Episodes

  • Vous le savez peut être si vous suivez mon travail sur les réseaux sociaux, je collabore depuis quelques année, assez régulièrement avec le magazine VSD.

    Cet hebdomadaire qui vient de changer de propriétaire et de fréquence de diffusion assez récemment est l’un des rares magazines en France à correctement payer les photographes. Marc Simon a été le chef photo de VSD pendant près de 18 ans et avant ça photographe pour le magazine pendant 25 ans.

    Dans ce nouvel épisode du podcast, nous parle de son parcours et partage de nombreux conseils très précieux pour un photographe qui veut vivre du photojournalisme.

    Marc explique comment dois faire un photographe pour présenter son travail à une rédaction, et il donne non seulement des conseils mais aussi et surtout la méthode qui fonctionne.

    Je lui demande aussi comment faire pour trouver de bonnes idées de reportage. Car tout est question d’idée au final, et non pas d’avoir un nom ou avoir fait telle ou telle école !

    Bien entendu, il rappelle que la qualité des images est essentielle et notamment l’importance de l’éditing.

    Combien faut il envoyer de photos dans un reportage à un Picture éditeur ? Pourquoi est ce important d’aller rencontrer les iconographes dans les événements, notamment à Visa pour l’image ? Faut il se diriger vers le marché de l’art quand on est photojournaliste ?

    On parle aussi des archives et de comment faire vivre ses images dans le temps pour gagner plus d’argent sur le long terme.

    Enfin, Marc rappelle qu’il faut être avant tout passionné pour vivre du photojournalisme aujourd’hui car le métier est beaucoup plus dur qu’avant.

    Je vous souhaite une bonne écoute.

    Inscription à la Newsletter du Photographe Pro 2.0 : bit.ly/ressourcesphotographepro

  • Claudia Zels a une double casquette, elle est présidente de l’ANI, l’association nationale des iconographes et cheffe photo du magazine Management.

    Avec elle, on parle d’iconographie, de la mission des iconographes et surtout de l’intérêt de travailler avec ces professionnels de l’image.
    Quand on est photographe indépendant, c’est vraiment primordial de savoir comment travaillent les personnes susceptibles de nous acheter des images.

    Quel est leur quotidien, comment font il pour trouver les images ou les photographes dont ils ont besoin ?

    En sachant cela, il sera plus simple de réussir à vendre des photos et surtout de ne pas perdre son temps ainsi que celui des iconographes.
    Car comme le rappelle Claudia, il est très important de bien cibler ses clients et proposer des histoires pertinentes par rapport au support visé.

    Nous avons déjà abordé ce sujet lors d’un entretien précédent avec Dimitri Beck du magazine Polka, d’ailleurs je vous conseille d’écouter de toute urgence cet épisode si vous voulez vendre vos photos à la presse.

    Claudia nous donne également de très précieux conseils pour bien se présenter à une rédaction.

    Elle insiste notamment sur l’importance des mails personnalisés et la demande de rendez-vous, notamment lors de lectures de portfolio.

    Si vous avez un peu du mal à présenter votre travail, cet épisode va vous plaire !

    Je vous souhaite une bonne écoute.

    Inscription à la Newsletter du Photographe Pro 2.0 : bit.ly/ressourcesphotographepro

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Valérie Philippe est iconographe indépendante.
    Dans ce nouvel épisode du podcast, elle nous parle de son métier et de l’importance de ce dernier.

    Avec près de 20 ans d’expérience dans la presse et un long passage par la célèbre agence parisienne « Rapho », cette iconographe lyonnaise nous donne de très bons conseils pour bien proposer nos photos aux rédactions.

    On parle notamment de l’importance de l’éditing et de la construction très rigoureuse d’un sujet, d’une histoire, d’un reportage.

    Valérie nous donne aussi des pistes et des conseils pour bien négocier ses tarifs avec ses clients et notamment d’autres iconographes.

    Enfin, elle rappelle l’importance d’aller au contact des autres acteurs de la photographie et le fait de privilégier le contact humain et dans la vraie vie.

    Je vous souhaite une bonne écoute !

    Inscription à la Newsletter du Photographe Pro 2.0 : http://bit.ly/ressourcesphotographepro

  • Julien Fabro est un jeune créateur lyonnais très actif sur les réseaux sociaux, notamment YouTube et Instagram.

    Il n’est pas photographe professionnel mais il arrive à vivre de sa production photo et vidéo.

    Dans ce nouvel entretien, on parle essentiellement d’influence.
    Quel est ce nouveau marché et en quoi consiste ce nouveau métier d’influenceur ?

    Julien nous donne des conseils pour avoir plus de followers sur Instagram et faire gonfler sa chaîne Youtube.
    Au moment où nous avons enregistré cet épisode, sa chaîne est suivie par plus de 40 000 personnes et des marques viennent régulièrement le solliciter pour des collaborations et autres prestations.

    Il va partager avec nous comment monétiser ses réseaux sociaux et concrètement comment gagner de l’argent avec un blog ou une chaîne Youtube.

    Enfin, Julien est aussi ambassadeur Panasonic, il est équipé par cette marque et nous explique comment il en est arrivé là.

    Je vous souhaite une bonne écoute !

    Inscription à la Newsletter du Photographe Pro 2.0 : http://bit.ly/ressourcesphotographepro

  • Comme beaucoup de photographes, Sebastien Roignant a plusieurs activités.
    Il fait du mariage, du portrait, du nu artistique et également de la formation, à travers des workshops et via sa chaîne YouTube « F/1,4, à pleine ouverture ».

    Sébastien est un véritable entrepreneur-photographe qui a bien compris l’utilité du marketing pour faire progresser son chiffre d’affaires.

    Dans ce long entretien, nous revenons sur l’importance du marketing pour les photographes et le fait que ce dernier peut être éthique.

    Nous sommes d’accord tous les deux sur le fait que c’est d’ailleurs un outil terriblement puissant, à condition de comprendre que l’objectif n’est pas forcément de plaire à tout le monde et surtout aux haters.

    On parle aussi de l’importance du personal branding et comment se mettre en avant pour créer une connexion avec ses futurs clients.

    Une fois n’est pas coutume, on parle beaucoup de développement personnel, de l’importance de se remettre en question et de l’investissement personnel pour pouvoir devenir un meilleur photographe.

    Sa chaîne Youtube « F/1.4 » est l’une des plus suivies en francophonie sur la photographie. Autant dire que Sebastien a quelques conseils à donner dans ce domaine.

    Enfin, on parle aussi du business de la photographie de stock et comment bien se lancer dans cette activité.

    Je vous souhaite une bonne écoute !

    Inscription à la Newsletter du Photographe Pro 2.0 : http://bit.ly/ressourcesphotographepro

  • Franck Boutonnet est « destination wedding photographer ». Il a la chance de voyager à travers le monde pour photographier des mariages.

    Ce talentueux photographe Lyonnais propose des prestations haut de gamme et il collectionne les prix et récompenses pour son travail.

    Sa journée de travail commence à 2500 euros au minimum pour être en moyenne à plus de 4000 euros.

    Dans ce nouvel épisode du podcast, il partage énormément de conseils pour bien se lancer dans la photographie de mariage et pour tirer son épingle du jeu dans ce secteur très concurrentiel et même saturé selon lui.

    On va notamment parler de concurrence et comment y faire face intelligemment, mais aussi comment adapter ses tarifs en fonction de ses clients sans avoir à forcément les baisser.

    Franck donne son avis sur les différents prix et publications qui permettent aujourd’hui d’avoir de la visibilité.

    Enfin, on parle beaucoup de développement personnel et notamment la question du mindset et du pourquoi.

    Cet épisode va aussi bien aider les photographes de mariage que les photographes « corporate », qui ont envie de gagner plus d’argent avec leurs prestations.

    Je vous souhaite une bonne écoute !

    Inscription à la Newsletter du Photographe Pro 2.0 : http://bit.ly/ressourcesphotographepro

  • J’ai rencontré Matthieu Mondoloni lors de mon stage de journaliste en zone de guerre organisé par le ministère des armées en février 2018.
    Mais sans le savoir, je connaissais déjà Matthieu, car comme des millions de personnes, j’avais vu une photo, qu’il a réalisé lors des derniers événements dramatiques, à Saint Martin.
    Nous sommes alors en septembre 2017 et alors qu’il se trouve sur l’ile dévastée par un ouragan, dans le cadre d'un reportage pour France Info, le journaliste radio mais aussi photographe, capture une scène incroyable et pleine d’espoir. Il photographie alors un militaire français serrant dans ses bras une petite fille, avec un grand sourire.
    Cette photo a fait couler beaucoup d’encre, et les réseaux sociaux se sont vites enflammé lorsque Matthieu l’a posté.
    Nous revenons ensemble sur cette histoire et nous en profitons pour discuter photographie, buzz et réseaux sociaux.

    Je vous souhaite une bonne écoute.

    La photo de Matthieu : https://www.franceinter.fr/info/non-cette-photo-n-est-pas-ni-posee-ni-une-campagne-de-com

    La newsletter du photographe pro : http://bit.ly/ressourcesphotographepro

  • Cela fait des mois que je travaille sans relâche sur ce projet et il est enfin temps de vous le dévoiler.

    Je viens de sortir mon tout nouveau livre sur le business de la photographie, qui s’intitule “Photographe Stratège, comment vivre de la photo grâce au web-marketing”

    Toutes les infos ici : http://www.destination-reportage.com/photographe-stratege-nouveau-livre/

  • Ce n’est pas la première fois que je vous parle de Wilfrid Estève. Je l’ai déjà longuement interviewé sur le blog destination reportage et également sur ma chaîne YouTube.

    Mais en même temps, ce photographe possèdent tellement de casquettes différentes qu’il était nécessaire qu’il intervienne dans ce podcast à destination des professionnels.

    Depuis le début des années 90, Wilfrid est passé par différentes structures, que ce soit des collectifs, des agences ou des institutions, qu’il a désormais un très grand recul sur l’univers de la photo.

    Aujourd’hui, il est directeur de l’une des principales structures de photographes indépendants en francophonie : Hans Lucas.

    En quelques années, cette plateforme, entre agence et collectif, a réuni plus de 300 photographes à travers le monde.

    Dans cet entretien, Wilfrid nous explique ce qu’est exactement Hans Lucas et comment il gère cette structure dont le nom est un clin d’oeil à Jean-Luc Godard. Car Hans Lucas fut son pseudonyme en tant que critique.

    Chaque mois, entre 90 et 120 photographes candidatent pour intégrer la structure mais seuls 5 en moyenne sont acceptés et cooptés.

    Comment Wilfrid choisi les heureux élus, sur quels critères et quel est l’intérêt de rejoindre Hans Lucas ?

    Je lui pose toutes les questions que vous vous posez et je reviens avec lui sur la situation des photojournalistes aujourd’hui.
    On parle de la diffusion de nos images mais aussi comment être plus efficaces et productifs sur le terrain.

    On aborde aussi la question des tarifs, notamment de la presse en ligne et la presse traditionnelle, y compris des chaînes de Télévision.

    Enfin, étant donné que c’est aussi sa spécialité, on parle longuement de storytelling et d’écriture photographique.

    En plus de sa grande expérience dans l’univers de la photographie et de la production audiovisuelle, Wilfrid a surtout une grande qualité : il est optimiste. Il sait voir les opportunités et aime les partager.

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Sandra est photographe d’action. Son sujet de prédilection à elle, c’est l’armée, la police et la sécurité civile. J’ai déjà eu l’occasion de l’interviewer pour mon blog destination reportage et vous l’avez déjà aperçu dans quelques vidéos de ma chaîne YouTube, notamment à Visa pour l’Image (http://www.destination-reportage.com/sandra-chenu-godefroy-une-photographe-au-coeur-de-laction/)

    Mais Sandra est aussi la nouvelle secrétaire générale de l’UPP, l’union des photographes professionnels. Cette association professionnelle de défense des photographes défend nos droits et il était important d’en parler dans ce podcast.

    Dans ce nouvel épisode, Sandra nous présente l’UPP et détaille ses missions.

    On va voir concrètement ce que fait cet organisme pour les professionnels de la photo, qu’ils soient auteur, artisans, plasticiens ou photojournalistes.

    On parle droit des photographes mais aussi et surtout droit d’auteur et vous allez très probablement apprendre pas mal de choses sur la question.

    Par exemple, à votre avis, le libre de droit est il conforme au droit français ?

    Ou encore, que signifie exactement la mention DR que certains journaux usent et abusent en signature des images publiées ?

    On va également parler marketing et business car Sandra est une entrepreneuse talentueuse et pleine de bons conseils.

    Je vous invite vivement à vous renseigner sur l’UPP et éventuellement de rejoindre cette association afin d’aider à défendre nos droits.

    En attendant, je vous souhaite une bonne écoute.

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Pierre Morel fait partie de cette « nouvelle » génération de photographe, qui utilise énormément et à très bon escient les réseaux sociaux.

    Mais Pierre est aussi un paradoxe dans le monde du photojournalisme car il travaille essentiellement en commande pour les médias.

    A l’heure où l’on parle de précarité, de crise de la presse et de la nécessité de produire et financer ses propres reportages, ce jeune photographe parisien prouve qu’il est encore possible de partir en commande pour de grands magazines comme Paris Match.

    Dans cet épisode du podcast, Pierre nous parle de son parcours, qui n’a pas toujours été évident et de son business.

    Il nous parle aussi de son activité de photographe « corporate », c’est à dire pour les entreprises et les agences de communication. Il nous explique que ce genre de clients peuvent l’envoyer à l’autre bout du monde pour réaliser une commande photo.

    Pierre est un véritable entrepreneur et dirige son activité comme un véritable chef d’entreprise responsable et également éthique. Il nous parle de sa vision de l’entreprenariat et du rôle social du photographe.
    Dans ce long entretien, on parle aussi de stratégie marketing et comment y associer concrètement les réseaux sociaux pour que ce soit efficace en terme de retombées en chiffre d’affaires.

    Il donne également des conseils pour les photographes qui se lancent ou qui veulent être plus visibles pour trouver plus de clients.
    La question des tarifs sera également développée, ainsi que celle du positionnement dans son marché.

    Bref, une belle leçon d’économie pour photographe qui a envie de travailler aussi bien pour la presse que pour les entreprises.

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Dans cet épisode, je vais partager avec vous le contenu de ma bibliothèque et donc des références bibliographiques qui vont vous aider à progresser dans votre business.

    Vous le savez : la connaissance est dans les livres. Bien entendu, rien ne vaut l’expérience, personnelle ou des autres pour avancer et progresser… mais le livre restera toujours un bon point de départ et un excellent mode de transmission.

    D’ailleurs, un livre c’est des années d’expériences et de réflexions d’un expert d’une thématique qui a été condensé dans un texte que vous pouvez lire en quelques heures. Lire un livre vous permet en quelque sorte de vivre la vie de quelqu’un d’autre et d’apprendre de ses expériences.

    Plus vous lisez de bons livres sur votre thématique, plus vous allez accumuler des connaissances et des expériences d’autres personnes et donc avoir une meilleure vision du monde qui vous entoure.

    J’ai déjà publié une section sur le blog Destination Reportage à propos des lectures que je conseille pour les photographes et les voyageurs.
    Mais dans cet épisode, je vais partager avec vous les livres qui m’ont été le plus utiles dans mon activité de photographe professionnel et mon parcours d’entrepreneur.

    Toutes les références des livres : http://www.destination-reportage.com/bibliotheque-photographe-stratege/

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Une bonne photo doit provoquer si on en croit Oliviero Toscani.

    Dans ce nouvel épisode du podcast, nous avons rendez-vous avec l’un des créateurs du festival Venezia Photo, où j’ai eu l’opportunité d’interviewer pour vous plusieurs photographes reconnus.

    Ce photographe italien aime la provocation, c’est même son fond de commerce.

    Oliviero est connu pour avoir photographié à sa façon des sujets graves comme le SIDA ou l’anorexie. Et il a fait face à de nombreuses reprises à la critique.

    Mais comme il le dit dans l’entretien qui suit, il ne faut pas avoir peur d’avoir peur.

    Oliviero Toscani est l’une des références dans la photographie de mode.

    Ses photos ont été publiées dans les plus grands magazines, tels que Elle, GQ, ou encore Vogue et son travail avec Benetton dans les années 80 et 90 l’a rendu célèbre dans le monde entier.

    Dans ce podcast, il revient sur une partie de son parcours et partage sa vision du métier.

    Je vous souhaite une bonne écoute

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Est ce possible de vivre de la photographie d’art tout en variant ses sujets et ses thématiques ?
    Olivier Lavielle en est la preuve vivante.
    Ce touche à tout de l’image est devenu photographe professionnel un peu par hasard comme il nous l’explique dans ce nouvel épisode du podcast.

    En plus d’être artiste photographe, Olivier est également ambassadeur pour Panasonic et il a même contribué au développement d'un appareil avec cette marque.

    Dans cet entretien passionnant, Olivier rappelle qu'Il y a des passerelles entre la photo et le cinéma, et on parle du coup des nouveaux médias et des nouveaux métiers comme youtubeur.

    Il explique en quoi il est Important de diversifier ses projets pour ne pas stagner, mais aussi le fait qu'Il faut aussi montrer son art et le partager, s’exposer au regard des autres pour vraiment devenir un artiste

    Si vous faites partie des photographes qui touchent un peu à tout sans vraiment réussir à vous canaliser sur une seule chose, ce podcast est fait pour vous.

    Je vous souhaite une bonne écoute

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Steven est photographe de pub... et influenceur, un nouveau métier qui est apparu avec Internet.
    Dans ce nouvel épisode du podcast, il nous parle des avantages à être influenceur pour une marque, y compris dans le secteur du voyage. Car oui, on peut gagner beaucoup, vraiment beaucoup d’argent.
    Mais ce n’est pas fait pour tout le monde.
    Car le métier d’influenceur, comme celui de photographe c’est avant tout des galères qui s’enchaînent. Steven nous explique dans cet épisode comment il a réussi à réussir malgré toutes les difficultés.
    Il partage avec nous quelques très bonnes astuces pour se lancer sur les réseaux sociaux et il faut dire que Steven sait de quoi il parle.
    Aujourd’hui, il compte plus d’un demi million de fans sur Facebook et près de 100 000 sur Instagram…
    J’ai rencontré Steven lors d’un séminaire de formation sur du marketing et du coup on parle également du fait qu’il est important de se former tous les jours pour devenir un meilleur photographe.

    C’est l’un de mes podcasts préférés jusqu’à maintenant car Steven partage vraiment énormément de choses et fait preuve d’une très grande pédagogie. Il explique réellement pas à pas comment devenir un photographe à succès et c’est assez rare pour le souligner !

    Je vous souhaite une bonne écoute

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • On le sait tous, la photographie est bien plus qu’un métier, c’est d’abord une passion.

    Olivier Follmi est un photographe résolument passionné aussi bien par la photographie que par le voyage et les rencontres avec les gens.

    Dans ce nouvel épisode du podcast, ce photographe de voyage reconnu nous parle de son parcours qui n’a pas toujours été sans encombre.

    Avec sagesse, il rappelle que photographe est un métier qui n’est pas des plus faciles car le marché de la photo est fluctuant avec le temps
    Et que parfois, il faut être capable de réduire son ambition pour retrouver sa liberté, être capable de s’arrêter et de ne pas forcément vouloir aller toujours plus loin.

    Olivier est un modèle d’Humilité et nous rappelle l'importance de gérer ses succès et sa passion tout au long de sa carrière.

    On parle aussi de concurrence et le fait que c’est un faux problème car au final, tout est une question de regards et donc de regards différents
    Il y a fort à parier que ce podcast va en motiver plus d’un car malgré sa longue progression, OIivier le rappelle, il ne faut jamais laisser tomber, on peut tous y arriver, il faut simplement être persévérant

    Je vous souhaite une bonne écoute

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Être un ou une professionnelle de la photo ne veut pas forcément dire être photographe.
    Sylvie Hugues est aujourd’hui consultante en photographie, après avoir été longtemps rédactrice en chef du magazine « Réponse Photo ».
    Dans cette nouvelle interview d’expert, on parle de l’intérêt de la presse spécialisée photo et Sylvie partage des conseils très pratiques et pertinents, issus de sa grande connaissance de l’univers de la photographie.
    Elle préconise par exemple la spécialisation pour un photographe, aussi bien sur le choix des sujets que sur les procédés de prises de vue.
    Comment présenter son travail, notamment aux galeries, comment aborder correctement ses clients, mais aussi comment se former et acquérir une culture photographique ?

    Si vous vous posez des questions sur le marché de la photo et sur les opportunités qui existent encore, ce podcast devrait vous plaire !

    Je vous souhaite une bonne écoute

    => Inscription à la newsletter du photographe pro :
    http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • Si vous êtes photographes ou que vous vous intéressez à la photographie, vous connaissez forcément le magazine Polka.

    Ce trimestriel est devenu très rapidement l’une des références de la photo de part sa grande qualité papier et éditoriale.

    Dans ce long épisode, vous allez rencontrer son directeur de la photographie, Dimitri Beck.
    Long épisode parce que, comme vous aller l’entendre, Dimitri partage énormément de conseils pour vous aider à vendre vos reportages à un média ou une galerie.

    Dans ce podcast, on va voir ensemble
    * Ce qu’est polka et comment ce magazine fonctionne ?
    * Pourquoi il faut défendre les photojournaliste aujourd’hui plus qu’avant
    * On se pose la traditionnelle question "Est ce que le photo journalisme est mort ?"
    * Mais aussi et surtout Comment faire pour être publié dans Polka ou plus largement dans un magazine ?

    Je vous souhaite une bonne écoute

    => Inscription à la newsletter du photographe pro :
    http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • La photographie animalière m’a toujours étonné.
    J’ai beaucoup de respect pour les photographes capables de rester immobiles des heures durant, parfois dans le froid et la neige dans le but de ramener une photo d’un animal qui va surgir devant l’objectif pour seulement quelques secondes.

    Ces derniers déploient des efforts considérables tandis qu’ils évoluent dans un marché très fortement concurrentiel.

    C’est pourquoi j’étais très curieux de rencontrer Laurent Baheux, un photographe animalier qui a réussi à se faire un nom dans cet univers et qui vit aujourd’hui de la vente de ses tirages.

    Dans cet entretien, il nous parle :

    * Du décalage qui existe selon lui entre réalité et fantasme autour du métier de photographe

    * Il revient sur l’obligation de passer du temps à vendre et se vendre comme photographe

    * Conserver sa créativité et son envie de faire de la photo malgré le manque de revenu

    * Il explique qu’il faut Être patient comme un vrai photographe animalier car les résultats viennent progressivement. Il faut savoir que Laurent a mis 10 ans avant de vraiment vivre de la photo animalière !

    * Enfin, il aborde la question de la tarification de ses tirages et vous allez voir que les prix peuvent aller très haut

    Sur ce, bonne écoute !

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/

  • On dit souvent que pour réussir dans la photographie, il faut être super spécialisé dans un domaine, faire des choix parfois difficiles et s’y tenir. Julien Mignot nous prouve le contraire en se définissant lui-même comme un photographe éclectique.
    Ce dernier travaille aussi bien pour la presse, que pour les entreprises et vis également de la photo d’art.
    Dans notre entretien, il revient sur l’importance de s’écouter et de prendre du plaisir dans sa photographie.

    * Julien explique l’intérêt de faire plusieurs types de photographie et de ne pas se mettre d’étiquette
    * Mais il aborde aussi l’importance d’être un entrepreneur et de s’intéresser à l’entreprenariat pour être efficace et ne pas perdre de temps
    * Il ne faut par exemple selon lui ne pas hésiter à demander aux confrères et à ses pairs pour avoir des infos et des conseils
    * On aborde également la question de la légitimité des photographes débutants et comment faire quand on commence dans ce métier pour trouver ses premiers clients.

    Et bien d’autres choses encore que vous allez découvrir dans ce nouveau podcast.

    => Inscription à la newsletter du photographe pro : http://www.destination-reportage.com/une-newsletter-pour-les-photographes-professionnels/