Эпизоды

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “Qu’une seule femme noire, inconnue de moi, puise espoir et force dans mon histoire, et je dis que la difficulté de la raconter en valait la peine”. Journal du cancer, Audre Lorde, poétesse guerrière africaine américaine.

    “On estime que près de la moitié des agressions sexuelles dans le monde sont commises contre des filles avant leur seizième anniversaire. Les filles de 15 ans sont plus agressées sexuellement que TOUTES les filles et les femmes au-delà de 15 ans. Comme Jessyka, Karen, Laura, Sairati et Fabienne, j’étais l’une d’entre elles. 

    La Fille sur le canapé, ce sont nos histoires. Celles de filles puis femmes, devenues mère pour certaines, et respectivement Haïtienne-Guadeloupéenne, Cap-Verdienne, Camerounaise, Mahoraise, Martiniquaise, qui ont choisi de rendre publique un chapitre de notre histoire personnelle pour dresser un portrait intime et politique de la question des violences sexuelles sur les enfants au sein des communautés noires. C’est avec une grande émotion que je le partage avec vous aujourd’hui en espérant que non seulement vous l’écouterez, mais le partagerez et en discuterez ensuite autour de vous, en famille ou/et avec vos proches, pour que les choses changent.” Axelle Jah Njiké

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “En France, les études de victimisation (notamment l’enquête Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte, conduite en 2015 par l’association Mémoire traumatique et victimologie avec le soutien de l’Unicef France) montrent que 59 % des femmes et 67 % des hommes victimes de viols et de tentatives de viols sont mineurs. Soit 124 000 filles et 30 000 garçons chaque année, dont 51 % avant l’âge de 11 ans, 23 % avant 6 ans.

    Jessyka m’a contacté suite à l’appel à témoignages que j’ai diffusé sur les réseaux sociaux, cet été. Elle m’a laissé un message vocal, et j’ai été interpellée par la jeunesse dans sa voix. Et pour cause, elle a 17 ans. Après quelques échanges, nous avons convenu d’un rendez-vous chez moi mi-juillet, et elle est arrivée en compagnie de sa meilleure amie et quasi sœur. Cette dernière assise sur le canapé à ses côtés durant tout l’entretien faisait office de soutien.” Axelle Jah Njiké

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “En France, 51% des viols et tentatives de viols déclarés par les femmes ont été subis avant leur 11 ans. L’agresseur est un homme dans 9 cas sur 10. Il est mineur dans 30% des cas. Ces agresseurs sont en grande majorité des hommes, membres de la famille, qui d’après les personnes victimes auraient fait d’autres victimes.

    Karen m’a contacté suite à l’appel à témoignages que j’ai diffusé sur les réseaux sociaux, cet été. Ce dernier lui a été transféré par une amie, et c’est sur Twitter qu’elle s’est d’abord mise en rapport avec moi. Prudemment. Précautionneusement. Elle m’a demandé si l’anonymat était possible. Si nous pouvions altérer sa voix à la diffusion, parce qu’elle ne souhaitait pas être reconnue. Elle s’est choisi son pseudo, Karen, en m’expliquant que c’était le nom de drague qu’elle se donnait.” Axelle Jah Njiké

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales estime que moins de 4% des viols sur mineurs sont l’objet de plaintes. Et parmi ces plaintes, 70% sont classées sans suite, souvent faute de preuves suffisantes, et sur les 30% instruites, 50% sont correctionnalisées, c’est à dire jugées comme délits et non crimes, passibles de cinq ans d’emprisonnement, (contre quinze ans pour le viol).

    Sur 100 agressions sexuelles, 10 font l’objet de poursuites pénales, qui déboucheront sur 1 condamnation. Soit 1 %.

    Laura m’a contactée suite à l’appel à témoignages que j’ai diffusé sur les réseaux sociaux, cet été. Elle m’a laissé un message vocal avec son numéro de portable, si je souhaitais revenir vers elle. Notre premier échange, au téléphone, a duré quasiment 2 heures. J’avais très peur de trop l’avoir trop fait parler et qu’une fois face au micro, elle n’ait plus rien à dire. Ce ne fut pas le cas.” Axelle Jah Njiké

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    Cet épisode est composé de deux témoignages réalisés au téléphone, celui de Sairati et Fabienne. 

    “C’est moi qui aie repéré Sairati sur les réseaux sociaux lors de la préparation du podcast. Une parution de France info parlait de sa page Facebook, (Ose libérer ta parole) et de son histoire personnelle. J’ai parcouru la page durant plusieurs soirs, en lisant tous les témoignages avant de lui envoyer un message. De sa détresse personnelle, elle a voulu alerter, sensibiliser et surtout éveiller les consciences. Il n’existe pas de données chiffrées sur les violences sexuelles faites aux enfants à Mayotte aujourd’hui, mais elle est persuadée qu’une grande majorité d’enfants et plus particulièrement de jeunes filles ont déjà subi des attouchements et/ou agressions sexuelles. Les nombreux témoignages sur sa page semblent lui donner raison.

    En 2015, France-Antilles, quotidien national, titrait dans son édition d’Août

    « Un viol tous les trois jours en Martinique ».

    En 2014, 128 viols, soit l’équivalent d’un viol tous les trois jours, avaient été constatés par dépôt de plainte à la Martinique. Plus de la moitié concernaient des victimes mineures. Un chiffre qui, rapporté à la population, apparaissait parmi les plus élevés de France.

    Fabienne St Rose est la présidente et fondatrice de l’AMEVIT, Association des milles et une victimes d’inceste et de traumatisme. Son témoignage pour France Ô est apparu un jour dans mon fil d’actualité Facebook, relayé par une de mes proches. Son histoire, connue des martiniquais depuis le procès à huis clos contre son père, qui depuis purge 15 ans de prison pour inceste, est celle d’une femme qui a décidé de continuer à vivre.” Axelle Jah Njiké

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “J’évoque avec l’afro-féministe Aïchatou Ouattara la pression exercée sur les femmes noires pour qu’elles soutiennent de manière indéfectible les hommes de leur communauté, même en cas de violences.

    Avec Fatoumata Gassama, créatrice du projet UBUNTU, qui s’adresse au public adolescent et aux jeunes adultes, nous discutons de la sensibilisation des jeunes, notamment à des pratiques comme l’excision ainsi qu’à l’éducation prodiguée aux jeunes filles noires en France. Et enfin, la sexothérapeute Morgane Ciupa évoque avec moi les répercussions sur la vie affective et sexuelle adulte, des violences vécues dans l’enfance, et le rôle que peut jouer l’apprentissage de l’intégrité corporelle pour les enfants dans un cadre préventif.” Axelle Jah Njiké

    Biographie des invitées : 

    Aïchatou Ouattara

    Blogueuse et activiste afroféministe, elle a tenu pendant 4 ans le blog à succès Afrofeminista. Sa nouvelle plateforme, www.aïchatououattara.com sera en ligne en 2021. Aïchatou Ouattara est juriste spécialisée en droit social.

    Morgane Ciupa

    Psychologue Energéticienne diplômée des universités Paris VIII et Paris X. Jurée de concours dans le domaine de la formation psy, elle est également formée en psychothérapie systémique brève et stratégique, ainsi qu'en thérapie de couple et en sexothérapie selon la psychologie positive. Elle a

    pratiqué au sein de lieux d'hébergement et en service de

    psychiatrie, maternité, chirurgie, hémodialyse, chimiothérapie, radiothérapie, oncologie et soins palliatifs avant d’ouvrir son cabinet libéral à Créteil en 2017.

    Fatoumata Gassama

    Elle est la créatrice du projet UBUNTU qui s’adresse au public adolescent et jeunes adultes. Elle y développe des outils de sensibilisation autour de la pratique de l’excision, et milite pour libérer la parole sur laa pratique  auprès des  garçons et filles, mais aussi et surtout pour que les jeunes filles puissent découvrir leur sexe. 

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “Dans cet épisode, que vous soyez ou non concernée par les questions de violences sexuelles dans l’enfance ou dans la jeunesse, c’est d’accompagnement thérapeutique, dont j’ai eu envie de vous parler en compagnie de la psychothérapeute Racky-Ka Sy.

    Je vous emmène ensuite en immersion au sein de l’Institut Women Safe dédié à l’accueil des personnes victimes de violences, avant d’échanger avec la Capitaine de police Agnès Naudin, sur les moyens alloués aux forces de l’ordre dans la lutte contre les violences.” Axelle Jah Njiké

    Biographie des invitées : 

    Racky Ka-Sy

    Psychologue, Docteure en Psychologie Sociale et diplômée de l’Université Paris Descartes. Chercheuse à l’Edhec Business School sur les concepts de Diversité, Inclusion et Leadership & formatrice dans le domaine de la lutte contre les discriminations, les stéréotypes et les préjugés. Mariée et mère de 2 enfants, elle milite contre toute forme de racisme et de xénophobie.

    A Women Safe

    Frédérique Martz, et son équipeCo-fondatrice et Directrice Générale de l’institut Women Safe qui prend en charge des femmes ou des enfants victimes ou témoins de violences.Clémence Martin, psychologueDr Claire Dumollard, GynécologueSamia, juriste

    Capitaine Agnès Naudin

    Capitaine de police en disponibilité. Elle a travaillé 3 ans au sein d’une brigade territoriale de protection de la famille, autrice de «Affaires de famille, immersion au sein d’une brigade spéciale » & “Affaires d’ados” (2019), aux Éditions du Cherche Midi. 

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    “Je retrouve l’anthropologue et vice-présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, Sokhna Fall qui travaille depuis plus de 20 ans sur la question des violences sexuelles, pour parler de la mémoire traumatique et de la place de l’enfant dans notre société.” Axelle Jah Njiké

    Biographie des invitées : 

    Sokhna Fall anthropologue, ethnologue, victimologue et thérapeute familiale. Elle est la vice-présidente de l’association Mémoire traumatique et Victimologie et travaille depuis plus de 20 ans sur la question des violences sexuelles.

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    « Nous sommes celles que nous attendions », June Jordan, poétesse afro-américaine et militante bisexuelle.

    "Si chaque histoire est unique et personnelle comme le sont celles de Jessyka, Karen, Laura, Sairati & Fabienne, elles n’en sont pas moins chacune à leur façon, des ponts qui nous relient les unes aux autres, créant davantage d’espace de pouvoir collectif où partager son endurance avec d’autres femmes et mettre fin à l’expérience de la violence. Le lien est la raison pour laquelle nous sommes ici, et c’est ce qui donne du sens à nos vies.

    Avant de se quitter, j’ai demandé à chacune de mes témoins ce qu'elles avaient envie de dire à leur petite fille intérieure, celle à qui était arrivée ces agressions, pourquoi elles avaient bien voulu prendre part à ce podcast et ce que je pouvais leur souhaiter." Axelle Jah Njiké

    La Fille sur le canapé est un documentaire écrit par Axelle Jah Njiké

    Textes lus par la comédienne Atsama Lafosse 

    Voix crédits : Ashley Tola

    Musique originale : Sandra Nkaké

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Productrice : Marine Raut

    Réalisatrice : Aurore Meyer-Mahieu

    Mixeuse : Marthe Cuny 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • TW : Ce documentaire aborde la thématique des violences sexuelles sur mineures. Il est parfois difficile à écouter. Assurez-vous de le faire dans les meilleures conditions possibles.

    Bonjour, ici Lauren Bastide. 

    Je suis émue de pouvoir vous annoncer la sortie imminente du troisième documentaire du flux « Intime et Politique ». Cela s’appelle « La Fille sur le Canapé », c’est signé Axelle Jah Njiké. Les 9 chapitres de ce documentaire sortiront le 16 novembre.

    J’ai rencontré Axelle il y a quatre ans et j’ai tout de suite eu une grande admiration pour elle, d’abord pour son combat au sein du GAMS contre les mutilations sexuelles, puis pour son talent d’écrivaine et enfin pour son podcast, Me My sex and I®, dans lequel elle offre un espace de parole sécurisé à des femmes afrofescendantes. « La Fille sur le Canapé » est la continuité de tout ce travail. On y retrouve le talent d’Axelle à faire se déployer la voix des autres. 

    Pour ce documentaire, elle voulait créer « un écrin » pour la parole des victimes, sublimé par la musique originale de Sandra Nkaké. 

    On y retrouve aussi l’amour d’Axelle pour la littérature. Vous croiserez au cours de ces 5 heures, des textes de Maya Angelou, Leonora Miano, Alice Walker, Toni Morrison, Sapphire, de grandes autrices qui ont aidé Axelle à prendre la parole pour elle-même.

    Pour suivre toute l’actualité de l’émission, abonnez-vous au compte @intimeetpolitique_ne sur Instagram.

    Merci infiniment à Rebecca Chaillon et à Anna Mouglalis d’avoir prêté leur voix à Intime & Politique.

    Réalisation : Aurore Meyer-Mahieu

    Musique : Vendredi Sur Mer

    Mixage : Marthe Cuny

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Dans les débats qui font rage autour du travail du sexe, un des premiers enjeux est de savoir si on peut considérer que la « prostitution » est un travail. Par ailleurs, ça commence où et ça s’arrête où le travail du sexe ? Est-ce qu’à partir du moment où on est sexualisé.e dans une transaction financière, on peut parler de TDS ? Mais du coup, une hôtesse d’accueil à qui on demande de s’habiller sexy, ou une « sugar babe » qui se fait offrir des cadeaux par un homme plus âgé avec qui elle ne couche pas est-elle aussi une travailleuse du sexe ? J’ai donc demandé à mes invité.e.s de définir, de leur point de vue, le TDS : le travail du sexe…

    Biographie des invité.e.s :

    Bertoulle Beaurebec : 

    Bertoulle Beaurebec est une artiste-performeuse, autrice afro-féministe pro-choix, modèle, éducatrice et coach de vie sexuelle et travailleuse du sexe. Son livre "Balance ton Corps: manifeste pour le droit des femmes à disposer de leurs corps", sera publié le 28 mai 2020 aux éditions La Musardine.

    Anaïs De Lenclos

    Actuelle porte parole du STRASS, Anaïs a longtemps été cadre en entreprise. Après deux burn out, elle démissionne à 35 ans et s’oriente vers le travail du sexe, puis devient militante et activiste pour les droits des TDS.

    Thierry Schaffauser:

    Thierry Schaffauser est travailleur du sexe depuis 2002, co-fondateur du Syndicat du Travail Sexuel, expert des industries du sexe puisqu'il a travaillé en tant qu'escort et en tant qu'acteur porno, et militant au sein du Strass depuis 2009. Il est une des figures phares du militantisme pour les droits des TDS en France et auteur de plusieurs essais, dont Les Luttes des putes (La Fabrique, 2014). Il tient aussi un blog « Ma lumière rouge » dans Libé.

    Morgane Merteuil:

    Militante féministe marxiste, Morgane a été porte-parole du Strass entre 2011 et 2015. Elle a été membre du comité éditorial de la revue en ligne Période où elle a également publié, et a été à l’initiative du collectif « Nous Aussi » après la création de « Nous Toutes » Paris.

    Sarah-Marie Maffessoli :

    Doctoresse en droit, activiste pour les droits des travailleuses du sexe depuis plus de 10 ans, coordinatrice d’un programme de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe chez Médecins du Monde 

    Références entendues dans l’épisode : 

    Une sugar babe désigne une femme plus ou moins jeune qui, contre une rémunération, accepte de passer du temps avec un homme riche, un sugar daddyLes travailleur·euses du sexe ou TDSVirginie Despentes, King Kong Théorie, Grasset, 2006Paola Tabet est une anthropologue italienne, féministe matérialiste qui publie en 2004: “La grande arnaque : Sexualité des femmes et échange économico-sexuel” (l’Harmattan)Le STRASS désigne le syndicat du travail sexuel Thierry Schaffhauser est le président du STRASS depuis 2009Le terme “abolos” désigne les abolitionnistes L’association Osez le féminisme !L’association Mouvement du Nid La loi sur la prostitution n°2016-444 du 13 avril 2016 pénalisant les clients Silvia Federici est une universitaire et militante américaine marxiste qui a lancé la revendication du salaire pour le travail ménager en publiant en 1975 le livre “Wages against Housework”Sarah-Marie Maffesoli est juriste et coordinatrice chez Médecins du MondeJasmine est un programme de Médecins du monde visant à lutter contre les violences faites aux travailleur·euses du sexe dans leur activité

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Ce qu’on aura compris dans l’épisode 1, c’est qu’au final, et au-delà de ce qui se passe dans la transaction, ce qui permet à la société de construire une ligne rouge entre les TDS et le reste du monde, c’est le stigmate. Pourquoi ce stigmate de « la pute » est-il si fort ? Quelle est sa fonction ? Comment les TDS le vivent-elles matériellement et psychologiquement, et quel impact a-t-il sur leur vie quotidienne ?

    Biographie des invité.e.s :

    Charlie She :

    Québécois·e, Charlie grandit à Gatineau, une banlieue près de Ottawa. Artiste, queer et féministe, iel commence le TDS vers l’âge de 20 ans après avoir travaillé dans la restauration. Iel est aujourd’hui, à 27 ans, un·e militant·e et influenceur·se très actif·ive et suivi·e dans le milieu queer, notamment sur les questions de travail du sexe, sur Instagram: @charlieshe.

    Marianne Chargois :

    Marianne Chargois est travailleuse du sexe, performeuse, membre active du STRASS (le Syndicat du travail sexuel). Ses projets, écrits et performés, lient recherche artistique et analyses féministes et politiques autour du sex working. Parallèlement à ses activités de dominatrice, elle se produit en danse contemporaine et crée des festivals : le festival Explicit avec Matthieu Hocquemiller, Expressions Plurielles du Sexuel à Montpellier, le festival queer sexualités dissidentes WHAT THE FUCK ? FEST***! avec floZif à Paris ainsi que le SNAP !, festival des discours et représentations des travailleur·ses du sexe dont la seconde édition aura lieu du 16 au 18 octobre 2020 à Paris. En 2018, elle réalise son premier film documentaire EMPOWER Perspectives de Travailleuses du sexe.

    Maiwenn Henriquet :

    Infirmière de formation, Maiwenn a été bénévole puis salariée à Médecins du Monde sur le programme Jasmine auprès des travailleur·euses du sexe. En avril 2017, elle a rejoint l’association de santé communautaire Paloma où elle est intervenante santé.

    Irène Aboudaram :

    Engagée dans la lutte contre le sida depuis 1994 à travers plusieurs organisations en France et à l’international, elle travaille aujourd’hui à Médecins du Monde sur les questions de santé et de droits pour les TDS et personnes détenues. Elle est aussi membre du conseil d’administration de Paloma.

    Références entendues dans l’épisode : 

    Le pimp désigne le “mac” ou le proxénète“Cis” est le diminutif de cisgenre et désigne une personne dont le genre (identitaire) correspond à celui qu’on lui a attribué à la naissanceLes Travailleur·euses Du Sexe ou TDS Gail Pheterson, Le prisme de la prostitution, L’Harmattan, 2001“Trans” est le diminutif de transgenre et désigne une personne qui ne s’identifie pas à son sexe assigné à la naissance ou qui a entamé un processus afin de faire mieux correspondre son expression de genre et son identité de genreL'association Médecins du mondeLes lois SESTA (Stop Enabling Sex Traffickers Act) et FOSTA (Allow States and Victims to Fight Online Sex Trafficking Act) visent à lutter contre le proxénétisme en ligneLa loi dite “Avia” est une proposition de loi visant à lutter contre les contenus haineux sur internetPluma Sumaq est une artiste latino-américaine ex TDSL’association Les Roses d’AcierL’association Acceptess-TLe Collectif des Femmes de Strasbourg-Saint DenisLe projet parisien Bus des femmesLe STRASS (Syndicat du Travail Sexuel) à ParisL’association Paloma à NantesL’association Grisélidis à ToulouseL’association Cabiria à LyonPutains dans l’âme à à Besançon

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    C’est en militant pour les droits des femmes que j’ai rencontré beaucoup de putes, toujours présentes dans les manifs, que ce soit pour les droits des personnes trans, des étrangers, contre les violences policières etc. Comment se fait-il qu’elles soient si présentes sur le terrain militant ? Et que revendiquent-elles dans leurs propres manifs et événements ?

    Biographie des invité.e.s :

    Mimi :

    A seulement 18-19 ans, Mimi est devenue une icône activiste en Thaïlande contre le pouvoir monarchique. Recevant des menaces de mort quotidienne, elle fuit et se réfugie d’abord au Cambodge avant de venir en France où elle obtient son statut de réfugiée en 2015. Elle est aujourd’hui co-présidente d’Acceptess-T et porte parole du Strass.

    Anaïs De Lenclos

    Actuelle porte parole du STRASS, Anaïs a longtemps été cadre en entreprise. Après deux burn out, elle démissionne à 35 ans et s’oriente vers le travail du sexe, puis devient militante et activiste pour les droits des TDS.

    Thierry :

    Thierry Schaffauser est travailleur du sexe depuis 2002, co-fondateur du Syndicat du Travail Sexuel, expert des industries du sexe puisqu'il a travaillé en tant qu'escort et en tant qu'acteur porno, et militant au sein du Strass depuis 2009. Il est une des figures phares du militantisme pour les droits des TDS en France et auteur de plusieurs essais, dont Les Luttes des putes (La Fabrique, 2014). Il tient aussi un blog « Ma lumière rouge » dans Libé.

    Aying :

    Aying est présidente de l’association « Les Roses d’Acier », soutenue par le Lotus Bus, une structure d’auto-support des femmes TDS chinoises, originellement dans le quartier de Belleville. Prévention, accès aux soins, aide dans les démarches administratives, Aying sait bien quels sont les besoins spécifiques de ces femme migrantes, puisqu’elle en fait partie.

    Judith:

    Judith a 24 ans et a décidé l’an dernier de monter le compte instagram « Ta Pote Pute », un compte de pédagogie sur le TDS, face au peu de connaissance des gens sur le sujet. Elle est artiste, queer et militante.

    Références entendues dans l'épisode :

    Vanesa Campos, assassinée en août 2018 au Bois de Boulogne, était une travailleuse du sexe trans. . On entend en début d’épisode la marche blanche en son honneur pour l’anniversaire de sa mort en aout 2019 et un témoignage de Kristel, sa collègue.Montage d’extraits de prises de paroles abolitionnistes dans les médias.L’association Act UpLe pacte civil de solidarité (PACS)Le STRASS (Syndicat du Travail Sexuel) à ParisChristophe Martel est l'ancien président d'Act UP. L'extrait fait référence à son cri de colère lors de ladeuxième édition du Sidaction à l'encontre du ministre Philippe Douste-BlazySam Bourcier est militant et professeur à l’université de Lille, co-fondateur du collectif Archives LGBTIQLe projet parisien Bus des femmesL’association Cabiria à LyonL’association Grisélidis à ToulouseLa fondation Mama CashJasmine est un programme de Médecins du monde visant à lutter contre les violences faites aux travailleur·euses du sexe dans leur activitéLa loi n°2016-444 du 13 avril 2016Les Roses d’AcierLotus BusTDS ou Travailleur·euses Du SexeL’office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)Le compte instagram @par.et.pour“Le Putain de Podcast” de LoubnaLe compte instagram @tapotepute

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Le premier réflexe des gens quand on parle des travailleuses.rs du sexe, c’est de demander si elles ont « choisi » ou pas de faire ce métier. Moi-même j’avais tendance à vouloir toujours les ranger dans l’une de ces deux catégories... En discutant avec elles, on comprend vite que cette sur-simplification donne sur une impasse, car elle élude la complexité de chaque parcours, le fait que personne ne « choisit » de travailler, et les nombreuses variables socio-économiques qui mènent à cette activité.

    Biographie des invitées :

    Coleen :

    D’origine nigériane, Coleen quitte son pays à 17 ans, encouragée par une connaissance qui lui promet qu’elle travaillera en France dans des bars et en baby sitting. Elle se retrouve en réalité prise dans un réseau d’exploitation, dont elle réussi à s’extraire grâce à l’aide de l’association du Bus des Femmes. Elle continuera à rembourser sa dette à son proxénète encore longtemps après avoir arrêté le travail du sexe.

    Thierry :

    Thierry Schaffauser est travailleur du sexe depuis 2002, co-fondateur du Syndicat du Travail Sexuel, expert des industries du sexe puisqu'il a travaillé en tant qu'escort et en tant qu'acteur porno, et militant au sein du Strass depuis 2009. Il est une des figures phares du militantisme pour les droits des TDS en France et auteur de plusieurs essais, dont Les Luttes des putes (La Fabrique, 2014). Il tient aussi un blog « Ma lumière rouge » dans Libé.

    Anaïs De Lenclos :

    Actuelle porte parole du STRASS, Anaïs a longtemps été cadre en entreprise. Après deux burn out, elle démissionne à 35 ans et s’oriente vers le travail du sexe, puis devient militante et activiste pour les droits des TDS.

    Mimi :

    A seulement 18-19 ans, Mimi est devenue une icône activiste en Thaïlande contre le pouvoir monarchique. Recevant des menaces de mort quotidienne, elle fuit et se réfugie d’abord au Cambodge avant de venir en France où elle obtient son statut de réfugiée en 2015. Elle est aujourd’hui co-présidente d’Acceptess-T et porte parole du Strass.

    Marianne Chargois :

    Marianne Chargois est travailleuse du sexe, performeuse, membre active du STRASS (le Syndicat du travail sexuel). Ses projets, écrits et performés, lient recherche artistique et analyses féministes et politiques autour du sex working. Parallèlement à ses activités de dominatrice, elle se produit en danse contemporaine et crée des festivals : le festival Explicit avec Matthieu Hocquemiller, Expressions Plurielles du Sexuel à Montpellier, le festival queer sexualités dissidentes WHAT THE FUCK ? FEST***! avec floZif à Paris ainsi que le SNAP !, festival des discours et représentations des travailleur·euses du sexe dont la seconde édition aura lieu du 16 au 18 octobre 2020 à Paris. En 2018, elle réalise son premier film documentaire EMPOWER Perspectives de Travailleuses du sexe.

    Hélène Hazera :

    Doyenne des invités, Hélène a aujourd’hui 68 ans. Première journaliste trans en France, elle écrit à Libé pendant 20 ans puis à France Culture. Séropositive, Hélène Hazera a longtemps milité à Act Up Paris et a participé à la création du FHAR (Front homosexuel d’action révolutionnaire).

    Références entendues dans l’épisode :

    Gail Pheterson, Le prisme de la prostitution, L’Harmattan, 2001PS: parti socialisteDominique Strauss Kahn est un économiste et homme politique.Najat Vallaud Belkacem est une femme politique et ancienne ministre des droits des femmes (2 avril – 25 août 2014) et de l’éducation nationale, enseignement supérieure et de la recherche (2014-2017)Extraits de prises de paroles abolitionnistes dans les médias

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    La question du désir est intrinsèquement liée à celle du travail du sexe. Les représentations communes tendent à l’associer au client, qui serait la personne désirante, violente, et la travailleuse là encore rangée en deux catégories caricaturales : celle qui est pute parce que c’est une « salope vénale », et celle qui est « victime à sauver » et subirait nécessairement le désir comme une violence. Mais qu’en est-il de leur réalité face au désir, ou absence de, à elles et eux ? Et n’est-il pas temps de cesser d’associer le désir au consentement ?

    Biographie des invité.e.s :

    Marianne Chargois :

    Marianne Chargois est travailleuse du sexe, performeuse, membre active du STRASS (le Syndicat du travail sexuel). Ses projets, écrits et performés, lient recherche artistique et analyses féministes et politiques autour du sex working. Parallèlement à ses activités de dominatrice, elle se produit en danse contemporaine et crée des festivals : le festival Explicit avec Matthieu Hocquemiller, Expressions Plurielles du Sexuel à Montpellier, le festival queer sexualités dissidentes WHAT THE FUCK ? FEST***! avec floZif à Paris ainsi que le SNAP !, festival des discours et représentations des travailleur·euses du sexe dont la seconde édition aura lieu du 16 au 18 octobre 2020 à Paris. En 2018, elle réalise son premier film documentaire EMPOWER Perspectives de Travailleuses du sexe.

    Thierry :

    Thierry Schaffauser est travailleur du sexe depuis 2002, co-fondateur du Syndicat du Travail Sexuel, expert des industries du sexe puisqu'il a travaillé en tant qu'escort et en tant qu'acteur porno, et militant au sein du Strass depuis 2009. Il est une des figures phares du militantisme pour les droits des TDS en France et auteur de plusieurs essais, dont Les Luttes des putes (La Fabrique, 2014). Il tient aussi un blog « Ma lumière rouge » dans Libé.

    Mélusine :

    Etudiante en master à Paris VIII, Mélusine, 24 ans, commence le TDS par la cam puis la domination. Elle travaille actuellement sur son mémoire sur la représentation des TDS dans les films et les séries contemporaines.

    Judith:

    Judith a 24 ans et a décidé l’an dernier de monter le compte instagram « Ta Pote Pute », un compte de pédagogie sur le TDS, face au peu de connaissance des gens sur le sujet. Elle est artiste, queer et militante.

    Kay :

    A 41 ans, Kay est artiste activiste, travailleur du sexe et performer. Il est parti s’installer à Berlin il y a 10 ans, où il a quitté son travail d’analyste financier pour faire sa transition de genre et commencer le TDS. En plus de ses activités de TDS et d'artiste, il a créé une structure d'auto-support pour les travailleuses de rue migrantes à Berlin.

    Mimi :

    A seulement 18-19 ans, Mimi est devenue une icône activiste en Thaïlande contre le pouvoir monarchique. Recevant des menaces de mort quotidienne, elle fuit et se réfugie d’abord au Cambodge avant de venir en France où elle obtient son statut de réfugiée en 2015. Elle est aujourd’hui co-présidente d’Acceptess-T et porte parole du Strass.

    Références entendues dans l'épisode :

    Le BDSM (“bondage discipline sadism masochism”) renvoie à un ensemble de pratiques sexuelles faisant intervenir le bondage, les punitions, le sado-masochisme, ou encore la mise en scène de domination et de soumission.Le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA)

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Nombreuses sont les femmes trans migrantes qui travaillent dans la rue ou au Bois de Boulogne. Quels sont leurs parcours ? Quelle relation ont-elles au travail du sexe, elles qui n’ont souvent pas eu la possibilité d’exercer d’autres métiers en arrivant en Europe ? J’ai été saisi par les points communs de leurs histoires, qu’elles viennent d’Asie ou d’Amérique latine. De la force, de la résistance et de la détermination face à la transphobie et la putophobie quotidienne.

    Biographie des invité.e.s :

    Kori :

    Kori, 35 ans, est née au Venezuela, et a commencé seule sa transition de genre à l'âge de 13 ans. Elle va d'abord en Espagne en 2015 puis en France en 2017 et travaille au Bois de Boulogne. Elle rencontre l'association Acceptess-T et s'investit d'abord comme bénévole. Elle est aujourd'hui co-présidente de l'association, médiatrice de prévention et santé sexuelle sur le TASP et la PREP.

    A long terme, Kori veut retourner au Venezuela pour fonder une association comme Acceptess-T, qui vient en aide aux personnes transgenres, intersexes et TDS.

    Mimi :

    A seulement 18-19 ans, Mimi est devenue une icône activiste en Thaïlande contre le pouvoir monarchique. Recevant des menaces de mort quotidienne, elle fuit et se réfugie d’abord au Cambodge avant de venir en France où elle obtient son statut de réfugiée en 2015. Elle est aujourd’hui co-présidente d’Acceptess-T et porte parole du Strass.

    Ravane :

    A 13 ans, Ravane qui vit dans une petite ville près de São Paulo au Brésil, commence sa transition de genre et presque immédiatement après, le travail du sexe. Après plusieurs années en Italie puis à nouveau au Brésil, Ravane s’installe à Paris en 2005 et travaille au bois de Boulogne. Elle fera un an et demi de prison à Fleury Mérogis, accusée de proxénétisme après avoir aidé une amie à payer sa dette.

    Références entendues dans l’épisode : 

    L’association Acceptess-T La loi sur la prostitution n°2016-444 du 13 avril 2016 Les Travailleur·euses Du Sexe ou TDSGiovanna Ricon est présidente de l’association Acceptess-T

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Giovanna Rincon est la définition même de “Intime & Politique”. De son petit salon de coiffure à Bogota à la construction d’une structure d’accompagnement des parcours de santé (en particulier pour les personnes trans migrantes et séropositives), en passant par son condamnation par les médecins à l’âge de 20 ans quand elle est diagnostiquée séropositive, Giovanna et son association méritaient un épisode dédié puisque c’est chaque étape de son parcours personnel qui lui a permis de construire un outil collectif.

    Biographie des invitées :

    Giovanna Rincon :

    Directrice et cofondatrice de l’association d’auto-support Acceptess-T (dédiée aux personnes trans les plus précaires en France, en particulier migrantes et concernées par le VIH), Giovanna est d'origine colombienne, trans et séropositive. En 1993, elle a fui son pays, la transphobie, la sérophobie et la précarité, en passant d'abord par l'Italie puis Paris. Aujourd'hui entièrement dédiée à la lutte pour les droits des personnes trans et notamment TDS, Giovanna est la figure la plus admirée, puissante et respectée du milieu associatif sur le sujet en France.  

    Claudia Anjos :

    Femme transgenre d’origine portuguaise qui a grandi au Mozambique et en Afrique du Sud dans une famille ultra conservatrice, Claudia arrive en France en 1977 et commence le travail du sexe. Elle milite au PAST dans les années 2000, et en 2009, elle fonde l’association ACCEPTESS-T avec Chris Valle et Giovanna Rincon.

    Références entendues dans l'épisode :

    SIDA ou Syndrome d’Immunodéficience Acquise“Trans” est le diminutif de transgenre et désigne une personne qui ne s’identifie pas à son sexe assigné à la naissance ou qui a entamé un processus afin de faire mieux correspondre son expression de genre et son identité de genreL’association Acceptess-T et deux de ses co-fondatrices Chris Valle et Claudia AnjosLes TDS ou travailleuses·rs du sexeLes ARV ou antirétroviraux Florence Michard est infectiologue à l’hôpital Bichat

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Coleen et Alexandra sont deux femmes nigérianes passées par les réseaux de proxénétisme. Bien que semblables, leurs parcours sont différents et montrent que chaque histoire, chaque stratégie pour s’échapper aux réseaux d’exploitation est unique. Maiwenn, Irène et Sarah-Marie nous expliquent mieux comment ces réseaux fonctionnent, et comment les lois supposées les combattre s’avèrent inefficaces.

    Biographie des invitées :

    Coleen :

    D’origine nigériane, Coleen quitte son pays à 17 ans, encouragée par une connaissance qui lui promet qu’elle travaillera en France dans des bars et en baby sitting. Elle se retrouve en réalité prise dans un réseau d’exploitation, dont elle réussi à s’extraire grâce à l’aide de l’association du Bus des Femmes. Elle continuera à rembourser sa dette à son proxénète encore longtemps après avoir arrêté le travail du sexe.

    Alexandra:

    Migrante nigériane de 25 ans, Alexandra vit à Nantes et a été victime de traite. Grâce à l’association Paloma à Nantes, elle a pu mettre fin à son activité de TDS qu’elle a détesté faire. Elle poursuit aujourd’hui sa bataille pour avoir des papiers en règle et démarrer une autre activité.

    Maiwenn Henriquet:

    Infirmière de formation, Maiwenn a été bénévole puis salariée à Médecins du Monde sur le programme Jasmine auprès des travailleur·euses du sexe. En avril 2017, elle a rejoint l’association de santé communautaire Paloma où elle est intervenante santé.

    Irène Aboudaram:

    Engagée dans la lutte contre le sida depuis 1994 à travers plusieurs organisations en France et à l’international, elle travaille aujourd’hui à Médecins du Monde sur les questions de santé et de droits pour les TDS et personnes détenues. Elle est aussi membre du conseil d’administration de Paloma.

    Sarah-Marie Maffessoli :

    Doctoresse en droit, activiste pour les droits des travailleuses du sexe depuis plus de 10 ans, coordinatrice d’un programme de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe chez Médecins du Monde 

    Mimi :

    A seulement 18-19 ans, Mimi est devenue une icône activiste en Thaïlande contre le pouvoir monarchique. Recevant des menaces de mort quotidienne, elle fuit et se réfugie d’abord au Cambodge avant de venir en France où elle obtient son statut de réfugiée en 2015. Elle est aujourd’hui co-présidente d’Acceptess-T et porte parole du Strass.

    Références entendues dans l'épisode :

    L’association Paloma à NantesMédecins du Monde L’association Mouvement du NidLa procédure dite “Dublin” fait partie du processus de demande d’asile s’il est prouvé que la personne est passée dans un autre pays de l’Union européenne avant de faire sa demande dans le pays où elle se trouve

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Il est temps de faire un bilan honnête sur la situation actuelle et la lutte contre le système prostitutionnel mis en place par le gouvernement. J’ai demandé à mes invitées, les premières concernées, quelles actions, lois, mises en place de moyens seraient des solutions véritables pour améliorer les choses.

    Biographie des invité.e.s :

    Anaïs De Lenclos:

    Actuelle porte parole du STRASS, Anaïs a longtemps été cadre en entreprise. Après deux burn out, elle démissionne à 35 ans et s’oriente vers le travail du sexe, puis devient militante et activiste pour les droits des TDS.

    Bertoulle: 

    Bertoulle Beaurebec est une artiste-performeuse, autrice afro-féministe pro-choix, modèle, éducatrice et coach de vie sexuelle et travailleuse du sexe. Son livre "Balance ton Corps: manifeste pour le droit des femmes à disposer de leurs corps", sera publié le 28 mai 2020 aux éditions La Musardine.

    Thierry:

    Thierry Schaffauser est travailleur du sexe depuis 2002, co-fondateur du Syndicat du Travail Sexuel, expert des industries du sexe puisqu'il a travaillé en tant qu'escort et en tant qu'acteur porno, et militant au sein du Strass depuis 2009. Il est une des figures phares du militantisme pour les droits des TDS en France et auteur de plusieurs essais, dont Les Luttes des putes (La Fabrique, 2014). Il tient aussi un blog « Ma lumière rouge » dans Libé.

    Morgane:

    Militante féministe marxiste, Morgane a été porte-parole du Strass entre 2011 et 2015. Elle a été membre du comité éditorial de la revue en ligne Période où elle a également publié, et a été à l’initiative du collectif « Nous Aussi » après la création de « Nous Toutes » Paris.

    Giovanna Rincon

    Directrice et cofondatrice de l’association d’auto-support Acceptess-T (dédiée aux personnes trans les plus précaires en France, en particulier migrantes et concernées par le VIH), Giovanna est d'origine colombienne, trans et séropositive. En 1993, elle a fui son pays, la transphobie, la sérophobie et la précarité, en passant d'abord par l'Italie puis Paris. Aujourd'hui entièrement dédiée à la lutte pour les droits des personnes trans et notamment TDS, Giovanna est la figure la plus admirée, puissante et respectée du milieu associatif sur le sujet en France.  

    Marianne Chargois :

    Marianne Chargois est travailleuse du sexe, performeuse, membre active du STRASS (le Syndicat du travail sexuel). Ses projets, écrits et performés, lient recherche artistique et analyses féministes et politiques autour du sex working. Parallèlement à ses activités de dominatrice, elle se produit en danse contemporaine et crée des festivals : le festival Explicit avec Matthieu Hocquemiller, Expressions Plurielles du Sexuel à Montpellier, le festival queer sexualités dissidentes WHAT THE FUCK ? FEST***! avec floZif à Paris ainsi que le SNAP !, festival des discours et représentations des travailleur·euses du sexe dont la seconde édition aura lieu du 16 au 18 octobre 2020 à Paris. En 2018, elle réalise son premier film documentaire EMPOWER Perspectives de Travailleuses du sexe.

    Charlie She :

    Québécois·e, Charlie grandit à Gatineau, une banlieue près de Montréal. Artiste, queer et féministe, iel commence le TDS vers l’âge de 20 ans après avoir travaillé dans la restauration. Iel est aujourd’hui, à 27 ans, un·e militant·e et influenceur·se très actif·ive et suivi·e dans le milieu queer, notamment sur les questions de travail du sexe, sur Instagram: @charlieshe

    Sarah-Marie Maffessoli :

    Doctoresse en droit, activiste pour les droits des travailleuses du sexe depuis plus de 10 ans, coordinatrice d’un programme de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe chez Médecins du Monde 

    Mimi :

    A seulement 18-19 ans, Mimi est devenue une icône activiste en Thaïlande contre le pouvoir monarchique. Recevant des menaces de mort quotidienne, elle fuit et se réfugie d’abord au Cambodge avant de venir en France où elle obtient son statut de réfugiée en 2015. Elle est aujourd’hui co-présidente d’Acceptess-T et porte parole du Strass.

    Références entendues dans l'épisode :

    La loi sur la prostitution n°2016-444 du 13 avril 2016Les lois SESTA (Stop Enabling Sex Traffickers Act) et FOSTA (Allow States and Victims to Fight Online Sex Trafficking Act) visent à lutter contre le proxénétisme en ligneL’association Acceptess-T est située 39 bis Bd Barbès, 75018 ParisLe STRASS (Syndicat du Travail Sexuel) à ParisLe Lotus Bus

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au vu du covid-19, la situation actuelle des travailleuses et travailleurs sexuel.le.s est catastrophique, en particulier pour les personnes trans migrantes. Si vous pouvez faire un don au FAST, fonds d’action sociale trans créé par Océan et Giovanna Rincon pour les soutenir, nous vous en serions très reconnaissant.e.s ! Le lien de la cagnotte : https://www.acceptess-t.com/aide-sociale

    Qu’est-ce que ces entretiens ont modifié chez moi, que m’ont ils permis de comprendre ? Principalement que parler du travail du sexe c’est parler de toute la société : des relations internationales, de la place des femmes dans la société, de la difficulté de nos pays à accueillir les étranger.è.s.

    Avec Morgane Merteuil, nous avons élargi le sujet aux questions de racisme et d’hétérosexualité.

    Biographie de l'invitée :

    Morgane Merteuil : Militante féministe marxiste, Morgane a été porte-parole du Strass entre 2011 et 2015. Elle a été membre du comité éditorial de la revue en ligne Période où elle a également publié, et a été à l’initiative du collectif « Nous Aussi » après la création de « Nous Toutes » Paris.

    Références entendues dans l'épisode :

    Extraits du texte “Sur le travail sexuel, une perspective révolutionnaire” de Johanna Brenner, sociologue marxiste et féministe américaine. http://revueperiode.net/sur-le-travail-sexuel-une-perspective-feministe-revolutionnaire/. Lu par Lauren Bastide.Extrait du morceau DÉCRIM' ! (Prod. by Yunodji) - Zelda Weinen (2019) soundcloud.com/zeldaweinen // www.zdwcorp.com/

    La Politique des putes est un documentaire d'Océan.

    Productrice exécutive : Lauren Bastide

    Production : Marine Raut

    Conseil artistique : Aurore Meyer-Mahieu

    Réalisation : Marine Raut

    Mixage : Marthe Cuny

    Musique : " La Femme à la Peau Bleue " interprété par Vendredi Sur Mer, (P) 2016 Profil de Face. Avec l’autorisation de Sony Music Entertainment France

    Voix au générique : Anna Mouglalis et Rebecca Chaillon

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.