Episodes

  • Description : La fin de l'√©t√© nous rend nostalgiques du soleil, des calanques, des cigale, du thym, du romarin et du pastis. Pour prolonger la saison, voici trois (+1) nanars av√© l'assent, remplis de soleil !

    Plein fer (1990) : Dans l'univers impitoyable de la Boule, Jean deviendra-t-il le meilleur dresseur ? Entre polar de vengeance, manipulation politico-sportives et improbable shŇćnen de p√©tanque, Julien nous fait d√©couvrir un film qui m√©lange plus de genres qu'une bouillabaisse.

    Police des moeurs - les filles de Saint-Tropez : Derrière le glamour des villas et le soleil de la plage, le professeur Rico dévoile la face sombre de Saint-Tropez, faite de femmes souvent toutes nues, de policiers aussi branques que libidineux et d'une vague histoire de prostitution vulgaire comme un roman de gare sous-SAS dont ce film est l'adaptation.

    Les Déguns vs. Les Segpa : Dans le duel des comédies marseillaises, Mathilde se demande quel film l'a le plus consterné, ce qui se révèle une véritable gageure.

  • Alors que nous sommes √† quelques encablures de l'√©dition 2023, retour audio sur l'√©dition 2022 avec quelques r√©actions cueuillies √† chaud √† la sortie du Grand Rex au petit matin de la 6√®me nuit Nanarland.

    Très bonne écoute, et RDV samedi pour la 7ème édition !

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Pr√™ts √† tout pour cultiver leur summer bodies au retour des beaux jours, l‚Äô√©quipe de Nanarland se met au sport‚Ķ enfin... au nanar sportif.

    Mathilde nous présente Kurt Thomas et Gymkata qui tentent de faire de la gymnastique un véritable art martial à part entière, cheval d’arçon compris.

    Richard monte sur le ring au c√īt√© de Robert Mitchum et d‚ÄôEliott Gould avec C‚Äôest dans la poche alias Matilda et son champion de boxe tr√®s particulier.

    Julien lui accompagne Roger Moore dans les Alpes pour participer au Megathon, compétition de sports extrêmes invraisemblables et fortement sponsorisés dans Feu, glace et dynamite.

    On vous pr√©vient tout de suite : c√īt√© performances cin√©matographiques on ne va pas forc√©ment atteindre des niveaux olympiques !

  • Indiana Jones ! Allan Quatermain ! Lara Croft !Passe-partout ! Les aventuriers nous inspirent et nous fascinent, et nous leur rendons hommages dans l‚Äô√©pisode du jour.

    Au programme : la réponse polonaise à Indiana Jones, le babouin le plus intelligent du monde, des trapézistes en relief et des Amazones au bois de Vincennes ! Enjoy !

  • La recherche du graal nanar est un chemin souvent sem√© d‚Äôemb√Ľches. Pour vous livrer la quintessence du mauvais cin√©ma sympathique, nous visionnons beaucoup de films prometteurs mais qui n‚Äôarrivent pas, au final, √† atteindre la nanaritude promise, soient qu‚Äôils soient trop m√©diocres, soient qu‚Äôils soient au contraire des bonnes surprises au premier sens du terme.

    Alors sur le site nous avons cr√©√© une cat√©gorie ¬ęon s‚Äôest fait avoir¬Ľ qui nous permet de parler de tous ces films qui ont les atours du nanars mais qui nous laissent sur notre faim ou au contraire suscitent notre sympathie.

    Rico part à la découverte du cinéma de Serge Bozon dont la comédie musicale Don Juan sortie l’année dernière s’avère être un bel exemple de cinéma d’auteur évaporé ridicule mais qui possède aussi ce charme discret de la bourgeoisie.

    Kobal revient avec The Circuit II et son Olivier Gruner qui joue les gladiateurs en prison sur les films de tabasse de vidéo club un peu trop routiniers aux castings composés de gros bras si familiers

    Mathilde avoue enfin son obsession maladive pour le cinéma d’Olivier Marshall qui à force d’outrances testostéronées flirte perpétuellement avec le grotesque sans jamais réussir à y tomber complètement.

    La technique étant discrètement assurée par Martin figure tutélaire du podcast.

  • Nous avons eu le grand plaisir d'√™tre invit√©s au Paris Podcast Festival pour enregistrer un √©pisode en direct, dans des conditions tout √† fait exceptionnelles : dans un studio vitr√© avec un public nous √©coutant avec des casques !

    Le thème du festival, que nous avons suivi pour choisir le thème de l'épisode, était celui de "la puissance de la douceur" !

    Pas facile facile d'avoir des nanars dans le sujet, et pourtant, nous avons trouvé trois films à chroniquer avec le concours précieux de Vesper !

    Au menu de l'épisode donc :

    - Parking, avec un Francis Huster chantant totalement habité, chroniqué par François

    - Top Dog, un buddy movie avec Chuck Norris et un chien, chroniqué par Fabien

    - BIM Stars, grand moment de la dernière nuit nanarland, chroniqué par Vesper

    Le podcast est animé par Martin. Encore un immense merci au Paris Podcast Festival et à Vesper de nous avoir rejoint pour l'occasion !

  • Episode 5 : Faites entrer l'accus√© Gurmeet

    Un rebondissement inattendu est venu bousculer l'enregistrement de cet épisode : Gurmeet est sorti de prison. On vous explique tout cela, mais avant nous revenons sur les années d'enquête et d'instruction judiciaire qui ont mené à sa chute. Entre pressions politiques, intimidation des adeptes de la secte, courage des victimes et acharnement d'une poignée d'enquêteurs. Nous vous racontons aussi sur les quelques développements intervenus depuis la condamnation et l'emprisonnement de Gurmeet.

    Dans la seconde partie de l'épisode, on s'attaque au cinquième et dernier film du gourou : Jattu Engineer. Le film de la dernière chance, ostensiblement conçu pour tenter d'amadouer ses juges à quelques semaines du verdict. Changement total de style puisque c'est une comédie villageoise atroce de nullité que Gurmeet Singh nous propose en conclusion de sa filmographie. Derrière son déchainement d'humour scatologique, se cache film très révélateur sur la personnalité de son auteur et le mépris général dans lequel il tient ses semblables.

    Liens et sources :
    Source principale : l'ouvrage "Dera Sacha Sauda and Gurmeet Ram Rahim: A Decade-long Investigation" de Anurag Tripathi : https://www.amazon.fr/Dera-Sacha-Sauda-Gurmeet-Rahim-ebook/dp/B07BTF75CW/ref=tmm_kin_swatch_0

    "Honeypreet was spotted in Nepal's Mahendranagar. Has she fled again?" : https://www.indiatoday.in/india/story/honeypreet-nepal-gurmeet-ram-rahim-panchkula-violence-1047708-2017-09-19

    "Panchkula Session Court Rejects Honeypreet’s Bail Plea" : http://tehelka.com/panchkula-session-court-reject s-honeypreets-bail-plea/

    "Some followers says faith shaken,others still revere Dera Sacha Sauda head" : https://indianexpress.com/article/india/gurmeet-ram-rahim-singh-some-followers-says-faith-shakenothers-still-revere-dera-sacha-sauda-head-4819658/

    "Dera chief Gurmeet Ram Rahim Singh in Gurgaon hospital, Honeypreet joins him as attendant" : https://indianexpress.com/article/india/dera-chief -in-gurgaon-hospital-honeypreet-joins-him-as-attendant-7348283/

    "Gurmeet Ram Rahim out of jail again: what is parole, and why & how is it given?" : https://indianexpress.com/a rticle/explained/gurmeet-ram-rahim-jail-parole-why-how-given-8210269/

  • Episode 4 : Une emprise de violence et de terreur

    AVERTISSEMENT : Cet épisode traite directement des crimes de sang et de la violence exercés par Gurmeet, et en particulier des cas de castrations forcées.

    Gurmeet Ram Rahim Singh prend la tête de la Dera par la violence, et c'est par elle qu'il assoit et maintient son pouvoir. Derrière l'image publique de leader religieux et caritatif, se cache une réalité de terreur et d"intimidation derrière les murs du campus de la secte. Dès les années 1990, Gurmeet s'efforce de doter la secte d'un bras armé capable d'imposer sa domination sur la région, avec des méthodes qui dépassent toutes les limites de l'abjection.

    Dans la seconde partie de l'épisode, nous revenons sur le film MSG - The Warrior Lion Heart 2, qui achève la mue ultra-nationaliste de Gurmeet dans le personnage qu'il incarne. Le sage oecuménique des débuts cède la place à une brute épaisse et satisfaite pour qui aucun sort n'est trop cruel pour ses ennemis. Un nanar d'une rare débilité, mais surtout un film dans lequel Gurmeet tombe le masque et laisse libre court à ses fantasmes de violence et de mégalomanie.

    Liens et sources :
    Source principale : l'ouvrage "Dera Sacha Sauda and Gurmeet Ram Rahim: A Decade-long Investigation" de Anurag Tripathi : https://www.amazon.fr/Dera-Sacha-Sauda-Gurmeet-Rahim-ebook/dp/B07BTF75CW/ref=tmm_kin_swatch_0

    "Gurmeet Ram Rahim gets life in prison for murder of journalist Chhatrapati" : https://www.indiatoday.in/india/story/gurmeet-ram-rahim-life-imprisonment-murder-journalist-ramchandra-chhatrapati-cbi-court-panchkula-1433129-2019-01-17

    "Dera chief Gurmeet Ram Rahim convicted in Ranjit Singh murder case" : https://www.indiatoday.in/india/story/gurmeet-ram-rahim-convicted-in-ranjit-sing h-murder-case-1862320-2021-10-08

    "Six castrated Dera Sacha Sauda devotees deposed, states chargesheet" : https://www.hindustantimes.com/india-ne ws/six-castrated-dera-devotees-deposed-states-chargesheet/story-7AV9TabGgtUtsmN2w6lSEJ.html

    "Ram Rahim used castrated disciples to amass wealth" : https://www.deccanherald.com/content/659170/ram-rahim-used-castrated-disci ples.html

    "I Joined a Cult Believing I’d Be Closer to God. Then, I Was Castrated." : https://www.vice.com/en/article/5dgzga/india-cult-ram-rahim-castrations-dera-sacha-sauda

  • Description :
    Episode 3 : Le gourou joue et perd en politique

    En 2007, le gourou Gurmeet Singh commet une erreur fatale, qui peut-être plus que toute autre va aboutir à sa chute.

    Dans la première partie de cet épisode, nous plongeons dans l'écheveau des factions politico-religieuses en Inde pour raconter comment une provocation de Gurmeet lors d'une cérémonie est dénoncée comme un blasphème par les autorités sikhs orthodoxes et débouche sur des affrontements violents entre fidèles des deux religions. L'affaire remonte au niveau national et les différentes formations politiques indiennes se retrouvent sommées de choisir entre les deux camps, tandis que Gurmeet essaie de louvoyer d'un bout à l'autre de l'échiquier politique avec une maladresse qui serait comique en d'autres circonstances.

    La seconde partie chronique MSG 3 - The Warrior Lion Heart, peut-être le plus nanar de la filmographie du gourou. Gurmeet abandonne le biopic pour se lancer carrément dans l'heroic-fantasy, affrontant hommes-lézards et armées d'éléphants dans des combats homériques à maines nues, et convoquant aussi bien des figures mythologiques indiennes que des martiens fluorescents pour se poser en héritier et égal des plus grands héros du pays.

    Liens et sources :
    Source principale : l'ouvrage "Dera Sacha Sauda and Gurmeet Ram Rahim: A Decade-long Investigation" de Anurag Tripathi : https://www.amazon.fr/Dera-Sacha-Sauda-Gurmeet-Rahim-ebook/dp/B07BTF75CW/ref=tmm_kin_swatch_0

    "Guru Gobind Singh" sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Guru_Gobind_Singh

    "Decoding politics of ‚ÄėMessengers of God‚Äô: Deras in Punjab" : https://timesofindia.indiatimes.com/city/chandigarh/decoding-politics-of-messengers-of-god-deras-in-punjab/articleshow/60250426.cms

    "Clean India: Narendra Modi praises leading citizens" : https://economictimes.indiatimes.com/news/politics-and-nation/clean-india-narendra-modi-praises-leading-citizens/articleshow/44981008.cms

    "How six major deras to influence Punjab elections in 68 Assembly constituencies" : https://www.indiatoday.in/elections/punjab-assembly-polls-2022/story/how-six-major-deras-influence-punjab-assembly-elections-1901215-2022-01-17

  • Description :
    Episode 2 : Dans les ténèbres de la "Gufa"

    AVERTISSEMENT : Cet épisode traite directement des viols commis par le gourou Gurmeet Singh, pour lesquels il a été condamné définitivement à 20 ans de prison.

    Sur le campus de la Dera Sacha Sauda, il y a un lieu o√Ļ tr√®s peu d'adeptes sont admis : la "gufa", ou caverne, est l'appartement priv√© du gourou Gurmeet Singh. Son entr√©e est situ√©e au bout d'un long couloir, agenc√© pour pr√©parer le visiteur √† rencontrer un saint homme, et tapiss√© de photos de Gurmeet avec des hommes puissants. Pour les fid√®les, y √™tre re√ßu est un honneur insigne. Pour les femmes qui travaillent pour la secte, l'endroit a plus l'aspect d'une porte vers l'enfer, car c'est l√† que Gurmeet a commis ses agressions en toute impunit√© pendant des d√©cennies.

    La première moitié de l'épisode consiste en la chronique de MSG - The Messenger 2, 2e film de Gurmeet Singh dans lequel il se met en scène venant au secours de peuples adivasis, ou aborigènes, du nord de l'Inde. Il le fait avec tellement de subtilité que cela lui vaudra un procès des personnes concernés, le film étant finalement interdit dans trois états.

    La seconde partie revient sur les crimes commis par le gourou contre les femmes en décrivant son mode opératoire et les méthodes qu'il emploie pour forcer les victimes au silence.

    Liens et sources :
    Source principale : l'ouvrage "Dera Sacha Sauda and Gurmeet Ram Rahim: A Decade-long Investigation" de Anurag Tripathi : https://www.amazon.fr/Dera-Sacha-Sauda-Gurmeet-Rahim-ebook/dp/B07BTF75CW/ref=tmm_kin_swatch_0

    "All you need to know about the rape case against Dera Sacha Sauda’s Gurmeet Ram Rahim Singh" : https://www.hindustantimes.com/punjab/all-you-need-to-know-about-the-rape-case-against-dera-sacha-sauda-s-gurmeet-ram-rahim-singh/story-nnKS0AE901fK4Gko30bnFI.html

    "Gurmeet Ram Rahim Singh convicted: Details of the 14-yr-old rape case" : https://www.business-standard.com/article/current-affairs/gurmeet-ram-rahim-singh-verdict-today-details-of-the-14-yr-old-rape-case-117082400529_1.html

    "Throwback ‚Äď When Gurmeet Ram Rahim Singh was convicted of rape " : https://www.timesnownews.com/mirror-now/in-focus/article/throwback-when-gurmeet-ram-rahim-singh-was-convicted-of-rape/803297

    "Unholy Baba: Gurmeet Ram Rahim's fall from guru to rapist" : https://www.indiatoday.in/magazine/cover-story/story/20170911-gurmeet-ram-rahim-singh-dera-sacha-sauda-msg-haryana-rape-1034803-2017-09-01

  • Episode 1 : Une secte du nord-ouest de l'Inde, un gourou m√©galomane et... Nanarland

    Bienvenue dans une "s√©rie hors-s√©rie" du podcast au format particulier o√Ļ nous allons m√™ler le nanar et le fait divers. Durant 5 √©pisodes, publi√©s chaque mardi, nous allons vous raconter l'imposant parcours criminel de Gurmeet Ram Rahim Singh ji Insan, qui fut pendant 25 ans le gourou de la secte "Dera Sacha Sauda" avant d'√™tre condamn√© pour viols en 2017 par la justice indienne, condamn√© pour meurtres en 2019 et 2021, toujours poursuivi pour un myriade d'autres crimes et... auteur-r√©alisateur-acteur de 5 nanars d'anthologie.

    Chaque épisode est divisé en deux parties, l'une faisant le récit de l'ascension et de la chute du Gurmeet Singh, la seconde décortiquant l'un de ses films, et le mettant en perspective avec les faits. Comment sa violence, ses obsessions, ses jeux politiques et ses ennuis judiciaires ont-ils inspiré ses films ? Pour ridicules qu’ils soient, quelles clés ses films nous donnent pour éclairer son caractère et donner un contexte supplémentaire au récit de ses crimes ?

    Dans ce premier épisode, nous posons d'abord le contexte de notre histoire : Qui est Gurmeet ? Qu'est-ce qu'une "Dera" ? Quels sont les faits qui lui sont reprochés ? Comment en sommes-nous venus à nous intéresser à lui ? La seconde partie est consacrée à la chronique de "MSG - The Messenger", premier film de Gurmeet et biopic complètement délirant racontant ses exploits à la tête de la Dera de façon, disons, un peu romancée.


    Liens et sources:
    Source principale : l'ouvrage "Dera Sacha Sauda and Gurmeet Ram Rahim: A Decade-long Investigation" de Anurag Tripathi : https://www.amazon.fr/Dera-Sacha-Sauda-Gurmeet-Rahim-ebook/dp/B07BTF75CW/ref=tmm_kin_swatch_0

    "The Super Human", un film de propagande ridicule à souhait à la gloire de Gurmeet, sous-titré en anglais : https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=SyHlucSQDjU

    "En Inde, le gourou rock star est reconnu coupable de viols" : https://www.letemps.ch/monde/inde-gourou-rock-star-reconnu-coupable-viol

    "Gurmeet Ram Rahim Singh, puissant et sulfureux gourou indien" https://www.lepoint.fr/monde/gurmeet-ram-rahim-singh-puissant-et-sulfureux-gourou-indien-28-08-2017-2152697_24.php

    "Decoding politics of ‚ÄėMessengers of God‚Äô: Deras in Punjab" : https://timesofindia.indiatimes.com/city/chandigar h/decoding-politics-of-messengers-of-god-deras-in-punjab/articleshow/60250426.cms

    "Why deras and sects find Punjab fertile for growth" : https://indianexpress.com/article/research/why-deras-and-sects-find-punjab-fertile-for-growth-gurmeet-ram-rahim-singh-rape-case-conviction-dera-sacha-sauda-4815609/

    "Decoding The Dera Culture: An Alternative to Mainstream Sikhism" : https://www.thequint.com/news/india/alternative-mainstream-sikhism-decoding-dera-culture

    "CBI to probe Sirsa journalist's murder" : https://timesofindia.indiatimes.com/city/chandigarh/cbi-to-probe-sirsa-journalists-murder/articleshow/276591.cms

    "Gurmeet Ram Rahim gets life in prison for murder of journalist Chhatrapati" : https://www.indiatoday.in/india /story/gurmeet-ram-rahim-life-imprisonment-murder-journalist-ramchandra-chhatrapati-cbi-court-panchkula-1433129-2019-01-17

    La chronique du premier film sur le site : https://www.nanarland.com/chroniques/nanars-d-action/action-fantastique/msg-the-messenger.html

  • Pour ce retour apr√®s une longue absence, un √©pisode peut-√™tre plus improvis√© pour se remettre en jambes, dans lequel on se l√Ęche un peu sur des figures assez antipathiques du nanar. On laisse temporairement de c√īt√© la bienveillance pour d√©vserser un peu de bile, de temps en temps √ßa ne fait pas de mal.

    Au programme de cet épisode:

    - Rico nous raconte la carrière de Vic Savage, un cinéaste qui a laissé un souvenir détestable à à peu près tout ceux qui l'ont croisé

    - Julien nous parle de Noni le fruit de l'espoir, un film remarquable par sa nanardise, par la présence de Robert Hossein et des frères Bogdanoff au casting, et par les six mises en examen auxquelles il a donné lieu

    - François évoque la carrière de Jared Leto et plus particulièrement sa prestation au sommet du ridicule dans House of Gucci

    - Mathilde revient sur Uwe Boll et notamment Bloodrayne, mais aussi toutes les raisons pour lesquelles on ne l'aime pas.

    Très bonne écoute !

  • Aujourd'hui on se penche sur 3 exemples de fin de carri√®re difficile qui ont pouss√© dans les bras du nanar des acteurs qui avaient pourtant eu une carri√®re prometteuse ou voir de tr√®s haut niveau :

    François parle de Kevin Sorbo (rappelez-vous, la série Hercule) et son basculement dans les films conservateurs chrétiens américains Julien fait un focus assez poignant sur la triste fin de carrière de Bruce Willis Rico raconte la décadence de Bela Lugosi

    Le crépuscule des crapules du nanar !

    Très bonne écout

  • Mentir de fa√ßon convaincante, c'est un peu l'essence du m√©tier d'acteur et par extension du cin√©ma. Quand on le fait mal, √ßa donne souvent un nanar.

    Entre les années 60 et jusqu'au début des années 90, un sous-genre particulier de "documentaires" a émergé sur ce principe : prétendre faire découvrir au spectateur des univers sociaux, professionnels, criminels et (surtout) sexuels cachés à sa vue mais bien réels, le tout en racontant absolument n'importe quoi avec un ton sentencieux et professoral. Le film fondateur Mondo Cane (1962), a donné son nom au genre : le "mondo".

    Pour cet épisode consacré au mondo, un format un peu particulier avec une seule chronique, celle de "La femme spectacle" de Claude Lelouch et autour une discussion sur le genre du mondo, son histoire, pourquoi il nous fait souvent rire, et un panorama des films les plus nanars à recommander dans cette catégorie.

    Film chroniqué : La Femme spectacle, Claude Lelouch, 1964

  • Il y a bien longtemps, √† l'√©poque o√Ļ r√©gnait la magie et les barbares, on faisait d√©j√† des mauvais films !

    Dans cet épisode, on s'attaque à l'heroic fantasy, un genre particulièrement en vogue au cinéma et à la télé et qui a logiquement fourni son lot de nanars à base de barbares en pagnes, de sorciers de fête foraine et de monstres craignos.

    Les films chroniqués :

    Le crépuscule des magiciens, 1985, de Héctor Olivera

    Ator le guerrier de fer, 1987, de Al Bradley

    Le justicier contre la reine des crocodiles, 1984, de Ratno Timoer

    Très bonne écoute !

  • Dans cet √©pisode, on vous parle de films qui viennent pas de l√† o√Ļ on aurait cru. Un Kaiju danois, un kung-fu irlandais, un rape & revenge pakistanais...

    Au Fatale Deviation, Reptilicus, Haseena Atum Bomb et La Revanche de Samson.

    Enjoy !

  • Sur les traces de la Persian Connection, Nanarland se penche sur la filmographie am√©ricaine d‚ÄôAmir Shervan, r√©alisateur iranien √† qui l'ont doit le mythique Samurai Cop, mais aussi les moins connus Hollywood Cop, Young Rebels, Killing American Style et Gypsy.

    Excellente écoute !

  • Episode tr√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®√®s sp√©cial : On s'est r√©unis √† 12 autour du micro pour √©voquer les 20 premi√®res ann√©es du site !

    La guerre du connisme, nos rencontres avec Jean-Marie Pallardy, notre collaboration avec Allociné, Nanaroscope, les livres, Devil story en DVD, la naissance du site, les fondateurs de Nanarland, qui sont-ils, quels sont leurs réseaux ? VOUS SAUREZ TOUT !

    Avec autour du micro et dans le désordre :

    Séverine (Tante Pony), Pascalou (Kobal), Rico (...Rico), Fabien (Wallflowers), Dume (Peter Wonkley), Mathilde (Hermanniwy), Julien (Barracuda), Martin (John Matrix), Régis (La Broche), Benjamin (Zord, Régis (John Nada), François (Drexl).

    Enjoy malgré un son un peu rock'n'roll du fait de ce set-up exceptionnel !

  • La d√©cennie 2010 s'est achev√©e le 31 d√©cembre 2020 - si si - on s'est donc dit que ce serait une bonne id√©e de parler de celles et ceux qui ont fait le nanar au cours des 10 derni√®res ann√©es :

    Rico parle Gerard Butler, le nouveau Chuck Norris ? Mathilde rebient sur le désastre des adaptations de BD franco-belges François chronique Baaghi 3, une extrême extravagance venue toute droit d'Inde Julien chronique Fleuve Noir, le french acting fail par excellence

    Très bonne écoute !