Episodit

  • Poétesse antique de génie, Sappho reste mal connue : les Grecs, tout en reconnaissant son talent, ont pris ombrage de sa célébrité ! À partir de ses rares poèmes qui nous sont parvenus, Virginie Girod reconstitue un vrai puzzle pour vous faire découvrir cette artiste qui a tant fait parler d’elle.  

    Sappho naît au VIIe siècle de notre ère. Cette période correspond à “la Grèce archaïque” durant laquelle commence à émerger la polis, la cité, le centre de la vie politique. Côté militaire, c’est le triomphe des hoplites. Les femmes qui ne peuvent être ni citoyens, ni soldats, sont cantonnées au foyer. Issue de l’aristocratie de la cité de Mytilène, sur l’île de Lesbos, Sappho est très attachée à son rang comme en attestent ses écrits. Elle n’hésite pas à y critiquer son frère, qui s’est épris d’une esclave. 

    Sappho elle-même est veuve et tient à jouer un rôle dans la société, en participant à l’éducation des jeunes filles grecques. La poétesse y transmet la poésie, la musique et le chant. Son école, très célèbre, prend le nom d’École des Muses. Ce qui vaut à Sappho, de la part de Platon, le surnom de dixième muse;lLa déesse qui préside symboliquement l’établissement est Aphrodite. Voilà pourquoi Sappho lui dédie un hymne et que la majorité de son œuvre parle d’amour ! La poétesse aurait également entretenu des relations homophiles avec ses élèves, un équivalent de la pédérastie masculine. Ses pratiques, socialement admises, sont donc un non-évènement dans la Grèce de l’époque et le nom de Sappho aurait pu tomber dans l’oubli.  

    C’était sans compter sur plusieurs auteurs antiques grecs puis romains qui la citent ou réécrivent son histoire qui nous est parvenue déformée. Au XIXe siècle, le poète Charles Baudelaire la met à l’honneur dans son sulfureux recueil : Les Fleurs du Mal. C’est avec lui que le mot « lesbienne » prend sa connotation érotique et se popularise !  

    Thèmes abordés : poésie, Grèce antique, Rome Antique, lesbianisme, littérature 

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Ressources en ligne 

    https://www.cairn.info/revue-les-lettres-de-la-spf-2017-2-page-93.htm 

    https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1911_num_55_9_72931 

    https://remacle.org/bloodwolf/poetes/falc/sappho/vie.htm 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • James Barry, chirurgien militaire anglais du XIXe siècle s’est battu pour imposer une meilleure hygiène dans les hôpitaux, a développé une méthode de césarienne non létale pour la mère et a même participé à la création de réseaux d’égout en Afrique du Sud. Mais il cachait surtout un secret : sa véritable identité, celle d’une femme nommée Margaret Bulkley !  

    Margaret Bulkey voit le jour en Irlande à la fin du XVIIIe siècle dans une famille modeste. Elle grandit auprès de son oncle, James Barry. Peintre impétueux, il s’est attiré les foudres de la Royal Academy pour avoir fait l’apologie de la Révolution française. C’est lui qui sert d’exemple et de figure paternelle à Margaret Bulkley. À la mort de son oncle, la jeune femme prend une étrange décision : reprendre son nom. Margaret s’appelle désormais James, et se travestit pour réaliser son rêve, devenir médecin. Le cursus est alors interdit aux femmes. Après de brillantes études, James Barry intègre l’armée en tant que chirurgien militaire. Dès lors, le docteur voyage dans tous les hôpitaux des colonies anglaises et gagne une réputation de praticien extrêmement autoritaire. Sa manie, c’est l’asepsie : éviter l’introduction de micro-organismes dans les zones de soin pour empêcher les contaminations. Grâce à cette méthode innovante, James Barry réussit la première césarienne non mortelle pour la mère dans les colonies anglaises !  

    En 1864, âgée de plus de 70 ans, James prend sa retraite à contre cœur et décède l’année suivante. La femme chargée de préparer la dépouille découvre le pot aux roses, et même plus. Le corps de Barry porte sur le ventre les vergetures caractéristiques d’une grossesse ! Il faut croire que le chirurgien travesti n’a pas révélé tous ses secrets… 

    Thèmes abordés : médecine, XIXe siècle, guerre de Crimée, chirurgie  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Puuttuva jakso?

    Paina tästä ja päivitä feedi.

  • Née dans une famille d'artistes, Rosa Bonheur a tôt fait d’emprunter le chemin de l’émancipation pour déployer toute l’étendue de son talent de peintre. Virginie vous raconte la suite de la vie de cette artiste singulière.  

    Au début des années 1850, le duc de Morny reçoit Rosa Bonheur pour lui passer une commande officielle. Le demi-frère de Napoléon III souhaite une scène de récolte de blés avec des bœufs, mais Bonheur fait une contre-proposition : une représentation de chevaux. Morny refuse, les chevaux sont un sujet masculin ! L’artiste rétorque alors que la commande du Duc passera au second plan.  Le marché aux chevaux, toile monumentale, achève de rendre Rosa Bonheur riche et célèbre. Elle s’offre un petit château, près de Fontainebleau, avec un jardin suffisamment grand pour accueillir sa ménagerie qui lui sert de modèle. Son domaine est un lieu féminin. Rosa Bonheur refuse de se marier pour ne pas avoir à se soumettre à un époux.  

    Sa renommée d’artiste est si grande qu’un jour de juin 1864, l’impératrice Eugénie décide de lui rendre visite à l’improviste. Engagée pour l’amélioration de la condition féminine, Eugénie et Rosa s’entendent à merveille.  L’impératrice ira jusqu’à décerner la légion d’honneur à la peintre, faisant d’elle la première femme chevalier de cet ordre !  

    Thèmes abordés : peinture, XIXe, femme artiste, Napoléon III 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Ressources en ligne : 

    https://www.retronews.fr/journal/le-mot-d-ordre-1877-1922/29-mai-1899/1147/4293975/3?from=%2Fsearch%23allTerms%3Drosa%2520bonheur%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D74151&index=12 

    https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1994_num_24_85_6229 

    https://gallica.bnf.fr/blog/01012013/saint-simon-et-les-saint-simoniens?mode=desktop 

    https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/la-famille-imperiale-et-rosa-bonheur/ 

    https://archive.org/details/rosabonheursavie00klum_0/mode/2up 

     

    A voir : 

    Grande interview de Katherine Brault, propriétaire du château de By sur Napoléonica, la chaîne Youtube de la Fondation Napoléon. 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  •  

    Peintre talentueuse, Rosa Bonheur s’est imposée au XIXe comme l’une des plus grandes spécialistes de la représentation animalière, dans un monde d’artiste alors très masculin.  Dans un récit inédit en deux épisodes, Virginie vous raconte l’histoire de cette femme pas comme les autres, résolument moderne, indépendante et transgressive.  

     

    Marie-Rosalie Bonheur est la fille de Sophie Marquis, issue d’une famille bourgeoise et de Raymond Bonheur, son professeur de peinture. Un nom qui n’est pas prophétique ! La famille Bonheur connaît la misère de Paris, avant que Raymond ne quitte le foyer pour rejoindre le phalanstère de Ménilmontant, un groupe d’hommes qui se réclame du Saint-Simonisme. Seule pour subvenir aux besoins du foyer, Sophie Marquis meurt à 36 ans. Rosa Bonheur n’a que 11 ans, mais elle se promet déjà de devenir une peintre riche et célèbre pour gagner son indépendance. Le phalanstère ayant été fermé par la police, Raymond Bonheur est de retour auprès de sa fille, à laquelle il donne des cours de peinture. Marie-Rosalie est très douée, mais son père exige qu’elle signe les tableaux avec son nom à lui ! La jeune artiste s’y oppose : ses toiles porteront le nom de Rosa, le surnom que lui donnait sa mère.  

     

    Avant la fin de son adolescence, Rosa est déjà connue du Tout-Paris artistique pour son talent. À 19 ans, elle expose pour la première fois au Salon, la voie royale du succès pour les peintres. Bonheur est un phénomène : comme George Sand, elle s’habille en pantalon. Elle entretient une relation amoureuse discrète avec une autre femme, et clame que le génie artistique n’a pas de sexe ! Sa spécialité, ce sont les peintures d’animaux. Alors, ses critiques la réduisent à être la peintre des vaches !  

     

    Thèmes abordés : peinture, Saint-Simon, XIXe, femme artiste 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Ressources en ligne : 

    https://www.retronews.fr/journal/le-mot-d-ordre-1877-1922/29-mai-1899/1147/4293975/3?from=%2Fsearch%23allTerms%3Drosa%2520bonheur%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D74151&index=12 

    https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1994_num_24_85_6229 

    https://gallica.bnf.fr/blog/01012013/saint-simon-et-les-saint-simoniens?mode=desktop 

    https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/la-famille-imperiale-et-rosa-bonheur/ 

    https://archive.org/details/rosabonheursavie00klum_0/mode/2up 

     

    A voir : 

    Grande interview de Katherine Brault, propriétaire du château de By sur Napoléonica, la chaîne Youtube de la Fondation Napoléon. 

     

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Pourtant banale pour les Grecs de l’Antiquité, l’homosexualité a ensuite été décriée jusqu’à être interdite.  

    A l’occasion du mois des fiertés, Virginie Girod vous propose un panorama de l’histoire de l’homosexualité en Occident de l’Athènes classique à nos jours, en compagnie de l’historien, membre de l'Institut Universitaire de France, Jean-Christophe Courtil, le plus grand spécialiste actuel de la sexualité et de la santé dans l’Antiquité.   

    Rendez-vous la semaine prochaine sur l’appli Europe 1 et sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées !   

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Édition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Écoutez la suite de l’histoire consacrée à la “reine-déesse” Néfertiti. Le couple royal entreprend une métamorphose en profondeur de l’Egypte antique : nouvelle religion, nouvelle capitale. Néfertiti est l’une des premières reines à s’impliquer autant dans la politique de son pays. Elle tire les ficelles du pouvoir et conseille son époux. Akhenaton et Néfertiti commencent à être présentés comme des égaux : un homme, une femme, sur le même pied d’égalité. C’est une révolution !

    Retrouvez d’autres destins exceptionnels qui ont fait l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits ! 

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Florence Quentin, Les grandes souveraines d’Égypte, Perrin, 2021

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Dans ce premier samedi consacré aux grandes figures de l’Antiquité, Virginie Girod vous transporte au cœur de l’histoire de l’une des femmes les plus importantes de l’Egypte : Néfertiti ! 

    Grande épouse royale du pharaon Akhenaton, Néfertiti a révolutionné son époque et a tiré les ficelles du pouvoir dans une Égypte à l’apogée de sa puissance. Son histoire est indissociable de celle de son époux Akhenaton. A eux deux, ils auront mené de multiples réformes culturelles et religieuses qui ont changé l’histoire de l’Égypte antique. Ce couple royal a créé une nouvelle capitale et instauré un monothéisme, la croyance en un seul Dieu. C’est Néfertiti qui aurait influencé la décision de son époux d'abandonner le culte des dieux d'Égypte au profit d'un monothéisme centré sur Aton, la divinité du disque solaire. 

    Retrouvez d’autres destins exceptionnels qui ont fait l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits ! 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Florence Quentin, Les grandes souveraines d’Égypte, Perrin, 2021

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • De Spartacus à Ramsès en passant par Néron et Cléopâtre, découvrez le destin des plus célèbres figures de l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits ! 

    Pour l’occasion, Au Cœur de l’Histoire vous propose chaque samedi du mois de juin de découvrir le destin d’une de ces figures historiques exceptionnelles.

     

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Édition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  •  

    Le débarquement du 6 juin 1944 sur les plages de Normandie s’est-il réellement déroulé comme les films aiment le représenter ?

    À l'occasion des 80 ans du débarquement, l’historienne et présentatrice Virginie Girod, la spécialiste de cinéma Laurie Cholewa et leurs différents intervenants décryptent la fidélité historique des films “Il faut sauver le soldat Ryan” et “Le jour le plus long”.

    Quelles ont été les stratégies militaires de ce Jour J ? Comment s’est véritablement déroulée l’arrivée des alliés sur les plages ? Qui étaient les soldats qui ont mené ce combat ?

    ( Cette émission a été enregistrée lors d’une émission interactive Live, disponible en replay sur le compte YouTube d'Europe 1. Rendez-vous le 6 juin pour un prochain Live autour du Débarquement.) 

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    À la présentation : Virginie Girod et Laurie Cholewa

    À la production : Caroline Garnier, Julie Gelinet, Nathan Laporte et Lisa Soster

    À la réalisation sonore : Julien Tharaud et Clément Ibrahim

    À l'habillage visuel :  Jessica Fagard et Clémentine Mériadec

    À la promotion et à la coordination des partenariats : Marie Corpet

    À la communication et à la diffusion : Nathan Laporte et Pantxika Laurent.

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 1944, 132 000 soldats britanniques, américains, canadiens mais aussi français sont partis du Royaume-Uni pour poser le pied sur les plages de Normandie. Les 5 secteurs du Débarquement sont entrés dans l’Histoire comme les théâtres d’opération d’une des plus importantes batailles modernes. Comment s’est déroulé exactement le D-Day ? Et que s’est-il passé dans les jours suivants ? Au mémorial de Caen, Virginie Girod retrace les opérations du 6 juin avec Christophe Prime, historien et responsable des collections. Une interview à retrouver également en vidéo sur le compte YouTube d’Europe 1. 

    "Les préparatifs du Débarquement, c'est une gigantesque entreprise" rappelle Christophe Prime. Il faut rassembler les divisions et les navires en Angleterre. "Tout commence à se mettre en œuvre fin mai". Dans la nuit du 5 au 6 juin, une flotte gigantesque forte de près de 7000 bateaux entame la traversée de la Manche. "Je pense qu’aucun des soldats ne part en pensant qu’il va devenir un héros. (...) pour l’essentiel, ils n’ont jamais connu le feu".  

    "Dès 2-3h du matin les soldats sont réveillés et nourris avant le transbordement : le passage des gros navires de transports aux barges" qui prennent la direction des plages. La zone a été au préalable copieusement bombardé pour détruire les défenses côtières. Avec des ratés, notamment à Omaha. C’est là et à Utah que les troupes américaines débarquent en premier, vers 6h30, une heure avant les soldats anglo-canadiens.  

    La situation diffère alors d’une plage à l’autre. Les Allemands sont surpris par l’assaut : ils s'attendent à un débarquement à l’Ouest, mais pas à cette date, et pas en Normandie. Les combats à Omaha Beach sont les plus compliqués, avec 7 à 8% de pertes côté américain avant de parvenir à établir une tête de pont. Le Débarquement est une victoire pour les Alliés, mais les objectifs sont loin d’être atteints. Caen aurait dû être prise au soir du Jour J, ce ne sera le cas que six semaines plus tard ! Au soir du jour le plus long, la bataille de Normandie ne fait que débuter.  

    Merci au mémorial de Caen pour leur accueil 

    Thèmes abordés : Débarquement, Seconde Guerre mondiale, bataille de Normandie, stratégie militaire  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    À lire : L’Amérique en Guerre 1933-1946, Christophe Prime 2024. 

     

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • 80 ans après les faits, le Débarquement reste l’opération aéronavale la plus ambitieuse de l'Histoire. Pourquoi un tel déploiement de force militaire ? Comment le Débarquement a-t-il été pensé, organisé ? Pour le savoir, Virginie Girod s’entretient avec Guillaume Dormy, chargé des collections du Musée d’Arromanches pour le 4ème épisode de notre série spéciale sur les 80 ans du Débarquement. En 1944, un port artificiel a été installé sur le rivage de la commune normande, port dont le gigantisme témoigne de l’ampleur du Débarquement. Une interview à retrouver également en vidéo sur le compte YouTube d’Europe 1. 

    "Il faut se remettre dans le contexte de 1943, à ce moment de la guerre, les Allemands sont défaits sur plusieurs fronts" rappelle Guillaume Dormy. "Les alliés veulent profiter de cette occasion pour envahir l’Europe de l’ouest et aller jusqu’à Berlin. C’est le plan Germany first". Ce dernier prend la forme de l’opération Overlord, dont le 6 juin en lui-même, l’opération Neptune, n’est que la première phase. L’ambition du Débarquement est sans précédent : faire traverser la Manche à une immense armada de plusieurs milliers de navires et faire débarquer au soir du D-Day plus de 150 000 hommes, sans compter les parachutistes.  

    Et la débauche de moyens ne s’arrête pas au 6 juin. Les ports en eaux profondes à proximité, Cherbourg et Le Havre, sont imprenables.  Dans le sillage des soldats, les Alliés transportent depuis l’Angleterre … des ports préfabriqués flottants ! Une prouesse d’ingénierie inédite, indispensable pour acheminer du matériel aux troupes débarquées qui doivent entamer la Libération de la France.  

    L’un de ces ports, le Mulberry B, est installé à Arromanches, sur le secteur de Gold Beach. La taille des vestiges de ce monstre de béton, qui subsistent sur la plage, suffisent à prendre conscience de l’envergure du défi logistique relevé par les Alliés.  

    Merci au musée du Débarquement d’Arromanches pour leur accueil 

    Thèmes abordés : Seconde Guerre mondiale, Port artificiel, Débarquement, stratégie militaire  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 1944, Jean-Pierre Olard avait 9 ans, et se trouvait à Saint-Laurent-sur-Mer, sur le secteur d’Omaha Beach. Dans ce troisième épisode consacré aux 80 ans du Débarquement, il livre à Virginie Girod ses souvenirs de cet évènement à hauteur d’enfants : la mer recouverte de bateau, la fureur des bombardements, la rencontre avec les soldats américains… Une interview à retrouver également en vidéo sur le compte YouTube d’Europe 1. 

    Jean-Pierre Olard, 89 ans, garde des souvenirs précis de l’expérience de la guerre. “Il ne fallait pas laisser de lumière la nuit pour les avions (...) Il y a toujours eu des bombardements la nuit. Mais le 6 juin c’était plus près. Ça faisait un bruit infernal” se souvient le natif de Saint-Laurent-sur-Mer, où il réside toujours. Jean-Pierre Olard et sa famille sont alors réfugiés dans leur maison. “Moi je sortais souvent à la fenêtre, j’étais curieux, je voulais toujours voir ce qu’il se passait”.  

    À quelques centaines de mètres de là se déroulent les combats les plus acharnés du Débarquement. Sur le secteur d’Omaha, les Américains parviennent à prendre pied sur la plage après plusieurs heures, et au prix de lourdes pertes. Un soldat allemand, en quête d’un abri, se cache dans la maison familiale de Jean-Pierre. Après quelques instants il repart, bientôt suivi d’un Américain à la recherche d’ennemis en déroute. Il pense d’abord que le père Olard est un Allemand, à cause de son habit de postier, mais celui-ci lui fait comprendre qu’un ennemi est tapi dans la haie voisine. Il s’empresse donc de le faire prisonnier et jette à la famille une drôle de récompense : un Mark, un billet saisi dans la poche de l’Allemand. 

    Le lendemain, les Alliés mettent les Olard à l’abri dans un camp à proximité. L’image de la mer est restée gravée à vie dans la mémoire d’enfant de Jean-Pierre : “Elle était recouverte de bateaux, c’était impressionnant. Avec les “saucisses”, les ballons qui étaient au-dessus ”.  

    Merci à monsieur Olard de nous avoir accueilli chez lui, à Saint-Laurent-sur-mer. 

    Thèmes abordés : Seconde Guerre mondiale, témoignage, Débarquement, Omaha Beach  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Erwin Rommel est l’un des officiers les plus brillants d’Hitler. Après avoir fait ses armes durant la Première Guerre mondiale, il inflige de sévères défaites aux alliés dans la Seconde, et gagne son surnom de "Renard du désert". Mais malgré tout son génie militaire, Rommel ne parvient pas à anticiper et repousser le Débarquement du 6 juin 1944. Dans ce deuxième épisode consacré aux 80 ans du Débarquement, Virginie Girod vous raconte la déroute allemande sur les plages normandes.  

    Erwin Rommel, issu de la petite bourgeoisie allemande, se distingue comme officier dès la Première Guerre mondiale. Il y reçoit la plus haute distinction militaire allemande, l’ordre pour le mérite. Mais ses succès ne rendent pas la défaite de 1918 moins amère et Rommel est séduit par l’avènement d’Hitler et du IIIe Reich qui souhaite relever l’Allemagne. A la tête de la 7e division blindée, l’officier met la France à genoux en 1940. Incarnation de l’idéal aryen, Rommel est nommé par le Führer en personne pour mener le combat en Afrique du Nord. En moins de 2 mois, Rommel et son Afrikakorps repoussent les Britanniques sur 1400 kilomètres. Il est élevé au rang de feldmarschall, avant de finalement devoir se replier. Le tacticien reçoit alors une nouvelle affectation : inspecter les défenses du mur de l’Atlantique. Les fortifications, de la Norvège jusqu’à l’Espagne, doivent empêcher un débarquement à l’Ouest. Rommel transforme les plages françaises en pièges mortels, mais il ignore tout des plans des Alliés. Le renseignement allemand s’attend à un débarquement autour du 15 juin 1944.  

    Le 6 juin 1944, Erwin Rommel se trouve donc… en Allemagne pour les 50 ans de sa femme ! Sa présence fait cruellement défaut aux Allemands pris par surprise. L’opération Overlord est un succès : Rommel tombe en disgrâce et va devoir payer le prix de son échec.  

    Thèmes abordés : Stratégie militaire, Première Guerre mondiale, Seconde Guerre mondiale, Débarquement, Allemagne nazie.  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Jean-Paul Bled, Les Hommes d’Hitler, Perrin, 2015. 

    Nicolas Aubin, Le débarquement, vérités et légendes, Perrin, 2024. 

     

    Ressources en ligne : 

    https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/erwin-rommel#:~:text=Rommel%20est%20conscient%20que%20les,de%20débarquement%20avant%20le%2015

    https://www.batterie-merville.com/le-musee/la-batterie/la-wehrmacht-en-normandie/ 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 1944, plus de 130 000 soldats posent le pied sur les plages de Normandie. Parmi eux, un petit groupe de français. Son nom est entré dans la légende du Débarquement : le commando Kieffer ! Pour le premier épisode de cette semaine spéciale dédiée aux 80 ans du Débarquement, Virginie Girod vous raconte l’histoire de ces 177 hommes engagés dans l’une des plus importantes batailles de l’histoire.  

     

    Alors que le maréchal Pétain signe l’armistice en juin 1940, des Français refusent d’admettre la défaite. Parmi ceux qui répondent à l’appel du général de Gaulle à poursuivre la lutte se trouve Philippe Kieffer. Ce banquier de profession intègre les Forces navales françaises libres le jour-même de leur création, le 1er juillet 1940. Inspiré par le modèle des commandos britanniques, il contribue à la création et au recrutement de troupes similaires pour la France Libre, et en prend la tête. Sa formation, qui prend en 1943 le nom de premier bataillon des fusiliers marins commandos (BFMC), reçoit un entraînement intensif au château d’Achnacarry, en Écosse. Les commandos doivent mener des opérations éclairs à hauts risques, souvent derrière les lignes ennemies. Reconnus pour leur bravoure et leurs nombreuses missions menées pendant la guerre, Kieffer et ses hommes sont intégrés à l’opération Overlord.  

     

    Le 5 juin dans l’après-midi, 177 froggies embarquent sur un bateau au milieu d’une flotte gigantesque qui navigue vers la Normandie. Ils seront les premiers à poser le pied sur le sable de Sword Beach au matin. Leur objectif : s’emparer du casino de Ouistreham, puis s’enfoncer à l’intérieur des terres pour rejoindre les parachutistes britanniques.  Les commandos y parviennent au prix de lourdes pertes, mais bien plus faibles qu’attendues par l’État-major. Le jour le plus long s’achève mais rien n’est terminé. La bataille de Normandie ne fait que commencer !  Le commando Kieffer y livre des combats acharnés jusqu'en août, avant de participer à un autre débarquement, aux Pays-Bas ! 

     

    Thèmes abordés : Seconde Guerre mondiale, Résistance, France Libre, Débarquement 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    - Voix Général Lovat : Marc Messier

     

     

     

     

    Archive Europe 1= 

    Témoignage de Léon Gautier, survivant du Commando Kieffer, recueilli par Laure Dautriche et diffusé le 5 juin 2019 sur Europe 1 

     

    Ressources en ligne : 

    http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=98676 

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4802160z/f41.item# 

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3367100g/f41.item 

    https://www.dday-overlord.com/debarquement-normandie/forces/france-libre/1er-bataillon-fusiliers-marins/liste-177-commandos 

    https://www.cairn.info/revue-guerres-mondiales-et-conflits-contemporains-2013-1-page-115.htm 

    https://www.defense.gouv.fr/sites/default/files/cesm/bm223commandoskiefferv2%20%281%29.pdf 

    https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/juin-1944-operation-neptune 

    https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/philippe-kieffer 

     

    À voir :  

    Commandant Kieffer, un héros français, un documentaire de Stéphane Rybojad, écrit par Thierry Marcq, produit par 13e Rue, Memento et le ministère de la Défense. 

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • A l'occasion des 80 ans du Débarquement, Au Coeur de l'Histoire vous propose une semaine spéciale avec des récits et des interviews inédites enregistrées sur les plages de Normandie.

    Découvrez en audio, mais aussi en vidéo sur le compte YouTube d'Europe 1, les préparatifs du D-Day, le déroulé du Débarquement heure par heure, ainsi que le précieux témoignage de Jean-Pierre Olard, qui a vu les Alliés débarqués alors qu'il n'avait que 9 ans.

    Et ne manquez pas le YouTube Live co-animé par Virginie Girod et Laurie Cholewa, jeudi 6 juin, dès 18h, autour des films du D-Day. Dans cette émission interactive, elles décrypteront les vérités historiques des films mythiques du Débarquement, comme Le jour le plus long et Il faut sauver le soldat Ryan.

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    -  Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 2024, les yeux du monde entier seront braqués sur les plages de Normandie où les Alliés ont débarqué 80 ans plus tôt pour libérer l’ouest de l’Europe. Mais les anniversaires du Débarquement n’ont pas toujours eu cette dimension exceptionnelle, y compris en France ! Au Cœur de l’Histoire accueille le journaliste d’Europe 1 Julien Pichené pour raconter l’évolution des célébrations du Débarquement de Normandie à partir des archives exceptionnelles d’Europe 1.  

    Le temps passe, mais le souvenir se fait paradoxalement plus présent. En 1984, plus d’un français sur trois n’était pas né lors du Débarquement.  Le 40ème anniversaire est pourtant le plus beau et le plus fastueux jamais organisé jusque-là. Pour la première fois, le président américain et la reine d'Angleterre y participent, aux côtés de François Mitterrand. Il faut attendre vingt ans de plus avant de voir l’Allemagne conviée aux commémorations. Cette année-là, le président russe Vladimir Poutine fait également partie des invités, ce qui est aussi une première. Les commémorations deviennent, en plus du souvenir, un sommet politique. Les témoignages des vétérans, de moins en moins nombreux, sont d’autant plus précieux. Il y a 10 ans, on s’empressait de les recueillir avant qu’il ne soit trop tard. En 2024, pour la première fois, les cérémonies auront lieu sans aucun vétéran français. 

     

    "D-Day : 80 ans de célébrations" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteur et Présentateur : Julien Pichené

    - Réalisation : Sébastien Guidis

    - Production : Sébastien Guyot

    - Archives Europe 1 : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova & Antoine Reclus

    - Édition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 2024, les yeux du monde entier seront braqués sur les plages de Normandie où les Alliés ont débarqué 80 ans plus tôt pour libérer l’ouest de l’Europe. Mais les anniversaires du Débarquement n’ont pas toujours eu cette dimension exceptionnelle, y compris en France ! Au Cœur de l’Histoire accueille le journaliste d’Europe 1 Julien Pichené pour raconter l’évolution des célébrations du Débarquement de Normandie à partir des archives exceptionnelles d’Europe 1.  

    Les premières célébrations du Débarquement sont plutôt sobres. La guerre reste un épisode douloureux. Pour les 10 ans, la télévision française, encore naissante, ne consacre que 8 minutes à la venue du président René Coty sur les côtes normandes. Le retour au pouvoir du général de Gaulle n’arrange rien. Écarté des opérations du Jour-J en 1944, il estime qu’elles "ne sont pas une affaire française" ! Alors que les témoignages de vétérans commencent à investir les ondes d’Europe n°1, les commémorations subissent la concurrence de la politique : l’élection de Pompidou, puis sa mort les relèguent au second plan. Pourtant, le souvenir des héros de 1944 est loin d’être effacé : en 1976, la première diffusion à la télévision du film "Le Jour le plus long" attire tellement de spectateurs qu’elle aurait provoqué une panne d’électricité massive dans l'ouest de la France !  

     

    "D-Day : 80 ans de célébrations" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteur et Présentateur : Julien Pichené

    - Réalisation : Sébastien Guidis

    - Production : Sébastien Guyot

    - Archives Europe 1 : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova & Antoine Reclus

    - Édition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • L’Union Européenne est une aventure politique unique dans l’histoire. Pour éviter le retour de la guerre sur le continent, des États décident pour la première fois de mettre en commun une partie de leur souveraineté. Un pari aussi original que difficile à concrétiser. La construction européenne s’est faite en dents de scie et continue encore de s’écrire. Entre élections européennes et guerre en Ukraine, Virginie Girod retrace cette histoire plus que jamais d’actualité en compagnie de Laurent Warlouzet. L’historien est l’auteur d’Histoire de la construction européenne depuis 1945 (La Découverte) et d’Europe contre Europe - Entre liberté, solidarité et puissance aux éditions du CNRS.   

    Il est d’usage de faire débuter la construction européenne au 9 mai 1950 et la déclaration de Robert Schuman, alors ministre français des affaires étrangères. La Guerre Froide vient de débuter et la restauration de l’Allemagne est une priorité pour faire face à l’URSS. Pour garder un œil sur son puissant voisin, la France initie la réconciliation, seulement cinq ans après la fin de la guerre ! Les deux pays s'associent au sein de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA). La mise en commun de leur gestion doit éloigner la perspective d’un nouveau conflit. 

    Née de l’interdépendance économique, la communauté européenne peine à s’élargir à d’autres domaines. En 1954, le projet de communauté européenne de défense, c'est-à-dire une armée commune, échoue. L’approfondissement de la coopération, au travers du traité de Rome, passe par des compromis : entre libéralisme et protectionnisme, entre fédéralistes et unionistes. L’Union Européenne établie en 1992 avec le traité de Maastricht pour remplacer la Communauté Économique Européenne (CEE), affirme les ambitions politiques de la nouvelle union. Une réforme tout juste approuvée en France, à 51% des voix par référendum ! "L'Europe est un projet démocratique. Si la majorité des Européens veulent une Europe fédérale, on aura une Europe fédérale” soutient Laurent Warlouzet. “Mais ce n'est pas la direction qui est prise actuellement".  Les prochaines élections européennes des 8 et 9 juin 2024, nous donneront à voir ce que les Françaises et les Français souhaitent pour le futur de l’Europe. 

    Thèmes abordés : Seconde Guerre mondiale, France, Allemagne, Europe, URSS, Guerre Froide, politique  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Si Paris a gagné sa place parmi les plus belles villes du monde, elle le doit en grande partie au baron Haussmann. Sous le Second Empire, le préfet remodèle la capitale pour en faire une ville idéale au cours d’une campagne de travaux d’une ampleur démesurée, qui dure plus de 20 ans !   

    Un récit inédit de Virginie Girod, en partenariat avec Le Livre de Poche qui publie Les Nuits de la peur bleue d'Éric Fouassier, le troisième tome de la série du bureau des affaires occultes.  

    Lorsque Louis-Napoléon Bonaparte arrive au pouvoir en 1851, Paris n’a pas grand-chose à voir avec aujourd’hui. Les rues sont très étroites, boueuses et jonchées d’immondices. Les égouts sont encore loin d’être la règle, ce qui favorise la diffusion des maladies. D’autant plus que la population ne cesse de grossir sous l’effet de la révolution industrielle. En 1832, une épidémie de choléra a fait près de 20 000 victimes dans la capitale.  

    Améliorer la situation représente un défi considérable que Napoléon III rêve de relever. Son champion sera l’inflexible baron Haussmann. C’est le profil idéal : ancien préfet de Gironde, il a largement contribué à moderniser le territoire dont il avait la charge. Nommé préfet de la Seine, le baron agrandit d’abord Paris en annexant les communes limitrophes, rase l’essentiel du bâti pour remodeler entièrement la voirie. De larges axes, au bout desquels se trouve toujours un monument, remplacent les rues tortueuses. La circulation en ville est fluidifiée : dans les années 1860, en grimpant dans un omnibus à cheval, on peut traverser Paris en 20 minutes ! La ville doit aussi être belle : les vieilles maisons sont remplacées par les fameux immeubles "Haussmannien" et de nombreux espaces verts sont aménagés. Le résultat est grandiose, mais tout cela a un coût, celui du budget annuel pour toute la France !  

     

    Thèmes abordés : urbanisme, Second Empire, Haussmann, Napoléon III, hygiène, Paris, épidémie  

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    À lire : Les Nuits de la peur bleue d'Éric Fouassier. Le Bureau des affaires occultes, Tome 3

     

    Ressources en ligne 

    https://www.youtube.com/watch?v=r9jcCi2UC3Y 

    https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/tableaux/lattentat-dorsini-devant-la-facade-de-lopera-le-14-janvier-1858/ 

    https://www.napoleon.org/jeunes-historiens/napodoc/napoleon-iii-empereur-des-francais-1808-1873/ 

    https://www.napoleon.org/enseignants/documents/document-les-comptes-fantastiques-dhaussmann-de-jules-ferry-commentaire-et-extraits/ 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • En 1832, Paris sombre dans la paranoïa. Un mal inconnu sévit dans la capitale et fauche ses habitants par milliers. Le responsable : une épidémie de choléra ! Plongez avec Virginie Girod au cœur d’un Paris vétuste dépassé par la catastrophe sanitaire. 

    Un récit inédit de Virginie Girod, en partenariat avec Le Livre de Poche qui publie Les Nuits de la peur bleue d'Éric Fouassier, le troisième tome de la série du bureau des affaires occultes.   

    Dans les années 1830, la France entre à plein régime dans sa révolution industrielle. Les villes grossissent, les familles s’entassent dans des logements vétustes. Paris a encore son faciès médiéval, ce qui favorise l’insalubrité. L’ère industrielle et la mondialisation qui s’accélère apporte son lot de maladies nouvelles en Europe.  

    Parmi elle, le terrible choléra asiatique. Les médecins anglais de l’East India Company ont documenté cette maladie dès 1817 : le corps se vide littéralement de son eau. La moitié des malades meurent entre 1 et 3 jours. La médecine est alors démunie. Lorsque le bacille atteint la France, le décompte des victimes augmente au même rythme que la “peur bleue” enfle. Certains parisiens sont persuadés que le choléra est la conséquence d’un empoisonnement criminel. La ville cherche alors ses boucs émissaires. Le 4 avril, plusieurs innocents sont pris à partie, parfois battus à mort pour des soupçons d’empoisonnement ! En 6 mois, le choléra a fait 100 000 morts en France, dont le chef du gouvernement.   

     

    Thèmes abordés : épidémie, Paris, monarchie de Juillet, médecine, complotisme 

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    A lire : Les Nuits de la peur bleue d'Éric Fouassier. Le Bureau des affaires occultes, Tome 3

     

    Ressources en ligne et bibliographie 

    https://www.retronews.fr/epidemies/echo-de-presse/2020/08/25/la-france-face-la-terrible-epidemie-de-cholera-de-1832 

    https://www.cairn.info/revue-historique-2015-1-page-103.htm#re15no15 

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k201439b/f123.item.r=mémoires+comtesse+de+Boigne.langFR 

    https://histoire-image.org/etudes/cholera