Episodes

  • Centenaire de la Révolution d'Octobre

    · Religions du monde

    Un siècle après la révolution d’Octobre, Religions du monde reçoit deux trentenaires enfants à leur façon de la Révolution russe : la journaliste Veronika Dorman et le père Alexandre Siniakov. 9H10 - Première partie : Véronika Dorman, née en 1982 dans une famille de dissidents russes exilés à New York, ayant grandi et étudié à Paris, Veronika Dorman découvre à l’adolescence l’archipel des Solovki et son monastère, premier goulag du système soviétique. L’histoire tragique de ce haut lieu religieux russe transformé, dès 1920, en camp de travail forcé puis d’extermination, va la confirmer dans son identité orthodoxe russe. S’installant à Moscou comme correspondante de Libération, elle prend conscience qu’une partie du peuple russe ne peut pas, ou ne veut pas se souvenir des années de sang et de terreur. Les Solovki, lieu emblématique des crimes du régime soviétique, sont le fil rouge de son livre « Amnésie russe : 1917-2017 » (Cerf). 9H33 - Deuxième partie : Alexandre Siniakov, prêtre de l’Eglise orthodoxe russe et dirige à 37 ans en région parisienne le séminaire d’Epinay-sous-Sénart. Né dans un sovkhoze du Caucase qu’il rêve dès son plus jeune âge de quitter, il va s’évader par la littérature et l’apprentissage des langues. Et ce sont les romans qui vont le conduire sur le chemin de la foi. A 15 ans, il entre au monastère de Kostroma avant de venir étudier en France. En 2008, le patriarcat de Moscou lui confie la création d’un séminaire. Il a alors tout juste 28 ans. C’est cet itinéraire spirituel et intellectuel qu’il raconte dans son livre autobiographique « Comme l’éclair part de l’Orient » (Salvator).

    starstarstarstarstar
  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Afrique: la religion, les jeunes et le panafricanisme, grand reportage

    · Religions du monde

    Première partie : 9H10-9H30 - Tour de l’actualité des religions : Au Vatican avec Olivier Bonnel, correspondant de RFIAu Venezuela : l’action du Vatican pour trouver une porte de sortie à la crise politique et humanitaire qui sévit avec le sociologue vénézuélien Pedro José Garcia Sanchez.A Al Azhar avec Cheik Oussama Nabil, directeur du Département francophone, à propos de la mise en pratique de la Convention signée au printemps 2016 entre l’Université sunnite et l’ICP, l’Institut catholique de Paris, dans le domaine des lettres et des humanités. Convention qui concerne des doctorants et des chercheurs par le biais notamment de cotutelles de thèses.En Afrique, avec Lucie Sarr, jeune femme sénégalaise qui a été nommée par le groupe Bayard, coordinatrice à Abidjan du site d’information religieuse en ligne sur l’Afrique « La Croix Africa ».Deuxième partie : 9H33-10H00 - Grand reportage de Clémentine Méténier réalisé à Accra, en août 2017, à propos de la 7ème édition des VIA, les Voyages d’intégration africaine, initiés par le père Jean-Paul Sagadou. Ce prêtre assomptionniste, grande figure en Afrique de l’Ouest du dialogue interreligieux, est très engagé auprès de la jeunesse. Le reportage, réalisé à Accra, donne la parole à de jeunes chrétiens et musulmans. Le thème de cette année portait sur les religions et le panafricanisme : frein ou moteur ?

    starstarstarstarstar
  • Les chrétiens d’Orient à l’honneur à l’Institut du Monde arabe

    · Religions du monde

    1ère partie - Les chrétiens d’Orient à l’honneur à l’Institut du Monde arabe Par son ampleur et la rareté des 300 pièces exposées, « Chrétiens d’Orient : 2000 ans d’histoire » à l’Institut du Monde arabe est un évènement. L’exposition vient rappeler que les chrétiens d’Orient sont non seulement les descendants des premières communautés chrétiennes, mais qu’ils sont une composante du monde arabe, de son histoire et de son patrimoine. En proposant un parcours de 2000 ans d’histoire des chrétiens d’Orient, l’IMA qui, depuis sa création, il y a 30 ans avait mis l’accent sur le patrimoine arabo-musulman, signe une démarche audacieuse et assume son rôle de pont. Reportage.  2ème partie - Vincent Gelot : un baroudeur à la recherche des chrétiens d’Orient 60 000 km au volant de sa 4L, 22 pays visités du Liban à l’Afghanistan en passant par les ex-Républiques soviétiques d’Asie centrale et une grande boucle par les pays du Golfe, le Soudan et l’Egypte : en 2012, Vincent Gelot, permis de conduire tout juste en poche et fraîchement sorti de ses études, part à la recherche des chrétiens jusque dans les contrées les plus reculées d’Asie centrale où ils ne sont plus que les derniers témoins d’un christianisme oriental en voie d’extinction. Caché dans le coffre de sa voiture, le « Livre d’Orient » contient les témoignages de toutes ces communautés rencontrées au cours de cette odyssée spirituelle. Il est exposé à l’IMA, dans le cadre de l’exposition, et les éditions Albin Michel le publient sous la forme d’un beau livre : « Chrétiens d’Orient : périple au cœur d’un monde menacé ».

    starstarstarstarstar
  • Grand invité: Boris Cyrulnik pour son dernier livre «Psychothérapie de Dieu»

    · Religions du monde

    En cette rentrée, le célèbre neuropsychiatre-psychanalyste qui a vulgarisé, en France, le concept de résilience (renaître de sa souffrance) ne met pas Dieu sur le divan, mais interroge le Dieu psychothérapeute et consolateur pour des milliards d’êtres humains. Une réflexion à 80 ans sur l’attachement à Dieu de celui qui ne croit pas, mais qui a été interpellé au Congo par la souffrance d’enfants-soldats vieux avant l’âge, et qui ne se sentaient bien qu’à l’église.Ne pouvant leur expliquer pourquoi le fait d’entrer dans une église pouvait apaiser leur traumatisme, et effacer les images d’horreur qui les envahissaient, il a mené l’enquête en croisant les neurosciences, la psychologie du développement et de l'attachement de l’enfant, pour éclairer ce « phénomène majeur qu’est la religion qui structure la vision du monde, sauve un grand nombre d’individus, organise presque toutes les cultures… et provoque d’immenses malheurs » quand les systèmes religieux, notamment, se dérèglent en guerres de religion ou en fanatisme.

    starstarstarstarstar
  • Journées du patrimoine: Notre-Dame en danger

    · Religions du monde

    9H10-9H30 - Première partie : Journées du Patrimoine/Reportage à Notre-Dame de Paris Pierres qui s’effritent, gargouilles sans tête ou remplacées par des tuyaux en PVC, vitraux fragilisés : à 850 ans, Notre-Dame de Paris a un urgent besoin d’être restaurée. La contribution de l’Etat français et les dons sont insuffisants pour des travaux estimés à 140 millions d’euros. C’est donc vers l’Amérique et ses généreux mécènes que la Fondation Notre Dame se tourne. La fondation « Friends of Notre-Dame de Paris» a vu récemment le jour aux Etats-Unis.- Mgr Chauvet, recteur de Notre-Dame- Visite et état des lieux avec André Finot, directeur de la Communication de Notre-Dame. 9H33-10H00 - Deuxième partie : «Sainte Geneviève : premier maire de Paris» (l’Archipel) avec Geneviève Chauvel Plus qu’à la sainte et aux miracles qui lui furent attribués, c’est à la femme politique que Geneviève Chauvel consacre cette biographie. Issue d’une riche famille gallo- romaine d’origine franque, héritière de la charge de son père à la curie de Lutèce, devenue très jeune vierge consacrée et consacrant sa vie aux pauvres, Sainte Geneviève sut dissuader les habitants de Lutèce menacée par les hordes d’Attila de se déclarer « ville ouverte », et contribua à décider Clovis, roi païen, à se faire baptiser à Reims.

    starstarstarstarstar
  • La catho de Paris fait peau neuve

    · Religions du monde

    9H10 - 9H30 - Première partie : Voyage du pape François en ColombiePas de paix sans réconciliation et justice sociale : le message du pape François en Colombie: Gaspard Estrada, directeur de l'Observatoire politique de l'Amérique Latine et des Caraïbes (OPALC) à Sciences-Po.L'Institut catholique de Paris (ICP) fait peau neuve avec la rénovation de 4000 mètres carrés de salles de cours et la construction d’un amphithéâtre de 400 places, un chantier piloté par l’architecte Jean-Marie Duthilleul. Avec ses 10 000 étudiants dont 3000 étrangers, ses 135 partenariats avec des universités du monde entier, le campus historique au cœur de la capitale affiche dans cette restructuration son enracinement dans l’héritage chrétien et son ouverture vers l’avenir.9H33 -10H00 : Deuxième partie : Sabrina Mervin et Augustin Jomier pour le livre «Islams politiques : courants, doctrines et idéologies» (CNRS Editions)  Ce livre collectif qui rassemble des chercheurs spécialistes du monde musulman traite de façon synthétique la question du théologico-politique en islam en montrant comment les doctrines religieuses et les idéologies interfèrent depuis le XIXème siècle, se nourrissent et se transforment mutuellement. Un ouvrage de référence.Invités : - Sabrina Mervin, historienne, chargée de recherche au CNRS est directrice du centre Jacques Berque à Rabat- Augustin Jomier, historien, maître de conférences en Histoire du Maghreb à l’Inalco.

    starstarstarstarstar
  • Le pape François en Colombie pour soutenir une paix fragile

    · Religions du monde

    9H10-9h30 - Première partie : «Dans la tête du pape François» La biographie très documentée, dense et analytique d’un agrégé de philosophie, spécialiste en théologie politique qui tente de répondre à l’énigme pape François : qui est-il ? : un conservateur masqué, un révolutionnaire empêché, un nouveau St François d’Assise ou un fin Machiavel ? 9H33-10H00 - Deuxième partie : En Colombie, du 6 au 10 septembre 2017, le pape François viendra soutenir un processus de paix fragile et réversible marqué par l’accord historique du 24 novembre 2016 entre le gouvernement du président Juan Manuel Santos et les Farc, les Forces armées révolutionnaires, acteur principal du conflit qui dure depuis 52 ans, a fait 260 000 morts, 45 000 disparus et 7 millions de déplacés. Père Roberto Gomez, prêtre lazariste colombien, enseignant à l’ICP (Institut catholique de Paris).

    starstarstarstarstar
  • Dialogue interreligieux: pour sortir du dialogue de sourds

    · Religions du monde

    9H10-9h30 - Première partie : Fait religieux / Ecoles de journalisme / Prix « Religions /Jeunes journalistes Ajir » L’Association des journalistes d’information sur les religions (Ajir) a décerné, pour la première fois, le prix d’un concours destiné aux étudiants en écoles de journalisme afin de les sensibiliser à la couverture du fait religieux. Un concours qui cherche également à interpeller les écoles qui font encore majoritairement l’impasse sur l’enseignement de ce sujet. C’est Dylan Gamba, un étudiant de l’ESJ de Lille, qui a remporté le prix pour son reportage « Il était une foi à Calais ». C’est l’histoire d’une église orthodoxe construite par des migrants éthiopiens et érythréens qui vont, jusqu’au démantèlement du camp, protéger cet édifice qu’ils ont préféré démonter plutôt que de le voir brûlé ou écrasé sous les roues d’un bulldozer.Le journaliste et écrivain Franz-Olivier Giesbert était le président du jury. L’homme de presse, ancien directeur du Point est aussi un homme de foi. Il s’exprime sur ce prix et sur l’importance face à la concurrence d’avoir des journalistes experts dans chaque domaine. L’occasion aussi pour lui de parler de sa foi et de son « panthéisme » qui réunit le christianisme, le soufisme, le taoïsme, le bouddhisme, et Spinoza pour qui Dieu est partout. (Rediffusion du 11 juin 2017).9H33-10H00 - Deuxième partie : Dialogue islamo-chrétienA l’occasion de la visite du pape François en Egypte, rencontre avec le frère dominicain Jean Druel, auteur de «Je crois en Dieu moi non plus : introduction aux principes du dialogue interreligieux » (Cerf).Jean Druel, spécialiste de la patristique copte et de la grammaire arabe médiévale, est le directeur de l’IDEO, l’Institut d’études dominicaines orientales, au Caire. (Rediffusion du 30 avril 2017). 

    starstarstarstarstar
  • Le père de Titeuf dessine un moine chartreux

    · Religions du monde

    Pierre Adrian pour son deuxième grand récit de voyage «Des âmes simples» (Equateurs/Littérature).Les âmes simples, ce sont les habitants de la vallées d’Aspe, au cœur des Pyrénées près de la frontière espagnole, ces gens ordinaires que le frère Pierre, seul, va visiter, écouter, et parfois consoler. Ceux qui croient ou qui ne croient « Parce qu’on ne peut plus faire comme si les gens avaient la foi », dira-t-il au jeune Pierre Adrian qui l’accompagne dans ses tournées, entre cimes enneigées et sombres fonds de vallée. Les âmes simples sont ces vies enfouies, les sans-voix d’un monde rural digne et oublié.Après la « Piste Pasolini » (Prix des Deux–Magots et Prix François Mauriac de l’Académie française), Pierre Adrian signe son deuxième grand roman, témoignage puissant et poétique sur les territoires oubliés et les vides existentiels de notre époque.  2. Le père de Titeuf et le moineDans « Un bruit étrange et beau » (Rue de Sèvres), Zep délaisse le temps d’un album son célèbre écolier à la mèche blonde, pour mettre en scène la rencontre insolite entre Don Marcus, moine chartreux et Mery une jeune femme atteinte d’une maladie incurable.La foi, la vocation, le silence, la mort, le temps, avec sa plume et son sens acéré de l’observation, ZEP dessine les grandes questions de la vie.

    starstarstarstarstar
  • Shulem Deen, l’hérétique rendu à la liberté

    · Religions du monde

    Hassidisme: dans Celui qui va vers elle ne revient pas (Editions Globe), l’écrivain américain Shulem Deen nous fait pénétrer dans le monde clos du judaïsme hassidique, et raconte son exclusion pour hérésie des Skver, une des communautés ultra-orthodoxes les plus fermées situées dans l’Etat de New York. Son livre est le récit minutieux d’une émancipation à petits pas par la radio, les lectures profanes, Internet, d’un univers ultra-religieux dont le prix à payer sera celui de son couple et l’éloignement de ses cinq enfants.   2. Islamisme: la contre-offensive de l’imam d’AlfortvilleIslamisme et contre-discours: l’imam Abdelali Mamoun. Dans son premier livre L’Islam contre le radicalisme: Manuel de contre-offensive (Cerf), Abdelali Mamoun qui affiche plus de vingt ans d’imamat dans des mosquées d’Ile-de-France et de solides études coraniques à l’étranger, déconstruit de l’intérieur, sourates du Coran à l’appui, le discours des islamistes, et appelle à la tenue d’un grand «concile de l’islam de France».

    starstarstarstarstar
  • Les voies de la sagesse et du bonheur de Patrick Levy et Alain Durel

    · Religions du monde

    En ce début d’année, la sagesse et le bonheur au sommaire de Religions du monde avec deux globe-trotters de la spiritualité : Patrick Levy et Alain Durel.Patrick Levy égrène quelques contes de sagesse tirés de son dernier livre : «Qui est sage ? Des contes en antidote au fanatisme» (Le Relié).L’auteur de « La Ruse de Dieu » et du « kabbaliste » (Le Relié), tout se revendiquant athée, voyage depuis plusieurs décennies à l’intérieur des monothéismes et des spiritualités orientales. Les 115 contes réunis dans ce livre révèlent que la tradition du conte d’éveil comme antidote au fanatisme et à la violence est universelle, et aussi ancienne que la parole.  Deuxième partie: Alain Durel : «Cultiver la joie: être heureux ici et maintenant»Alain Durel, le philosophe devenu orthodoxe au terme d’une longue quête en Inde, en Egypte et en Grèce abandonne dans son dernier livre le carnet spirituel de voyage pour « Cultiver la joie : être heureux ici et maintenant » (Eyrolles). Traité de développement spirituel émaillé de citations et d’exercices pour ouvrir la voie selon son auteur au bonheur authentique.

    starstarstarstarstar
  • «A la recherche de la vie intérieure»: l’enquête de Patrice Van Eersel

    · Religions du monde

    9H30 - 10H00 : Grand invité : Patrice Van Eersel pour son livre « A la recherche de la vie intérieure » (Albin Michel) L’écrivain et journaliste, qui fut une des plumes du magazine Actuel, et l’un des rédacteurs de la revue Clés, poursuit son inlassable enquête sur le mystère de la vie. Après s’être intéressé à la mort et à la naissance, c’est à la vie intérieure qu’il a consacré ses dernières investigations en posant la question à huit personnalités du monde scientifique, médical, religieux, littéraire et artistique : qu’est-ce que la vie intérieure ?Le psychiatre Christophe André, le neurologue Christian Dehaene, le mathématicien Cédric Villani, la pédiatre Catherine Dolto, le guide spirituel soufi Cheikh Bentounès, la bibliste Annick de Souzenelle, l’écrivain et poète Christian Bobin, et le chanteur Arthur H lui répondent avec leurs certitudes et leurs interrogations.

    starstarstarstarstar
  • Sexe et sacré: les secrets du tantrisme

    · Religions du monde

    9H10-9H30 - Première partieKarima Berger : « Hégires » (Actes Sud)Née en Algérie où elle a grandi et vivant en France depuis 1975, Karima Berger aborde dans ses romans et essais l’expérience spirituelle à travers son parcours personnel. «Hégires» au pluriel s’inspire des exils qui jalonnent l’histoire des monothéismes, dont celui du prophète Mohammed en 622 qui quitte la Mecque pour Médine. Cet essai poétique croise aussi le chemin des migrants et appelle à l’hégire intérieur. 9H33-10H00 - Deuxième partie«Tantra : Théologie de l’amour et de la liberté» (Editions du Rocher) : Eric Chazot Livre mystique et érotique du photographe François Guénet et d’Eric Chazot, expert mondial de l’art bouddhique et himalayen, «Tantra» dévoile la beauté étrange et sulfureuse des sculptures qui ornent les pagodes de Katmandou. Ce beau livre, fruit de plusieurs décennies de recherche sur le terrain, donne des clés pour comprendre que sexe et sacré dans le tantrisme sont liés dans une recherche commune de la béatitude.

    starstarstarstarstar
  • Islam de France / Mohamed Chirani et Radicalisation / Gérard Haddad

    · Religions du monde

    Première partie : Mohamed Chirani: «Islam de France»Consultant en prévention de la radicalisation religieuse, ancien délégué du préfet pour les quartiers sensibles de la Seine-saint-Denis de 2009 à 2013, Mohamed Chirani qui a signé, en 2014, Réconciliation française. Notre défi du vivre ensemble met en cause dans son nouveau livre Islam de France : la République en échec (aux éditions Fayard), l’ingérence étrangère dans le fonctionnement des mosquées qui prive les musulmans de l’Hexagone d’un islam authentiquement français doté d’imams locaux. Une situation qui incite les jeunes à aller chercher des réponses sur Internet, espace saturé de discours salafistes.Deuxième partie : Terrorisme et rivalité fraternelle: le complexe de Caïn, selon Gérard HaddadLes frères Kouachi en janvier 2015 à Paris; les frères Abdeslam le 13 novembre 2015, les frères Merah en 2012 à Toulouse, les exemples de frères soudés au sein d’entreprises terroristes n’ont pas manqué les années passées. Travaillé depuis longtemps par la question de la violence et inspiré par l’actualité, le psychiatre et psychanalyste Gérard Haddad s’est replongé dans la lecture des textes fondateurs bibliques, pour y revisiter la question de la relation fraternelle et relever que plus que le complexe d’Oedipe, c’est le complexe de Caïn qui, selon lui, est le moteur de la violence dans l’Histoire.(Rediffusion du 12 mars 2017).

    starstarstarstarstar
  • L’actu des religions / Série d’été de La Croix sur les «Figures de guides»

    · Religions du monde

    9H10-9H30 - Première partieL'actualité vaticane avec Olivier Bonnel, correspondant de RFI au Vatican avec le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi qui n’est pas reconduit dans ses fonctions, le cardinal Georges Pell, ministre des Finances du Vatican, en Australie pour répondre devant la justice des soupçons d’actes de pédophilie qui pèsent sur lui. L’actualité africaine recensée par Loup Besmond d’Urbi et Orbi Africa, le site de La Croix dédié aux religions en Afrique, et les moines bénédictins du monastère de Thien An près de Hué, victimes de violences dans un conflit foncier qui perdure et l’éclairage du frère Luc, père abbé de l’Abbaye bénédictine de la Pierre-qui-Vire.9H33-10H00 - Deuxième partieRencontre avec le nouveau président du CFCM (Conseil français du culte musulman) Ahmet Ograss / L’arrivée à Paris, cette semaine, en provenance du Liban de 16 réfugiés syriens et irakiens bénéficiaires du premier couloir humanitaire pour les réfugiés les plus vulnérables : une initiative de la communauté de Sant’ Egidio qui rassemble la Fédération protestante de France, la Fédération de l’Entraide protestante, la Conférence des évêques de France et le Secours catholique-Caritas France.Interview de Valérie Régnier, présidente de Sant’ Egidio France.Série d’été de La Croix : Claire Lesegretain, grand reporter commente la série d’été de La Croix «Figures de guides». Ils sont guides de haute montagne, de la traversée de la baie du Mont Saint-Michel, ou de l’abbaye de Cluny, ils ont en commun de transmettre leur savoir, tout en accompagnant spirituellement ceux qui se mettent dans leurs pas.

    starstarstarstarstar
  • Les chemins de pèlerinage

    · Religions du monde

    Randonneurs ou pèlerins, ils sont de plus en plus nombreux à partir plusieurs semaines, voire quelques mois sur les chemins des pèlerinage du Moyen-âge. Le plus célèbre celui de Saint-Jacques-de-Compostelle. En 2016, plus de 270 000 marcheurs ont reçu la compostela, « le certificat de pèlerinage », à Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais à côté des pèlerinages « majeurs » comme celui de Compostelle, Rome et Jérusalem, il existe d’autres chemins notamment en France où de nombreux itinéraires ont été restaurés. - Gaële de La Brosse est une « mordue » des pèlerinages. Elle est la cofondatrice de la revue et du réseau « Chemins d’étoiles ». Elle vient de publier le « Guide des chemins de pèlerinage » (Presses de la Renaissance) : 35 chemins à travers la France à effectuer en plusieurs mois, une semaine ou une journée de marche.- Cyprien Mycinski dans son récit de la « Via Francigena » / « Traverser l’Italie à pied » (Salvator) raconte ses deux mois et demi de marche du Val d’Aoste à l’extrêmité de la botte italienne sur la « Voie des Francs » qu’empruntaient au Moyen-âge les romieux, les pèlerins en route pour Rome, et aussi ceux qui se rendaient à Jérusalem.

    starstarstarstarstar
  • Les lettres d’un musulman et une mosaïque à la mémoire du père Jacques Hamel

    · Religions du monde

    9H10-9h33 - Première partie Politique / Religion - Un nouveau gouvernement, une Assemblée renouvelée à 75% et qui, avec 347 députés de La République en Marche, donne les coudées franches au président Macron : la France est entrée dans une nouvelle ère politique.Décryptage avec Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire la Vie qui relève le retour du symbolique et du sacré dans l’exercice du pouvoir. - Jo Spiegel, maire de Kingersheim, ville de 13 000 habitants située dans la banlieue de Mulhouse. Ancré dans le catholicisme social, ce disciple d’Emmanuel Mounier et d’Hannah Arendt, maire de sa commune depuis 1989, défend la démocratie participative. Il est l’un des signataires d’un petit manifeste « Pour le Bien commun » (Salvator). 9H33-10H00 - Deuxième partieAmitié interreligieuse / Père Jacques Hamel Près d’une année après l’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Etienne du Rouvray par deux islamistes radicalisés, l’émotion est intacte et les gestes de la communauté arabo-musulmane se multiplient. Mohammed Nadim (pseudonyme) qui vit en Algérie vient de publier « Requiem pour le père Jacques Hamel / lettres d’un musulman » (Bayard) et Abdelkader Djabali, artiste mosaïste d’origine algérienne vivant à Bayeux, a offert cette semaine à Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, un tableau à la mémoire du père Jacques Hamel qui est aussi un appel à la paix et à la fraternité entre les religions.Invité : Mgr Jean-Paul Vesco, archevêque d’Oran pour son livre sur « L’Amitié » (Bayard).Cet ancien avocat entré dans l’ordre des Dominicains est arrivé en 2002 en Algérie, et est depuis 2013 évêque d’Oran. Son livre plaidoyer pour les divorcés-remariés « Tout amour véritable est indissoluble » (Cerf) avait été remarqué. Son dernier livre-témoignage décline les dimensions multiples de l’amitié dont l’amitié interreligieuse.

    starstarstarstarstar
  • Venezuela: l'Eglise défend les droits fondamentaux

    · Religions du monde

    9h10-9H30 - Première partieL’Eglise du Venezuela demande le soutien du pape Deux cardinaux et quatre évêques ont été reçus, le 8 juin 2017, au Vatican à leur demande pour s’entretenir avec le pape François sur la crise politique, mais aussi alimentaire et sanitaire que subit le pays qui doit faire face à une pénurie de vivres et de médicaments sans précédent, et où les militaires appuyés par des milices répriment l’opposition. 79 manifestants à ce jour ont perdu la vie. Il s’agissait aussi pour la délégation d’obtenir du pape une position claire dans le rôle de médiateur que le Saint-Siège entend mener.Invités : - Pedro José Garcia Sanchez, sociologue vénézuélien, chercheur et enseignant à Paris-Ouest Nanterre, spécialiste en sociologie urbaine et politique - Père Rafael Serrano, prêtre vénézuélien, supérieur général de la congrégation des Fils de Marie Immaculée (FMI)- Olivier Bonnel, correspondant de RFI au Vatican.  9H33-10H00 - Deuxième partie« Paroles de Ramadan » : Reportage d’Hubert Mary à la Grande Mosquée de Paris Grand invité : le père Pedro Opeka « l’Abbé Pierre malgache ». Le fondateur de l’association Akamasoa qui a créé 18 villages sur la grande île, où 90% de la population vit sous le seuil de pauvreté, veut réveiller les consciences. Son dernier livre : « Insurgez-vous » (éditions du Rocher), coécrit avec Pierre Lunel et préfacé par Yann Arthus-Bertrand, est un manifeste contre la misère.

    starstarstarstarstar
  • Le fait religieux oublié des écoles de journalisme

    · Religions du monde

    9H10-9h30 - Première partie : Fait religieux / Ecoles de journalisme / Prix « Religions /Jeunes journalistes Ajir » L’Association des journalistes d’information sur les religions (Ajir) a décerné, pour la première fois, le prix d’un concours destiné aux étudiants en écoles de journalisme afin de les sensibiliser à la couverture du fait religieux. Un concours qui cherche également à interpeller les écoles qui font encore majoritairement l’impasse sur l’enseignement de ce sujet. C’est Dylan Gamba, un étudiant de l’ESJ de Lille, qui a remporté le prix pour son reportage « Il était une foi à Calais ». C’est l’histoire d’une église orthodoxe construite par des migrants éthiopiens et érythréens qui vont, jusqu’au démantèlement du camp, protéger cet édifice qu’ils ont préféré démonter plutôt que de le voir brûlé ou écrasé sous les roues d’un bulldozer.Le journaliste et écrivain Franz-Olivier Giesbert était le président du jury. L’homme de presse, ancien directeur du Point est aussi un homme de foi. Il s’exprime sur ce prix et sur l’importance face à la concurrence d’avoir des journalistes experts dans chaque domaine. L’occasion aussi pour lui de parler de sa foi et de son « panthéisme » qui réunit le christianisme, le soufisme, le taoïsme, le bouddhisme, et Spinoza pour qui Dieu est partout. 9H33-10h00 - Deuxième partie : L’été 2016 et la polémique du burkiniLe sociologue Jean-Claude Kaufmann, auteur du « Burkini : autopsie d’un fait divers » (Les Liens qui libèrent) L’été 2016 aura été marqué par la polémique et un emballement médiatique sur le burkini, où chaque camp politique fut appelé face aux arrêtés municipaux, pris par une dizaine de villes du sud et du nord de la France à se positionner sur le droit ou non des femmes musulmanes de venir à la plage avec des vêtements à connotation religieuse. Et c’est le Conseil constitutionnel qui devait mettre fin – en tout cas pour l’été 2016- à ce débat déclarant le port de ces vêtements à la plage non opposé à l’ordre public. Cette affaire du burkini révèle pour Jean-Claude Kaufmann la fragilité de la laïcité républicaine quand celle–ci entre en tension avec la liberté individuelle. L’auteur qui a beaucoup étudié la question du corps des femmes à la plage refuse le « pour ou contre le burkini », et voit dans ce vêtement de bain l’expression à la fois d’une spiritualité identitaire et d’une démarche d’émancipation autorisant de petits plaisirs dont celui de la baignade.

    starstarstarstarstar
  • Iran ou le chiisme malade de la politique

    · Religions du monde

    Deux semaines après l’élection présidentielle qui a reconduit le président réformateur Hassan Rohani, le point sur le système politico-religieux iranien qui repose sur le concept du Velayat-E-Faquih donnant les pleins pouvoirs au clergé chiite sous la houlette du Guide suprême. Mais en se saisissant de la politique, le chiisme iranien s’est vidé de son contenu spirituel, voire a fait entrer l’Iran dans un processus de sécularisation. C’est le grand paradoxe du chiisme iranien, 38 ans après la révolution islamique de 1979 conduite par l’Ayatollah Khomeiny. C’est la thèse défendue par Mahnaz Shirali et Amélie Chelly. - Mahnaz Shirali, spécialiste de l’islam iranien est politiste et sociologue, chercheure et enseignante à Sciences Po. Elle est notamment l’auteure de « La malédiction du religieux : la défaite de la pensée démocratique en Iran » (François Bourin)- Amélie Chelly, sociologue, spécialiste de l’Iran et des islams politiques. Elle vient de publier : « Iran, autopsie du chiisme politique » (Cerf).

    starstarstarstarstar