エピソード

  • Du haut de ses 17 ans, Mamadou a traversé des moments difficiles, mais il insiste sur le fait qu’il a « encore des choses à apprendre de la vie. » C’est le dernier portrait de la saison 3 de Entre, Les Garçons.


    « Si tu montres à une personne que tu l’aimes trop, elle va finir par devenir ton idole. [...] Faut pas construire ta vie autour d’une personne, parce que le jour où cette personne elle part, elle prend ta vie avec. » 


    Récemment, Mamadou a vécu une histoire d’amour avec une fille rencontrée sur Snapchat, mais Ils ne sont plus ensemble. Maintenant, il préfère se concentrer sur le fait de gagner de l’argent et sur sa famille : « C’est pas la fille qui va payer ta facture, c’est l’argent. » Quand on lui pose la question, Mamadou répond qu’il pense être un bon grand-frère, ou du moins « de temps en temps. » Ça veut dire « montrer l’exemple, les aider, être là quand ça va pas, mais aussi les gronder des fois. [...] Si t’es tout le temps gentil, c’est pas bon. » Il s’est blessé au foot, il y a quelque temps. Sa blessure l’empêche de continuer son CAP bâtiment, alors il est « un peu perdu. »

    Pour lui, être viril, « c’est aider sa famille, c’est pas être méchant avec les gens, faire du bien autour de soi, rester fort même quand ça va pas. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?


    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.

    Cet épisode a été tourné et monté par Marie Koyouo. Il a été réalisé et mixé par Jean Thevenin. Maureen Wilson et Mélissa Bounoua sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau et Jean Thévenin. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Noé est passé de la méthode Montessori à la méthode Papacito. Dans ce nouvel épisode, son ancienne baby-sitter et journaliste Merry Royer l’interroge sur son “virage idéologique” : aux dernières élections, il a voté Zemmour.


    « Avant je pensais ce que tout le monde pensait : c’est pas gentil d’être méchant, c’est bien la tolérance, les puissants ils sont méchants, les opprimés ils sont gentils. »


    Noé a 18 ans. Il a passé sa vie dans le 11e arrondissement de Paris, avant d’intégrer un lycée agricole en internat dans les Hauts de France. Il aime « les métiers des sciences du vivant, de la production agricole, les régions françaises, tout ça, tout ça » et vise dans dix ans la (presque) autonomie alimentaire. Il est un « fantôme des réseaux sociaux », mais il y passe quand même du temps pour apprendre des choses sur la mode, la science ou la géopolitique : « c’est quand même un bon outil. » Il se considère comme « une fleur en train d’éclore. » C’est-à-dire qu’il est dans une phase de sa vie « un peu longue », où il attend son évolution physique, une « situation, avec voiture »... Son « âge de gloire. » Sa métaphore de ce que c’est, être un homme ? Un « chien de berger » : il a « les capacités du loup » et « se met au service des brebis. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.

    Cet épisode a été tourné et monté par Merry Royer. Il a été réalisé et mixé par Jean Thevenin. Maureen Wilson et Mélissa Bounoua sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau et Jean Thévenin. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • エピソードを見逃しましたか?

    フィードを更新するにはここをクリックしてください。

  • Balthazar est fan de codage, il ne reste qu’avec des filles et ne se reconnaît pas dans le modèle de « garçon générique ». Et au collège, cela a des conséquences. C’est un nouveau garçon que l'on entend dans cette troisième saison de Entre, Les Garçons.


    « Quand t’es un homme, t’es plus puissant. Alors qu’un garçon, par exemple, dans un repas de famille, on va pas l’écouter. Mon père on va l’écouter, pendant un repas de famille. Moi, ça dépend… mais non, pas forcément. »


    Balthazar a grandi avec deux sœurs aînées qui l’ont « un peu beaucoup pouponné ». Cette année, il s’est pris pas mal de « râteaux ». Quand il se sent courageux, il avoue ses sentiments en face. Sinon, il le fait par message car être à distance, ça permet de se cacher et de « pleurer encore plus dans ton lit ». En cours, ça ne se passe pas très bien. Il a des aménagements pédagogiques car il a des troubles du langage écrit, mais ils ne sont pas toujours respectés. Et surtout, il se fait parfois harceler. Pour lui, c’est difficile d’être entendu par « les gens normaux », hors du cercle proche, et encore plus d’être compris. « Il y a des moments où je préfère garder les choses pour moi. Mais il y a toujours un moment où elles restent pas pour toi, les choses. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné et monté par Elsa Berthault. Il a été réalisé et mixé par Jean Thevenin. Maureen Wilson et Mélissa Bounoua sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau et Jean Thevenin. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Béla fait partie des garçons cools. Pas du genre à prendre toute la place, mais un peu détaché, mystérieux. C’est le nouveau portrait de cette troisième saison, Les Garçons.


    « Je veux faire le bonhomme et tout, en mode : “Ouais, j’ai pas peur”, mais en réalité dans mon cerveau, j’ai peur. Et ce qui est bien c’est que mon cerveau, au lieu de faire des sursauts ou des trucs comme ça, il me lance juste des frissons. Comme ça, les gens ils voient pas que j’ai peur. »


    Béla laisse pousser ses cheveux depuis la sixième, s’habille en « full noir » et se passionne pour les mangas. Récemment, il a « glow up », mais « genre un tout petit peu, genre un chouïa ». Pour lui, « glow up » c’est « gagner en maturité, en grandissant bien. » Il a toute une théorie sur la séduction au collège même si le couple, pour l’instant, ça l’intéresse pas… « C’est pas trop gratifiant, genre, je sais pas. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?


    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné et monté par Lena Friedrich. Il a été réalisé et mixé par Jean Thevenin. Maureen Wilson et Mélissa Bounoua sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • C'est le retour de la saison 3 de Entre ! 5 nouveaux garçons à découvrir, en commençant par Gabriel, un témoignage en deux partie.


    « J’ai pas été éduqué avec les mêmes stéréotypes que les autres garçons. On m’a pas inculqué le besoin d’être fort, d’être solide, d’être musclé, d’être ‘un vrai bonhomme’ comme on dit, ou de pas pleurer. J’ai pas eu cette pression-là quand j’ai grandi, j’ai moins besoin de m’en détacher, mais c’est toujours un peu présent, forcément. »


    Gabriel vit au Havre en colocation avec son meilleur ami, rencontré sur Internet, et son chat Koda. Il a de multiples passions, dont la K-pop, et des cheveux rouges. Son prénom, il l’a choisi parmi la liste de ceux qu’il destinait à son futur fils et qu’il utilise pour les personnages des histoires qu’il écrit. Après sa transition de genre, il a dû faire face à l’hostilité de l’administration de son lycée. Quand on passe du genre qui nous a été assigné à la naissance vers celui dans lequel on se reconnaît, il faut apprendre à naviguer entre des injonctions contradictoires. Pour Gabriel, il y avait les attentes de normes traditionnelles « jusqu’au gel douche 5 en 1 que les papas ils ont » d’un côté, et la crainte de la masculinité toxique de l’autre. À présent, il a réussi à s’en détacher : « vu que je suis trans, dans tous les cas, c’est ça qui va bloquer les gens. Du coup je peux être juste comme je veux, et j’ai pas besoin de suivre ces critères attendus des gens. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné et monté par Élodie Font. Il a été réalisé et mixé par Jean Thevenin. Elsa Berthault a aidé au montage. Maureen Wilson et Mélissa Bounoua sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • C'est le retour de la saison 3 de Entre ! 5 nouveaux garçons à découvrir, en commençant par Gabriel, un témoignage en deux partie.


    « J’ai pas été éduqué avec les mêmes stéréotypes que les autres garçons. On m’a pas inculqué le besoin d’être fort, d’être solide, d’être musclé, d’être ‘un vrai bonhomme’ comme on dit, ou de pas pleurer. J’ai pas eu cette pression-là quand j’ai grandi, j’ai moins besoin de m’en détacher, mais c’est toujours un peu présent, forcément. »


    Gabriel vit au Havre en colocation avec son meilleur ami, rencontré sur Internet, et son chat Koda. Il a de multiples passions, dont la K-pop, et des cheveux rouges. Son prénom, il l’a choisi parmi la liste de ceux qu’il destinait à son futur fils et qu’il utilise pour les personnages des histoires qu’il écrit. Après sa transition de genre, il a dû faire face à l’hostilité de l’administration de son lycée. Quand on passe du genre qui nous a été assigné à la naissance vers celui dans lequel on se reconnaît, il faut apprendre à naviguer entre des injonctions contradictoires. Pour Gabriel, il y avait les attentes de normes traditionnelles « jusqu’au gel douche 5 en 1 que les papas ils ont » d’un côté, et la crainte de la masculinité toxique de l’autre. À présent, il a réussi à s’en détacher : « vu que je suis trans, dans tous les cas, c’est ça qui va bloquer les gens. Du coup je peux être juste comme je veux, et j’ai pas besoin de suivre ces critères attendus des gens. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné et monté par Élodie Font. Il a été réalisé et mixé par Jean Thevenin. Elsa Berthault a aidé au montage. Maureen Wilson et Mélissa Bounoua sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • « A quoi ça sert d’aller à l’école si à la fin on meurt ? Parce que du coup tu connais plein de choses, à la fin t’es super culturé, t’as un bon travail et tout ça mais à la fin ça sert à quoi, puisque tu meurs ? » 

    Léon, 10 ans, se pose beaucoup de questions. Du haut de ses 1m30, il est le plus petit des CM2. Il a encore une voix aiguë, et on le prend souvent pour une fille parce qu’il a les cheveux longs. Les adolescents « vraiment, vraiment bêtes », il ne veut pas leur ressembler. Il a accroché un mot dans sa chambre : « ne deviens pas comme eux. » Quand il joue avec son petit-frère, « ça part souvent en cacahuète », alors « à la place », il a demandé qu’on lui offre un punching-ball pour son anniversaire. Rêveur, bavard et curieux, il nous partage ses peurs, doutes et réflexions : « Quand on meurt, tu perds un peu conscience, tu fermes les yeux, ensuite tu vois une lumière. Moi j’imagine un truc pour rigoler, c’est que si tu touches la lumière ça fait comme une étoile et tu montes au dessus du ciel. »


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné par Manon Heugel, qui a aussi fait le casting. Il a été monté, réalisé et mixé par Somaya Dabbech. Maureen Wilson et Marion Girard sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • C’est quoi un vrai ado ? « Physiquement, il ressemble surtout à des cinquièmes. En fait, c’est surtout un cinquième, mais plus grand. Tu prends par exemple mon meilleur ami Romain et tu rajoutes 20cm. »

     

    Barry, 11 ans, se considère encore comme un enfant malgré sa voix qui mue. Depuis peu, il a un compagnon de vie : son chien Rio, qu’il considère comme son petit frère. Dans sa chambre, décorée de posters d’Antoine Griezmann, d’Usain Bolt et Teddy Riner, il y a des jouets et des figurines de Miles Morales, un Spider-man noir avec d'autres super-pouvoirs ; il aimerait bien « avoir sa vie ». D’ailleurs, sa mère trouve qu’il lui ressemble. Pour qu’il grandisse avec des modèles, elle l’a peint en astronaute, puis en Président, ses deux – déjà anciennes – aspirations professionnelles. Elle l’entoure aussi de messages positifs, l’incite à faire un “tableau des visions” et une “carte mentale” afin qu’il soit inspiré et organisé. Ça fonctionne : « J’ai toujours eu confiance en moi », affirme-t-il en riant. 


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné par Estelle Ndjandjo. Il a été monté, réalisé et mixé par Somaya Dabbech. Maureen Wilson et Marion Girard sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • « Ma mère, elle a joué le rôle de père et de mère en même temps, du coup je pourrais très bien dire que ma mère c’est un homme, un vrai. C’est une femme, une vraie, aussi. Je sais pas, c’est complexe. » 


    Pour ce troisième épisode, nous plongeons dans l’univers très sonore de Liam, 15 ans, “apprenti beat-maker.” Passionné de musique, il s’est acheté lui-même son matériel de production, avec ses économies. Il rêve d’avoir 16 ans pour enfin pouvoir faire des petits boulots et devenir autonome sur le plan financier : c’est important pour lui. Cette détermination, il la doit selon lui à sa mère, qui l’a élevée seule. Il est très admiratif de son soutien et des valeurs qu’elle lui a transmises, pour ne pas qu’il soit un enfant gâté. Pour lui, “percer” dans la musique serait aussi une manière de lui rendre ce qu’elle lui a donné. Liam a autant d’admiration pour son père, parti vivre en Angleterre peu après sa naissance. Malgré le vide que ce départ a laissé dans sa vie, il est inspiré par la capacité qu’a eu son père à tout quitter pour recommencer une vie ailleurs. Depuis quelque temps, ils ont repris contact.


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné par Ilham Maad. Il a été monté, réalisé et mixé par Somaya Dabbech. Maureen Wilson et Marion Girard sont à la production. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • « Tu te dis : “J’aime cette personne. Les potes, on verra plus tard”. Après, eux, ça les énerve et ils disent “T’es trop avec elle” et du coup ça énerve les potes, et elle. Il faut arriver à trouver un équilibre. »


    Pour ce deuxième épisode, découvrez Alexis, 12 ans (et 9 mois). Garçon créatif et à l’écoute, Alexis est aussi quelqu’un qui se questionne beaucoup. Il décrypte les signes, analyse les situations, se fie à son instinct et en tire des leçons de vie. Notamment en amour. Sa dernière relation amoureuse lui a d’ailleurs beaucoup appris sur l’équilibre amitié-couple. Son quotidien est porté par ses passions et ses amitiés; il n’aime pas trop le silence et la solitude. Ses amis sont surtout des garçons, car les filles, « dehors, elles savent pas trop où se positionner. EIles savent pas si elles doivent faire les timides ou montrer qui elles sont vraiment. » Alexis a aussi un “côté sombre” : il a parfois des coups de colère, sur lesquels il travaille, accompagné d’une sophrologue.


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné par Merry Royer. Il a été monté, réalisé et mixé par Somaya Dabbech. Maureen Wilson et Marion Girard sont à la production. Le casting est de Manon Heugel. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

    Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • « Si on pouvait avoir six vies, ça serait bien de tester tout. Pour être un garçon de couleur blanche et un garçon de couleur noire, un garçon métisse, une fille blanche, une fille noire, une fille métisse… C’est bien de tout tester dans la vie. »


    Dans ce premier épisode, c’est Josse, 13 ans, qui nous accueille dans son monde.

    Il nous livre ses réflexions sur l’adolescence, les difficultés que rencontrent les filles et les garçons et sa définition de l’amour. Il évoque les disputes de ses parents adoptifs, jusqu’à leur séparation, et la relation qu’il a avec la nouvelle compagne de sa mère. Il raconte aussi les remarques racistes subies au cours de sa scolarité, mais qui ne l’empêchent pas d’avancer. Josse a de grandes ambitions professionnelles et familiales et surtout sa propre philosophie de vie. 


    Qu’est-ce que cela veut dire d’être un garçon en 2022 ?

    Dans cette nouvelle saison de Entre, nous donnons la parole à dix garçons de milieux et de cadres de vie différents. Chaque épisode est une immersion dans leur quotidien et nous permet d’entrevoir quelles seront les masculinités de demain.


    Cet épisode a été tourné par Caroline Gillet. Il a été monté, réalisé et mixé par Somaya Dabbech. Maureen Wilson et Marion Girard sont à la production. Le casting est de Manon Heugel. La musique est de Sylvie Hoarau. L’illustration est de Lucie Barthe-Dejean.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Entre revient pour une nouvelle saison, consacrée aux garçons. «Les Garçons», ce sont Josse, Alexis, Liam, Barry et Léon, ils ont entre 10 et 15 ans et nous racontent ce que c'est d'être un garçon en 2022 et comment ils s'imaginent devenir des hommes. À écouter sur toutes les plateformes de podcast, à partir du mercredi 2 février.


    Entre est disponible sur toutes les plateformes dont Apple Podcasts, Spotify, Deezer, Google Podcasts, Podcast Addict.


    Crédits : réalisation par Somaya Dabbech avec Marjolaine Roget, Musique de Sylvie Hoarau, Illustration de Lucie Barthe Dejean.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Il y a quelques semaines, on a reçu un courrier. Une lettre du tribunal, qui nous annonce que l'adoption est faite. Julie et Lucien ont maintenant officiellement deux mères, une maman qui "les a faits", et moi, leur mère adoptive.

    Il y a un certain soulagement, une légèreté nouvelle, mais aussi beaucoup de questions, qu'elles soient pratiques ou philosophiques. "Dans chaque vie, il y a forcément un malheur" dit Julie. Ensemble, nous veillons à ce qu'il y ait aussi, dans notre vie, un grand bonheur.

    C'est le dernier épisode de la saison 2 de Entre. Merci à tous ceux qui nous ont accompagné dans cette aventure.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Dans cet épisode, Julie parle de Lucien, Lucien parle de Julie. Ils évoquent ce qu'ils partagent, ce qu'ils admirent chez l'autre, ce qui les énerve... Il se connaissent par coeur, s'aiment profondément (même s'ils ne se le disent pas souvent) et ont parfois du mal à se supporter. Lucien à l'impression d'être un poteau électrique sur une voie ferrée, alors que Julie est une petite souris : il se prend le train en pleine face alors que Julie se faufile entre les rails. Mais dans leur histoire et dans leurs souvenirs communs, une chose est évidente : ils ne peuvent pas se passer l'un de l'autre.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Est-ce que l'amour, c'est très différent de l'amitié ? A cette même question, Julie et Lucien ont des réponses opposées. Lucien trouve difficile de se projeter dans une vie amoureuse alors que Julie s'imagine déjà avec un mari (beau et gentil) et trois enfants. Mais paradoxalement, elle trouve que les amitiés sont plus fiables que les amoureux, parce que ces derniers parfois ''ils savent même pas que j'existe". Lucien a longtemps imaginé qu'un jour il vivrait avec tous ses copains, et redoute de perdre de vue son meilleur ami qui a déménagé. Chacun à leur façon, ils imaginent leur vie future, les relations qu'ils nouent et vont nouer : "Y a pas de vie normale en fait, c'est juste la vie".

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Dans cet épisode un peu spécial, Julie et Lucien racontent leurs premiers jours de confinement, le quotidien ralenti, la cohabitation familiale à plein temps. Ils font part de leurs inquiétudes et évoquent aussi les avantages inespérés de la situation. Le confinement est aussi l'occasion de mettre en place des projets, individuels ou collectifs. Julie a commencé l'écriture d'un roman. Lucien peaufine son manga.

    Dans cette actualité anxiogène, et pour les plus privilégiés, la famille et la maison peuvent être un cocon réconfortant. Ce que Julie et Lucien expriment aussi, c'est cette chance-là, dans un moment particulièrement difficile pour beaucoup d'individus.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Chaque famille a ses petits rituels, ses phrases cultes, ses moments quotidiens que l'on répète inlassablement... Récemment, Julie et Lucien ont inventé un nouveau rituel pour les membres de la famille qui ont passé une mauvaise journée. "C'est un peu comme une psychologue", explique Julie.

    Dans cet épisode, ils racontent les petits instants qui font notre famille, et comment ces rituels ont été modifiés à la naissance de leur petite soeur Alma.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Julie et Lucien passent une semaine de vacances au ski. Sur le balcon du chalet, juste au dessus de la piste sur laquelle "on chausse", ils racontent la neige, les cours pour essayer d'obtenir leur flocon ou leur 2ème étoile, les chutes plus ou moins spectaculaires et le plaisir de descendre des vertes ou des rouges en prenant de la vitesse, comme si on volait...

    C'est aussi la semaine de l'anniversaire de Lucien, qui est ravi de manger des pâtes à la carbonara mais trouve quand même que "douze ans, c'est juste un intermède".


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • Qu'est ce que ça veut dire, être une fille ? Est-ce qu'on naît fille, ou est-ce qu'on le devient ? Quels rôles jouent l'école et la famille dans ce processus ? La société patriarcale épargne-t-elle les petites filles ? La réponse, en vue de l'actualité affligeante de ces derniers jours, est malheureusement non. "La vérité sort de la bouche des enfants", à condition qu'elle ressemble à ce que la société a bien envie d'entendre. Dans cet épisode, seule au micro, Julie nous confie son histoire avec le genre du haut de ses 9 ans, et c'est éclairant.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

  • "Pour moi il y a deux sortes de livres : ceux avec des images, et ceux où il n'y en a pas"... Les enfants se construisent avec et par les livres. La lecture fait partie du quotidien de Julie et Lucien, et plus ils grandissent, plus leur rapport aux livres s'affine. Julie se souvient des premiers mots qu'elle a appris à déchiffrer, Lucien pense avoir hérité son amour des livres de ses parents, lorsqu'il était tout bébé.

    À tour de rôles, ils évoquent leurs goûts et leurs sensibilités en matière de lecture : Harry Potter, les mangas, Charlie et la chocolaterie, Marie-Aude Murail... Et avec ces souvenirs de lectures, parfois, les émotions qui leur sont associées.


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.