Episodes

  • Dans cet épisode, j’ai échangé avec Charlotte Cadé, la fondatrice Selency, le site de mobilier et décoration de seconde main. 
    Avec Charlotte, on a parlé d’économie circulaire, de l’art de chiner, d’amour de la décoration. On a également discuté de RSE, de prendre vraiment soin de ses salariés, et d’éducation.
    Bonne écoute !

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion
    Intervenante : Charlotte Cadé, Selency : https://www.selency.fr/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Dans cet épisode, j'ai discuté avec Marianna Szeib-Simon, la co-fondatrice de Face to Face.
    Marianna a fondé ce projet après une carrière dans l'univers du luxe et du parfum. Aujourd'hui, elle et son associée mettent en avant des créateurs conscients, à travers leurs événements et surtout leur boutique en ligne. Marianna m'a expliqué pourquoi il était important pour elle de remettre l'humain au coeur de son activité. Elle m'a également donné sa définition d'un "créateur conscient". On a parlé d'engagement dans la mode, de congé paternité, de la Pologne, mais aussi de capitalisme et de communisme.
    Bonne écoute !

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion
    Intervenante : Marianna Szeib-Simon, Face to Face : 

    - Créateurs : 
    Orega : https://www.facetofaceparis.com/orega/
    Elise Tsikis : https://www.facetofaceparis.com/elise-tsikis-paris/

    - Documentaire : Les rivières, Mai Hua : http://www.maihua.fr/2019/01/les-rivieres-3/
    - La méthode France Guillain : https://www.bainsderivatifs.fr/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Dans cet √©pisode, B√©n√©dicte s'interroge sur notre fa√ßon actuelle de voyager.

    À l'heure de la quête de sens, le voyage est également impacté par les interrogations des nouvelles générations. Si les clubs de vacances ne désemplissent pas, nombreux sont ceux qui souhaitent voyager autrement. Quelles sont les alternatives ?

    Les stages de surf ou retraites de yoga ont le vent en poupe, les français attendent-ils de leurs vacances l'apprentissage de quelque chose ?

    Pourquoi le voyage en solo est-il autant plébiscité ?

    Voyage t-on trop ? Pourrait-on voyager plus près de chez soi, sans forcément partir au bout du monde ?

    Pour répondre à ces questions, Bénédicte a discuté avec Léa Coutaye, la fondatrice du Yogascope, les retraites de yoga participatives. Après avoir travaillé en agence de voyage, elle a décidé de monter son entreprise et d'apporter quelque chose de nouveau aux retraites de yoga.

    Puis, elle a rencontré Aurélien Seux, le co-fondateur de Double Sens, une agence de voyage qui propose des voyages participatifs et alternatifs. L'idée est de loger chez l'habitant, et de participer à une initiative locale. Aurélien lui explique ce qu'est selon lui le tourisme durable, comment fonctionne Double Sens, et ce que les gens attendent de ces voyages.

    Enfin, Am√©lie Deloffre a fond√© 2 jours pour vivre, un m√©dia qui pr√īne "la micro aventure". Am√©lie est assoiff√©e de d√©couvertes et de nature, mais consid√®re qu'il y a plein de choses √† d√©couvrir pr√®s de chez soi, sans forc√©ment devoir partir au bout du monde. Le message qu'elle porte √† travers son site (et d√©sormais son livre) est de d√©complexer l'aventure, et de sortir du voyage aseptis√©. Am√©lie raconte ses fameuses aventures, ses voyages en solo, et son envie de partager sa vision du voyage.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Reportage : Bénédicte Hallion

    - Les intervenants :

    Léa Coutaye, le Yogascope : www.leyogascope.com/

    Aurélien Seux, Double Sens : www.doublesens.fr/

    Amélie Deloffre : Deux jours pour vivre : www.2jourspourvivre.com/
    Son livre : www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIM…jours-pour-vivre

    Jingle : Aurélien Ung

    Musique : Yuku - Mawuka

  • Dans cet √©pisode, vous allez d√©couvrir Camille Etienne, une jeune activiste √©cologique 2.0.

    Camille explique pourquoi elle s’est engagée dans l’écologie, notamment parlé de son enfance, de nourriture, d’agriculture, de graines, de voyage et d’avion. Si vous voulez la suivre, c’est sur Instagram que ça se passe, sur son compte Graine de Possible.

    Bonne écoute !

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion

    Intervenante : Camille Etienne : https://www.instagram.com/graine_de_possible/

    - On est prêt : https://onestpret.fr/

    Livres :

    https://www.editionskero.com/livre/rejoignez-nous-9782366584059 

    https://zoessentiels.com/boutique/les-essentiels/livres/zero-dechet-julie-bernier/?wpam_id=22

    - La bascule : https://la-bascule.org/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Dans cet épisode, Sophie fait le point sur le phénomène Do It Yourself.
    Le DIY a toujours existé, mais cet art de vivre conceptualisé dans les années 70 aux Etats-Unis a refait surface dans les années 2000, avec l’avénement d’internet, qui a permis l’explosion des tutos, ces vidéos qui permettent de suivre à la lettre les instructions filmées pour coudre, construire, créer, cuisiner...
    Les activités manuelles séduisent 85% des français. Qu’est ce qui les attire ? Pour quelles raisons fait-on soi-même ? Se lance t-on de manière professionnelle ou le DIY reste t-il prioritairement un hobby ?
    Sophie a discuté avec Jeanne, la créatrice de la marque de bijoux home made "Colette s’apprête", pour savoir comment elle en était venue à lancer sa propre marque, et comment elle a développé son univers.
    Puis, elle a rencontré Matthieu et Anthony, les fondateurs de "Make it", un immense atelier de bricolage en plein coeur de Paris, qui permet aux clients de louer des outils et acheter ses produits, et de créer sur place avec des tutos et des bouquins. "Make it" permet aux parisiens en manque de place ou de savoir-faire, de pouvoir créer eux-même l’objet de leur rêve.
    Bonne écoute !
    L’équipe Elementaire Club.
    -------------------------------------------------------------
    - Les références de l’épisode :
    Reportage : Sophie Samaille
    Livre : Ronan Chastelier  "Essai sur la frugalité contemporaine" (Ed. Du Moment)
    - Les intervenants :
    Jeanne Gréco, "Colette s'apprête" :
    Sur Instagram www.instagram.com/colette.s.apprete/
    Sur Etsy : www.etsy.com/fr/shop/colettesapprete
    Matthieu Degeorges  et Antony Guinvarch, Make it : www.makeit-leroymerlin.com/
    Montage / jingle : Aurélien Ung
    Musiques : Islands For Sale de Paddy Conn sur AudioNetwork
    Baoj - Simple Love
    podcast

  • Dans cet √©pisode de La Rel√®ve, B√©n√©dicte a rencontr√© Nicolas Hassanaly, un √©tudiant en √©cole de commerce, et co-organisateur de la COP1 √©tudiante.

    Le but de la COP1 étudiante est de questionner la société en profondeur, et de trouver comment s’engager, à travers des débats, des discours, des ateliers, mais aussi des concerts et des activités ludiques.
    Elle a lieu les 5 et 6 octobre 2019, à la Cité Fertile à Paris, et est ouverte à tous, étudiants ou non.

    Nicolas raconte la naissance du projet, pourquoi ce groupe d'étudiants a voulu créer cette COP1, quel est leur état d'esprit, et leur ressenti par rapport aux problèmes de notre société. Il parle d'engagement, de générations, de pessimisme et d'optimisme, mais aussi de mensonge et de solutions.

    Bonne écoute !

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion
    Intervenante : Nicolas Hassanaly, co-organisateur de la COP1 étudiante : www.cop1etudiante.org/

    - Les associations étudiantes :

    refedd.org/

    www.animafac.net/

    www.together-for-earth.org/

    - Les autres projets cités par Nicolas :

    www.up2europe.eu/

    extinctionrebellion.fr/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Dans cet √©pisode, Issam s'interroge sur la mobilit√© d'aujourd'hui, principalement en ville.

    Depuis toujours, l'Homme n'a cessé d'inventer sans cesse de nouvelles façons de se déplacer. La voiture fait partie des plus grandes inventions de notre histoire. Pratique, voire indispensable, elle a gagné la majorité des foyers et y occupe une place de choix. Trop polluante, parfois utilisée pour des trajets trop courts, aujourd'hui, son utilisation est remise en question face aux changements climatiques

    Pourrait-on s'en passer, en tout cas en ville ? Quels sont les alternatives ? Si on ne souhaite pas abandonner sa voiture, quelles sont les autres options qui permettent d'optimiser son utilisation ?

    Ce sont les questions qu'Issam a posé à Patricia Lejoux, chargée de recherches en aménagement et urbanisme, mais également à Laure Wagner, porte parole de BlaBlaCar, qui lui a parlé du nouveau système de covoiturage du quotidien.

    Sviatoslav Beysens, responsable de la communication de Drivy, lui a √©galement expliqu√© comment partager sa propre voiture gr√Ęce √† un syst√®me de location entre particuliers.

    Enfin, William Roze, manager chez ShareNow, lui a raconté pourquoi cette nouvelle plateforme d'autopartage en Smart est venue s'implanter à Paris après Autolib, et comment cela fonctionne.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Reportage : Issam Lachehab

    - Les intervenants :

    Patricia Lejoux : www.laet.science/LEJOUX-Patricia

    Laure Wagner, BlaBlaCar : www.blablacar.fr/

    Sviatoslav Beysens, Drivy : www.drivy.com/

    William Roze, ShareNow : www.share-now.com/

    Montage / jingle : Aurélien Ung

  • Dans cet √©pisode de La Rel√®ve, B√©n√©dicte discute avec Sophie Gaillet, la fondatrice de Grand-mercredi, le m√©dia d√©di√© aux nouveaux grands-parents.

    Dans une soci√©t√© vieillissante, quelle image avons-nous de nos s√©niors ? Ont-il un r√īle √† jouer dans la famille, mais √©galement dans la soci√©t√© ? √Ä quoi ressemblent les grands-parents d'aujourd'hui ? 

    Ce sont les questions auxquelles répond Sophie, qui raconte également comment lui est venue l'idée d'une telle entreprise, et pourquoi selon elle, il fallait s'adresser différemment aux plus de 55 ans d'aujourd'hui. Dans cet épisode, Sophie parle également de silver economy, et de fonctionnement de l'entreprise.

    Bonne écoute !

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion

    Intervenante : Sophie Gaillet : https://www.grand-mercredi.com/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Dans cet √©pisode, Nad√®ge s'est int√©ress√©e √† notre fa√ßon de nous soigner. Si en occident, nous avons souvent le r√©flexe de nous soigner une fois que nous sommes malades, est-on plus dans une d√©marche de pr√©vention qu'avant ? Les m√©decines dites "alternatives" sont-elles plus pl√©biscit√©es ? Si oui, lesquelles ?

    Comment fait-on lorsque l'on souhaite consulter un spécialiste en toute confiance ? Et qu'en pensent les médecins traditionnels ?

    Pour répondre à ces questions, Nadège a rencontré Caroline Gayet de l'herboristerie du palais royal à Paris, l'une des seules herboristeries françaises. Puis, elle a donné la parole à différents praticiens : Virgile Daudet, hypnothérapeute, Jonathan Benhaim, chiropracteur, Claire Tivelet, praticienne en ayurvéda.

    Victoria de Belilovsky, co-fondatrice de Sayya, lui a également ouvert les portes de son centre situé dans le 10ème arrondissement de Paris. L'espace Sayya permet de venir tester différentes pratiques, individuellement ou en groupe.

    Enfin, elle a demandé au Dr Chéreau, médecin généraliste, quel était son avis sur les médecines alternatives.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Reportage : Nadège Diohore

    - Les intervenants :

    Caroline Gayet, l'herboristerie du palais royal : www.herboristerie.com/

    Claire Tivelet, praticienne en ayurvéda : sayya.fr/praticiens/claire-tivelet/

    Jonathan Benhaim, chiropracteur : www.jonathanbenhaim.com/

    Virgile Daudet, hypnothérapeute

    Victoria de Belilovsky, espace Sayya : sayya.fr/

    Montage / jingle : Aurélien Ung
    Musique : LiQWYD - Roads

    Podcast

  • Dans cet √©pisode de La Rel√®ve, B√©n√©dicte rencontre Cl√©ment le Bras, le co-fondateur de LILO.

    LILO est un moteur de recherches français, qui finance des projets sociaux et environnementaux.

    Cl√©ment explique comment fonctionne LILO, quel r√īle nous jouons √† chaque recherche sur Internet, et pourquoi il a d√©cid√© de fonder ce projet. Il parle √©galement de "Tech for good" et d'in√©galit√©s sociales li√©es √† la technologie.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion
    Intervant : Clément le Bras : www.lilo.org/fr/

    Le projet que cite Clément :
    Ocean Clean Up : www.theoceancleanup.com/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Cet √©pisode hors-s√©rie a √©t√© enregistr√© chez Face to Face, une plateforme / acc√©l√©rateur de marques ind√©pendantes, qui organise des pop up √† destination de cr√©ateurs engag√©s pour une mode plus responsable : https://www.facetofaceparis.com/ 

    À l'occasion de sa 7ème édition, Face to Face a organisé une table ronde réunissant 8 experts de la mode, pour débattre autour de la question "Peut-on allier business et écologie dans la mode" ?

    - Virginie Ducatillon, fondatrice de Adapta : www.adapta-paris.com/
    - Hélène Sarfati Leduc, fondatrice associée du French Bureau : lefrenchbureau.com/
    - Adeline Dargent, directrice du syndicat de Paris de la mode féminine : www.syndicat-mode-paris.fr/
    - Aurélia Vigouroux, responsable du marketing et de la communication chez The Woolmark company : www.woolmark.fr/?enforce=true
    - Antoine Morel, social media manager chez Le Slip Français : www.leslipfrancais.fr/
    -Elo√Įse Moigno, co-fondatrice de Slow We Are : www.sloweare.com/
    - Catherine Dauriac, journaliste, membre de Fashion Revolution et membre de l'équipe Une autre mode est possible : uneautremode.fr/
    - Ana√Įs Dautais, fondatrice de la marque Les R√©cup√©rables : lesrecuperables.com/

    Ensemble, ils débattent sur la RSE, racontent ce qu'ils ont vu, entendu à propos de la pollution liée à l'industrie de la mode, et présentent les alternatives qui existent aujourd'hui pour mieux consommer la mode.

    Bienvenue au club, et bonne écoute !

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion
    Jingle : Aurélien Ung

    Podcast

  • Dans cet √©pisode, Maxime s'est pench√© sur la question de l'√©cole. Faut-il revoir notre syst√®me d'√©ducation, et si oui, comment ?

    Aujourd'hui, 74 000 élèves sont scolarisés dans des établissement hors contrat. C'est à dire des établissements qui ne reçoivent pas d'aide de l'état, et qui proposent parfois une pédagogie différente de l'école française traditionnelle.

    Quelles sont ces m√©thodes ? Pourquoi les parents se tournent-ils vers ces syst√®mes d'√©ducation alternatifs ? Les √©l√®ves inscrits dans ces √©tablissements sont-ils plus √©panouis ? Comment sensibiliser les enfants aux enjeux de notre √©poque, d√®s leur plus jeune √Ęge ?

    Afin de répondre à ces questions, Maxime a rencontré Sylvie d'Esclaibes, fondatrice de la seule école-lycée Montessori en France, basée dans les Yvelines.

    Puis, il a recueilli le témoignage de Thomas Poignet, un ancien de l’école de Sylvie d’Esclaibes, pour savoir s'il a été heureux tout au long de sa scolarité, et ce qu'il pense de la méthode Montessori.

    Il a ensuite appelé Clara Bellar, auteure de réalisatrice du livre et du film "Être et Devenir", qui lui a donné sa vision de l'apprentissage.

    Enfin, il a rencontr√© Romain Bouillon, le directeur adjoint de Teragir, l'association qui a imagin√© le principe d'√©co-√©coles, afin d'int√©grer le d√©veloppement durable √† l'√©cole, d√®s le plus jeune √Ęge.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Reportage : Maxime Quéva

    - Les intervenants :

    Sylvie d'Esclaibes, école-lycée Montessori de Bailly : www.lyceeinternationalmontessori.com/bailly/

    Thomas Poignet, ancien élève de cette école

    Clara Bellar : clarabellar.com/fr/
    - Son livre : www.linstantpresent.eu/fr/apprendre/…ir-livre.html
    - Son film : vimeo.com/ondemand/etreetdevenir/90442568

    Romain Bouillon, directeur adjoint de Teragir : www.teragir.org/
    - Les éco-écoles : www.teragir.org/programmes/eco-ecole/

    Montage / jingle : Aurélien Ung
    Musiques : Dj Quads - Cruise Around

  • Dans cet épisode de La Relève, Bénédicte discute avec Valentine Gauthier, créatrice de mode et fondatrice de la marque du même nom.
    Valentine fait de la mode éthique depuis plus de 10 ans. Mais elle estime que sa façon de faire est une évidence, et ne devrait pas être classée à part.
    Elle nous raconte d'ailleurs que au delà de la mode, être plus respectueux du monde qui nous entoure est une façon de penser et de vivre globale, à la portée de tous.
    Bonne écoute !
    L’équipe Elementaire Club.
    -------------------------------------------------------------
    - Les références de l’épisode :
    Interview : Bénédicte Hallion
    Intervante : Valentine Gauthier : www.valentinegauthier.com/
    Les projets que cite Valentine :
    1.618 : www.1618-paris.com/
    Surf rider fondation : www.surfrider.org/
    La ruche qui dit oui : laruchequiditoui.fr/fr
    Jingle : Aurélien Ung

  • Dans cet épisode, Sophie s'est intéressée à l'avenir du travail, notamment à travers deux profils de plus en plus répandu : les slasheurs et les digital nomads.
    Qui sont-ils ? Pourquoi ont-ils choisi ces modes de travail ? Si les individus cumulant deux jobs ne sont pas une nouveauté, aujourd'hui il le font pour des raisons différentes : besoin de varier, de s'échapper, de ne pas "appartenir" à une seule boite.
    Nous savons que les nouvelles générations ne souhaitent pas travailler comme le faisaient leurs grands-parents, pourquoi ? La liberté est-elle le nouvel idéal ? Vaut-elle plus qu'un bon salaire ? 
    Pour mieux comprendre les attentes des slasheurs, Sophie a discuté avec Alexandrine, qui partage son temps de travail entre vie de bureau, et studios de yoga. Elle raconte pourquoi selon elle, certains préfèrent travailler plus, mais différemment.
    Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir envie de changer de job, de façon de travailler, sans savoir exactement comment. L'entreprise Switch Collective propose un programme intitulé "fais le bilan", permettant de faire un point sur ses envies et ses compétences, de façon plus actuelle. Anne-Pascale Pagezy, formatrice chez Switch, témoignage de l'efficacité du programme, qui permet parfois de découvrir une nouvelle vocation, ou de revoir ses priorités.
    Puis, Sophie a rencontré Margaux, qui après un début de carrière dans la communication à Paris, a tout plaqué pour devenir free-lance pour des clients français, mais à l'autre bout du monde. Elle nous raconte pourquoi elle a choisi ce mode de vie, et à quoi ressemble son quotidien aujourd'hui.
    Enfin, Jean de Limé, ancien cadre et fondateur de Marpa Accompagnement, nous donne sa vision des choses sur le système de travail traditionnel, et ce qu'il faudrait selon lui optimiser aujourd'hui...

    Bonne écoute !
    L’équipe Elementaire Club.
    -------------------------------------------------------------
    - Les références de l’épisode :
    Reportage : Sophie Samaille
    - Les intervenants :
    Alexandrine Comte : https://www.instagram.com/alex.drine/
    Anne-Pascale Pagezy, Switch Collective : https://www.switchcollective.com/
    Margaux Roux : https://margauxroux.fr/
    Jean de Limé : https://www.linkedin.com/in/jeandelime/?originalSubdomain=fr

    - Le livre de Frédéric Laloux cité par Jean : http://www.reinventingorganizations.com/

    Montage / jingle : Aurélien Ung
    Musiques : Joakim Karud - Great Days et Dj Quads - Just roll with it


  • Pour ce premier √©pisode de La Rel√®ve, B√©n√©dicte rencontre Maia Bertola, la fondatrice du projet Ensemble.

    Ensemble, c'est à la fois un projet collaboratif et une marque de bougies. L'idée de départ est de donner de la visibilité aux associations françaises.

    Maia nous raconte comment et pourquoi elle a monté ce projet, et nous donne son ressenti vis à vis de l'image qu'ont les associations aujourd'hui.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Interview : Bénédicte Hallion
    Intervante : Maia Bertola : www.we-are-ensemble.com/

    Le projet associatif Les clochettes : https://www.lesclochettes.org/#!

    La marque de vêtements dont parle Maia en fin d'épisode : www.loom.fr/

    Jingle : Aurélien Ung

  • Apr√®s une premi√®re saison de reportages, nous avons eu envie d‚Äôapporter quelques changements et nouveaut√©s √† la saison 2. Premi√®re nouveaut√©, plus d‚Äôintroduction √† deux, ce qui faisait beaucoup de monde pour des √©pisodes qui comportaient d√©j√† beaucoup d‚Äôintervenants. Chaque reporter introduira donc son reportage.

    D’ailleurs, de nouveaux reporters rejoignent le projet, vous les découvrirez au fil des épisodes. Les sujets restent variés, on vous parlera entre autre d’éducation, de mobilité, de travail, de pratiques sportives et spirituelles, toujours dans le même but : faire le point sur nos modes de vie.

    Deuxi√®me nouveaut√© : nous vous proposerons des √©pisodes rencontres intitul√©s ‚ÄúLa Rel√®ve‚ÄĚ. Il s‚Äôagit une conversation avec celles et ceux qui ont un impact positif sur notre soci√©t√©, et construisent le monde de demain. Ils nous donneront leur vision du monde, de nos modes de vie, et parleront de leurs initiatives. Ces √©pisodes seront ponctuels, nous vous les proposerons en plus des √©pisodes reportages. 

    Enfin, si vous n’êtes pas encore au courant, nous avons lancé en mars le Do Nothing Club. Do Nothing Club, ce sont des rendez-vous récurrents, dans de jolis lieux, pour le moment à Paris, pour apprendre à ralentir. Nous avions envie d’aller plus loin, et la suite logique pour nous, après avoir questionné nos modes de vie, c’était de passer à l’action. Déjà pour se rencontrer, mais aussi pour échanger, apprendre et découvrir des choses ensemble.

    Aujourd’hui, notre société va de plus en plus vite, et nous sommes nombreux à avoir envie de mettre sur pause, de ré-apprendre à savourer des plaisirs simples, mais aussi de contribuer à un monde qui va mieux.

    Au cours de ces événements, qui durent environ 2h30 par édition, vous pourrez écouter des talks avec des personnalités inspirantes, participer à des ateliers manuels ou spirituelles pour remettre la main à la pate et vider votre esprit, et découvrir de jeunes artistes. Vous pouvez découvrir tout cela sur www.donothingclub.fr.

    La saison 2 du podcast commence la semaine prochaine, alors restez connectés, bienvenue au club pour ceux qui nous rejoignent, et bonne écoute !

  • Dans cet √©pisode, Camille et B√©n√©dicte posent une question qui divise souvent : faut-il arr√™ter de manger de la viande ?

    Notre consommation de viande a explosé ces 100 dernières années, pourtant, elle tend à diminuer ces dix dernières années.

    En 2007, les français mangeaient en moyenne 163g de produit animal par jour, contre 125g en 2016. Pourquoi ?

    L'élevage animal utilise beaucoup de ressources, quel est son réel impact environnemental ?

    Quelles sont les motivations des végétariens, vegan ou flexitariens ? Sont-elles écologiques, ou liées à la souffrance animale ?

    A t-on des carences lorsque l'on cesse de consommer de la viande ?

    Quelles sont les alternatives qui existent ? Comment opère t-on une transition vers un mode de vie vegan ?

    Comment nourrira t-on 10 milliards d'humains demain ? Pourra t-on continuer √† consommer de la viande ? Si non, quels sont les nouveaux aliments qui apporteront les nutriments n√©cessaire √† notre sant√© ? 

    Quel est l'avis des éleveurs ? Que pensent-ils des dérives liées à l'abattage ?

    Pour r√©pondre √† ces questions, Camille a rencontr√© L214 et l'association v√©g√©tarienne de France, qui militent pour le veganisme. 

    Puis, elle a demandé à Alexandra Retion, diéteticienne nutritionniste, si notre organisme pouvait se passer de viande.

    Afin de recueillir le ressenti des √©leveurs, elle a √©galement donn√© la parole √† Nicolas Girod, secr√©taire national de la conf√©d√©ration paysanne. 

    Puis, elle s'est rendue sur un march√© de No√ęl vegan, √† la d√©couverte des Nouveaux Affineurs, qui produisent des "faux fromages" et cherchent √† concilier gastronomie, v√©g√©tal et innovation, en apporter des solutions aux nouvelles attentes des consommateurs.

    Enfin, elle a appel√© Pierre Calleja et Alain Guilloux, scientifiques et fondateurs de Odontella, une entreprise qui souhaite bousculer nos habitudes alimentaires en proposant des microalgues comestibles, aux fortes valeurs nutritives, pour pallier au manque de prot√©ines que nous conna√ģtrons demain. Leur objectif :  reproduire le go√Ľt du poisson ou du crustac√©, avec ces microalgues !

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Camille Dubruelh

    Reportage : Camille Dubruelh

    - Les intervenants :

    Elodie Vieille-Blanchard, pr√©sidente de l‚Äôassociation v√©g√©tarienne de France : https://www.vegetarisme.fr/ 

    Isis La Bruyère, chargée de campagne pour L214 : https://www.l214.com/

    Alexandra Retion, di√©teticienne nutritionniste 

    Nicolas Girod, secrétaire national de la confédération paysanne

    Nour, cofondateur de ‚ÄúLes nouveaux affineurs‚ÄĚ : https://lesnouveauxaffineurs.com/ 

    Pierre Calleja et Alain Guillou, fondateur de Odontella : https://www.odontella.com/fr/odontella-accueil/ 

    Montage / jingle : Aurélien Ung

    Musique : Robwalkerpoet - Vary-eyed (ft. airtone)

    Jardin Bio soutient ce podcast : www.jardinbio.fr/fr/

  • Dans cet √©pisode, B√©n√©dicte et Camille traitent d'un sujet d'actualit√© : le plastique.

    Le plastique est partout. Bien ancré dans notre quotidien, il semble difficile de s'en passer. Aujourd'hui, nous savons que les déchets plastiques sont une catastrophe écologique. Comment pourrait-on enrayer le problème ?

    Comment le plastique est-il entr√© dans nos vie, et pourquoi ? Quel plastique pose r√©ellement probl√®me ? 

    Peut-on s'en passer ? Et surtout, faut-il s'en passer ? Y a t-il des domaines dans lesquels le plastique est véritablement utile ?

    Le recyclage est-il la solution ? 

    Pourquoi la consigne a t-elle été abandonnée ? Pourrait-on remettre en place ce système ?

    Nous avons posé toutes ces questions à Richard Thommeret, auteur de l’ouvrage Plastique et Design et responsable de la communication pour l’innovation et la recherche chez Solvay, et Alexandra Ter Halle, chercheuse CNRS en chimie.

    Yvan Bourgnon, skipper et fondateur de The Sea Cleaners, nous a raconté son combat et donné son point de vue sur la situation actuelle.

    Puis, nous avons rencontr√© Xavier, le responsable Ile-de-France de ‚ÄúJean Bouteille‚ÄĚ, une start up qui met en place des syst√®mes de vrac liquide dans les supermarch√©s, et remet au go√Ľt du jour le principe de consigne.

    Nous avons également suivi Anouk Lucas, co-fondatrice de la campagne Bye Paille, dans son tour de sensibilisation auprès des restaurateurs à Paris.

    Enfin, Pauline Imbault nous a ouvert les portes de la Maison du Zéro Déchet à Paris, et donné ses astuces pour réduire le plastique dans sa cuisine et sa salle de bain.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Camille Dubruelh

    Reportage : Camille Dubruelh

    - Les intervenants :

    Richard Thommeret, auteur de l‚Äôouvrage Plastique et Design et responsable de la communication pour l‚Äôinnovation et la recherche chez Solvay : https://www.eyrolles.com/Audiovisuel/Livre/plastiques-et-design-9782212137644/ 

    https://www.solvay.fr/fr/index.html 

    Alexandra Ter Halle, chercheuse CNRS en chimie

    Yvan Bourgnon skipper et fondateur de The Sea Cleaners : https://www.theseacleaners.org/fr/ 

    Xavier, le responsable Ile-de-France de ‚ÄúJean Bouteille‚ÄĚ : http://www.jeanbouteille.fr/ 

    Anouk Lucas, cofondatrice de la campagne ‚ÄúBye Paille‚ÄĚ France : https://www.facebook.com/ByePaille/

    Pauline Imbault, coordinatrice de la Maison du Zéro déchet : http://lamaisonduzerodechet.org/

    Montage / jingle : Aurélien Ung

    Musique : Jeris - Blind Love Dub

  • Dans cet √©pisode, Sophie et Camille se penchent sur un sujet qui fascine depuis la nuit des temps : l'amour. Et plus pr√©cis√©ment, les rencontres amoureuses.

    Si l'idée de laisser faire le destin est séduisante, les agences matrimoniales existent depuis des centaines d'années.
    Avec l'arrivée d'internet, ces dernières ont évoluées, puis les sites de rencontre ont fait leur apparition, juste après les premiers forums de "chat", prémices des applis que nous connaissons aujourd'hui.

    Tinder, Happn, Bumble, Once... que disent ces applications de notre façon de concevoir l'amour ? Qui sont leurs utilisateurs ? Cherchent-ils tous la même chose ?

    "Consomme t-on" l'amour ? Certains personnes estiment que les nouvelles générations abandonnent trop rapidement leur couple ou fuient au premier obstacle, est-ce réellement le cas ? Sommes-nous plus exigeants qu'avant ?

    Si certains utilisateurs(trices) trouvent l'√Ęme soeur sur les applications de dating, d'autres y voient un danger : celui de devenir un(e) √©ternel(le) instatisfait(e), de chercher toujours "mieux".

    Nous avons demandé à Nathalie Nadaud-Albertini docteure en sociologie, spécialiste de la téléréalité et des sites de rencontre, de nous donner son avis d'experte sur le sujet.
    Nous avons √©galement rencontr√© Didier Rappaport, le co-fondateur d'Happn, l'une de ces applications, qui nous a racont√© quelques anecdotes, et donn√© la parole √† Ga√ęlle et Thomas, des utilisateurs de ces applications. Ils nous ont racont√© leurs exp√©riences.

    Bonne écoute !
    L’équipe Elementaire Club.
    -------------------------------------------------------------
    - Les références de l’épisode :
    Introduction et conclusion : Camille Dubruelh & Sophie Samaille
    Reportage : Sophie Samaille

    - Les intervenants :
    Nadaud-Albertini docteure en sociologie, spécialiste de la téléréalité et des sites de rencontre

    Didier Rappaport, co-fondateur d'Happn : www.happn.com/fr/

    Les autres applications citées :
    - Tinder : tinder.com/
    - Bumble : bumble.com/fr/
    - Once : getonce.com/fr
    - Grindr : www.grindr.com/
    - Elite Rencontre : www.eliterencontre.fr/
    - MarmiteLove : www.marmitelove.com/
    - Animoflirt : www.animoflirt.com/
    - Coach : coach.dating/

    Série TV : Black Mirror

    Montage / jingle : Aurélien Ung


    Musiques : Fredji - Happy life
    Amarià - Lovely Swindler
    Roberro - Confirmation Blues

    Dr Hauschka soutient ce podcast : www.dr.hauschka.com/fr_FR/

  • Dans cet √©pisode, Cassandra et B√©n√©dicte tentent de r√©pondre √† une question li√©e √† notre alimentation : vaut-il mieux consommer bio, local ou de saison ? Il est parfois compliqu√© de combiner les trois, alors que faut-il privil√©gier en premier ? 

    Que se passe t-il lorsque l'on achète du bio qui vient de loin ? Les critères des labels "agriculture biologique" sont-ils les mêmes pour tous les pays ?

    Consommer local, est-ce forc√©ment consommer de saison ? 

    À quoi ressemblera l'agriculture du futur ? Nous sommes de plus en plus nombreux à vivre en ville, alors comment pourra t-on acheminer les denrées alimentaires cultivées à la campagne à tous ces citadins, en réduisant au maximum l'empreinte carbone ?

    Cassandra a pos√© ces questions √† ses mara√ģchers, mais aussi √† Adeline Cadillon, ing√©nieure agronome sp√©cialis√©e dans l'agriculture biologique et fondatrice de l'entreprise Chiche. 

    Elle a également rencontré Juan Arbelaez, chef colombien et ancien candidat de Top chef, désormais propriétaire de 5 restaurants parisiens, tous pensés dans le respect du rythme saisonnier.

    Enfin, elle a donné la parole à Guillaume Fourdinier, le co-fondateur de la start up Agricool, qui souhaite révolutionner l'agriculture urbaine. Ensemble, ils ont parlé de production locale, mais aussi de saisons, puisque l'entreprise fait pousser des fraises toute l'année, en ville.

    Bonne écoute !

    L’équipe Elementaire Club.

    -------------------------------------------------------------

    - Les références de l’épisode :

    Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Cassandra de Carvalho

    Reportage : Cassandra de Carvalho

    - Les intervenants :

    Adeline Cadillon, fondatrice de Chiche : http://onestchiche.fr/ 

    Juan Arbelaez : http://www.juan-arbelaez.com/

    Guillaume Fourdinier, co-fondateur de Agricool : https://agricool.co/

    - Les labels bio évoqués par Adeline Cadillon :

    Nature & Prog√®s : http://www.natureetprogres.org/ 

    Demeter : http://www.demeter.fr/

    - Les incroyables comestibles (potagers partag√©s en ville): http://lesincroyablescomestibles.fr/ 

    Montage / jingle : Aurélien Ung

    Musique : Joakim Karud - Road trip

    Jardin Bio soutient ce podcast : http://www.jardinbio.fr/fr/