Episodes

  • Et si la Playstation de Sony remplaçait les PC familiaux dans les foyers du monde entier ? C’est en tout cas la crainte de Microsoft qui, du coup, prépare sa riposte. Bill Gates a dépensé plus de deux milliards de dollars pour lancer sa propre console, baptisée Xbox. Son objectif ? Contrer Sony bien sûr, mais aussi remplacer lui-même les PC par une nouvelle machine qu’il ambitionne être le futur centre névralgique de tous les divertissements numériques.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • En 2017 les monnaies numériques ont vu leur valeur grimper de façon vertigineuse. Mais la bulle crypto semble sur le point d’éclater. Un vent de panique souffle sur les investisseurs qui, redoutant de voir leur argent partir en fumée, deviennent la cible d’escrocs en tout genre. Un seul semble rester zen dans la tempête : Mark Zuckerberg. Le patron de Facebook, ennemi juré des jumeaux Winklevoss, pionniers du bitcoin, prépare sa revanche, en cherchant à installer Facebook au cœur de la nouvelle planète crypto.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Nous sommes en 2015 et une nouvelle blockchain baptisée Ethereum secoue le petit monde des cryptomonnaies. Cette nouvelle monnaie numérique a été imaginée par un jeune homme de 19 ans, Vitalik Buterin. Et cela va donner des idées à d’autres car, à sa suite, plusieurs nouvelles monnaies vont voir le jour, créant une véritable ruée vers l’or virtuel. Mais alors que des millions de nouveaux investisseurs achètent des cryptomonnaies pour la première fois, Coinbase va avoir du mal à résister à leurs assauts.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes en 2015 et Coinbase ambitionne de prendre la première place du marché de la vente et de l’achat de bitcoins. Mais la jeune start-up veut aller vite… et néglige le poids de la bureaucratie, qui retarde sa mise en conformité avec la réglementation financière. A la limite du hors-jeu, l’entreprise est mise à la porte de sa banque et doit faire face à des investisseurs qui lui suggèrent de pivoter et de changer totalement d’activité. Une aubaine pour les jumeaux Winklevoss, qui après l’échec de BitInstant, veulent revenir sur le devant de la scène avec leur nouveau projet, Gemini, un concurrent direct de Coinbase. 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • En 2013 le bitcoin gagne de la vitesse.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes en 2011, et Tyler et Cameron Winklevoss tentent de sortir de leur bataille juridique avec Mark Zuckerberg pour savoir qui a créé Facebook. Et leur ennemi est sur le point de faire dérailler à nouveau les rêves des jumeaux. Mais une rencontre fortuite sur la piste de danse les catapulte dans la crypto.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • En 2009, au milieu d’une zone pavillonnaire, une révolution monétaire est en marche ! Cette révolution porte un nom : Bitcoin. Sauf que, sorti de la prouesse technologique qu’il représente, ce Bitcoin ne vaut pas grand-chose. Qui en effet aurait envie d’échanger ses dollars contre une monnaie numérique virtuelle sans valeur ? Mais il va suffire qu’un apprenti baron de la drogue s’intéresse à ce nouveau mode de paiement pour que la planète entière s’enflamme…

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes en juillet 2020. Avec la pandémie de Covid-19 et les confinements un peu partout dans le monde, TikTok a encore gagné en popularité, faisant de nombreux adeptes qui utilisent la plateforme pour se divertir, communiquer et se changer les idées. Mais l’appli chinoise doit faire face à une menace à laquelle elle ne s’attendait pas : l’hostilité du gouvernement Trump. Ses dirigeants doivent rapidement trouver une parade, au risque de se faire interdire du sol américain.

    Pendant ce temps, Instragram tente un retour en force avec une nouvelle fonctionnalité proposée à son milliard d’utilisateurs. Une fonctionnalité qui est une nouvelle copie de TikTok… mais qui cette fois fonctionne vraiment.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes en novembre 2018. Coup dur pour Mark Zuckerberg : son appli concurrente de TikTok fait un flop. Et pour ne rien arranger, Instagram doit gérer une importante faille de sécurité, qui provoque la colère des utilisateurs. Mais cela ne décourage pas le patron de Facebook, bien décidé à reprendre le dessus sur son concurrent chinois.

    Car en quelques mois, TikTok est devenu un acteur puissant du business de la musique et une appli incontournable auprès des jeunes. Mais son succès est tel que, bientôt, TikTok va se retrouve au cœur d’une véritable guerre économique et d’influence entre la Chine et les Etats-Unis.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes en août 2016 et les deux fondateurs d’Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger sont sur le point de réaliser l’équivalent d’un braquage… mais virtuel. Et ils pourraient bien s’en tirer sans dommages ! Sauf que, malgré le succès d’Instagram, Mark Zuckerberg, leur nouveau patron, semble bien décidé à les débarquer.

    Pendant ce temps, en Chine, Zhang Yiming, l’homme a l’origine de TikTok, rêve de grandeur. Et de conquérir le monde. Mais pour cela, il a besoin de mettre la main sur un concurrent qui pourrait l’aider à s’implanter rapidement aux Etats-Unis. Tout en menaçant la suprématie d’Instagram auprès des jeunes utilisateurs.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes au milieu des années 1990. Kevin Systrom trouve le moyen de modifier son jeu vidéo préféré, pour customiser les niveaux. C’est la première fois qu’il code un programme… mais ça ne sera pas la dernière. Car d’ici quelques années, il mettra au point une application utilisée par plus d’un milliard de personnes dans le monde.

    De l’autre côté du Pacifique, dans une région rurale de la Chine, l’enfance de Zhang Yiming est radicalement différente. Mais, tout comme Systrom, il rêve lui aussi de faire fortune aux Etats-Unis. Sauf que pour parvenir à réaliser son rêve, le parcours sera semé d’embuches et de coups tordus.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Nous sommes en juillet 2010 et Kevin Systrom passe ses vacances au Mexique, avec sa fiancée. Mais il n’a pas la tête à profiter de la mer et du soleil : sa start-up de partage de photos est au point mort. C’est alors qu’il a une idée qui va tout changer : ajouter des filtres pour rendre les photos plus belles et esthétiques.

    De retour à San Francisco, il en parle à son associé, Mike Krieger et, ensemble, ils lancent Instagram, une plateforme qui va bientôt révolutionner le partage de photos… et bien plus, jusqu’à la façon dont nous interagissons tous en société.

    Pendant ce temps à Pékin, en Chine, Zhang Yiming lance un agrégateur d’infos qui, grâce à l'intelligence artificielle, apprend quels sont les sujets qui plaisent aux utilisateurs pour leur donner à lire exactement ce qu’ils veulent… avant même qu’ils ne le sachent eux-mêmes. Un algorithme puissant, qui sera la base de TikTok, une application qui va bientôt venir raviver la guerre entre les Etats-Unis et la Chine.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au début des années 1980, l’empire textile de Marcel Boussac n’est plus qu’une entreprise criblée de dettes et à la dérive. Mais elle compte encore quelques pépites, dont Dior. Un jeune entrepreneur du nord, Bernard Arnault, met la main sur ce qui reste de Boussac et relance la belle endormie, transformant Dior en un groupe de luxe mondial. Développant les accessoires et les parfums.

    Pendant ce temps, chez Chanel, le génie de Lagerfeld fait des étincelles : il réussit l’exploit de continuer à faire vivre l’esprit de Coco, à l’interpréter, le moderniser. A l’heure du numérique et des réseaux sociaux, il transforme les défilés en spectacles à grand budget, contribuant à faire rayonner l’aura de Chanel partout dans le monde.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Après dix ans de triomphe et de règne sans partage sur la planète mode, Christian Dior disparaît, victime d’une crise cardiaque. Marcel Boussac, le propriétaire de l’entreprise, donne alors sa chance à un jeune styliste âgé d’à peine vingt ans : Yves Saint Laurent. Grace à son génie, Dior survit. Et se développe encore.

    En 1971, c’est Chanel qui, à son tour, s’éteint. Mais sa succession est loin d’être réglée. Pendant dix ans, la maison se cherche. Jusqu’à ce qu’un jeune styliste Allemand du nom de Karl Lagerfeld ne finisse par pousser la porte du 31 rue Cambon.

    Audio d'archives de l'Institut national de l'audiovisuel.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2"

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Héritier d’une famille qui possédait une usine d’engrais malodorants à Granville, en Normandie, le jeune Christian Dior fait ses débuts en tant que dessinateur de mode pour des couturiers parisiens. Et apprend le métier de modéliste auprès du styliste Lucien Lelong.

    Il se fait vite remarquer par son talent et son trait de crayon singulier et Marcel Boussac lui propose de venir travailler pour lui.

    Mais Christian Dior a une exigence : il veut sa maison de couture, à lui. Une demande culottée… mais qui plaît à Boussac qui accepte de financer la création d’une toute nouvelle maison de haute couture, au 30 avenue Montaigne à Paris. En 1947, il présente sa toute première collection, un “new look” qui séduit immédiatement le monde entier.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au début de la guerre, Coco Chanel a décidé de fermer sa maison de couture. Mais ses amitiés troubles pendant l’occupation lui valent, à la libération, l’inimitié de bon nombre de français. Exilée en Suisse, elle assiste au triomphe de Dior et ronge son frein. Elle qui a libéré la femme des vêtements-carcans avec son style minimaliste ne supporte pas le style opulent de Dior, qui enchaine les collections et les succès. Et décline désormais sa griffe sous forme de licences et de ligne de prêt à porter dans des dizaines de pays.

    Grace à l’argent qu’elle tire du succès mondial de son parfum, le fameux numéro 5, Chanel finance son retour dans la haute couture, bien décidée à en découdre avec Dior. Mais alors que la couturière a dépassé les 70 ans, son étoile semble ternie.

    Audio d'archives de l'Institut national de l'audiovisuel.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Chanel, qui s’est déjà fait un nom dans la mode, s’impose désormais dans le parfum, avec son numéro 5. Pour le commercialiser, elle s’associe à deux frères, qui vont l’aider à se faire connaître jusqu’aux Etats-Unis.

    Pendant ce temps, un industriel, Marcel Boussac, surnommé le roi du coton, cherche à écouler des stocks de toile militaire en inventant de nouveaux vêtements. Et en cherchant un couturier capable d’utiliser des mètres et des mètres de tissus pour relancer l’activité de ses usines.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • En 1910, à Paris, les élégantes des beaux quartiers rêvent de s’offrir un chapeau dessiné par une jeune couturière au talent très prometteur, Gabrielle Chanel, dite Coco, qui vient d’ouvrir sa première boutique.

    Cette jeune femme au caractère bien trempé, abandonnée par son père après la mort de sa mère, partie de rien, va devenir en quelques années l’amie de personnalités et d’artistes en vue comme Picasso, Cocteau, Dali ou Churchill.

    A une époque où les femmes sont souvent prisonnières de leurs vêtements, qui les empêchent de s’asseoir ou de se baisser, Coco invente une mode pratique, pour le quotidien, d’un style presque minimaliste, mais d’une élégance rare. Et la jeune couturière est à l’image de ses vêtements : libre et terriblement moderne.

    Merci à Gopuff de soutenir Guerres de Business. Pour télécharger l'application et profiter de 10€ offert sur votre première commande, renseignez le code BUSINESS10 à partir de ce lien : https://gopuff.onelink.me/xTqd/fqz1uqq2

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Dans le monde du luxe, les guerres sont discrètes. Mais elles n’en sont pas moins intenses.

    Dans cette nouvelle série de Guerres de Business, nous allons vous raconter la bataille entre Chanel et Dior, deux géants français du luxe qui pèsent aujourd’hui des milliards.

    Pourtant, à l’origine, derrière ces logos aux étiquettes à quatre, cinq ou six chiffres, il y a deux inconnus : Coco Chanel et Christian Dior, deux personnalités fortes aux parcours incroyables et au destin fascinant.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • En 2007, la famille Bettencourt se déchire. L’héritière du groupe reproche à sa mère, Liliane, la femme la plus riche de France, ses largesses envers un de ses amis mondains, accusé d’exploiter sa supposée faiblesse pour profiter de ses millions. Mais en remuant le passé, des choses bien troubles remontent à la surface, qui risquent bien de nuire à la réputation de L’Oréal.

    Mais pendant ce temps les affaires continuent, la baisse des ventes étant compensées par de nouvelles acquisitions. Des jeunes pousses qui rejoignent les portefeuilles des grands groupes après avoir réussi à séduire un nouveau type de relais désormais incontournables : les influenceuses beauté de Youtube. Mais l’univers de la beauté est-il prêt à affronter la pandémie qui pointe déjà le bout de son nez… et de son masque ?

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.