Episodes

  • 00:20:25

    Un Putain de Salopard , la nouvelle BD du duo Loisel et Pont

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Le duo Régis Loisel (Scénariste) et Olivier Pont (Dessins) nous offre le 1er chapitre d’une BD dont l’action nous plonge au cœur de la foret amazonienne en suivant l’histoire de Max. La BD « Un Putain de Salopard » est publié aux éditions « Rue de Sevres »

    Photo Régis Loisel à gauche et Olivier Pont à droite (Auteur Photo : Eric Cooper – Licence Creative Commons)

    Infos : http://www.editions-ruedesevres.fr/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:21:30

    Saskia Bricmont , L'écologie politique au féminin

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Originaire du Pays des Collines en Belgique, Saskia Bricmont est partie à Montréal et à Madrid après avoir étudié Sciences Po à l'ULB (Université Libre de Bruxelles).Pour les prochaines élection Européennes, Saskia figurera en deuxième place derrière l'eurodéputé vert sortant Philippe Lamberts sur la liste Ecolo .En sirotant son café elle m’explique les « combats » politiques (et écologiques) qu’elle veux mener à bien.

    Infos : https://twitter.com/bricmontsaskia - Exki : https://www.exki.be/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)

    Eric

    Site : ericcooperpress.eu
    Infos : https://twitter.com/bricmontsaskia - Exki : https://www.exki.be/

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • 00:16:16

    Marc Bourgne et Laurent Libessart , createurs d'Alix Origines : L’Enfance d’un Gaulois

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Alix est une série de bande dessinée écrite et dessinée par Jacques Martin à partir de 1948, publiée par les éditions Casterman dont les intrigues se déroulent à l'époque de Jules César, principalement à Rome, en Gaule, en Mésopotamie, en Afrique et en Asie Mineure. Le style des dessins est apparenté à la ligne claire. La série porte le nom de son héros, esclave d'origine gauloise devenu citoyen romain et proche de César.
    En février 2019 paraît le premier volume d'Alix Origines : L’Enfance d’un Gaulois, sur la jeunesse du personnage. Le scénario est signé Marc Bourgne et Laurent Libessart assure le dessin et les couleurs.La décision de créer une série explorant l'enfance d'Alix revient à Benoît Mouchart, directeur éditorial bande dessinée des Éditions Casterman, qui souhaitait ainsi renouveler le lectorat et gagner un public jeune (à partir de dix ans) qui ne lit plus Alix. Pour écrire cette nouvelle série, Benoît Mouchard a sollicité Marc Bourgne, qu'il connaît depuis l'adolescence et qu'il sait grand admirateur d'Alix, lequel a proposé que le dessin soit confié à Laurent Libessart, qui avait déjà dessiné une série se déroulant dans la Gaule antique (Le Casque d'Agris). Benoît Mouchard a souhaité s'éloigner graphiquement de Jacques Martin pour trouver un style plus inspiré du manga, tout en insistant sur l'exactitude historique du récit et des dessins (Wikipedia)

    Infos : https://www.casterman.com/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)

    Eric

    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:15:25

    Elsa Grether, la violoniste pétillante et talentueuse

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Elsa Grether est une violoniste française, lauréate du Prix international Pro Musicis 2009 à l'unanimité du jury (avec la pianiste Delphine Bardin), qui a fait ses débuts en récital au Carnegie Hall de New York ainsi qu’à Boston en 2012. Elsa Grether commence le violon à l'âge de cinq ans. Elle obtient un premier prix de violon à l'unanimité du jury au CRR de Paris le jour de ses quinze ans. Elle poursuit sa formation à l'étranger, au Mozarteum de Salzbourg avec Ruggiero Ricci, puis aux États-Unis avec Mauricio Fuks à l'Université d’Indiana à Bloomington et Donald Weilerstein au New England Conservatory de Boston. Elle bénéficie également des conseils de Régis Pasquier à Paris. Elle collabore notamment avec les pianistes David Lively, Ferenc Vizi, François Dumont, Marie Vermeulin, Johan Schmidt, Delphine Bardin, ainsi qu'avec Jérémy Jouve (guitare), Régis Pasquier (violon)... Elle affectionne également le répertoire pour violon seul, se produisant dans des programmes très éclectiques.

    Infos : www.elsagrether.com et www.outhere-music.com

    Photo : Klara Beck (https//portraitdefamille.wordpress.com)

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)

    Eric

    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:27:25

    Mark Eyskens,l'ex Premier Ministre Belge nous invite à nous poser les bonnes questions

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Le vicomte Mark Maria Frans Eyskens, né à Louvain le 29 avril 1933, est un économiste et un homme politique belge. Sa carrière politique à débutée en 1962. En 1981, il a été Premier ministre de Belgique en tant que membre du parti Démocrate Chrétien néerlandophone « CVP « (Aujourd’hui CD&V) dans un gouvernement de coalition CVP-PSC-SP-PS.Il occupera aussi le poste de Ministre des Finances et Ministre des Affaires étrangères. Auteur de 62 livres et de très nombreux articles. Mélomane et peintre de dimanche après-midi. Et depuis sa naissance membre de l’humanité. Son dernier livre « La condition humaine en question ? » , édité par 180° Editions nous invite a nous poser des questions et à être « mélioristes »

    Site internet : http://www.eyskens.com/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:23:36

    Marc Wasterlain , Le dessinateur raconteur d’histoires

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Marc Wasterlain, né à Erquelinnes le 29 juin 1946, est un auteur de bandes dessinées belge. La création de Docteur Poche dans Spirou en 1975 en fait un des principaux rénovateurs de la bande dessinée franco-belge d'alors. En 1982, il crée dans le même hebdomadaire Jeannette Pointu. Ne manquez pas l’exposition «Wasterlain Les univers d'un raconteur d'histoires» qui se déroule jusqu’au 15 septembre 2019 au Centre Belge de la Bande Dessinée qui est situé au numéro 20 de la rue des Sables à 1000 Bruxelles (Belgique)
    Le CBBD est ouvert tous les jours de 10 à 18 heures

    Infos :Centre Belge de la Bande Dessinée : https://www.cbbd.be
    /fr/cbbd/en-bref (Téléphone : + 32 (0)2 219 19 80)

    Wasterlain.be : http://www.wasterlain.be/

    Association « L’Univers de Marc Wasterlain » : http://www.wasterlain-asbl.be

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:24:40

    Emilie Landry,l'artiste Acadienne rêveuse, passionnée mais avec les pieds sur terre

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Émilie Landry partage avec sensibilité ses émotions et ses histoires de vie. Cette Acadienne maîtrise à la perfection sa voix et s’accompagne à la guitare sur des airs pop-folk. Auteure-compositrice-interprète originaire de Campbellton, on a pu la voir depuis 2009 dans des évènements prestigieux tels que le Gala de la chanson de Caraquet, les Accros de la chanson, le Festival International de la chanson de Granby, les ECMA d’Halifax. Après un 1er album avec le groupe « Émilie & Les City Folks », elle réalise avec Daran son premier EP solo intitulé « Être social » .Ses chansons « Tomber dedans » et « Embrasse un miroir » sont classées en 5e et 6e place dans le top 40 acadien des chansons les plus jouées dans les radios de l’Atlantique en 2017 (http://phoqueoff.com)

    Infos : http://emilielandry.ca/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:10:52

    Christophe Bertschy,le dessinateur Suisse créateur de Nelson

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Né en octobre 1970 en Suisse romande, Christophe Berschy exerce son métier de graphiste pendant huit ans chez Philipp Morris. En 1999, il remporte le concours "Nouveaux Talents" du Festival de Sierre et fait ses débuts en bande dessinée dans le magazine Tchô ! Coup sur coup, il imagine "Jimmy Brocoli", puis "Smax", où il met au point un dessin électronique qui est en passe de devenir sa marque de fabrique. Au début de l'année 2001, le quotidien suisse "Le Matin" accueille les premiers strips d'un diablotin orange particulièrement facétieux : "Nelson". Le trait synthétique et diablement original de Bertschy, pionnier dans l'usage du dessin vectoriel en bande dessinée, conquiert rapidement les lecteurs : c'est le début d'une success story. En 2004, "Nelson" débarque dans le Journal Spirou et en album aux Éditions Dupuis. Depuis lors, le diablotin catastrophe, la jolie Julie et le chien Floyd sont devenus les coqueluches des lecteurs de Spirou. Bertschy est considéré comme l'un des plus talentueux auteur de strips du continent européen, explorant cette veine comique typiquement anglo-saxonne, dans la lignée de Schulz ("Peanuts"), Watterson ("Calvin & Hobbes") ou Scott Adams ("Dilbert). Gagman concis, Bertschy est l'auteur de près 3500 strips de "Nelson", la catastrophe ambulante d'une BD diablement drôle. Infos : https://www.dupuis.com

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi . Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:17:51

    C.Gem , l'artiste à la voix puissante et sensuelle

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    D’une voix puissante et sensuelle,l’artiste Normande C. Gem revisite avec humilité des grands classiques issus des cultures Francophone et Anglo-saxonne.Son timbre particulier associé à son authenticité saura offrir à vos émotions un voyage marquant à travers l’évolution de la pop, du blues, du jazz et de la soul. Une artiste a découvrir sans plus attendre dans ce podcast.

    Infos : Facebook : https://www.facebook.com/cgemmusic/ - Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=pF3YwaptkFk

    Best Western Plus Lille : https://www.bestwestern.fr/fr/hotel-Lille-BEST-WESTERN-Up-Hotel-93806

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi. Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:13:12

    Le dessinateur Adriàn parle de sa nouvelle BD "L'Orphelin De Perdide"

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Adrián est né en 1980, à Grenade en Espagne. De 1998 à 2002, il fait des études aux Beaux-Arts puis part étudier l’animation et le cinéma à Madrid pendant trois ans. Il commence à travailler en tant que designer, animateur et illustrateur indépendant avant d’être contacté par la maison d’édition Ankama en 2008 pour qui il dessinera plusieurs albums dont Le Corbeau noir en 2010, Ush 1, Ush 2, Ush 3 en 2010 et 2011, avant de se retrouver, en 2013, scénariste et dessinateur des 3 tomes de Tangomango. En 2014 et 2015, il travaille également comme storyboarder et character designer pour la série Wakfu. En 2017, Adrián rejoint la maison d’édition Comix Buro avec L’Orphelin de Perdide, aux côtés de Régis Hautière. Une adaptation en deux tomes du roman de Stefan Wul, à paraître en 2018.

    Infos : https://www.glenat.com/auteurs/adrian-fernandez-delgado

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:11:33

    Découvrez Kazidomi avec Marine Rozet

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Kazidomi est un site de vente en ligne de produits sains et bio. Sur le site, il y a des produits alimentaires, des cosmétiques, des compléments et même des produits d’entretien naturels. Le but de Kazidomi est d’aider les gens à vivre mieux et sainement sans se ruiner. Marine Rozet est Marketing Manager chez Kazidomi. Elle nous fait découvrir cette start up qui révolutionne l’alimentation bio
    Info : www.kazidomi.com
    Café Luxembourg : https://www.cafeluxembourg.be

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:13:34

    Agatha mène l'enquète de Nigel Van Vooren

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Dans son nouvel opus « Agatha mène l’enquête » (Paru chez « La société des écrivains )le romancier Nigel Van Vooren rend un hommage décalé mais respectueux, truffé de clins d'œil et modernisé à Agatha Christie. Les amoureux du genre seront ravis de découvrir Jane Marple, Hercule Poirot, Ariadne Oliver, Felicity Lemon et bien d'autres comme ils ne les ont jamais vus. Au-delà de l'exercice de style, l'auteur signe avec humour et sincérité une véritable déclaration d'amour à la littérature policière et au whodunit en particulier. Rencontré à la Foire du Livre de Bruxelles 2019, Eric Cooper à interviewé Nigel Van Vooren pour qu’il se dévoile (un peu)
    Infos : https://www.societedesecrivains.com/l-ecrivacademie-nigel-van-vooren.html/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi . Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:21:21

    Le chou et sa feuille de Krysia Brouns

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Par une approche inédite, l'auteure réhabilite le chou et sa feuille dans sa dimension thérapeutique. C'est une nouvelle compréhension de cette plante basique pour donner ou redonner au lecteur l'envie de l'utiliser pour guérir ou entretenir et régénérer son organisme de façon simple et peu onéreuse. Son efficacité curative est bien réelle. Il existe une Médecine du Chou, d'Hippocrate à Paracelse, qui inspire la phytothérapie moderne. En effet, la pharmacopée traditionnelle européenne a largement utilisé cette plante potagère pour ses vertus médicinales. Au micro de Eric Cooper, Krysia Bourn nous parle de son livre « Le Chou et sa Feuille » paru chez Testez éditions
    Infos : https://www.editionsmarcopietteur.com/23-testez
    Librairie Toutes Directions : http://toutesdirections.be

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi . Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:13:33

    Bernard Larhant,auteur de polars Breton

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Bernard Larhant est créateur de mots croisés et mots fléchés et auteur de romans et de polars dont l’action se déroule en Bretagne. En compagnie de Paul Capitaine et Sarah Nowak, vous découvrirez des enquêtes bretonnes, mélange de suspense, d'humour et d'émotion. Rencontré au Salon du Livre de Bruxelles 2019, il se dévoile au micro de Eric Cooper. Infos : http://motsdebernard.canalblog.com/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi . Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:10:26

    Dorothée Vatinel,Commissaire de l'exposition "Microbiote"

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Décalée et décomplexée, l'exposition Microbiote vous explique sans tabou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos intestins sans jamais oser le demander : après une visite complète et détaillée du système digestif, vous ferez connaissance avec l'étonnant petit peuple du microbiote - sa composition, son fonctionnement et son rôle essentiel pour la santé - et pourrez profiter de précieux conseils pour maintenir en forme ces indispensables compagnons de digestion. Au micro de Eric Cooper, Dorothée Vatinel, commissaire de l’exposition lève un coin du voile sur celle-ci.Infos : http://www.cite-sciences.fr

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi . Merci de partager ce podcast avec vos amis et parlez en sur Facebook, Twitter, Linkedin …

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:19:48

    Visite de la Cité des Sciences avec Antonio Gomes Da Costa

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    La Cité des sciences et de l’industrie est un établissement spécialisé dans la diffusion de la culture scientifique et technique. Créée à l'initiative du Président Giscard d'Estaing, elle a pour mission de diffuser à un large public, notamment aux enfants et aux adolescents, les connaissances scientifiques et techniques, ainsi que de susciter l'intérêt des citoyens pour les enjeux de société liés à la science, à la recherche et à l'industrie. La Cité est située dans le Parc de la Villette au niveau de la porte de la Villette, sur un emplacement occupé auparavant par les abattoirs de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris, en France. Elle est au cœur d'un dispositif visant à valoriser la culture scientifique et technique : les Centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI). Avec la Cité de la musique et Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, elle fait partie du parc de la Villette.
    Notre guide pour nous faire découvrir cette cité est Antonio Gomes Da Costa, directeur de la médiation scientifique et de l’éducation. Infos : http://www.cite-sciences.fr/fr/accueil/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:20:11

    No War #1 , la nouvelle BD d'Anthony Pastor

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Le Vukland est un archipel imaginé par l’auteur de BD Anthony Pastor. Il est le théatre de l’action de sa nouvelle BD « No War #1 » . Interviewé par Eric Cooper dans les bureaux de Casterman à Bruxelles, Anthony Pastor nous parle de cette BD, mais aussi de littérature, de ses influences …. La sortie du tome 2 de «No War» est prévue pour aout 2019 et il faudra attendre janvier 2020 pour feuilleter le tome 3. Infos : https://www.casterman.com/Bande-dessinee/Auteurs/pastor-anthony

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST

    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.

    SEUL MAITRE A BORD

    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?

    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)

    Eric

    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:18:37

    Didier Wirickx présente le chasseur et la fille aux Pokémon

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Le chasseur et la fille aux Pokémon est une fable, une rencontre entre deux mondes. D’un côté, le chasseur, convaincu de la légitimité de la chasse, de l’autre, une fillette, qui chasse les célèbres personnages du jeu de Nintendo. La chasse de la fillette relève de l’imaginaire, mais montre également l’intérêt qu’elle porte aux animaux, qu’elle considère comme des êtres vivants à part entière. Tandis que la chasse de Maurice apporte mort et souffrance. Didier Wirickx, qui commence à se faire connaître dans le monde de la cause animale grâce à son site AnimalWeb.be, se lance aujourd’hui dans un combat d’envergure : lutter contre la chasse. Données de contact : didier.wirickx@live.be

    Pour visionner le film : http://ericcooperpress.eu/video-le-chasseur-et-la-fille-aux-pokemon-une-reflexion-sur-la-chasse/

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST

    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.

    SEUL MAITRE A BORD

    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?

    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)

    Eric

    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:12:34

    Edmond Thieffry, As Belge de l'aviation

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Edmond Thieffry est un aviateur belge de la Première Guerre mondiale. Abattu puis détenu, il effectua 6 tentatives d'évasion. Il est aussi connu pour avoir été l'auteur de l'un des premiers survols de Bruxelles ,occupée par les Allemands en janvier 1917 à bord d'un Nieuport 17. Pour mieux connaitre cet as de l’aviation belge Charlie de la Royère viens de terminer le tome 1 de la biographie consacrée à ce grand aviateur Belge. Un livre édité aux éditions Pat H qui à reçu l’aimable soutien de la SABCA . Infos : Editions Pat H : http://www.editionspath.be et SABCA : https://www.sabca.be . Photo : Edmond Thieffry pose devant son Nieuport 17 (Photo AELR – Reproduction interdite sans authorisation)

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite entre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu

  • 00:13:43

    Takattak Trash,Le jeu anti-harcèlement

    Les Interviews D'Eric Cooper starstarstarstarstar
    add

    Commentaires racistes, sexistes, grossophobes, homophobes... nous avons toutes et tous été confrontés un jour à des remarques vexantes, blessantes, que ce soit de la part de nos proches, de collègues ou d'illustres inconnus. Ces remarques nous laissent bien souvent pantois. Nous ne savons pas comment répondre pour clouer le bec à notre interlocuteur. Tout simplement parce que le sens de la répartie n'est pas inné. Parce que nous ne savons pas quoi répondre, nous sommes souvent en proie à un sentiment de malaise. Bonne nouvelle : il suffit d'un jeu pour tout changer ! Geneviève Smal (conférencière et coach en communication verbale) lance Takattak Trash, le jeu de cartes (illustré par la Mad Cat Studio) qui aide les adultes et les ados à répondre du tac au tac dans toutes les situations. Infos : https://www.si-trouille.com/takattak-trash/. Librairie Toutes Directions : http://toutesdirections.be

    VOUS AVEZ AIMÉ CE PODCAST ? Alors n’hésitez pas à vous abonner pour ne louper aucun épisode. Laissez-moi aussi un commentaire ou un avis, parce que votre opinion est importante pour moi

    2 mots d’explication …

    IL Y A PODCAST ET PODCAST
    Pour bien comprendre, quand vous téléchargez un programme de votre radio préférée pour le réécouter (ou pas) c’est du replaying (ou radio de rattrapage). Moi je fais ce que l’on appelle des “Native Podcast” (Podcasts Natifs), c’est à dire une production sonore, créée et élaborée pour être diffusée sur le net sans passer par une radio (même si elles peuvent ensuite etre radios diffusées sans problèmes). Ce qui me motive dans la production de ceux-ci c’est que c’est le partage. Je rencontre des gens qui font des choses que je suis incapable de faire : écrire un livre, peindre, chanter … et ces rencontres je veux les partager. A quoi bon interviewer des stars. Je ne peux rien leur apporter. Mais les inconnus, en quelque sorte je les rends connus.
    SEUL MAITRE A BORD
    En face de l’invité, on est seul maitre à bord. Il faut tout sentir et ressentir pour avoir un son de qualité. Pour produire mes podcasts, je vais sur le terrain. Et là ,je dois avoir tous mes sens en éveil : M’assurer qu’ il reste assez d’énergie dans les piles, que les questions sont prêtes, que le niveau d’enregistrement est optimum, que le compteur tourne, que l’angle du micro est parfait , qu’il n’y a pas de bruits parasites , que l’invité(e) est installé confortablement … Tout faire, tout voir, tout entendre . C’est hyper stressant, mais pour moi c’est que du bonheur. Que devrais-je demander de plus ?
    L’INTIMITE DE LA DECOUVERTE
    Si je devais trouver un qualificatif pour mes podcasts, je dirais “Découverte intimiste”. Découverte, parce que chacun ou chacune de mes invités vous fait découvrir sa passion, son talent, sa création. Intimiste parce que je ne produis pas mes interviews dans le cadre feutré d’un studio, mais je pars sur le terrain et l’auditeur est, en quelque sorte présent a mes côtés. C’est à lui que je pense lorsque je tends mon micro à l’interviewé(e).En se dévoilant, celui ou celle à qui je tends le micro racontent une histoire et bien qu’ils ne se connaissent pas une relation “auditive” se lie entre celui (celle) qui écoute et l’interviewé(e).
    Belle balade en compagnie de vos podcasts que vous pouvez télécharger, partager, utiliser gratuitement (Licence Creative Common)
    Eric
    Site : ericcooperpress.eu