Religions du monde

Religions du monde

France

Religions du monde traite de l’actualité religieuse et de sujets de société : les sectes, la recherche spirituelle, mais aussi la religion sur l’Internet. Des portraits nourrissent également cette émission présentée par Geneviève Delrue.

Episodes

Un évêque du Sud-Kivu, grand témoin de la campagne de Carême du CCFD Terre solidaire  

CCFD-Terre Solidaire/Campagne de Carême 2017: Mgr Sébastien Muyengo, évêque d’Uvira, seconde ville du Sud-Kivu et président de la Cern, la Commission épiscopale pour les ressources naturelles. L’évêque congolais fait partie des témoins invités par le CCFD pour la campagne de collecte 2017 de l’ONG française. Le CCFD-Terre solidaire soutient la Cern, dans sa mission d’études et de plaidoyer : Samuel Pommeret, chargé de mission au CCFD pour la région des Grands Lacs. L’épiscopat de la RDC joue un rôle de médiateur de premier plan dans la transition politique. C’est sous l’égide de la Conférence épiscopale que l’accord de la Saint-Sylvestre entre le président Joseph Kabila et l’opposition a pu être signé le 31 décembre 2016. Les évêques appellent aujourd’hui le pays à sortir du blocage politique au sujet de la nomination du Premier ministre, et à ne pas sombrer dans la violence. 2ème partie : Mère Marie-Catherine: une religieuse au Niger Nuit des témoins de l'Aide à l'église en détresse. Grands témoins : la religieuse sénégalaise Mère Marie-Catherine Kingbo et le prêtre syrien Jacques Mourad. «La Nuit des témoins» de l’Aide à l'église en détresse rend hommage aux chrétiens persécutés à travers le monde, et défend la liberté religieuse. Pour sa 9ème édition, l’AED a invité la fondatrice de la Fraternité des servantes du Christ, installée à Maradi dans le sud du Niger. L’alimentation, la scolarisation, la conscientisation des femmes sur les dégâts du mariage forcé dans ce pays à 98% musulman : grâce à son action sur le terrain et aux sessions de dialogue avec la population, la religieuse qui vit sous haute sécurité dans cette région frontalière avec le Nigeria, a gagné le respect des imams et des chefs locaux. Père Jacques Mourad : l’ex-otage syrien sauvé par ses voisins musulmans Le père Mourad enlevé en mai 2015 a pu recouvrer la liberté, après cinq mois passés dans une salle de bains, grâce à un voisin musulman venu le secourir avec son scooter. Une histoire qui vient couronner un long travail, au service d’une entente harmonieuse entre chrétiens et musulmans. Semaine de la Francophonie : l’Oeuvre d’Orient alerte l’opinion publique et les autorités françaises sur le recul de l’enseignement du français dans les écoles catholiques du Moyen Orient. Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Oeuvre d’Orient, explique l’enjeu culturel, politique, diplomatique de l’enseignement et de la pratique de la langue française dans les écoles du Moyen Orient. CCFD-Terre Solidaire / Campagne de carême : Claudette Werleigh, ancienne Premier ministre, ancienne haut-fonctionnaire internationale et fondatrice d’Iteca, une ONG de soutien logistique à la population paysanne d’Haïti aidée par le CCFD. L’île se remet très difficilement du séisme de janvier 2010 et de l’ouragan Matthew d’octobre 2016.

2. Islamisme: la contre-offensive de l’imam d’Alfortville  

Islamisme et contre-discours: l’imam Abdelali Mamoun. Dans son premier livre L’Islam contre le radicalisme: Manuel de contre-offensive (Cerf), Abdelali Mamoun qui affiche plus de vingt ans d’imamat dans des mosquées d’Ile-de-France et de solides études coraniques à l’étranger, déconstruit de l’intérieur, sourates du Coran à l’appui, le discours des islamistes, et appelle à la tenue d’un grand « concile de l’islam de France ».   

1. Hassidisme: le récit d’un déserteur  

Hassidisme: dans Celui qui va vers elle ne revient pas (Editions Globe), l’écrivain américain Shulem Deen nous fait pénétrer dans le monde clos du judaïsme hassidique, et raconte son exclusion pour hérésie des Skver, une des communautés ultra-orthodoxes les plus fermées situées dans l’Etat de New York. Son livre est le récit minutieux d’une émancipation à petits pas par la radio, les lectures profanes, Internet, d’un univers ultra-religieux dont le prix à payer sera celui de son couple et l’éloignement de ses cinq enfants.

2. Terrorisme et rivalité fraternelle: le complexe de Caïn, selon Gérard Haddad  

Les frères Kouachi en janvier 2015 à Paris; les frères Abdeslam le 13 novembre 2015, les frères Merah en 2012 à Toulouse, les exemples de frères soudés au sein  d’entreprises terroristes n’ont pas manqué les années passées. Travaillé depuis longtemps par la question de la violence et inspiré par l’actualité, le psychiatre et psychanalyste Gérard Haddad s’est replongé dans la lecture des textes fondateurs bibliques, pour y revisiter la question de la relation fraternelle et relever que plus que le complexe d’Oedipe, c’est le complexe de Caïn qui, selon lui, est le moteur de la violence dans l’Histoire.

1. Mohamed Chirani, la République, l’imam et  les jeunes  

Consultant en prévention de la radicalisation religieuse, ancien délégué du préfet pour les quartiers sensibles de la Seine-saint-Denis de 2009 à 2013, Mohamed Chirani qui a signé, en 2014, Réconciliation française. Notre défi du vivre ensemble met en cause  dans son nouveau livre Islam de France : la République en échec (aux éditions du Cerf), l’ingérence étrangère dans le fonctionnement des mosquées qui prive les musulmans de l’Hexagone d’un islam authentiquement français doté d’imams locaux. Une situation qui incite les jeunes à aller chercher des réponses sur Internet, espace saturé de discours salafistes.

2. Théâtre et sacré: Augustin passe aux aveux  

- Le pape François et l’Afrique : dimanche dernier (26 février 2017), le pape François a annoncé son intention de se rendre au Soudan du Sud miné par la guerre et sous la menace d’une famine. Au cours de ce voyage dont la date n’a pas été précisée, il pourrait faire une halte au Caire, et se rendre à l’Université d’Al Azhar. Ces derniers mois ont été marqués par une forte activité diplomatique du Vatican sur le continent africain. Décryptage avec Olivier Bonnel, correspondant de RFI au Vatican. - Eglise et monde rural : alors que le Salon de l’Agriculture referme ses portes, retour sur l’appel des évêques de France à la société à ne pas « rester sourds au désespoir de nombreux agriculteurs » avec Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez, cosignataire du texte de la Conférence des évêques de France. - Théâtre : « Augustin passe aux aveux » aux Déchargeurs Adapté de la nouvelle traduction par Frédéric Boyer des Confessions de St Augustin (2008), le récit brûlant de la conversion au christianisme du jeune Berbère qui abandonne les plaisirs de la chair pour s’immerger en Dieu. Le comédien Dominique Touzé de Wakan Théâtre a adapté avec Martine Loriau le texte. La pièce jouée jusqu’au 1er avril 2017 a été déclarée éligible aux Molières 2017.

1. Les 50 ans de Populorum Progressio: partenariat RFI La Croix  

«Le développement est le nouveau nom de la paix»: le 26 mars 1967, le pape Paul VI, inquiet des déséquilibres croissants dans le monde, appelait dans son encyclique à la solidarité internationale et à un nouvel ordre mondial. Cette encyclique donna le coup d’envoi au sein de l’Eglise au volontariat international. La DCC, la Délégation catholique pour la coopération fut créée la même année, et a envoyé depuis, 20 000 volontaires à travers le monde. Pendant toute la durée du Carême, le quotidien La Croix dans son édition du week-end donne la parole aux jeunes et aux moins jeunes qui ont vécu, ou continuent de vivre l’expérience du volontariat à l’étranger. P Dominique Greiner, rédacteur en chef au quotidien La Croix ; Frédéric Mounier, journaliste à La Croix et ancien président de la DCC ; François Fayol, président de la DCC ; et Sébastien et Lise Nérault, anciens volontaires au Ghana de la DCC.

2. Identité et immigration: le sujet qui divise les cathos  

Alors que la question de l’identité et de l’islam s’était invitée dans la primaire de la droite, on se souvient de « l’identité heureuse » du candidat Alain Juppé, deux livres interrogent les catholiques, les papes et l’Eglise avec deux visions opposées sur le sujet. Laurent Dandrieu, rédacteur en chef des pages Culture à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, signe un livre au titre percutant « Eglise et immigration : le grand malaise / Le pape et le suicide de la civilisation européenne » (Presses de la Renaissance), tandis que le blogueur catho Erwan le Morhedec dans « Identitaire : le mauvais génie du christianisme » (Cerf) met en garde les catholiques contre la tentation identitaire et leur instrumentalisation par des groupuscules d’extrême-droite qui s’érigent en défenseurs de la chrétienté contre l’islam.

1. Identité et immigration: le sujet qui divise les cathos  

Alors que la question de l’identité et de l’islam s’était invitée dans la primaire de la droite, on se souvient de « l’identité heureuse » du candidat Alain Juppé, deux livres interrogent les catholiques, les papes et l’Eglise avec deux visions opposées sur le sujet. Laurent Dandrieu, rédacteur en chef des pages Culture à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, signe un livre au titre percutant « Eglise et immigration : le grand malaise / Le pape et le suicide de la civilisation européenne » (Presses de la Renaissance), tandis que le blogueur catho Erwan le Morhedec dans « Identitaire : le mauvais génie du christianisme » (Cerf) met en garde les catholiques contre la tentation identitaire et leur instrumentalisation par des groupuscules d’extrême-droite qui s’érigent en défenseurs de la chrétienté contre l’islam.

2. Alexandre Jollien à l'écoute de Jésus et de Bouddha  

Alexandre Jollien livre un nouveau témoignage lumineux dans « Vivre sans pourquoi : itinéraire spirituel d’un philosophe en Corée » (Points). Alexandre Jollien souffre d’une infirmité motrice cérébrale. A l’âge de 20 ans, après avoir lu Platon, il s’ouvre à la philosophie qui l’invite à quitter l’institution spécialisée dans laquelle il vit depuis l’âge de trois ans. Il étudie alors les grands maîtres spirituels notamment ses préférés Maître Eckart et Spinoza, et commence à écrire nourrissant sa réflexion de son expérience de guérison intérieure (1). Avec la force de l’humour et du dépouillement et les hauts et les bas de l’existence, il trace son chemin. Il y a trois ans, en proie à une crise profonde, il part avec sa femme et ses trois enfants à Séoul pour suivre les enseignements d’un jésuite canadien qui est également maître zen. « Vivre sans pourquoi » raconte sur le mode du carnet de voyage ces années en Corée à la confluence de Jésus et de Bouddha. (1) Eloge de la faiblesse (Cerf). 

1. Les âmes simples de Pierre Adrian  

Pierre Adrian pour son deuxième grand récit de voyage « Des âmes simples » (Equateurs/Littérature). Les âmes simples, ce sont les habitants de la vallées d’Aspe, au cœur des Pyrénées près de la frontière espagnole, ces gens ordinaires que le frère Pierre, seul, va visiter, écouter, et parfois consoler. Ceux qui croient ou qui ne croient « Parce qu’on ne peut plus faire comme si les gens avaient la foi », dira-t-il au jeune Pierre Adrian qui l’accompagne dans ses tournées, entre cimes enneigées et sombres fonds de vallée. Les âmes simples sont ces vies enfouies, les sans-voix d’un monde rural digne et oublié. Après la « Piste Pasolini » (Prix des Deux–Magots et Prix François Mauriac de l’Académie française), Pierre Adrian signe son deuxième grand roman, témoignage puissant et poétique sur les territoires oubliés et les vides existentiels de notre époque.  

2. Michael Lonsdale et l'Amour  

Dans son dernier livre, « Il n’est jamais trop tard pour le grand amour » (Philippe Rey), Michael Lonsdale parle sans retenue de sa vie, de son métier de comédien, de sa foi, de l’impérative nécessité de prendre soin des plus démunis. Très proche des grands spirituels du XXème siècle qui se sont investis auprès des pauvres, il prête sa voix ce dimanche au lancement de la campagne d’ATD Quart Monde 2017, pour le centenaire de la naissance du père Joseph Wresinski. Conversation à bâtons rompus à son domicile parisien.

1. Le 60ème anniversaire d'ATD Quart Monde  

Lancement, ce week-end, en France et à l’étranger de la campagne internationale 2017, à l’occasion du centenaire de la naissance du père Joseph Wresinski, et du 60ème anniversaire de l’ONG fondée en 1957 au Camp des Sans-Logis de Noisy-le-Grand. C’est parce qu’il était issu du Quart Monde, dont il inventera le concept que le père Wresinski a combattu avec rage la grande misère, et révolutionné le regard sur la grande pauvreté. C’est le fil conducteur du livre de Georges-Paul Cuny, auteur d’une biographie du Père Wresinski : « L’homme qui déclara la guerre à la misère » (Albin Michel, 2014).

2. Islam: «Misère(s) de l’islam de France» (Cerf), de Didier Leschi  

Pour celui qui a dirigé le Bureau central des cultes, le constat est sans appel : l’islam de France est dans une impasse. Il y a, certes, les causes externes qui dépassent le cadre hexagonal, mais les raisons sont d’abord à rechercher à l’intérieur. « Misère de l’exception française », avec une incompréhension de la laïcité, mot valise, une laïcité qui ne peut être comprise sans le rappel de son histoire commencée bien avant la Loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat. « Misère du monde musulman », avec une terre d’islam devenue le lieu du dernier génocide contemporain, « Miserere » de l’intellectuel musulman sorti de la religion, et dont le discours a plus d’impact chez les non-musulmans que chez les musulmans, « Misère » du « jeune musulman » instrumentalisé par les nouveaux prêcheurs, et cantonné au statut de victime par des intellectuels orphelins de la classe ouvrière, « Misère de l’envoilement » quand il s’opère comme un signe d’appartenance à une postmodernité multiculturelle, « Misère des 'Lacombe Lucien' version Abdel », ces jeunes radicalisés en quête d’idéal et d’identité entraînés dans des aventures mortifères, « Misère des responsables cultuels » qui, en voulant exonérer l’islam des violences commises en son nom, le privent de toute perspective d’une réforme en profondeur. Et Didier Leschi d’appeler de ses vœux l’émergence d’un « Bernanos musulman ».

1. Vatican: «François dans la tempête» (Salvator), de Jean-Louis de La Vaissière  

Vaticaniste de l’Agence France Presse, pendant 5 ans de 2011 à 2016, Jean-Louis de la Vaissière a couvert l’actualité de trois pontificats. Son dernier livre porte à la fois sur les résistances que rencontre François dans l’aggiornamento qu’il entend mener et dresse également un état des lieux de l’Eglise catholique. Car François n’est pas le seul dans la tempête. L’Eglise « entre ombres et lumière », le sous-titre du livre, n’échappe pas aux crises et aux tensions.

2. Les Religions font la «Une»  

Montée de l'įslam, laïcité, burkini, crèches de Noël, pédophilie, campagne électorale, crise des migrants, pape François : Comment les religions ont fait irruption, ces dernières années, dans les médias. Emission spéciale en partenariat avec le quotidien La Croix enregistrée à Annecy, dans le cadre des 21èmes Journées François de Sales organisées par la Fédération des Médias catholiques.

1. Les Religions font la «Une»  

Montée de l'įslam, laïcité, burkini, crèches de Noël, pédophilie, campagne électorale, crise des migrants, pape François : Comment les religions ont fait irruption, ces dernières années, dans les médias. Emission spéciale en partenariat avec le quotidien La Croix enregistrée à Annecy, dans le cadre des 21èmes Journées François de Sales organisées par la Fédération des Médias catholiques.

2. Islam politique et liberté d’expression  

Canada : islam politique et liberté d’expression, Djemila Benhabib et Louise Mailloux. Au pays des accommodements raisonnables, leur combat contre l’intégrisme islamique et pour la laïcité leur a valu un procès en diffamation. L’essayiste canadienne d’origine algérienne Djemila Benhabib (1) et la militante féministe et laïque Louise Mailloux démontent la stratégie des islamistes qui instrumentalisent la justice pour isoler et fragiliser moralement et financièrement leurs adversaires. (1) « Ma vie à contre-Coran », « Les soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident » (H et O).  

1. Ce pape qui dérange  

Presque quatre années depuis son élection et les langues commencent à se délier sérieusement. Les chantiers ouverts sur tous les fronts par le pape argentin : réforme de la curie, réflexion sur l’évolution du modèle familial, accueil dans l’église des divorcés-remariés et des homosexuels, assainissement des finances du Vatican, etc. suscitent en interne des critiques nombreuses. Le pape a franchi les frontières de la mission que les cardinaux pensaient lui avoir confiée. Qui sont ses détracteurs ? Parviendra t-il à mener à son terme sa révolution ? Analyse et enquête de Virginie Riva, correspondante d’Europe 1 à Rome, et auteure avec Bérengère Massignon de L’Europe, avec ou sans Dieu ? Héritages et nouveaux défis ainsi que de Ce pape qui dérange, tous deux aux Editions de l’Atelier.

2. Le marché halal: une «tradition» qui remonte à 30 ans  

L’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler pour son livre : Le marché halal ou l’invention d’une tradition (Seuil).  1300 milliards de dollars par an: le marché halal s’étend à la surface de la planète. De la viande au tourisme en passant par les médicaments, la mode, les produits de maquillage et même l’eau, le marché halal est le mariage lucratif entre le néo- libéralisme et le fondamentalisme islamique pour la chercheuse du CNRS, la seule en France à travailler depuis plus de 20 ans sur ce sujet devenu sensible. Loin d’être issu d’une tradition qui remonterait aux origines, le marché halal s’est construit en plusieurs étapes à partir de la Révolution iranienne de 1979. Il bénéficie aujourd’hui de la finance et du marketing islamiques qui ont créé un consommateur musulman. En 30 ans, le marché halal est devenu le vecteur de diffusion d’un islam intégral qui séduit particulièrement les jeunes dans de nombreux pays.

0:00/0:00
Video player is in betaClose