Episodes

  • Didier de Buisseret n'est pas notre seul invité de ce podcast où il nous parle de son livre "Des hommes en chemin - Vers un masculin conscient"... il y a cette fois un public et trois invités surprises (l'un en Suisse et deux autres en Françe).

    Didier de Buisseret vous présente son interview à notre micro pour le podcast "Entr'Nous" :

    "Dans ma quête personnelle d’un Masculin équilibré, j’ai cherché les critères permettant de définir le Masculin.

    A chaque fois, j’ai abouti à une impasse. Mes classifications se sont avérées trop réductrices et limitées pour embrasser la diversité des hommes et des masculinités.

    Quel que soit son sexe, son genre ou son orientation sexuelle, chaque individu est constitué d’une polarité Yin et d’une polarité Yang. Mais nos conditionnements culturels font qu’un homme est perçu comme masculin s’il arbore les codes Yang, tandis qu’une femme sera vue comme féminine si elle joue la carte du Yin.

    Pourtant, chaque être humain serait plus complet et plus épanoui s’il s’autorisait à développer ses parts de lui-même censurées parce que culturellement associées à l’autre genre.

    Plutôt que d’essayer de correspondre à une norme fictive ou à un quelconque pourcentage Yin/Yang, l’important est que chacun(e) trouve l’équilibre qui lui convient et avec lequel il/elle est en paix et en harmonie.

    La voie de l’unité et de la transcendance se situe au-delà du Masculin et du Féminin, lorsque chacun(e) parvient à la complétude en expérimentant en lui-même les « noces alchimiques de la Lune et du Soleil », et prend conscience que cette nécessaire complémentarité se situe tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de soi."

    Séquences du podcast avec Didier de Buisseret :00:49 présentation du contexte d'enregistrement01:02 présentation de Benjamin Ries en Suisse01:52 un tour de parole pour débuter et on annonce le contenu du podcast en 3 points (genèse du livre, anecdote et message au public02:07 présentation de Quentin (compte Instagram déconstructions masculines) et Maxime à Bordeaux (contraception masculine AndroSwitch)02:46 réaction de Didier de Buisseret, deux mots qu'il retient : les masculinités et déconstruction.03:09 présentation de Maxime : activiste sur les méthodes de contraception testiculaire. Repenser la norme contraceptive.03:31 réaction de Didier qui souligne que le sujet est encore assez peu connu, cela fait également partie de la manière de se construire en tant qu'homme.03:48 la genèse du livre07:19 Olivier observe qu'il y a énormément de références dans le livre, explications de Didier.08:21 question de Quentin : les hommes prennent trop peu de risques quand ils interviennent sur le sujet?11:03 il faut toujours des pionniers; des gens qui osent, qui innovent nous explique Olivier tout en les saluants : les early adopters.11:37 Olivier demande une anecdote, ce que Didier a apprit de son expérience...une surprise, une prise de conscience, envie de la partager au micro ?13:16 une question de Quentin : risquons nous de perdre un public sur les aspects manichéen, induire le militantisme tout en gardant la spiritualité ?15:20 un message à transmettre à l'issue de la rédaction de ce livre pour la société ? Quelque chose qui tient à coeur à Didier ?17:13 quelques passages choisis par Olivier et, chose amusante : cela correspond à la réponse précédente apportée par notre invité.18:35 un yang construit sur des bases assez friables (toutes les vulnérabilités doivent être masquées) si l'homme ne laisse pas place à son yin.19:15 Olivier cite un exemple reprit dans le livre sur la complémentarité des polarités.19:52 démonter une croyance : les polarités ne sont pas des vases communiquants.20:24 question d'Olivier aux intervenants : la masse critique d'hommes en chemin semble atteindre une ampleur suffisante que pour accompagner toutes les actions militantes et pourtant les hommes gardent des difficultés à s'exprimer sur le sujet. Comment motiver plus d'hommes à s'investir? à devenir partie prenante?21:26 réponse de Benjamin : il n'y a personne à convaincre, il y a des positions et ceux qui sont prêt le font... Il y a les moins de 30 ans qui ne se retrouvent plus dans ces aspects de genres... aller au-delà de la théorie des genres.22:58 Didier rebondit sur le fait de ne rien forcer. Le laisser faire est plus juste : rayonner et diffuser, prend qui le souhaite.23:34 Benjamin questionne le titre de l'ouvrage : pourquoi le masculin "conscient"?24:38 Benjamin mets en avant le fait que culturellement des termes sont galvaudés, le conscient n'y échappe pas ! Un constat : il n'y a pas de modèle mature en ce moment.26:01 la question qui suit est de savoir si Didier à tout de suite envisagé de mettre à la fin de chaque chapitre des exercices pratiques ?26:54 Olivier invite Didier à nous proposer des exercices spécifiques et dédiés aux auditeurs : pour travailler sur la peur de l'engloutissement !28:55 référence au livre "Laissez faire l'amour"29:02 Benjamin demande s'il y a des témoignages de vécus d'hommes sur ces exercices...29:33 Question de Maxime : l'engloutissement, une méthode de contraception testiculaire, une astuce, un exercice que Didier peut proposer.30:45 Olivier invite les hommes à se distancer de la réflexion ou un focus sur l'érection...Focaliser sur les sensations, se découvrir autrement. Renvoi à l'identité de l'homme en lien avec l'érection.32:38 réaction de Didier : quitter ce focus sur le phallus victorieux. Référence au livre "Jouissance club".33:38 question aux auditeurs : peut-on se sentir homme, avec la même intensité, avec ou sans la sacro-sainte érection ?34:51 un mot de la fin pour Didier de Buisseret : attention de ne pas opposer ying et yang avec un lien sur le genre, il faut supprimer les vieux clichés sexistes.

    "Il y a autant de reines que de rois dans l'histoire"

    Bonus

    Articles de presse belge, les grenades, Déconstruire les masculinités toxiques. , pour lesquels le LHC a été sollicité pour contribuer à la rédaction du 4e article de la série dédié à la sexualité. Merci à la journaliste Jehanne Bergé pour cette création qui s'est faite avec enthousiasme de manière très fluide.

    Rappel des liensLe site de Benjamin Ries (Suisse) : https://www.benjamin-ries.com/. Stages, cercles de parole hommes, accompagnement individuelCompte Instagram de Quentin : déconstructions masculines, une mine d'idées, généreux et authentique.Maxime Labrit: contraception masculine AndroSwitch. L'anneau thermique n'est vendu que sur internet via son site. Accessible à travers le monde, où que vous soyez. Le Love Health Center est partenaire de Maxime pour répondre à vos questions sur l'anneau.Le site de Didier: https://www.therapeute-debuisseret.be/ Stages tantra, une référence en Belgique.Le livre de Didier de Buisseret "Des hommes en chemin - Vers un masculin conscient"
  • Pourquoi hors-série ?

    Parce que :

    Ce podcast ne parle pas de sexualité, mais de coulisses de la production.Pendant deux mois, de juillet à août 2021, nous étions silencieux. Vous vous demandez peut-être ce que nous faisions?Vous méritez, fidèles auditeur.e.s et donateur.e.s, de savoir ce qui s'est passé durant cette pause qui n'en était pas une.Nous voulions remercier Camille Rimbault pour son excellent travail du 1er au 22e podcast et accueillir The Podcast Factory Org qui assurera à présent, depuis le 23e épisodes, le cycle complet de nos productions (bien qu'ils étaient déjà impliqué en support depuis la création).Nous avons pensé que certain.e.s aimeraient en savoir plus sur les coulisses du podcast. Et quel travail représente la production de ce podcast Entr’Nous.Quand vous contribuez à des donations mensuelles, vous désirez en savoir plus sur le travail que vous encouragez.Nous souhaitions vous partager les synergies qui sont à l’oeuvre dans la création du podcast.

    Pour toutes ces raisons, voici donc un épisode hors série "les coulisses" (épisode sans numéro).

    C’est également une opportunité pour nous d'illustrer l'ambiance de cocréation entre l’asbl Love Health Center et l'asbl The Podcats Factory Org.

    Une autre asbl qui s'implique intensivement pour nous aider à la réussite du projet du LHC.

    Mais qui sont-ils, qui est The Podcats Factory Org ? Quelle est leur histoire et quels sont leurs besoins ?

    Nous avons donc demandé à son président, Michel, de venir au micro pour nous partager ce qui le motive à nous aider, et nous dévoiler ses valeurs.

    Si vous nous suivez, écoutez nos podcasts ou participez à nos activités, sympathisant.e.s, ce hors-série pourrait fortement vous intéresser. Merci pour votre attention et bonne écoute.

    Séquences du podcast. Les questions de l’interview:

    00:52 : Qu'est-ce qu'un podcast ?02:18 : Quels changements ont eu lieu cet été ?05:48 : Nous sommes à présent disponibles sur 48 plateformes et plus de 10 000 téléchargements uniques.07:26 : Olivier explique à quoi contribuez-vous quand vous faites des dons au Love Health Center08:15 : Les statistiques, oui...mais l'interaction avec nos auditeurs avant tout ! Donnez-nous un feedback !09:02 : Comment interagir, via quel média ?09:56 : Combien de temps faut-il pour produire un podcast ?12:23 : Les préparations pour la suite ont été conséquentes : vos feedbacks sont nécessaires ! On insiste, oui.13:31 : Quelle est l’asbl The Podcast Factory Org et que fait-ellei ?15:55 : Quelles sont les valeurs de l’asbl The Podcast Factory Org ?17:17 : L'écologie : un focus aussi pour l'asbl.17:32 : Un podcast sur la sexualité c'est un sujet qui parle et enthousiasme Michel car il n'aime pas “une société où le genre est trop souvent un focus”.18:12 : Quels sont les besoins de votre asbl ?19:00 : Remerciements à Camille Rimbault 'Inspired by'19:51 : Les prochains podcasts, contactez-nous pour participer.20:13 : Références aux parenthèses intimes : le même esprit au micro.20:45 : Remerciements de Michel à Olivier ainsi que les raisons de ceux-ci.

    Faire un don pour le Love Health Center : ici

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Accept everything changes continuously, life, yourself, your partner and play with it. Make it simple.

    Her advice to you: Stay curious and open your mind. Sometimes you don't understand, that's fine, don't blame or judge. Just listen to the truth of each one. Implement new way of thinking in your life; it will help you to go further in many ways.

    1:52 - Presentation of Katalin.

    3:00 - Sexual life is made of many breakthrough and many little steps, it's not easy to select 3 key moments or phases of my sexual life.

    3:22 - The first major moment in my life is when I lost my virginity. It was a kind of taboo. Sex education was like explaining how a car is working, but experience it is totally different. Sex is the same, doing it is so different from the functionning.

    4:30 - The first time (first penetration) was in a rush. I felt in love, together forever. But the whole experience was awful and painful.

    5:06 - If this experience is what sex is about then it is not my journey. Lot of shame and guilt around it due to conditionning.

    5:30 - If you lost your virginity, you become broken, like a second class to go in a new relationship or mariage.

    5:57 - The second relationship was better but so far from what we can create in a flourishing relationship.

    6:50 - Over and over again you are discovering and progressing. You can imagine where you can go but it's only once you are there that you start to see there are more options, possibilities. The openness in this second relationship was a big turning point. Because before that it was hard to discuss.

    7:30 - Before I lost my virginity, I was sexually abused by an adult I trusted in. So afterwards, it was difficult to open myself again with adults.

    8:30 - The limit in the relationship was about knowledge and understanding. We were really open.

    8:56 - I was a single mother. And I got a long relationship afterwards with someone. But there the communication about sex and desire was an obstacle.

    9:25 - Being in a relationship was part of the conditionning too, being in a monogamy relationship. It is your responsability to express your own desire.

    10:35 - I was open to learn, to go to workshop, but not my partner at that time.

    10:50 - It is frequent in couple that one is ready to progress but not the other.

    11:30 - If I come to you to say I want to improve. It equals "it is not good". That's why this approach usually fails. It doesn't mean something went wrong. Look at products on the market, so many products exist, work and are improved anyway to become beter and better.

    12:12 - If you take if for yourself, from the ego, you can block the discussion. If you understand you can learn, play, everything is in progress, it is easier. The inner voice is telling us "I would like to progress, I would like to discover something". I would like to share it. It is not related to anything you did, I would like, as a partner, to progress together. Try something new. Some people take it personnally and sometime with jealousy.

    13:58 - Conditioning of children too, passing by generation to generation, by indirect message by the surroundings. How we are supposed to behave, do, say.

    14:40 - We are all different.

    16:07 - The 3 of us are coaches, and for us too, it was a succession of small and big steps. Even with lots of tools, communication it can be challenging to express our desire for a more delightful sex life.

    17:08 - It is related to the rules. When the relationship is starting, are you clear with your rules breakers (eg monogamy) ? So many times we hide our rules breakers.

    19:37 - Monogamy may have complete different meaning for each of the partner. And it evolves wth time.

    20:10 - Start to learn what you need. How to share in an open way with your partner.

    20:55 - We are changing continously. And that's what people doesn't accept, in their life, work and relationship. Accept first I am changing myself as I am discovering more and more. And also my partner is changing and get different desires.

    21:28 - What I found in that relationship, is that I was growing faster. I was willing to invest more energy for this growth and changes. It is a dedication to change stuff and habits. And when you become passionnated, you discover more state and joy. Your discover ideas and want to try. But my ex partner was not open.

    23:05 - The 3rd event was the discovery of OM (Orgasmic Meditation). I waited about 2 years to start this journey. I discovered to learn about myself.

    24:15 - The list of what I found beautiful in OM.

    25:35 - On a deeper way, it was the first time I observed my body with simplicity. With no justifications.

    27:13 - Justifying emotion is a way to give more meaning and pressure (on others) to make it happens.

    28:01 - The experience of OM by Olivier.

    29:39 - My biggest obstacle at the begining as a man. How to ask to make love with my partner.

    32:35 - Learn to be in the present. Each experience is different.

    32:55 - Katalin's biggest lesson of OM.

    33:55 - Katalin's biggest obstacle to OM. How do I love and except my body and genital.

    35:09 - Camille's big learning is about expectations and just feel. Just be and leave the expectation aside.

    37:40 - Camille's learning. Mindfullness and sexuality.

    39:07 - Katalin biggest joy. Finally, I don't have to create a story. I don't have to be someone to get something.

    40:05 - Explanation of what is Orgasmic Meditation.

    43:50 - Main take away of OM in your sex life. Are you willing to discover more and pay the price of what it means. Bring simplicity in my life.

    46:29 - My body self exceptance and love. If the level of emotion is coming down you will see and experience simplicity in everything. I don't have to compare my body, anything, it is me.

    48:23 - Experience how we are energetic beings. Experience energy in the life.

    49:50 - How the body is capable to receive on many different layers.

    50:28 - One advice: Stay curious and open your mind. Sometime you don't understand, don't blame or judge. Just listen the truth of each. Implement new way of thinking in your life will help you to go further in many ways.

  • Le terme Shibari est assez connu, mais on devrait plutôt utiliser le mot Kinbaku, l’art du bondage.

    Le kinbaku est-il une pratique sexuelle ? Quels liens existe-t-il entre le kinbaku et la sexualité ?

    Quels pourraient en être les bénéfices ?

    Le kinbaku est une voyage ("journey"), dont le chemin et le résultat sont tout aussi importants l'un que l'autre. 40% de la population occidentale aurait un fantasme de se faire attacher. Nicolas nous invite à découvrir une multitude de réflexions liés à cette pratique.

    D’après Nicolas, il y a une grande différence entre sexualité et intimité avec des vrais ponts et vrais outils communs. On aurait probablement encore plus de problème avec l’intimité qu’avec la sexualité.

    2:40 - Je pense qu’il y a une grande différence entre sexualité et intimité avec des vrais ponts et vrais outils communs. On a probablement encore plus de problème avec l’intimité qu’avec la sexualité.

    3:20 - Quelle est ta définition à toi du shibari selon ta manière de pratiquer ?

    4:10 - L’apport du Japon à l’art du bondage est que la manière d’arriver au résultat et le résultat sont tous aussi important l’un que l’autre. Le processus, le voyage (« journey » en anglais) est très important. L’art est surtout tout ce qui permet d’arriver à l’endroit désiré.

    4:55 - Qu’est ce que la pratique du Shibari peut apporter aux partiquant.e.s ? Autre façon de découvrir son corps.

    6:30 - Se reconcentrer sur soi-même et sur l’instant présent. Outil efficace pour se connecter à l’ici et maintenant. Outil puissant pour se reconnecter à soi-même.

    7:40 - 40% de la population occidentale aurait un fantasme de se faire attacher. Oser le laisser-aller.

    10:38 - C’est un dialogue, ce qui arrive dans l’un arrive dans l’autre. Il faut un vrai laissé aller pour pouvoir diriger une personne. C’est voir tous les signes extérieurs, il faut lâcher prise au fond de soi, il faut savoir pourquoi on veut faire cela à cette personne; et qu’est-ce que cette personne est capable de recevoir.

    11:55 - Essayer d’enlever le langage parlé, qu’est ce qu’on a à se dire ?

    13:50 - Ancré dans le sol et libéré dans l’esprit.

    14:10 - L’une des meilleures façons quand tu es attaché d’être en résonance avec toi-même, c’est d’écouter cette impulse extérieure qu’on est en train de te mettre et qui va donc t’obliger à voir comment toi tu réagis. Mais donc si tu n’as pas d’écoute très profonde sur ce que l’autre va te proposer, il y a une grande possibilité que tu sois en opposition, donc en opposition à l’autre, avec toi-même, avec tous. Donc sans l’écoute de la personne qui va me diriger, tu peux pas aller très loin. C’est proche de 2 arts : Le massage Thaï est réussi quand toi en tant que masseur.e tu vas mieux. Et l’art de l’équitation, où les 2 respiration de ces 2 mammifères qui ne font pas du tout le même poids sont énormément en connexion. On réveille la capacité naturelle du cheval.

    15:30 - Pourquoi es-tu arrivé à cet art, et pourquoi y consacres-tu ta vie ?

    16:20 - Les échanges de pouvoir ne me paraissaient pas ni violents ni destructeurs, mais amène quelque chose d’érotisant et bénéfique.

    17:30 - Aujourd’hui, peut-être a-t-on un accès à tout trop facile, le coté prendre son temps, « journey », permet de vivre chaque étape, y prendre plaisir. Sur chaque plateau d’apprentissage, prendre le temps de l’explorer, prendre plaisir et déception.

    18:15 - Se mettre en face des choses qui sont souvent considérées comme négatives, la douleur par exemple. Tu ne peux pas comprendre le confort, si tu n’as pas contacté la douleur. La tristesse, tu ne peux pas avoir la joie si tu n’as pas exploré la tristesse. On peut faire sortir la colère via les cordes. Tu peux pas explorer l’amour sans avoir contacté la colère.

    18:50 - Travail des limites via les cordes. Sans approche manichéen (blanc ou noir) mais d’engendrement. L’un engendre l’autre. Tu vis dans ces cycles, tu vis les émotions dans ces cycles. Les accepter.

    19:50 - Comment fais-tu voyager à travers ces 3 émotions par le moyen des cordes ?

    21:10 - La corde est un amplificateur. Moi je ressens cela et à travers la corde et l’obligation de te recentrer sur toi-même, tes propres organes, et propres sensations, j’y glisse ma propre émotion et on va voir comment cela résonne au fond de toi. Et on ne va pas s’arrêter là, ça va engendrer autre chose.

    22:10 - Le relâchement.

    24:50 - On offre un territoire protégé et encadré qui offre un espace d’expérience.

    25:35 - Est-ce que le shibari est lié à la sexualité, non, si oui comment ? Lien avec activité artistique qui t’amène à te dépasser, utile à tous les aspects de la vie, donc aussi la sexualité…

    28:50 - Le plus important d’après moi c’est la recherche d’intimité et comment la partager avec quelqu’un d’autre.

    31:28 - Remettre de la conscience, c’est le voyage.

    33:20 - Plaisir et discipline. Les 2 sont extrêmement liés. Le rituel (discipline) libère. Reconnaitre les premiers plaisirs.

    37:20 - Je pense que l’art des cordes est basé sur la séduction.

    39:07 - L’influence des uns sur les autres avec notre propre énergie qui va créer une dynamique. Tu ne sais jamais qui est en train d’aider l’autre. La position de guide est celui qui a déjà une expérience plus importante par son temps et travail mais pas toujours le plus avancé.

    41:45 - Conseil d’un sensei d’Aïkido : Comment pensez-vous que je puisse continuer à progresser alors que mes maîtres sont morts ? Si j’arrête d’évoluer, je suis mort. (sensei terme japonais qui signifie littéralement « né en premier » désignant « celui qui était là avant moi") Et bien c’est simple, je passe mon temps à regarder les débutants, ils sont pleins de nouvelles idées (ni bonnes ni mauvaises, justes nouvelles). Qu’est-ce que les nouvelles idées ouvrent comment nouvelles portes, comme nouveau chemin de travail et de compréhension ?

    43:00 - L’importance d’aller vers quelque chose d’organique. La vie est organique, elle s’adapte à tout et trouve des solutions à tout.

    44:00 - Si vous êtes intéressé par le shibari, comment puis-je procéder ?

    45:38 - Ton conseil aux auditeur.e.s ? Prenez du temps, prenez plaisir, parlez de ce qu’il y a au fond de vous. Allez vers des activités humaines, simples, créatives, joyeuses.

  • Comment faire usage des différences culturelles pour être plus intelligent.e dans nos relations ? Partons à la découverte des expériences d'Anna pour nous éveiller sur nos relations.

    Anna est d'origine Portugaise, elle vit depuis 10 ans en Belgique. Elle vient d'une culture latine pourtant similaire mais en même temps tellement différente.

    Anna a pris du temps pour comprendre que les codes de séduction étaient différents au Portugal et en Belgique. D'incompréhensions, en déceptions et frustrations, elle a fini par comprendre certains aspects qu'elle vous partage dans cet épisode.

    Découvrez-vous à travers ce regard perspicace et rafraichissant et explorer comment apporter plus d'amusement et d'épanouissement dans vos relations. On vous promet, l'exercice est amusant!

    2:11 - Qu'est ce qui t'as le plus marqué dans les différences culturelles portugaise et belge ?

    2:30 - Moi, je n'arrivais pas à comprendre les codes de séduction. Je n'y comprennais rien. Je n'avais plus de repère. ça contrastait avec ma propre position au Portugal.

    3:30 - Perdu (mentalement dans des relations régies par des codes différents). Entrer en relation, séduire, discuter. Certaines personnes qui à priori connaissent les codes ne savent pas séduire, ne savent pas comment entrer en relation. Quels types d'émotions vivais-tu ? Et tout cela se traduisait probablement dans ton aura, dans ton langage corporel.

    5:25 - Ici, je ne comprenais rien. Ce que je pensais être une démonstration d'intérêt de la part d'une autre ne l'était pas. J'étais paumée. Je vais finir ma vie seule avec des chats !

    6:00 - J'ai pris beaucoup de temps pour comprendre que je ne comprenais pas les codes.

    6:35 - Ce que j'ai compris: Un mec belge qui est intéressé par à une femme, il ne va pas la regarder, ni l'approcher, ni lui parler. Il va aller dans la direction opposée et faire tout l'opposé de ce qu'on attendrait de quelqu'un qui veut montrer son intérêt.

    7:25 - Probablement une situation et comportement similaire en France qu'en Belgique. Dans les pays du sud, il y a un coté beaucoup plus assumé. S'autoriser à être vivant. On veut mais on n'a pas trop le droit. Dans le coté d'ssumer nos désirs, on fera plutôt l'opposé de ce qu'on ferait naturellement si on écoutait nos désirs.

    8:10 - Camille: Excepté mes soirées d'étudiant.e.s ingénieur.e.s, où j'allais plus droit au but, autrement, on semble ne pas suivre l'impulsion naturelle et spontanée de nos désirs.

    8:30 - Même constat fait par des personnes de cutlure américaine, iIalienne, espagnole, française.

    8:55 - L'impression que le français et le belge veulent rester dans un truc "on va parler, parler, parler...de belles choses", Et tout reste suspendu. Jamais rien ne se passe. Comment passer de parler à autre chose ? On passe beaucoup de temps à dire des choses très intéressantes pendant des années. Alors que chacun.e attend quelque chose de l'autre.

    10:38 - Un exemple de soirée où un mec n'a rien compris par rapport aux langages de la femme. Ça donne l'impression d'être à l'école où il faut demander explicitement "veux-tu être mon copain, puis-je t'embrasser....etc"

    11:38 - Au Portugal, quels sont les codes de séduction? Si tu es intéressé par d'une personne, tu le montres, tu vas regarder. Les hommes vont le montrer de manière plus active.

    12:57 - Dans la culture belge et française, on serait plus dans l'intellect et moins subtile avec le langage et l'expression corporelle. On serait moins dans le corps, déconnectés du corps. Est-ce plus lié plus à la confiance en soi qu'à la culture ?

    15:10 - Au Portugal, il y aura des regards, les personnes vont se rapprocher. Il y aura une expression libérée,.Il y aura un langage de danse, d'approche, de rapprochement.

    16:45 - Les hommes semblent moins entreprenants par rapport aux femmes.

    17:45 - Je vais devoir adopter une attitude totalement différente.

    18:00 - Les femmes belges agissent super vite. Exempe d'une soirée où un mec que j'invite part avec une de mes amies !

    20:15 - Comment vais-je avoir le temps de rencontrer un mec à mon rythme ?

    22:00 - Est-ce une vrai rencontre d'intérêt dès lors qu'on saute sur une personne comme si tout était parfait ?

    22:40 - Maintenant, je vais apprendre de la façon femme belge...je vais appliquer les nouveaux codes. Mais finalement, j'ai rencontré un belge avec des codes portugais.

    24:20 - Les flamands et francophones agissent très différemment. Les francophones ont comme une gène. Oser, assumer d'aller vers l'autre. Assumer de manière précisse et explicite les désirs.

    26:30 - Un conseil pour les auditeur.e.s ? Si j'ai un intérêt envers quelqu'un.e, prendre le temps de rigoler, s'amuser, découvrir lentement, je m'approche, je découvre sans avoir peur du rejet. On découvre, on s'assume et ce qui viendra viendra.

    26:40 - Assumer son désir d'aller vers quelqu'un.e. sans eujeu, craintes. Etre moins sérieux.

    32:20 - Dans le sud tu vas danser, tu t'offres une plus grande liberté de spontanéité.

    34:40 - La manière de danser et comment c'est interprété.

    36:40 - Les belges sont très chaleureux, et ça c'est sympa.

    38:00 - En soirée, on peut passer un temps très long sans être approché.e.

    41:20 - Conseil: Ne pas le prendre personnellement lorsque dans un groupe, personne ne vient vers vous.

    44:20 - Comment on se rapporche physiquement et psychologiquement. Comment on existe en société face à soi, nos désirs et ceux des autres. Se permettre d'exister et de se mettre en relation avec l'autre.

    46:00 - Plus on parle des expériences plus on apprend.

  • Une sexualité qui nous appelle à nous questionner pour ensuite s'éveiller. Partie d'expériences décevantes. Apprendre à dire non. Faire face au regards des hommes. "Même me donner droit au plaisir, je n'avais pas conscience que ça existait."

    Caroline vous partage son parcours d'appropriation de sa sexualité, de son énergie sexuelle, de sa créativité.

    "Long chemin de reconstruction. J'ai compris que je pouvais être bien et heureuse."

    L'apprentissage du yoga kundalini fut fondamental pour Caroline. Plus je me connais moi-même, plus je suis en moi, plus je suis forte, plus je rayonne, plus je suis protégée. Moins une action extérieure va pouvoir me destabiliser.

    1:39 - En quoi ta sexualité est une source d'éveil pour toi? Quels ont été les ingrédients et étapes qui ont permis cette transformation ?

    1:50 - Étonnamment, pour moi ce n'a pas été une sexualité géniale qui a transformé ma vie, mais plutôt le contraire. Pas du tout éduquée. Mal dans ma peau. Timide, pas en accord avec le monde.

    3:18 - Vers 20 ans ma sexualité est toujours au même point, parfois du plaisir mais pas transcendant. Je n'osais pas m'exprimer. Dire quels étaient mes besoins. Je faisais des expériences. Sans savoir guider les hommes vers ce dont j'avais besoin.

    4:15 - Je n'avais pas conscience que ce n'était pas des expériences nourrissantes. Les hommes étaient intéressés par l'acte mais pas par moi.

    5:05 - Deuxième phase auto-destructrice : enchainer les expériences. Fière de soi, les sensations d'avoir le contrôle.

    6:00 - Élément déclencheur : Amoureuse d'un homme qui me quitte. Le choc amoureux.

    7:17 - Voyage et ascension en Argentine. Seule femme parmi 6 hommes. Confrontée à la rudesse de la nature. J'ai senti 6 hommes se dirent : on va la violer ! Réelle peur.

    8:50 - J'ai découvert le yoga Kundalini et c'est là que mon parcours a commencé. Cette pratique m'a permis de transcender l'énergie sexuelle, énergie de vie. J'ai commencé à me respecter, m'aimer, à être plus créative.

    9:27 - Le yoga est au-delà de la tête. Je n'avais aucune question à me poser. Je voyais que je réagissais différemment à la vie, je me positionnais différemment. J'ai eu besoin de m'affirmer face aux hommes.

    10:07 - Relation non fondée sur le respect et bienveillance. Stop ! Je décide de me respecter. C'est à ce moment que j'ai commencé à vivre des relations sexuelles plus harmonieuses.

    10:45 - Quand on se guérit soi-même, on guérit sa lignée familiale, lignée des femmes, des hommes, l'inconscient collectif.

    11:20 - Oser dire NON quand ça va pas. Plutôt que d'obéir et subir.

    12:20 - Je suis une femme et je vais respecter mon énergie. Ne pas accepter un acte sexuel quand ça ne me convient pas. Respect, écoute, accueil. Apprendre à dire que j'ai dire j'ai besoin de cela.

    13:25 - Le poids de la culpabilité, culpabilité de la religion. L'acte sexuel n'est pas fait pour le plaisir.

    13:40 - Éveil via des expériences désastreuses, je ne me sentais pas bien après l'acte sexuel. Nourrie, complète, épanouie. Ces expériences m'ont amené sur un chemin. Remonter quand on est au fond du trou. Respect de l'énergie sexuelle de la femme.

    16:05 - Je pense que les premiers actes sexuelles sont très importants pour tous être humains.

    17:00 - A l'adolescence, j'ai tellement ressenti le regard des hommes que je me suis sentie très mal. Envie de me cacher. Devenue masculine pour ne plus subir le regards des hommes plus âgés. Sentiment d'être sans défenses. Je ne savais pas me défendre, je me laissais faire.

    18:10 - Même me donner droit au plaisir, je n'avais pas conscience que ça existait.

    18:20 - Ce fut un chemin de reconstruction. J'ai compris que je pouvais être bien et heureuse.

    18:45 - A 30 ans, j'avais plus d'énergie et de confiance en moi pour affronter le regards des hommes.

    19:15 - En France les hommes ont tendance à inviter à diner en espérant que ça terminera au lit.

    20:25 - Mes relations sexuelles m'ont permis de de dire "réveilles-toi".

    21:20 - Premier cours de yoga kundalini.

    23:45 - Trop de pensées peut créer de l'angoisse. Suite à une expérience, je me dis que la vie a un sens caché que je ne connaissais pas.

    24:50 - Le propre de la sexualité, c'est la magie. C'est retrouver la magie de la vie. Le yoga m'a permis de reconnecter le sens caché derrière les choses.

    25:40 - Au Brésil, les gens ont une vie sociale et spirituelle.

    26:45 - Tout mes ressentis sont normaux, j'ai cette partie là mais aussi je peux vivre cela dans ma vie de tous les jours.

    27:45 - Développer les capacités de vivre des relations sexuelles sereines. Oui, j'ai le droit. Ressenti du touché de la peau.

    28:05 - La réalité des femmes dans la rue. Les femmes se sentent agressées et non respectées pour ce qu'elles sont.

    30:25 - Ce qui m'a libéré. 1) Récupérer de l'énergie. Alors on fait plus de chose on se sent mieux. On développe l'intuition. 2) Aller à la rencontre de nos peurs, pour se connaitre, se reconnaitre. Gain en assurance. Sans perdition d'énergie.

    31:25 - Si la femme n'est pas capable de rester en elle, elle perd de l'énergie.

    31:45 - Exemple d'une expérience d'une personne dans un stage. Accolade non consciente. Si l'homme se décharge, les femmes ne se sentiront pas bien. Et elles se vident de leur énergie.

    33:55 - Apprentissage du yoga Kundalini. Plus je me connais moi-même, plus je suis en moi, plus je suis forte, plus je rayonne, plus je suis protégée. Moins une action non va pouvoir me déstabiliser.

    34:30 - Inviter chaque femme à prendre conscience de qui elle est.

    35:00 - Plus je m'aime, plus je sais qui je suis, plus je suis incarnée dans mon corps, plus je rayonne, et moins je suis impactée par l'extérieur.

    35:40 - Je pensais que j'avais un problème avec les baisers.

    36:55 - J'ai appris à pouvoir dire non. C'est fondamental.

    37:11 - La sexualité est un acte créateur, C'est la créativité de la vie. Choix des pensées, émotions, actes.

    38:00 - Tellement de femmes se laissent faire et se sentent femmes objets.

    38:40 - Capacité à savoir ce qu'on veut. Sinon, arrive la frustration de ne pas être nourrie.

    39:30 - Capacité à développer l'intimité dans le couple. Et développer la communication.

    41:50 - Même pour moi aujourd'hui ça peut être difficile de dire non. C'est tellement ancré dans la culture où tout était permis pour l'homme et la femme d'obéir. C'est plus compliqué que cela que d'oser dire non.

    43:18 - Ça demande de la force, de la conviction, d'apprendre à se connaitre, d'apprendre à se respecter.

  • La société patriarcale a laissé une trace indélébile en lui apprenant à soigneusement détester son corps, accepter d’être sexualisée en permanence et surtout l’imprégner de l’idée qu’elle sera toujours moins bien qu’un homme.

    Heureusement, la jeune femme fait ses valises et retrouve sur le chemin de ses voyages sa personnalité, sa force et son courage. Avec ses amants, elle se surprends à se trouver belle et désirable et réapprend petit à petit à aimer ce corps tant haï. En 10 ans, elle découvre la complicité sensuelle, le plaisir, ainsi que la jouissance explosive pendant ses grandes périodes de célibat.

    Car le patriarcat n’a pas disparu, il s’immisce comme un goût de cendres dans les relations hommes-femmes et se traduit en dépendance affective que Victoria préfère éloigner de sa vie. Désormais elle s’est bel et bien retrouvée et compte bien jouir de sa liberté comme bon lui semble.

    1:41 - Premier élément clé de ma vie sexuelle en 3e maternelle, à 5-6 ans. Curiosité énorme. Qu'avaient garçons ? ... Fierté, Envie de découverte mais...

    3:40 - Ecoute les adultes parler, quelque chose de mystérieux, un monde à part. Critiques négatves et jugements "les adultes n'ont rien compris !".

    5:00 - Installation de la honte.

    5:35 - 2e souvenir. Grandir ado dans un mode de sexualisation des corps des filles et le patriarcat. Boulimie.

    6:00 - Reconstruire tout cela..., voyage et recouvrir confiance en soi, malgré la haine de son prppre corps.

    6:38 - Immense amour et merci pour tous mes amants qui m'ont aidé et donné confiance en moi .

    7:30 - Très pudique en général, mais totalement libérée avec mes amants en privé. Même si pas totalement libérée. J'ai une fierté de qui je suis avec les hommes.

    8:00 - Quelle différence fais-tu entre pénétration et faire l'amour? La première fois que j'ai expérimenté la pénétration j'étais absente. Honte d'être encore vierge. Ma première fois, sur plusieurs jours. Il a pris le temps.

    9:09 - Mais si masturbation bloquée, j'étais très portée sur le sexe, libido forte.

    9:19 - La première fois, je me suis fait chier ! Surprise.

    9:55 - Grandes périodes d'abstinences. 2e personne, Amour sans pénétration. On n'est pas sorti du lit pendant une semaine ! 100% présente, dans le jeu et le plaisir.

    11:25 - Les hommes ont réussi à me redonner confiance et aimer mon corps. Et jouir de la joie de la féminité.

    12:15 - En manque de tendresse et d'amour, j'avais besoin que quelqu'un m'accompagne.

    12:55 - Je considère ma première fois une relation où il n'y a pas eu de pénétration.

    13:40 - J'ai pris du temps à me retrouver. ça m'a pris 10 ans pour retrouver ce que la période adolescence avait détruit.

    14:00 - Je me vois à travers les yeux de l'amour de la personne qui me regarde en face (dans l'intimité). Quelqu'un qui te désire vraiment, il y a rien de tel pour apprendre à s'aimer.

    15:00 - Le regard aimant me permet de m'ouvrir à la magie de l'amour. En relation comme en sexualité, on recherche souvent à soigner ce qui est plus faible en nous.

    16:23 - Quand as-tu découvert le plaisir et l'orgasme? Je ne me rappel plus du moment exact. Je m'étais coupé de mon corps à l'adolescence. Ma sexualité et la masturbation étaient honteuse.

    17:20 - J'ai observé que la pratique de la sexualité amène aussi à la masturbation. Connerie des messages véhiculés par la société, les femmes sont frigides, ont besoin d'amour pour faire l'amour. Ma masturbation a explosé, plus j'avais d'amants, plus je jouissais bien.

    18:11 - J'ai vraiment compris la sexualité et l'envie de sexualité au 2e amant.

    18:50 - 3e élément clé de ma vie sexuelle: c'est une histoire triste. 19:45 Besoin de confiance en soi, rencontre Tinder.

    20:00 - Un "match" superbe lors d'une "date". Mais mon corps était terrorisé. C'est bizarre, je suis paradoxalement terrorisée d'être aimée.

    22:00 - J'ai plus la peur d'être rejetée ou de l'abandon une fois que l'autre ma vu nue.

    22:22 - Le problème des "dates" = scénario pré-établi qu'on accepte implicitement, qu'on s'impose à soi. Je ne sais pas dire non !

    23:20 - Un gars tout gentil me demande de m'embrasser, Je dis oui, je ne vois pas ce qui bloque. Mais mon corps est totalement éteint. Je force mon corps, c'est moi qui force mon corps, c'est pas le garçon en face. Mentalement j'avais envie de faire l'amour, mais pas mon corps. Connaissant mes fantasmes, je me déclenche, même si mon corps ne veut pas !!! Je n'arrive pas à dire non, et c'est même moi qui va vers lui. C'est là que le consentement est compliqué.

    25:20 - On fait l'amour la première fois, comme 2 personnes qui ne connaissent pas encore le corps de l'autre.

    25:35 - A la fois je m'en suis voulue et je m'en rendais pas compte. ça s'est très bien passé mais... le lien magique n'est pas là.

    27:00 - Ensuite mon corps n'a plus eu de libido pendant 6 à 8 mois ! Le corps est extrêmement intelligent. Comme en standby. C'est surprenant. Le corps peut s'exprimer tout seul et faire comprendre au mental.

    28:55 - J'ai pu comprendre ce qui se passait. La première fois je me suis souvent forcé. Ne disant rien, l'autre ne peut rien en savoir d'autant plus que mon corps lubrifiait.

    29:50 - De là mon envie de faire de l'éducation sexuelle....

    30:10 - Je viole mon propre corps et je me fais croire que tout est ok. Le moment où soi on se force. La violence est immense. La culpabilité est grande.

    31:45 - Dépendance affective, je m'accroche a des gens qui ne veulent pas de moi.

    32:30 - Aujourd'hui, je retrouve le plaisir infini de faire l'amour avec moi-même. Les garçons viendront après. Je mets à jours mes jouissances.

    33:45 - Faire l'amour avec soi-même c'est le summum absolu.

    34:24 - Arrives-tu mieux à t'écouter aujourd'hui? Les filles aussi ont des tensions d'envies sexuelles comme les garçons.

    36:16 - Blocages de la masturbation sont encore là.

    36:30 - Atelier de vulvologie fabuleux. La plupart des femmes n'ont jamais vu la vulve d'une autre femme. Je ne me suis jamais regardé le sexe dans un mirior avant mes 28 ans. Envie d'un moment rituel et d'être soutenu "viens on y va".

    39:20 - On accepte la vérité que quand on est prêt.e.

    39:25 - Je découvre que je ne décalotte pas suffisamment, correctement mon prépuce.

    40:00 - J'avais jamais eu de plaisir pendant un cunni. Je m'ennuiais pendant les cunni. Quand j'ai découvert cela, j'ai éprouvé une colère monstrueuse. Comment les personnes du monde médical n'avait jamais diagnotiqué cela.

    41:40 - Où trouver un.e professionnel.le qui peut décalotter le prépuce des femmes (le prépuce du clitoris).

    42:20 - J'ai donc une masturbation qui m'est propre suite à cette spécificité.

    43:30 - Garçons et filles ont un corps similaire. Médicalement, il faudrait décalotter aussi les filles comme on le fait pour les garçons...Pour éviter les problèmes d'adhérence, de douleur, d'éveil au plaisir, pour pouvoir ensuite jouir pleinement de son propre corps.

    45:25 - Atelier de vulvologie, je vous le conseille. Oser. C'est cela qu'on devrait faire.

    47:10 - Présentation brève du projet sur les fantasmes féminins: Femmetasme. Recherche de contenu érotique, et BD et horrifié de découvrir les valeurs soujacentes patriarcales. Violences affichées dans les BD sont plus grandes car il n'y as pas de consentement, où d'actrices qui doivent accepter le scénario.

    49:30 - Il y a des podcasts érotiques qui sont sympa, mais avec moi ça marche moins bien. J'aime les dessins érotiques.

    50:25 - Comment font les personnes qui ne peuvent pas s'identifier au contenu des BD érotiques (à 40, 50, 60 ans, et à 16 ans...). Y a pas d'échelle, c'est quasi le même modèle de fantasme qui est proposé pour tous. 51:16 Victoria récolte des scénario érotiques des hommes et des femmes. Et ensuite demander à des dessinateur.e.s de mettre cela en image. Offrir des alternatives gratuites, autres que le porno mainstream gratuit. Offrir une diversité à tous les âges. Appel aux dessinateur.e.s et témoignages anonymes, contactez Victoria. Approche humaine et militante.

    53:55 - Vive le clitoris et le pénis.

    54:28 - Si je peux l'imaginer, je peux le créer. Comment imaginer une vie sexuelle wouaw sans prendre le temps d'imaginer ce que peut être sa vie sexuelle fantastique.

  • Étape par étape.

    Qu'est ce que la sexualité en fait ? Qu'est ce que l'énergie sexuelle ? Comment l'utiliser ? Ou la trouver ?

    Elle explique les 3 stades de la sexualité: animale, humaine et divine.

    Un épisode qui plaira très probablement aux personnes intéressées par une sexualité spirituelle.

    1:00 - Bien qu'elle procure beaucoup de plaisir, la sexualité ne se limite pas à un simple acte sexuel. La sexualité est liée à ton énergie créatrice, à ta capacité créatrive. Que fais-tu de ton énergie Kundalini est l'énergie de base qui est en nous.

    2:45 - On pourrait dire que tout acte est sexuel.

    3:23 - Cet orgasme sexuel, tu peux le retrouver dans ta vie de tous les jours, avec des techniques de respiration, du yoga...etc. Tu peux vivre ton quotidien dans cet état d'extase.

    3:40 - Souvent l'orgasme est lié à l'expansion de conscience. Un état de présence à soi. C'est une communication avec la vie en permanence.

    4:12 - Chaque rencontre peut devenir un acte sexuel.

    4:30 - La sexualité entre 2 personnes est fortement liée à l'énergie de la glande pituitaire.

    5:00 - Il existe 3 types de sexualité, la sexualité dites animale, instinctive, qui enlève le stress, la tension. Un sexualité plus humaine et consciente, avec toucher et communication parlée. La sexualité plus divine.

    5:55 - Parmi les outils pour réaliser les besoins de notre âme, l'énergie sexuelle sert à élever notre niveau de conscience au dessus des situations du quotidien pour voir et comprendre le réel sens de notre vie. Alors tu te mets en marche et cette énergie sert à cela.

    7:37 - Aura gruyère.

    9:00 - L'homme ayant un sexe extérieur, les effets de la relation sexuelle restent 7 jours dans son aura, alors que la femme 7 ans. La femme garde en mémoire énergétique cette relation dans son aura beaucoup plus longtemps.

    9:45 - Ce pourquoi beaucoup de tradition spirituelle recommande une vie de couple exclussive, dû à la déperdition d'énergie.

    10:40 - Nos peurs nous font perdre notre énergie (créatrice). Perte de notre énergie sexuelle.

    11:00 - Le but de la pratique, du coaching est de développer sa conscience pour faire ses choix en conscience.

    11:49 - La mission de Caroline est d'aider les gens à être intègre, aligné avec leur mission d'âme. (conscience du choix). Du coup, aller petit à petit vers une sexualité divine. On n'est pas obligé d'avoir un acte sexuel pour avoir une sexualité épanouie. On peut le contacter par la médiation, le yoga par exemple.

    12:20: La sexualité est liée au 2e chakra. Intimement liée aux émotions, peurs, pensées. Comment vas-tu utiliser ta sexualité de manière créative sans acte sexuel. Peurs, stress, décompresse par une décharge d'énergie sexuelle. Bien que détend, c'est une perte qu'on ne ressent pas forcement tout de suite. L'homme a besoin d'environ 72 heures pour reconstituer son liquide séminal.

    14:40 - Ta sexualité, ton énergie sexuelle, ta créativité dépend de ton système endocrinien, lié aux glandes du corps. La glande pituitaire gère les hormones sexuelles.

    15:45 - Intuition, guide intérieur, alignement, mission de vie.

    16:10 - Qu'est ce que la sexualité divine ? C'est rien d'extraordinaire. C'est juste la connexion avec sa propre âme, notre dimension infinie. Le chemin spirituel n'est pas de s'élever, mais tu as juste à te souvenir de qui tu es pour t'incarner toujours plus dans la matière.

    17:13 - Usage de la sexualité soit pour t'amuser (se sentir bien), mais permet d'élever ta fréquence vibratoire à celle de ton âme. Se rappeller ce qu'on est venu faire sur terre. Se rappeller quelle fréquence suis-je appelé à vibrer sur terre.

    18:30 - Soit acte sexuel conscient, accompagné de langage, toucher, méditation de couple avec l'acte pour viser une communion de 2 âmes. Pas juste un acte physique mais spirituel. Et cette fréquence virbatoire élevée, on peut la vivre dans son quotidien peu importe la technique utilisée.

    19:45 - s'élever au desssus de ses peurs, s'aimer soi-même, apprendre à faire l'amour avec soi-même sans passer par l'acte physique. Toutes tes actions sont faites en présence et donc on communie avec les choses. Ce qui permet ensuite à comprendre instantanemment. Etat de communication divine, pas juste physique.

    21:20 - Création (et pas desctruction), revenir au vivant. Le but de la sexualté est de créer. Aujourd'hui, tout est fait pour consommer et devenir un mouton plutôt que de créer.

    23:57 - Commencer par retrouver du silence intérieur, pour commencer à s'écouter, se connaître. Le mental est un outil.

    24:40 - Quand tu parviens à élever ta fréquence vibratoire, tu n'as plus besoin d'acte sexuel physique pour décompresser...etc. La sexualité ne devient plus une priorité pour garder la tête hors de l'eau. Se poser, accueillir et écouter l'autre. Passer d'un acte sexuel "je veux" (consommation/manque) à "je suis présent, j'acceuille".

    25:50 - Terminer un acte sexuel pas super bien, mais y pas de nourriture fondamentale pour l'esprit, le coeur et le corps.

    26:20 - L'acte sexuel divin c'est nourir le coeur, le corps et l'esprit. Dit sans jugement, on est des être humain qui expérimentons.

    26:55 - Etre sur la fréquence divine pour se sentir en connection avec tout et se sentir présent.

    31:34 - La sexualité est lié au sacré, de communion et de communication.

    31:50 - J'invite tout le monde à développer de la gratitude, par exemple chaque matin.

    32:45 - Energie passera par le coeur, s'accepter, s'aimer, mettre ses limites. Puis à la gorge, communication, langage, puis à l'éveil plus haut dans le corps.

    34:13 - Conseil: prendre le temps pour les préliminaires. Que l'homme apprenne à comprendre sa femme qui a besoin d'intimité pour se sentir bien et l'homme a besoin de l'acte pour se sentir bien.

    35:08 - Conseil: rester au moins 20 minutes ensemble après l'acte sexuel, pour revenir sur terre et se reséparer progressivement.

    35:33 - La femme a onze points lunaires et change d'énergie tous les 2,5 jours. La femme ne change pas, c'est juste les énergies qui varient. Chaque point est connecté à des points du corps différents. Apprenez à vous connaitre.

    37:10 - La communion passe par le coeur et demande d'être capable d'abandon. Nécessite la confiance, le langage.

    37:36 - La femme doit parler de ce qu'elle a besoin, de ces désirs.

    37:50 Avec les techniques respiratoires, on arrive à des orgasmes beaucoup plus puissants.

    38:40 - Beaucoup de femmes arrête d'avoir des rapports car au fur et à mesure ça devient une offense, car la femme n'est pas nourrie.

    39:27 - Conseil: prendre le temps d'installer une discipline. La discipline va de paire avec une sexualité épanouie. Une connexion avec son âme, un rayonnement.

    40:08 - L'être humain est bien dans son statu quo. Personne n'a envide changer. Je suis bien comme cela. Alors les épreuves vont nous amener à nous dépasser, à bouger. La discipline est nécessaire.

    40:50 - Si tu souhaites une sexualité épanouie, tu as besoin de discipline régulière pour rejoindre ton plein potentiel,pour jouir de ta vie et de tes relaitons sexuelles.

    42:05 - La religion a culpabilisé le rapport à la sexualité.

    42:27 - La sexualité est liée à l'intuition (créativité éveillée). On a probablement tous (inconscient collectif) une part de peur et culpabilité par rapport à notre créativité.

    43:20 - Vivre sa différence, individualité, fier de l'être. Je vibre en terme de valeurs qui me procurent de la joie. Quand t'es aligné avec les valeurs de ton âme, tu vibres la joie, et c'est fluide. T'es en harmonie avec la vie. Donc ta sexualité est aussi alignée. Et tu t'aperçois que la vie te sert et t'envoi des messages en permanence. T'as qu'a suivre, sans te battre. Ta sexualité sera de ce fait plus paisible, douce, acceuillante.

    44:35 - Jouir de la vie, avec intuition et créativité qui vient naturellement. D'où l'importance de travailler ses peurs. Une fois traversé on gagne en pouvoir. A chaque instant on peut jouir de ce qui se présente et en faire profiter tout le monde.

    45:45 - Plus t'es authentique, plus tu rayonnes, plus tu transmets à l'autre.

    46:00 - Un outil principal est ton ressenti. Commence par tes 5 sens. Faites confiance à votre ressenti, c'est votre vérité. Vous vous éloignez de votre sexualité sacrée dès que vous pensez suivant les autres.

    46:50 - Beaucoup de personne ont peur du pouvoir de la sexualité. On part de la puissance, je suis qui je suis. Puis je passe à l'action sur base de qui je suis. C'est le poiuvoir, la capacité d'action qui n'a rien à voir avec le pouvoir sur autrui. Dans cette puissance, il n'y a plus d'autorité sur autrui.

    49:07 - Invite tout le monde à contacter sa propre énergie féminine. ellement habitué à penser que les gens ne savent pas ce qu'ils ressentent. Ce que le corps dit. Base indispensable pour une sexualité épanouie.

    50:10 - La médiation orgasmique m'a tellement aidé à descendre dans mon corps.

    52:32 - Ta puissance est ta capacité à savoir qui tu es.

  • 1:16 - Anne-Laure présentation de "On The Verge".

    4:08 - Le choix des invités de 23 à 70 ans.

    5:11 - La sexualité évolue au fil de l'âge : éveil de la sexualité, premières fois...

    9:09 - Chaque homme peut se retrouver dans les questions soulevées et les étapes de vie partagées.

    12:02 - Rester en contact avec les hommes interviewés.

    16:00 - L'audience du podcast et les messages.

    22:26 - A quoi ressemble la Communauté ou famille On the Verge?

    29:11 - Invitation à partager son histoire.

    37:49 - Ce podcast offre un outil de parole.

    38:08 - Les hommes peuvent parler de leur sexualité.

    40:00 - Les gens ont une ouverture à s'approprier chaque histoire humaine.

    45:50 - Remerciements pour les auditeurs et auditrices.

    46:00 - Continuez à échanger avec vos ami.e.s et partenaires avec ouverture et bienveillance.

  • Elle nous partage avec passion 3 clés pour résoudre les disputes de couple.

    1: 35 - Le sujet qui me tient à coeur, les disputes.

    1:38 - Qu'est-ce qu'on fait quand rien ne va plus dans le couple ?

    1: 48 - On n'arrive pas à résoudre nos conflits.

    2:00 - 3 clés (choses à comprendre) pour résoudre les conflits.

    2: 01 - La première clé : Motivation, être motivé.e à communiquer.

    2: 23 - On manque de compétences relationnelles, sociales, émotionnelles, sexuelles pour exprimer ce qui se passe en nous et ce qu'on vous voudrait.

    4: 17 - On a besoin de choisir, d'engager.

    6: 36 - La deuxième clé : quand l'autre nous parle, être curieu.x.se.

    7: 47 - On est dans la défensive, on n'écoute pas l'autre. L'autre va s'énerver car il ne se sent pas écouter.

    8: 50 - On cherche à comprendre VS la vérité.

    12: 52 - Il y a un désir à exprimer plutôt qu'un conflit.

    12: 58 - Quand on ressent de l'intensité, il y a de l'énergie pour créer du lien et de l'intimité.

    15 : 24 - Troisième clé : On est à 100% responsable de ce qu'on crée. On ouvre son coeur pour soi-même, pas l'autre.

    16 :20 - Le couple et les disputes, c'est une décision. Est-ce que je me concentre sur moi ? Ce dont moi j'ai besoin, mon ressenti, ma vérité ? Ou sur nous ?

    17: 08 - Quand on commence à changer à l'intérieur de nous, et à s'ouvrir, l'autre change en parallèle.

    17 :50 - Ouverture de notre coeur à l'autre, à nous-même.

    19: 10 - Les disputes ne sont jamais vraiment résolues, c'est un cycle. Il faut utiliser les disputes comme un moment où on pose les choses sur la table.

    20:09 - A la base avant même le conflit, il y a un désir inconscient de connexion à l'autre.

    21:27 - Bien vouloir sentir qu'on a eu un impact sur l'autre.

    23:30 - Quand les deux conjoint.e.s ne sont pas disponibles sexuellement au même moment, comment faire ?

    24:00 - Chez les personnes menstruées, dans la période folliculaire plus d'énergie, plus de clarté. Période lutéale/menstruelle, plus de fatigue.

    24:18 - Ce qui se passe quand l'oestrogène (hormone sociale, celle qui nous fait tolérer les choses) diminue pendant les règles, on a moins de tolérance.

    24:38 - La phase lutéale est la phase qui nous montre tous les trucs qui exacerbe le corps humain.

    25:05 - L'utilisation d'excuses pour éviter les rapports intimes. Oser communiquer.

    27:13 - Être à coeur ouvert. Toutes ses clés marchent que si nos actions/paroles sont pleines d'amour. L'amour est un carburant. L'amour n'est pas une récompense.

    28:10 - Oser demander est l'outil qui m'a le plus aidé dans ma vie.

  • Elle est auteure du livre Childfree - Je ne veux pas d'enfant, instagrameuse @jeneveuxpasdenfant et créatrice d'une box féminine et féministe https://www.fembox.com.

    Dans cet épisode, on vous invite à ralentir pour aborder une question fondamentale pour beaucoup de couple, le choix de la parentalité.

    C'est parfois un sujet qui les déstabilise, quand les avis divergent ou changent. Si cela affecte la communication entre vous, cela affectera inévitablement votre sexualité à 2 d'une manière ou d'une autre. De toute évidence, c'est une question relationnelle et sexuelle. Alors, parlons-en. Nous avons invité Bettina Zourli pour dialoguer tous ensemble sur ce sujet si riche et complexe.

    Le désir d'avoir un ou des enfants, ou non, est une question que tout le monde se pose un jour ou l'autre. La femme se pose cette question en générale jusqu'à sa ménopause; et l'homme y sera confronté toute sa vie (sauf en cas d'infertilité choisie).

    Procréer, est-ce votre envie propre?

    On vous invite à poser un choix conscient indépendamment de la pression sociale et des normes.

    Partons à l'aventure de nombreuses réfléxions sur notre désir et choix de vie de - ne pas - vouloir d'enfants.

    Si vous étiez libre, vous feriez quoi ?

    2:00 - Qu'est-ce que le Childfree et quels sont les témoignages habituels

    3:15 - La pression sociale est généralement mise sur la femme

    3:35 - L'équilibre du couple. Vision du couple vs fonder une famille. Apogée et équilibre du couple et l'arrivée d'un enfant.

    4:07 - La peur de l'inconnu, de plonger dans une nouvelle vie.

    4:40 - Est-ce pour toi un ressenti innée ou pas ? As-tu changé d'avis? Comment as-tu eu cette prise de conscience ?

    6:14 - Les personnes qui changent de décision et regrettent. La conscience post-ménopause.

    8:37 - Les profiles des personnes qui partagent sur le compte Insta. Ai-je le choix et le libre arbitre?

    9:40 - Appel, envie, changement d'avis, envie biologique ou construction sociale ?

    10:20 - Est-ce inné, instinct, hyper naturel, horloge biologique, viscérale ? Lobby et construction culturelle.

    14:00 - Je ne m'étais jamais questionnée, quand je me suis questionnée...

    14:45 - Ce corps que j'aime enfin.

    15:20 - La parentalité, c'est une suite logique dans les questions de couple.

    16:49 - Les réactions sociales quand tu exprimes que tu ne veux pas d'enfant.

    17:45 - Vision court terme et long terme, no rush, prenez le temps d'en parler.

    18:45 - La pseudo norme sociale, les étapes de vie à cocher, les dates butoirs.

    20:00 - La diversité est réelle, on n'a pas tous avoir les mêmes envies. Quels sont mes projets à moi ?

    22:05 - Les hommes childfree.

    26:15 - La joie est non genrée. Être parents, nos préférences, aisances, fluctuation en fonction de nos étapes de vie et de l'âge de l'enfant.

    26:47 - En fait, qui est le vrai parent d'un enfant ?

    28:10 - S'entraider, win-win, enrichissement, diversité, recevoir de l'amour de partout.

    30:55 - Viser la qualité des choix qui nous sont propres.

    31:24 - Comment faire en couple quand les avis divergent, la manière de penser le couple.

    32:54 - Questionnements vis-à-vis de la parentalité.

    35:40 - Envie propre vs projet de société.

    36:00 - Le message de ton livre "childfree, je ne veux pas d'enfant".

    38:30 - Le concept de la FemBox. Apprendre des nouvelles choses tous les 2 mois.

    41:50 - L'outil sexo qui a le plus aidé Bettina: arrêter de se comparer.

  • Maxime Labrit est infirmier et concepteur/développeur de l'androswitch, un outil qui permet d'appliquer la méthode de contraception testiculaire et thermique.

    Dans cet épisode, on vous parle de biodisponibilité, de bain hormonal, de jupes et de carnet d'auto-observation pour tou.s.tes!

    Hommes, femmes sommes-nous au final si différents ?

    On a peut-être tendance à croire qu'il existe une barrière infranchissable entre les genres, alors que les similitudes sont si nombreuses. Nos corps sont tous faits de la même manière, ils sont sujets à des bains hormonaux uniques et similaires à la fois. On entend régulièrement parler des cycles féminins, sans savoir que les hommes ont aussi des cycles. Dans cet épisode, on vous propose de regarder la situation de manière nouvelle, curieuse.

    Observons-nous, dans nos cycles, nos désirs, nos humeurs, nos réceptivités, nos sensibilités.

    Un monde nouveau s'ouvre alors.

    Un dialogue nouveau vis-à-vis de soi et de l'autre émergent, et de nouvelles relations fleurissent, plus riches et plus épanouissantes.

    1:50 - Comment Maxime en est venu à s'intéresser à la biodisponibilité ?

    2:50 - La découverte que les garçons sont cycliques.

    3:50 - L'auto-observation.

    4:45 - Comment mes cycles fonctionnent en tant qu'homme ?

    5:25 - Cycles qui durent sur des mois.

    6:02 - Le concept de biodisponibilité.

    7:25 - Est-ce que le cycle de l'homme dans un couple hétérosexuel peut faire écho au cycle menstruel de sa partenaire ?

    8:25 - Hommes et femmes baignent dans les mêmes bains hormonaux.

    9:51 - Hommes et femmes sur un spectre.

    11:49 - Les sensations des testicules.

    12:49 - Les choses évoluent lentement et sur des grands cycles.

    14:59 - L'auto-observation : outil intéressant pour mieux se connaître.

    15:29 - Le garçon a des cycles de 3 mois au niveau de la production des spermatozoïdes.

    16:12 - En quoi l'activité sexuelle peut impacter notre bain biochimique ?

    18:18 - Auto-observation des cycles menstruels.

    20:08 - Dans le couple : noter ses cycles pour être attentif.ve à soi et à l'autre.

    20:47 - Comment l'auto-observation dans le couple influence la relation ?

    24:29 - C'est pour ça que peut être compliqué en couple hétérosexuel de s'harmoniser.

    25:10 - Asynchronicité des désirs : comment se comprendre ?

    26:22 - Contraception masculine naturelle : retour au corps et aux sensations.

    27:00 - Le calecon déconnecte l'homme de ses sensations.

    27:55 - Les hommes portez des jupes !

    29:30 - Le carnet d'observation : l'outil qui a le plus aidé, notre invité, Maxime, pour se rendre compte de cette approche cyclique et pulsative de son corps.

    30:35 - Maquette d'auto-observation de l'humain.

  • Douce, curieuse, étonnante et généreuse, Célia nous offre des réflexions sur son parcours de découverte d'elle-même grâce à l'autre. Inspirée par son intuition et guidée par son coeur et ses émotions, elle navigue à la découverte d'espaces nouveaux et nourrisants.

    Quelques mots pour vous donner envie de savourer cet épisode : "Mes expérience m'ont redonnée beaucoup de confiance en mon corps" et "Ce message qui te dis : "Hey cocotte, ça se passe ici, tout est là dans le moment présent, tout est déjà là dans ton corps"".

    00:00 - Pourquoi ce podcast?

    2:05 - Présentation de Célia.

    3:09 - Première expérience clé de ta vie sexuelle. Entrée dans ma vie sexuelle tardive par rapport à la moyenne. Premier rapport sexuel à 20 ans, et à mon image, je ne me force pas. Je prends mon temps de grandir à mon rythme. Apprendre à m'aimer et m'accepter telle que je suis.

    4:30 - J'étais persuadée que je ne pouvais pas aimer si je ne pouvais pas m'aimer en premier.

    4:40 - Découvrir ma sexualité m'a donné une confiance en moi que je ne soupçonnais pas avant.

    4:50 - Quand j'ai compris mon pouvoir, j'ai eu beaucoup plus confiance en moi, alors que j'étais timide dans mon enfance.

    5:35 - J'ai pris confiance par rapport au regard de l'autre. J'ai passé une bonne partie de mon adolescence omnubilée par le regard des autres. Les hommes m'ont offert un regard sur moi différent de celui que j'avais eu sur moi-même jusque là.

    6:15 - Je suis dans une quête de m'accepter moi-même. Être désirée et aimée m'a appris à l'être avec moi-même.

    8:00 - J'ai découvert une multitude de corps, de manière de toucher, de manière de regarder la sexualité. La richesse du point de vue de chacun. Le spectre est tellement large, on se donne la légitimité d'être soi. On est tous différent. Chacun a sa place tel qu'il est. On est tous dans un processus évolutif. On peut se décomplexer juste en écoutant le rapport au corps qu'on les personnes qu'on rencontre.

    9:28 - Deuxième moment clé de mon apprentissage. La connexion profonde avec certains partenaires. J'ai appris à connaitre et exprimer mes besoins et désirs. Envie de vivre des expériences sexuelles avec profondeur et intensité. Sexualité lente et connectée.

    11:15 Avec le recul, j'observe que j'ai vécu avant une sexualité moins consciente et compensatoire. Recherche d'amour et manque.

    11:48 Les émotions pour moi c'est sacré, comme l'est la sexualité. Sexualité avec émotions, à ressentir pleinement l'amour. J'ai pleuré en faisant l'amour.

    13:40 Ancrage profond et de plus grand que moi à la fois. Ancrée et partout présente à la fois.

    14:50 Proposition d'exercice slow sex. Suivez vos désirs, sensations et émotions. La magie opère en se laçant transporter par un toucher doux et lent. Il y a une question d'intention. Se froler en laissant le corps et les sensations nous guider.

    17:54 Toucher l'autre pour éveiller sa propre sensibilité. Etre d'abord pleinement présent à soi pour être ensuite pleinement présent à l'autre, accessible à l'autre. TOn intention est d'abord su toi et puis ressentie par l'autre.

    18:48 Je voulais juste faire à ma manière et exprimer mon amour à ma manière. Et quand l'autre est pleinement receptif à ça...!

    19:00 Résumé des 2 premières étapes par Camille.

    19:27 - Troisième moment clé de ma vie sexuelle, expérience de kundalini ?

    19:55 - État orgasmique de conscience de soi, de son corps de son environnement qui dépasse clairement la conscience que j'avais jusqu'ici.

    20:20 - La méditation orgasmique, un orgasme très subtile tout nouveau. Petite boule d'amour qui est remonté le long de mon corps en grossissant.

    21:31 - Sensation d'amour, de plénitude, de sérénité, extraordinaire.

    21:45 - Comment expliques-tu cette expérience? Je me sentais en confiance ce qui m'a aidé à lâcher prise facilement.

    22:30 - Ça m'a redonné beaucoup de confiance en mon corps.

    22:50 - Ce message qui te dis "Hey cocotte, ça se passe ici, tout est là dans le moment présent, tout est déjà là dans ton corps".

    23:53 - Sensation d'abondance, de pleine conscience de moi-même et mon environnement. La vie est magnifique, tout est incroyable, j'étais complètement consciente de ce qui se passait autour de moi. J'étais dans un amour et une acceptation totale de ce qui se passait autour de moi.

    24:40 - Le lien entre les 3 événements clés : 1e "Découverte de ma sexualité", 2e "Comment se connecter à l'autre?" et 3e "Soi et l'environnement". Une sexualité complète.

    25:30 - L'orgasme, il faut pas courir après, c'est lui qui s'invite. Et ensuite on se sent dans l'acceptation de ce qui nous parvient, sans besoin d'artifice. La boucle est bouclée, tu reviens à toi en étant pleinement nouvelle et entière.

    25:55 - Quel message souhaites tu offrir: Soyez attentif à vos sensations et émotions, ne pas les réprimer, les cacher, en être pleinement conscient.e et leur laisser la place qu'elles désirent prendre.

  • Une journée sur le thème de la douceur, de l'écoute, de la sensualité et de la complicitté.

    La sexualité n'est pas innée. Venez apprendre des outils relationnels qui transformeront votre vie affective.

    Photographe: Stan ArteVizion

    1:05 - Ce qu'est l'atelier Body Love Experience.

    1:23 - La sexualité, c'est l'art de communiquer.

    1:35 - À qui s'adresse l'atelier?

    2:05 - Utiliser le mental pour descendre dans le corps.

    2:20 - Travailler sa propre relation aux désirs. Allier le corps et l'esprit.

    2:43 - Développer votre langage corporel.

    3:30 - Revivre l'expérience grâce aux photos.

    3:35 - La genèse de la création de cet atelier.

    7:03 - La sexualité est un état, c'est créer des synergies.

    8:43 - Body Love Coach, apprendre à utiliser son corps.

    8:55 - Partir de sa propre énergie.

    10:20 - À qui s'adresse le Body Love Experience (suite)? Il s'adresse à toutes personnes qui cherchent à créer de l'intimité et de la connexion profonde.

    10:30 - L'énergie féminine et masculine n'a pas de genre.

    12:35 - Ce que les gens recherchent dans la sexualité: faire l'amour, ce qui requiert confiance, intimité, complicité, où chacun.e donne et reçoit.

    13:02 - L'amour est un apprentissage. Se relationner c'est pas inné, ça s'apprend.

    13:30 - Descriptif de la journée du Body Love Coach. Quatre professionnels à votre service.

    15:48 - Ce que l'atelier vous apportera.

    16:02 - Premier atelier : Outils Slow Sex (pleine conscience). Cultiver votre capacité et qualité de présence et d'écoute.

    17:32 - Deuxième atelier : Dialogue autour de votre relation et votre désir. Outils pour naviguer dans leur vie intime, dans leur couple.

    18:18 - Troisième atelier, éveil du corps à créer complicité et intimité. Coaching du mouvement. Apprendre à un placer de la joie.

    19:40 - Dans la sphère sexuelle, les partenaires ont du mal à impliquer le corps Et la sexualité devient parfois quelque chose de répétitif.

    20:10 - Apprendre des mouvements qui ne sont peut-être pas naturels au début mais qui le deviendront : une danse des corps, des regards. Apprendre à se relationner dans les corps.

    21:40 - Description de l'outil photographique à travers l'expérience. Recevoir les photos enrichi l'expérience de multiples façons. C'est aussi un magnifique souvenir de complicité et de l'expérience vécue.

  • Sommes-nous conscient des changements déjà présents et de ceux venir qui nous demandent de repenser notre relation à l'éducation sexuelle des enfants, des jeunes, et même des adultes?

    Il nous semble évident que l'éducation sexuelle doit évoluer avec le monde actuel.

    Dans cet épisode, nous vous partageons les réflexions qu'Olivier, éducateur sexuel, animateur EVRAS (Éducation à la Vie Relationnelle Affective et Sexuelle) se pose suite à sa pratique de terrain et nous vous invitons à vous ré-approprier ce sujet, pour vous même en tant qu'adulte, mais aussi en tant que parents et avec vos enfants.

    1:12 - Recommandation de l'OMS et UNESCO.

    1:50 - En Belgique, décret EVRAS en 2012.

    2:30 - Ressources très variables pour répondre aux spécificités et hétérogénéités de terrain.

    3:10 - Toujours être à l'écoute.

    3:50 - Tout ne se passe pas à l'école.

    4:20 - Activités entre parents et enfants.

    3:58 - Nos désirs en tant que parents.

    5:09 - Apprentissage chacun.e à son rythme, créer des moments de partage très simples. Créer de la complicité.

    6:34 - Les technologies envoient une somme d'information colossale qui créent éveil et inconfort, pression.

    6:47 - Tout évolue, devons-nous rester avec les mêmes pratiques d'éducation? Prenons l'exemple du harcèlement, de nouvelles dynamiques apparaissent alors que les besoins fondamentaux restent les mêmes.

    7:27 - On se doit d'agir pour outiller nos enfants pour vivre dans le nouveau monde unique qui s'offre à eux.

    7:40 - Inconfort des parents à parler de sexualité aux enfants. Bien souvent les messages s'orientent naturellement, mais aussi malheureusement, autour des aspects liés aux risques et à la responsabilité des jeunes filles.

    8:08 - Asymétrie entre les messages transmis aux filles et garçons (sans être genré). Quid des messages communiqués aux garçons?

    8:35 - Qu'on désire agir ou pas, l'information existe.

    8:48 - Les jeunes sont en recherchent d'information qui vont construire leur représentations mentales qui vont ensuite animer leurs actions.

    10:00 - Les adultes se doivent d'agir et d'avoir l'audace de parler relation et plaisirs.

    10:30 - On besoin d'être aimé. Aimer c'est un choix. ça se crée avec patience.

    11:10 - Cercle de parole pour créer de la connexion entre adultes et enfants.

    11:39: - On a créé au Love Health Center des ateliers adultes et des ateliers parents-enfants pour offrir des moments de parole et aborder des sujets essentiels liée à la relation et la sexualité.

    13:00 - Ingrédients essentiels de la communication : le timing et la qualité de la communication, claire et honnête.

    13:40 - Autre pilier: travailler sur les connaissances de base. Nos représentations influences nos actions.

    13:55 - Nous sommes une générations privilégiée.

    14:23 - Indépendamment des challenges à venir il convient de s'offir des moments de qualité et des outils de communications pour s'épanouir.

    14:50 - Les challenges croissants ne sont pas une excuse mais une opportunité.

    15:23 - L'hétérogénéIté est source de richesse.

    16:02 - C'est souvent les adultes qui créent des problèmes. On a un pouvoir de cocréation fort, notre capacité d'influencer positivement toute situation est énorme.

    17:00 - Il se passe beaucoup à l'école et pourtant c'est insuffisant et dérisoire. Offrons plus de moments de parole. L'école a un rôle, mais chaque parent également.

    18:35 - Collaboration avec FemmesProd: atelier DUO.S

    18:53 - Nous sommes à la recherche de collaboration pour offrir des animations EVRAS lors des stages de vacances scolaires

  • La grossesse est un moment propice pour initier une sexualité non pénétro-centrée, et peut être une phase de vie tremplin pour enrichir sa sexualité, et explorer son corps.

    Dans cet épisode Camille et Olivier reviendrons sur la place de la sexualité en périnatalité. Vous pourrez découvrir les outils qu'ils vous proposent pour réinventer votre sexualité pendant cette période de transition

    0:52 - L'arrivée d'un bébé chamboule, éveille des incertitudes, et soulève bien des questions internes restant régulièrement non verbalisées.

    2:28 - Offrir des lieux de parole pour permettre de révéler les questions sous-jacentes, prendre le temps de mettre les vécus en lumière.

    3:00 - Permettre aussi aux papas d'accueillir et de révéler leurs émotions et questionnements.

    4:07 - L'âge moyen de la maman qui a son premier enfant est de 28 ans. A cette âge, on a suffisamment d'expérience et de confiance en soi pour arriver à s'ouvrir en petit groupe (cercle de parole). Les dialogues à cet âge sont plus aisés et riches.

    4:58 - Je ne suis pas seule dans les phases que je vis. La sexualité est peu abordée en privé pour une question de confort.

    5:26 - Comment l'accompagnement se passe-t-il sur le terrain (sage-femme, doula, médecins...) Pour en parler plus facilement avec une richesse d'échange cela nécessite des connaissances, du confort avec soi-même et d'avoir des outils adéquats.

    7:29 - Le focus dans le couple s'oriente vers le bébé, la mère, le père, mais rarement sur la relation et la sexualité.

    8:45 - C'est un moment propice pour initier une sexualité non pénétro-centrée. C'est une phase de vie tremplin pour enrichir votre sexualité, explorer. Il y a tellement de changements que tout peut contribuer à faire évoluer votre sexualité.

    10:13 - Peu d'hommes s'impliquent dans le parcours de suivi mais d'autres ont envie de s'investir. En général, les hommes ressentent le besoin de parler de sexualité.

    10:59 - Parler des mythes autour de la grossesse.

    12:12 - Le bébé est en sécurité dans l'utérus.

    13:20 - L'ambiance émotionnelle de la relation et de la mère influe sur le bébé, d'autant plus que sa réceptivité est grande.

    15:00 - La position confortable pour faire l'amour? Amusez-vous, explorez!

    16:45 - Oser offrir au partenaire ses désirs et sensations sans qu'il ou elle ne le prenne personnellement.

    17:15 - Être OK avec le fait que les sensations et désirs varient et changent.

    18:00 - Les cercles de paroles sont des espaces propices pour parler car ils sont sécurisants. Révéler ce qui peut être le prochain fondement de votre relation à vous et à l'autre.

    20:48 - Les partenaires sont nourris par le potentiel qui s'ouvre suite aux cercles de parole.

    21:23 - Nous proposons un programme de 6 soirées thématiques.

    23:38 - Ancrer le couple dans du concret .

    25:40 - Nous recherchons des témoignages en périnatalité

  • Quels ont été pour elle les bienfaits principaux d'une pratique sur le long terme et comment elle en a bénéficié durablement dans les autres domaines de sa vie.

    Vous découvrirez dans cet épisode des informations qui vous surprendrons très probablement.

    Qu'a-t-elle appris sur l'orgasme? Comment changer son rapport à l'orgasme?

    Venez écouter ce témoignage authentique, audacieux, généreux.

    Les expériences de chacun.e en MO sont uniques et pourtant il y a des ingrédients communs essentiels.

    Quels pourraient être les bienfaits pour vous?

    Et si vous essayiez une pratique régulière pour en découvrir une richesse insoupçonnée et durable?

    Tout passe par le corps. L'esprit a besoin du corps pour se libérer, évoluer, s'éveiller, s'élever.

    1:51 - Première et seule pratique méditative qui me convient parce que...

    2:50 - Être dans son corps et pas dans sa tête. Se focaliser sur le corps apaise.

    3:10 - Ça m'a mis face à mes comportements face à l'orgasme, au plaisir, aux désirs.

    3:55 - Être dans ce flot de sensations et lâcher prise.

    4:07 - 2e bénéfice de la pratique, mon lien face au contrôle et au lâcher prise et comment j'y suis arrivée.

    5:48 - Petit à petit j'ai appris à être plus dans le lâcher prise.

    5:58 - Impacts de mes apprentissages dans les autres domaines de ma vie, dans mes relations.

    6:30 - J'ai vraiment appris à dire non et c'est un exploit pour moi.

    6:40 - Le fait d'arriver à exprimer mes désirs dans la sexualité nous permet d'y arriver beaucoup plus facilement dans les autres domaines de notre vie.

    7:30 - Cette pratique m'a offert un cadre pour me permettre d'expérimenter et apprendre des compétences relationnelles fondamentales.

    8:28 - Autre bienfaits, éveil, réveil des sensations corporels et désirs. Mon corps a repris vie, j'ai plus d'énergie dans mes activités.

    9:42 - Ça m'apporte clareté et productivité dans la vie.

    9:54 - Ma découverte particulière au sujet de l'orgasme.

    11:37 - Ma découverte de la Méditation Orgasmique.

    14:08 Avec qui pratiquais-tu?

    15:35 - Mes expériences de Méditation Orgasmique.

    16:50 - On s'ouvre à ses sensations mais aussi à la relation d'une manière nouvelle. On découvre une nouvelle dimension à la relation.

    17:55 - La sexualité commence par un éveil de ses propres sensations personnelles.

  • Dans cet épisode, nous répondons aux questions les plus fréquemment posées sur la pratique : Qu'est-ce donc? De quoi parle-t-on en fait? En quoi ça peut m'aider? Comment pratique-t-on? Quelles sont les bienfaits?

    Découvrez une nouvelle pratique extrêmement puissante et subtile.

    Si vous désirez apprendre, contactez-nous. Quel que soit votre pays de résidence, on vous mettra en contact avec un.e coach en Méditation Orgasmique plus proche de chez vous.

    1:55 - Qu'est ce que la Méditation Orgasmique?

    2:50 - Etat Orgasmique

    3:40 - Pratique structurée

    4:05 - Comment découvre-t-on habituellement la Méditation Orgasmique?

    5:50 - Mieux se connaitre soi et le corps de l'autre

    6:14 - Ré-apprendre les ingrédients de base de la sexualité

    6:48 - La position en méditation

    9:00 - Pratique de pleine conscience en sexualité

    9:56 - Les bénéfices de la pratique

    11:48 - Un plus grand impact quand pratiqué en couple

    12:00 - Pratique qui bouleverse les normes patriarcales

    12:50 - Partir de ses propres sensations pour ensuite les partager

    13:02 - Quel est l'intérêt pour le stroker?

    13:30 - Développer ses sensations et ses ressentis

    14:09 - Impact de la Méditation Orgasmique au sein des couples, mémoire de Camille Bataillon en sexologie à l'UCL

    16:00 - Amélioration de la satisfaction sexuelle et bienfaits

    17:13 - Capacité de connexion nouvelle à l'autre

    18:40 - Evolution des sensations orgasmiques

    19:39 - Mémoires cellulaires

    20:55 - Comment s'initier?

    23:25 - Tout passe par le corps et la pratique

    24:30 Partagez, contactez-nous!

    26:00 - On a beson de vous pour réussir notre crowdfunding!

  • Essayons de se comprendre soi, pour ensuite être capable d'aller vers l'autre et comprendre l'autre.

    Nous vous conseillons d'ouvrir régulièrement la communication autour de la sexualité.

    Dans cette épisode nous vous donnons quelques pistes pour y parvenir avec votre partenaire.

    Décomplexez-vous.

    Ce n'est pas un exercice facile, et peu de gens tentent vraiment d'approfondir ce sujet.

    Retrouvons-nous un moment sur ce chemin, ouvrez votre coeur et écoutez ce podcast.

    2:00 - Se rassurer soi et rassurer l'autre.

    2:30 - L'appréhension de partager un désir.

    3:17 - Quels conseils pour aborder le thème de la sexualité?

    7:40 - Poser l'intention de créer un espace pour comprendre son.sa.ses partenaire.s.

    8:00 - Réfléchir sur sa propre sexualité.

    8:50 - Créer un espace pour se sentir compris dans ses envies.

    10:02 - Comment dévoiler ses désirs? Savoir quels sont ses propres désirs.

    Exercice proposé : écrire 3 désirs "à court terme" tous les soirs.

    11:10 - Faire appel à une tierce personne pour son confort.

    11:50 - Prendre soin de son couple même et surtout quand tout va bien !

    12:48 - Chacun sa propre vision de la sexualité.

    14:03 - Partage d'une discussion avec un tenancier de sex-shop qui constate que très peu de gens parlent de sexualité avec leur partenaire.

    15:08 - Comment arriver à parler de sexualité avec sa.son.ses partenaire.s ?

    16:43 - Comment trouver un moment propice?

    17:37 - Ca peut être fun, gai, bienveillant de parler de sexualité.

    18:24 - Trois conseils pour se lancer!

  • En ouvrant le dialogue, on s'aperçoit des similitudes, des différences, des spécificités, des échos qui éveillent en nous plus de compassion et d'empathie pour soi et les autres.

    Essayons de se comprendre et de comprendre d'où on vient avec curiosité et qualité de présence.

    Questionner et partager sont deux moyens riches d'ouvrir le dialogue avec vos parents et votre famille. Le sujet n'est tabou que par des habitudes sociales. Découvrez des moyens d'aborder le sujet dans suffisamment de confort pour faire un premier pas.

    Nous vous conseillons d'oser la communication autour de la sexualité, à votre rythme, suivant vos désirs et votre zone de confort. Se dévoiler permet de créer quelque chose de subtile qui prendra parfois du temps pour en conscientiser l'ensemble des effets. Mais le chemin est magnifique et libérateur.

    Dans cet épisode nous vous proposons quelques pistes pour y parvenir avec vos parents.

    Certes, ce n'est pas un exercice facile, et peu de gens tentent vraiment d'approfondir ce sujet.

    Si vous n'avez pas osé poser de question jusqu'à présent, peut-être en resentirez-vous l'envie prochainement quand le moment sera adéquat.

    Nous vous souhaitons une très belle écoute curieuse. Laissez émerger ce qui s'éveille en vous.

    Retrouvons-nous un moment sur ce chemin, ouvrez votre coeur et écoutez ce podcast.

    Et si votre coeur vous en dit, partagez-nous votre expérience par email !

    1:12 Observez comment vous parlez de sexualité ?

    1:27 Ecoutez les mots, l'intonation et l'intention que vous utilisez.

    2:34 Ce qui fait écho entre la vie sexuelle de mes parents et la mienne

    3:16 Une question peut amener de l'inconfort. Prendre le temps et qualité de présence

    5:25 Développez une communication simple dans d'autres sujets, chaque sujet est une opportunité supplémentaire

    7:17 Créez de l'intimité et de la confiance. Typiquement, on peut venir soit avec une question soit avec un partage

    8:46 Une superbe expérience d'orgasme

    9:35 Créez de l'ouverture et de la spontanéité créez de la confiance et permet de créer un nouveau monde entre adulte

    10:25 D'une relation mère-fille vers une relation adulte à adulte. Partage de questions, de doutes, d'expériences.

    12:00 Conseil pour créer du confort: Questionnez sur un sujet intemporel, ou bien questionnez sur un sujet éloigné (ex: la périnatalité)

    13:29 Comprendre la sexualité de mes parents pendant la grossesse

    16:00 Intimité, pudeur, tabou

    17:33 Périnatalité : Moment propice

    18:50 Dans quel contexte suis-je né?

    25:55 Comment on en parle avec soi-même, avec son/sa partenaire, et dans le cadre familial? 26:50 Explorez et abordez la sexualité, un exercice d'apprentissage

    27:58 Ressentez le contexte dans lequel vous avez été éduqué.

    27:20 Pratiquez l'exercice de parler de sexualité

    28:18 Quelle question vous est spontanée et d'intérêt à poser aujourd'hui à vos parents?