Episodes

  • Dans le cadre du dispositif Pop’Sciences Jeunes dĂ©bat, des Ă©lĂšves de seconde du LycĂ©e professionnel Magenta (Villeurbanne) ont participĂ© pendant cinq semaines Ă  la construction d’un dĂ©bat sur la thĂ©matique de l'alimentation.
    Au travers de rencontres avec des associations et des scientifiques, les lycĂ©ens ont construit une discussion argumentĂ©e autour de la question suivante : En ce qui concerne l’alimentation, les consommateurs peuvent-ils reprendre le pouvoir face aux industriels ?

    Deux élÚves, Jade et Mounia, nous livrent leurs impressions à la suite de ce débat et de ces cinq semaines de travail avec l'équipe Pop'Sciences Jeunes.

    Interview et réalisation : Samantha Dizier

    En savoir plus : retrouvez le reportage complet sur ce débat sur le site de Pop'Sciences.

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Dans le cadre du dispositif Pop’Sciences Jeunes dĂ©bats, des Ă©lĂšves de seconde du LycĂ©e professionnel Magenta (Villeurbanne) ont participĂ© pendant cinq semaines Ă  la construction d’un dĂ©bat sur la thĂ©matique des dĂ©chets plastiques. Au travers de rencontres avec des associations et des chercheurs en sciences des matĂ©riaux, les lycĂ©ens ont construit une discussion argumentĂ©e autour de la question suivante : Face au boom des dĂ©chets plastiques, la technologie peut-elle nous sauver ?

    Deux élÚves, Sofia et Parantzem, nous livrent leurs impressions à la suite de ce débat et de ces cinq semaines de travail avec l'équipe Pop'Sciences Jeunes.

    Interview et réalisation : Samantha Dizier

    En savoir plus : retrouvez le reportage complet sur ce débat sur le site de Pop'Sciences.

  • En 2022, le parti animaliste se prĂ©sente aux prĂ©sidentielles. Pas de doute, la cause animale est une prĂ©occupation rĂ©elle de notre sociĂ©tĂ©.
    La notion de bien-ĂȘtre animal naĂźt dans les annĂ©es 1960 en rĂ©action au modĂšle agricole productiviste. Comment peut-on concilier les 2 ?

    Cette question Ă©merge dans un courant plus gĂ©nĂ©ral de bienveillance vis-Ă -vis de nos amis les bĂȘtes depuis le 19e siĂšcle. L’animal objet devient une personne qui sait prendre soin de nous et qu’il faut dĂ©fendre car il a des droits et des intĂ©rĂȘts.

    Les explications de : JérÎme Michalon, chercheur en sociologie et spécialiste de la relation humain-animal au Laboratoire Triangle (ENS Lyon, UJM)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Parcourez les articles et podcasts du "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© au Bien-Être Animal.

  • L’Etat français n’a reconnu le caractĂšre sensible de l’animal que trĂšs rĂ©cemment. En 2015. Mais cela fait trente ans que les scientifiques collectent des preuves qui en tĂ©moignent : les animaux sont intelligents, douĂ©s d’émotions et de sentiments complexes. Un postulat qu’avait dĂ©jĂ  posĂ© Darwin au 19e siĂšcle. Explorer les Ă©motions d’un animal pour dĂ©finir son Ă©tat de bien-ĂȘtre, ou de mal-ĂȘtre, nĂ©cessite de mettre nos rĂ©flexes de cĂŽtĂ©.
    D’éviter l’anthropomorphisme, comme l’anthropodĂ©ni. En Ă©tudiant la façon dont les
    animaux se comportent et prennent des décisions, on peut savoir si un mouton a
    peur, si notre chat est en colùre ou si un poisson est
 amoureux !

    Les explications de : François-Xavier Dechaume Montcharmont, enseignant chercheur
    en comportement animal au LEHNA (Lyon 1)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Parcourez les articles et podcasts du "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© au Bien-Être Animal.

  • Pour endiguer la pandĂ©mie, il est entendu qu'il faut empĂȘcher le coronavirus de circuler. Une solution pour cela: la vaccination massive. Si l'on veut atteindre l'immunitĂ© collective de la sorte, Ă  l'Ă©chelle de la planĂšte, il faudrait administrer 11 milliards de doses de vaccins anti-Covid. Mi-juillet 2021, 3,4 milliards de doses avaient Ă©tĂ© administrĂ©es dans le monde dont 14% seulement dans les pays Ă  bas revenus. Cette inĂ©galitĂ© flagrante s'explique, certes, pour des raisons financiĂšres, mais pas que. L'accĂšs aux vaccins dans les pays peu dĂ©veloppĂ©s soulĂšvent des questions relatives Ă  l'histoire d'une politique de santĂ© publique imposĂ©e par une gouvernance mondiale. Zoom sur la rĂ©alitĂ© de la vaccination dans les pays aux ressources limitĂ©es et aux prĂ©occupations autres.

    Les explications de : Anne-Marie Moulin, spécialiste de médecine tropicale et de santé publique internationale, agrégée de philosophie, chercheuse au laboratoire SPHERE (CNRS / Université La Sorbonne)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Lisez l'article : "Des essais cliniques vaccinaux toujours d'actualités pour la Covid-19, à Lyon et ailleurs " que complÚte ce podcast
    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© aux vaccins

  • Les variants Covid posent question : leur vitesse d’évolution et surtout de propagation complique la tĂąche des fabricants qui doivent s’assurer que l’efficacitĂ© de leurs vaccins perdure. Le processus de mutation virale est naturel. Dans le cas du virus Influenza, responsable de la grippe, ces mutations engendrent une grippe dite « saisonniĂšre » Ă 
    laquelle les industriels ont su s’adapter. Pour le virus du sida, c’est un vĂ©ritable casse-tĂȘte.

    Les explications de : MichĂšle Ottmann, virologue chercheuse au Laboratoire de Virologie et Pathologie Respiratoire Humaine du CIRI (INSERM / CNRS / UCBL)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Lisez l'article : "Quand les variants bousculent l'effort vaccinal " que complĂšte ce podcast
    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© aux vaccins

  • Entre ARN et ADN, l’écriture de ces deux mots ne contient qu’une lettre de diffĂ©rence. Est-ce pour cela que d’aucun craigne une possible modification de notre patrimoine gĂ©nĂ©tique ? Ces vaccins sont sous l’Ɠil vigilant des instances rĂ©glementaires quant Ă  leurs effets secondaires. Faisons-le point sur leur sĂ©curitĂ©.

    Les explications de : Altan Yavuz, pharmacien et chercheur doctorant au Laboratoire Tissulaire et d'Ingéniérie Thérapeutique (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1)


    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus

    Lisez l'article : "Un an pour fabriquer les vaccins Covid : une prouesse qui s'explique"

    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© aux vaccins "

  • Mai 2021, 7 Français sur 10 se dĂ©claraient prĂȘts Ă  se faire vacciner contre la Covid-19. Ce chiffre Ă©tait de 4 sur 10 en dĂ©cembre, au dĂ©but de la campagne de vaccination. Ce meilleur score n’indique pas forcĂ©ment que nous ayons davantage confiance dans les vaccins, il reflĂšte avant tout l’envie profonde de chacun Ă  sortir de cette crise. La vaccination vue en quelque sorte avec rĂ©signation. MĂ©sinformation, dĂ©sinformation
 L’excĂšs d’informations brouille le discours posĂ© des vaccinologues. Une science nouvelle pourrait les aider Ă  aplanir cette difficultĂ© : il s'agit de l’infodĂ©miologie.


    Les explications de : Christine Delprat, chercheuse en immunologie au Laboratoire de Biologie et de Modélisation de la Cellule (Université de Lyon 1) et responsable de formation en vaccinologie


    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Lisez l'article : "Nous avons besoin d'un réseau de vaccinologues présent dans tous les pays" que complÚte ce podcast
    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© aux vaccins

  • L'immunitĂ© innĂ©e et adaptative sont liĂ©es, l'une ne fonctionne pas sans l'autre et permettent Ă  chacun d’entre nous de se prĂ©parer Ă  l’infection par un pathogĂšne. La rĂ©ponse immunitaire innĂ©e est responsable de la rĂ©action au vaccin : douleur, inflammation, fiĂšvre
 qui sont des symptĂŽmes positifs. Les effets indĂ©sirables, eux, engagent des processus qu'on ne peut anticiper avant la campagne vaccinale, et qu’il faut considĂ©rer avec prudence pour s’assurer que la balance bĂ©nĂ©fices/risques reste en faveur de la vaccihttps://popsciences.universite-lyon.fr/ressources/recourir-au-vaccin-les-cles-pour-comprendre-partie-1-du-principe-a-la-conception-dun-vaccin/nation.

    Les explications de : Nathalie Davoust-Nataf, chercheuse en immunologie au Laboratoire de Biologie et de Modélisation de la Cellule (ENS de Lyon)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)

    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus

    Lisez l'article : "Recourir au vaccin ? Les clés pour comprendre. Partie 1" que complÚte ce podcast

    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacrĂ© aux vaccins

  • Quand nos constructions s’inspirent du vivant pour mieux s’intĂ©grer Ă  leur environnement.

    Deux frĂšres, architecte et biologiste, unissent leurs efforts de recherche pour dĂ©velopper des solutions de construction et de rĂ©novation des bĂątiments moins Ă©nergivores et directement inspirĂ©s de la nature. Un entretien pour deviner en quoi le biomimĂ©tisme peut faire entrer l’architecture dans l’ùre de la transition Ă©cologique et Ă©nergĂ©tique.

    Qu’est ce que le biomimĂ©tisme en architecture ? Dans quelles ressources naturelles nos invitĂ©s puisent-ils leur inspiration ? En quoi la dĂ©marche biomimĂ©tique peut-elle rĂ©volutionner le secteur du bĂątiment qui reprĂ©sente encore 30% des Ă©missions nationales de gaz Ă  effet de serre.

    LĂ©onard de Vinci conseillait Ă  ses Ă©lĂšves d'aller "prendre leurs leçons dans la nature" ; pourquoi s’en priver ?

    ----

    đŸ€Cet Ă©pisode est coproduit avec le podcast Bioinspi

    Le premier podcast en France qui vous raconte les histoires fascinantes sur la nature en vous éveillant au biomimétisme et à la bio-inspiration !

  • Tandis que la campagne pour la maison blanche bat tous les records de stupĂ©factions et alterne entre coups de thĂ©Ăątre et coups bas, demandons-nous Ă  quoi tient le choix du 1er reprĂ©sentant de la 1ere puissance Ă©conomique, culturelle et militaire mondiale ?

    Nous avons reçu Marion Douzou, MaĂźtresse de confĂ©rences en civilisation amĂ©ricaine Ă  l'UniversitĂ© LumiĂšre Lyon 2 et chercheuse rattachĂ©e au Laboratoire Triangle. Pour ce nouvel Ă©pisode, nous dĂ©cortiquons les tenants et aboutissants du systĂšme Ă©lectoral amĂ©ricain, les enjeux de la scission idĂ©ologique et bipolaire entre rĂ©publicains et dĂ©mocrates, et Ă©videmment le rĂŽle jouĂ© par la variable majeure du jeu Ă©lectoral made in USA : l’argent !

    Pour aller plus loin :

    NĂ©buleuse conservatrice, coronavirus et Ă©lections amĂ©ricaines. Marion Douzou, A.O.C, juillet 2020 Élections amĂ©ricaines : le droit contre la dĂ©mocratie ? ClĂ©o Schweyer, Pop'Sciences, octobre 2020 Les fractures Ă©lectorales de la dĂ©mocratie amĂ©ricaine. Elisabeth Vellet, Le Monde Diplomatique (blog), octobre 2012 Des alĂ©as du politique Ă  l’approche des Ă©lections amĂ©ricaines. Dick Howard, A.O.C, septembre 2020 Comment ça marche, l'Ă©lection du prĂ©sident aux États-Unis ? Rad, le laboratoire de journalisme de Radio-Canada, 2020

    Production, animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)

    RĂ©alisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

  • L’équilibre biologique des ocĂ©ans tient pour beaucoup Ă  la qualitĂ© de leurs paysages acoustiques. Il est indispensable de pouvoir les prĂ©server au mieux des nuisances sonores produites par les humains, regroupĂ©es sous le savant terme d’anthropophonie.

    Pour Ă©voquer la cacophonie qui rĂšgne dans les profondeurs sous-marines, nous recevons Aline PĂ©nitot (documentariste et compositrice) et Fabienne Delfour (Ă©thologue et cĂ©tologue). Car non, les milieux marins sont loin d’ĂȘtre le havre de silence auquel nous pourrions nous attendre. C’est une exploration des paysages sonores marins dans laquelle nous nous engageons, de leur richesse et leur mystĂšres : des bruits “naturels” produits par les animaux marins dans leurs vocalises ou par le fracas des vagues, mais aussi d’autres types de bruits. Ceux qui ne devraient pas ĂȘtre lĂ , c’est-Ă -dire un bruit de fond non naturel – terrible et invisible – provoquĂ© par les activitĂ©s humaines en mer (moteurs, forages 
) : regroupĂ©s sous le savant terme d’anthropophonie. L’équilibre biologique des ocĂ©ans tient pour beaucoup Ă  la qualitĂ© de leurs paysages sonores. Comment s'y prend-on pour capter les sons sous l'eau ? Que nous racontent-ils ? Quelles sont les consĂ©quences de l'anthropophonie sur la faune marine ? Comment la prĂ©server de nos nuisances ?

    Un podcast enregistré dans le cadre du Pop'Sciences Forum "Faut-il laisser l'océan au repos ?" organisé par l'Université de Lyon popsciences.universite-lyon.fr/ocean-programmation-juin2020/

    Réalisation et technique : Plus Huit studio Animation : Samuel Belaud - Université de Lyon, Pop'Sciences

    Pour aller plus loin dans les profondeurs sonores des océans :

    DĂ©couvrez les sĂ©ries d’Aline PĂ©nitot sur la page de la sĂ©rie documentaire de France Culture Plongez vous dans la lecture du dernier livre de Fabienne Delfour “Que pensent les dindes de NoĂ«l ? Oser se mettre Ă  la place de l'animal”, aux Ă©ditions Tana. Lisez le dernier numĂ©ro de Pop’Sciences Mag “OcĂ©an une plongĂ©e dans l’invisible”, avec une mention spĂ©ciale - en lien avec la thĂ©matique de notre podcast - pour l’article de Ludovic ViĂ©vard “À la dĂ©couverte des paysages sonores marins”.
  • Nous Ă©voquons le rĂŽle du cerveau dans le contrĂŽle de la motricitĂ©, l'Ă©tat des recherches en imagerie mentale, l’importance de la prĂ©paration mentale, ou encore les avancĂ©es de la sciences sur la rĂ©Ă©ducation neuromusculaire.

    Le sport a de nombreux effets bĂ©nĂ©fiques sur le cerveau, en particulier sur l’humeur et la mĂ©moire. RĂ©ciproquement, une prĂ©paration mentale poussĂ©e peut avoir un impact trĂšs favorable sur les performance et l’amĂ©lioration des conditions physiques des sportifs. D’ailleurs, ces derniers s’adonnent de plus en plus Ă  des exercices mentaux dans leurs prĂ©parations. Pour grappiller quelques centimĂštres par exemple, ou gagner ces quelques secondes nĂ©cessaires Ă  battre des records.

    Intervenants :

    Aymeric Guillot. Professeur des UniversitĂ©s spĂ©cialiste des processus mentaux et de la neuroimagerie appliquĂ©s au sport (UniversitĂ© Claude Bernard Lyon 1 – Laboratoire LIBM). Thomas Lapole. MaĂźtre de confĂ©rences spĂ©cialiste en physiologie neuromusculaire (UniversitĂ© Jean-Monnet Saint-Etienne – Laboratoire LIBM). AmĂ©lie Chataing. Ancienne membre de l’équipe de France de Course d’Orientation.

    Cette Ă©mission a Ă©tĂ© enregistrĂ©e le 14 novembre 2019, avec le concours de Radio Campus Saint-Etienne, dans le cadre du Forum Pop’Sciences « Ce qui dope le sport ».

  • Comment mangeons-nous aujourd’hui et mieux manger demain ?

    “L’alimentation durable” ne fait pas l’unanimitĂ© autour de la table ! Qu’en pensent les enfants du quartier de la DuchĂšre, les scientifiques 
 Et vous ? Conscient du caractĂšre crucial d’un tel sujet pour les gĂ©nĂ©rations prĂ©sentes et Ă  venir, Imagineo a tenu Ă  Ă©largir le dĂ©bat en invitant experts, professionnels, amateurs et curieux, Ă  Ă©changer sur l’alimentation de qualitĂ© lors d’une Ă©mission radio tenue le samedi 18 mai lors du Festival Pop’Sciences. Chercheurs, experts, citoyens engagĂ©s et passionnĂ©s ont ainsi pu croiser leurs regards sur la question de l’alimentation, afin de continuer Ă  nourrir les rĂ©flexions de tout un chacun.

  • La « post-vĂ©ritĂ© » nous oblige Ă  parler de la « vĂ©ritĂ© ». Pour trouver des solutions Ă  cette dĂ©ferlante de mensonges, de fake-news, il s’agit tout d’abord d’interroger la notion de vĂ©ritĂ©.

    Parler de « post-vĂ©ritĂ© » laisse entendre Ă  tort qu’avant qu’on mette des mots dessus et que « fake-news » soit Ă©lu mot de l’annĂ©e 2017, notre attachement Ă  la vĂ©ritĂ© Ă©tait Ă©vident. Les vĂ©ritĂ©s partagĂ©es par une communautĂ©, vis-Ă -vis d’une autre, ont pourtant dĂ©jĂ  largement montrĂ© leurs limites. Par exemple, la supĂ©rioritĂ© des blancs sur les noirs, ou celle des hommes sur les femmes ont Ă©tĂ© des Ă©vidences Ă  une Ă©poque. Entre la multiplication des points de vue qui se disent vrais comment ne pas se tromper ? Qui a raison ?

    Invités :

    Évelyne Cohen (Professeure des universitĂ©s en Histoire et anthropologie culturelles et en Histoire de la tĂ©lĂ©vision et des mĂ©dias Ă  l’Enssib ; et chercheuse au Laboratoire de recherches historiques en RhĂŽne-Alpes RaphaĂ«l Ruffier (RĂ©dacteur en chef du magazine Lyon Capitale) Animation : Samuel Belaud (UniversitĂ© de Lyon)
  • Plein feux sur les Ă©toiles avec ce dĂ©bat mĂȘlant les aspects juridiques, biologiques et techniques de l’éclairage.

    Quels sont les effets de la lumiĂšre sur nos environnements nocturnes, nos comportements et ceux des animaux ? Faut-il instaurer un droit Ă  la nuit ?

    Invités :

    Thierry Lengagne, chercheur en biologie animale (UniversitĂ© Claude Bernard Lyon 1, Laboratoire d’Ecologie des HydrosystĂšmes Naturels et AnthropisĂ©s) HĂ©lĂšne Foglar consultante (Athena-Lum) Jean-Michel Deleuil, gĂ©ographe et professeur des universitĂ©s (INSA de Lyon, laboratoire Triangle) Animation : Samuel Belaud (UniversitĂ© de Lyon)

    Émission enregistrĂ©e le 5 dĂ©cembre 2018 Ă  La Commune (Lyon), dans le cadre du Pop’Sciences Forum « Citoyens, la ville de demain vous appartient ! ».

  • Les espaces communs entre migration et l’industrie sexuelle sont complexes.

    Afin de ne pas rĂ©duire les travailleurs migrants du sexe Ă  d’uniques victimes d’un « trafic », il s’agit de comprendre les expĂ©riences de ces personnes qui vendent corps et affection pour vivre ou survivre : les raisons du dĂ©part, les chemins empruntĂ©s, leurs conditions de vie Ă  destination et le rapport au pays d’origine.

    Avec :

    Nicola Mai : sociologue et rĂ©alisateur, professeur de Sociologie et Etudes migratoires Ă  l’UniversitĂ© MĂ©tropolitaine de Londres. Lilian Mathieu : spĂ©cialiste de l’étude de la prostitution. Directeur de recherche au CNRS rattachĂ© Ă  l’équipe 5 (Dispositions, pouvoirs, cultures et socialisations) du Centre Max Weber (ENS de Lyon). Enseignant Ă  l’Institut d’études politiques de Paris et Ă  l’UniversitĂ© LumiĂšre-Lyon 2. Laure Sizaire : spĂ©cialiste des rapports sociaux de sexe et des nouvelles mobilitĂ©s. Doctorante au CNRS rattachĂ© Ă  l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privĂ©e du Centre Max Weber (ENS de Lyon).

    Animée par : Samuel Belaud (Université de Lyon)

    Pour aller plus loin, dĂ©couvrez la fiction interactive “Exode(s) Charnel(s)”. Trois parcours de la migration Ă  la prostitution; une mĂ©diation basĂ©e sur des travaux de recherche

    > / ConfĂ©rence enregistrĂ©e le 2.11.17 au PĂ©riscope (Lyon 2e), dans le cadre des 13e rencontres Et si on en parlait organisĂ©es par l’UniversitĂ© de Lyon.

  • Objet incontournable du quotidien, l’écran cristallise de nombreuses critiques adressĂ©es Ă  l’évolution des nouvelles technologies.

    Symbole de la captation des attentions et des addictions contemporaines, l’écran colonise les imaginaires. La sĂ©rie dystopique Black Mirror, qui explore les scĂ©narios d’une sociĂ©tĂ© façonnĂ©e par les rĂ©seaux sociaux ou l’intelligence artificielle, fait de l’écran l’un des catalyseur de ce futur inquiĂ©tant. FenĂȘtre ouvrant sur le monde, l’écran est aussi un moyen d’interroger les mutations du monde actuel, en ce qu’il influence nos perceptions, nos dĂ©sirs, nos connaissances et les formes artistiques. À travers l’étude d’extraits choisis de la sĂ©rie Black Mirror, le philosophe Mauro Carbone, spĂ©cialiste de la culture des Ă©crans, partagera ses rĂ©flexions sur cet objet et sur l’intelligence artificielle avec AmĂ©lie Cordie.

    Une conférence enregistrée le 16 mai 2018, dans le cadre du European Lab forum

    Avec :

    AmĂ©lie Cordier | Chief Scientific Officer – Hoomano Mauro Carbone | Professeur de Philosophie, spĂ©cialiste d’esthĂ©tique, ancien membre senior de l’Institut Universitaire de France – UniversitĂ© Jean Moulin Lyon 3, Institut de Recherches Philosophiques de Lyon. ModĂ©ration : Samuel Belaud | Programmateur Sciences/SociĂ©tĂ© Ă  l'UniversitĂ© de Lyon