? Faut-il répondre aux sirènes du secteur privé ? Invités : - Le docteur Mego Terzian, aujourd’hui président de Médecin Sans Frontières (France) est un pédiatre d’origine arménienne et de nationalité franco-libanaise. Son expérience avec MSF remonte à 1994 en Arménie en tant que traducteur, sa première mission en tant que médecin de MSF c’était au Sierra Leone en 1999, dix ans plus tard, il devient responsable du pôle urgences à MSF. - Roger Persichino, aujourd’hui consultant-action humanitaire, ancien d’Action contre la faim, Première Urgence, Aide Médicale Internationale, auteur notamment de « L’impartialité humanitaire, une vue de Damas » sur le magazine Grotius international-géopolitique de l’humanitaire. Nous évoquerons toutes ces questions dimanche 8 mai en direct des studios de TV5 Monde. Mego Terzian et Roger Persichino seront interviewés par Philippe Dessaint de TV5-Monde, Christophe Ayad du journal Le Monde et Sophie Malibeaux de RFI.

Michel Wieviorka, spécialiste des Mouvements sociaux  

Premier mai sous le signe de la contestation. INTERNATIONALES reçoit le sociologue Michel Wieviorka, spécialiste des Mouvements sociaux. Nous l'interrogeons sur le climat de contestation actuel, en France, le mouvement «Nuit debout» et autres mouvements citoyens en Europe. L'éventuelle inversion de la courbe du chômage en France serait-elle à même de changer la donne ? Que signifie la montée des extrêmes en Europe et aux États-Unis ? Face à ce constat, quelle est la responsabilité des partis de gouvernement ? Michel Wieviorka est interrogé par Philippe Dessaint (TV5Monde), Sophie Malibeaux (RFI) et Philippe Ricard (Le Monde).

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer  

La mobilisation contre le réchauffement climatique ne faiblit pas. INTERNATIONALES reçoit, ce dimanche 24 avril 2016, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, désormais chargée des Relations Internationales sur le climat. A son retour de New York, où une conférence des Nations unies a vu un nombre record de pays signer l'accord de Paris sur le climat, nous l'interrogeons sur les avancées et les blocages dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous faisons le point sur le développement des énergies vertes qui, selon elle, constituent une solution d'avenir pour l'Afrique, et qui ont bien du mal à s'imposer en France, notamment. Nous évoquons aussi la scène politique française et le spectre d'une débâcle de la gauche, ou quand les échecs des grands partis classiques ouvre la voie aux extrêmes. Ségolène Royal est interrogée par Philippe Dessaint (TV5Monde), Simon Roger du Monde et Sophie Malibeaux (RFI).

Le remise en cause de l’Occident avec Hubert Védrine  

L'invité d'Internationales est Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères. Pour Hubert Védrine, 70 ans après la création de l’ONU, la « Communauté internationale », dévenue véritable « tic de langage », reste un objectif encore inatteignable. Le modèle démocratique, la globalisation, les « valeurs occidentales » semblaient devoir s'imposer dans le monde entier après la chute de l'URSS, mais les équilibres sont rompus, le pouvoir émietté, les mentalités opposées. L'Europe elle-même apparaît plus que jamais menacée, ébranlée par une désillusion croissante des opinions publiques des 28. Hubert Védrine analysera ce nouveau désordre mondial, où un nouveau facteur de cohésion est en train d’émerger : la nécessité de garder la Terre habitable pour tout le monde. Dans son livre Le monde au défi ( Editions Fayard), il écrit : « Il faudrait plusieurs planètes pour permettre à dix milliards d’êtres humains de vivre " à l’occidentale "…c’est donc impossible. ». Constat lucide ou catastrophisme ? Comment répondre à la fois aux nécessités de long terme, quand l’urgence se fait sentir sur tant de fronts, au Sahel, en Syrie, en Irak, au Moyen-Orient ? L’ancien ministre répondra aux questions de Sophie Malibeaux (RFI) , de Marc Semo (Le Monde), et de Philippe Dessaint (TV5MONDE).

Pascal Saint-Amans, l’ennemi numéro 1 des paradis fiscaux  

L'invité d'Internationales est Pascal Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d'administration fiscales à l'OCDE. «Panama Papers», c'est la plus grosse affaire de fuite fiscale jamais révélée par les médias, dont notre partenaire, Le Monde. Plus de 11 millions de fichiers du Cabinet panaméen Mossack Fonseca rendus publics par 107 journaux du monde entier... Un véritable bottin mondain : on y retrouve les noms de chefs d'Etat, de milliardaires, de personnalités de la politique, du sport. On croyait les paradis fiscaux disparus, les Panama Papers montrent qu'il n'en est rien, que la fraude se joue encore à grande échelle. Cette lutte constitue pourtant le combat d'un homme, Pascal Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d'administration fiscales à l'OCDE. La fin du secret bancaire suisse pour 2018, c'est lui. Il fait trembler les paradis fiscaux sur toute la planète, traque les sociétés-écrans, combat la finance offshore. Mais, les banques ne sont-elles pas plus fortes que les Etats ? Pascal Saint-Amans répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), Christophe Ayad (Le Monde) et Philippe Dessaint (TV5Monde).      

Bassma Kodmani, membre de l’équipe de négociation de l’opposition syrienne  

Gros plan sur la Syrie. Le dialogue de sourds entre Bachar el-Assad et l’opposition compromet-il l’instauration d’une transition politique à Damas ? Nous interrogeons Bassma Kodmani, membre de l’équipe de négociation de l’opposition syrienne, lors des pourparlers de Genève, sur les perspectives d’une issue politique en Syrie. L’appel de Bachar el-Assad à un gouvernement d’Union nationale a fait l’objet d’un refus catégorique des opposants, cinq ans après le début d’un conflit qui a fait -selon les estimations- 300 à 400 000 morts ? Les succès militaires de l’armée syrienne fidèle au régime, avec l’appui des Russes, sont-ils en train de conforter Bachar dans sa volonté de se maintenir au pouvoir coûte que coûte ? Le recul de l’Organisation de l’Etat Islamique pourrait-il permettre la survie d’une opposition dite « modérée » au régime de Bachar ? Pour être acceptée par l’opposition, quelle forme la transition devrait-elle revêtir ? L’opposition est-elle unie derrière l’exigence du départ de Bachar, comme préalable absolu à la mise en place d’une transition ? Nous évoquons toutes ces questions avec Bassma Kodmani, également co-fondatrice de l’Initiative de Réforme Arabe, qui regroupe des instituts de recherche partageant un intérêt pour l’étude des processus démocratiques. Bassma Kodmani est interrogée par Philippe Dessaint (TV5 Monde), Christophe Ayad (Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).

Attentats à Bruxelles : Yvan Mayeur, Bourgmestre de Bruxelles  

INTERNATIONALES à Bruxelles, le jour de la Marche blanche, contre la peur et le terrorisme. Notre invité est Yvan Mayeur, Bourgmestre de Bruxelles. 22 mars 2016 : une date désormais tragique dans l'histoire de la Belgique et de Bruxelles. Les pires attentats jamais commis dans le Royaume ont tué 31 personnes, et fait 300 blessés. Une capitale en deuil sous le choc, des Bruxellois qui se recueillent jour et nuit en hommage aux victimes. Des questions et des polémiques, bien sûr. Y a t-il eu des ratés dans les enquêtes? Le Premier ministre belge a refusé, le 24 mars 2016, la démission de 2 de ses ministres. La Belgique s'interroge aussi sur son modèle social, sur l'immigration, sur le renforcement urgent de la sécurité. «Le pays a-t-il été 'naïf', face au risque terroriste ?», comme le suggère un ministre français. Une heure avant une Marche blanche, le dimanche 27 mars 2016, dans Bruxelles, le bourgmestre Yvan Mayeur répond en direct de la capitale belge aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), d'un(e) journaliste du Monde, et de Philippe Dessaint (TV5Monde).

Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint de l'ONU  

L'invité d'Internationales est Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint de l'ONU, en charge du maintien de la paix. A ce titre, il est le patron des Casques Bleus, engagés actuellement dans 16 opérations dans le monde, dont 9 en Afrique. Les 106 000 «Soldats de la Paix» ont reçu deux fois, dans leur histoire, le Prix Nobel de la Paix, en 1957 et en 1988. Pourtant, leur impuissance en Bosnie ou au Rwanda, nourrit encore aujourd'hui la polémique. De même, les accusations d'agressions sexuelles sur enfants ont contraint l'ONU à réagir. Hervé Ladsous répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), de Christophe Ayad (Le Monde), et de Philippe Dessaint (TV5Monde).

Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’OIF  

L’invitée d’INTERNATIONALES est Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Au commencement de la Semaine de la Langue française et de la Francophonie, Michaëlle Jean commente l'actualité de cette communauté de 70 Etats et gouvernements, représentant 275 millions de locuteurs. Au-delà de la langue, elle précisera le rôle de l'OIF dans la lutte contre le terrorisme, qui a dramatiquement touché plusieurs Etats membres. Elle aborde le sort des migrants et réfugiés dans une Europe qui rétablit ses frontières intérieures, n'oubliant pas qu'elle-même a dû fuir la dictature haïtienne avec sa famille. Un an après son élection, elle parle de la gouvernance parfois malmenée dans plusieurs capitales. La situation dramatique du Burundi est, bien sûr, évoquée. Enfin, nous l'interrogeons sur le prochain le Sommet de Madagascar. Michaëlle Jean répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), de Christophe Ayad (Le Monde), et de Philippe Dessaint (TV5 Monde).

Matthias Fekl, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur  

INTERNATIONALES reçoit Matthias Fekl, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, à la promotion du Tourisme et aux Français de l’étranger. La France, premier partenaire commercial de l’Allemagne, cela a duré 40 ans, c’était le socle de la relation franco-allemande. Ce n’est plus le cas, les Américains ont pris la place des Français en 2015. Le Commerce extérieur français a néanmoins connu une certaine embellie, grâce à la baisse de la facture énergétique, et la dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar. Nous voyons avec Matthias Fekl quelles sont les conditions pour que cette amélioration débouche sur un redressement significatif du Commerce extérieur français. Nous évoquons également le développement du Tourisme, l’impact des attentats sur ce secteur qui compte pour 7% du PIB de la France, et 2 millions d’emplois. La cible des 100 millions de visiteurs en France, d’ici 2020 est-elle réalisable ? Nous faisons également le point sur les négociations, en vue d’un partenariat transatlantique pour le commerce et les investissements.

Nikolaus Meyer-Landrut, ambassadeur d'Allemagne en France  

Nikolaus Meyer-Landrut, qui vient de prendre ses fonctions à Paris, est un proche conseiller d'Angela Merkel. Diplomate en poste à Bruxelles, il a travaillé à ses côtés sur le dossier européen et la politique étrangère. Aujourd'hui, Berlin est confronté à la crise des migrants, qui entraîne une chute de popularité de la Chancelière en Allemagne. Les frontières réapparaissent, la fin de Schengen ? Une Allemagne critiquée par ses partenaires pour son excédent commercial record, et pour l'austérité qui marquerait son économie, bloquant toute relance. Comment le pays voit-il une sortie possible de la Grande-Bretagne de l'UE ? Quelles sont ses relations avec la Russie, le Proche-Orient ou le Mali ? Nous interrogeons également Nikolaus Meyer-Landrut sur l'histoire des relations franco-allemandes, un siècle tout juste après le début de la bataille de Verdun. Nikolaus Meyer-Landrut est interrogé par Bruno Daroux (RFI), Philippe Ricard (Le Monde), et Philippe Dessaint (TV5Monde).

Michel Barnier, conseiller spécial du président de la Commission européenne pour la Défense et la Sécurité  

Notre invité connaît tous les rouages de l’Europe et tous ses blocages. Michel Barnier est aujourd’hui conseiller spécial du président de la Commission européenne pour la Défense et la Sécurité. Nous revenons avec lui sur les questions majeures abordées, lors du sommet européen de cette semaine : le « Brexit » , la réponse à l’urgence face à l’arrivée massive de réfugiés dans une Europe qui se barricade et la lutte contre le terrorisme en Europe. L’implantation de l’organisation de l’Etat islamique en Libye et l’escalade militaire aux frontières de la Turquie, membre de l’OTAN, font-elles courir de nouveaux risques à l’Europe ? En France, Michel Barnier a été ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes, de l’Environnement, de l’Agriculture et de la Pêche. En tant que commissaire européen, il a été en charge de la politique régionale et des réformes institutionnelles, mais aussi du marché intérieur et des services. Nous évoquons avec lui les négociations sur le TTIP (Partenariat transatlantique pour le Commerce et l’Investissement) qui reprennent le 22 février 2016, et les inquiétudes qu’il suscite chez les agriculteurs français. Nous l’interrogeons enfin sur son engagement à droite de l’échiquier politique français, sur les perspectives ouvertes par les primaires, et sur la mise en examen de l’ancien président Nicolas Sarkozy. Michel Barnier est interrogé par Philippe Dessaint (TV5 Monde), Christophe Ayad (Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).

Thibault Lanxade, vice-président du MEDEF  

Internationales reçoit Thibault Lanxade, vice-président du Medef, le syndicat patronal. Changement de gouvernement en France, nouvelle feuille de route? Sur le front du chômage, la fameuse inversion de la courbe, attendue depuis 2 ans, va-t-elle se produire? «J'aime l'entreprise», s'écrie le Premier ministre. Après le tournant libéral, une partie de la gauche crie à la trahison, mais pour les patrons, les mesures sont insuffisantes. Pourquoi le chômage ne cesse-t-il d'augmenter, en France, alors que partout ailleurs, en Europe, aux Etats-Unis, il recule? Les entreprises jouent-elles le jeu, à la mesure des aides reçues? Thibault Lanxade répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), de Christophe Ayad (Le Monde), et de Philippe Dessaint (TV5 Monde).

0:00/0:00
Video player is in betaClose