Episodes

  • En 2022, le parti animaliste se présente aux présidentielles. Pas de doute, la cause animale est une préoccupation réelle de notre société.
    La notion de bien-être animal naît dans les années 1960 en réaction au modèle agricole productiviste. Comment peut-on concilier les 2 ?

    Cette question émerge dans un courant plus général de bienveillance vis-à-vis de nos amis les bêtes depuis le 19e siècle. L’animal objet devient une personne qui sait prendre soin de nous et qu’il faut défendre car il a des droits et des intérêts.

    Les explications de : Jérôme Michalon, chercheur en sociologie et spécialiste de la relation humain-animal au Laboratoire Triangle (ENS Lyon, UJM)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Parcourez les articles et podcasts du "dossier Pop’Sciences" consacré au Bien-Être Animal.

  • L’Etat français n’a reconnu le caractère sensible de l’animal que très récemment. En 2015. Mais cela fait trente ans que les scientifiques collectent des preuves qui en témoignent : les animaux sont intelligents, doués d’émotions et de sentiments complexes. Un postulat qu’avait déjà posé Darwin au 19e siècle. Explorer les émotions d’un animal pour définir son état de bien-être, ou de mal-être, nécessite de mettre nos réflexes de côté.
    D’éviter l’anthropomorphisme, comme l’anthropodéni. En étudiant la façon dont les
    animaux se comportent et prennent des décisions, on peut savoir si un mouton a
    peur, si notre chat est en colère ou si un poisson est… amoureux !

    Les explications de : François-Xavier Dechaume Montcharmont, enseignant chercheur
    en comportement animal au LEHNA (Lyon 1)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Parcourez les articles et podcasts du "dossier Pop’Sciences" consacré au Bien-Être Animal.

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Pour endiguer la pandémie, il est entendu qu'il faut empêcher le coronavirus de circuler. Une solution pour cela: la vaccination massive. Si l'on veut atteindre l'immunité collective de la sorte, à l'échelle de la planète, il faudrait administrer 11 milliards de doses de vaccins anti-Covid. Mi-juillet 2021, 3,4 milliards de doses avaient été administrées dans le monde dont 14% seulement dans les pays à bas revenus. Cette inégalité flagrante s'explique, certes, pour des raisons financières, mais pas que. L'accès aux vaccins dans les pays peu développés soulèvent des questions relatives à l'histoire d'une politique de santé publique imposée par une gouvernance mondiale. Zoom sur la réalité de la vaccination dans les pays aux ressources limitées et aux préoccupations autres.

    Les explications de : Anne-Marie Moulin, spécialiste de médecine tropicale et de santé publique internationale, agrégée de philosophie, chercheuse au laboratoire SPHERE (CNRS / Université La Sorbonne)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Lisez l'article : "Des essais cliniques vaccinaux toujours d'actualités pour la Covid-19, à Lyon et ailleurs " que complète ce podcast
    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacré aux vaccins

  • Les variants Covid posent question : leur vitesse d’évolution et surtout de propagation complique la tâche des fabricants qui doivent s’assurer que l’efficacité de leurs vaccins perdure. Le processus de mutation virale est naturel. Dans le cas du virus Influenza, responsable de la grippe, ces mutations engendrent une grippe dite « saisonnière » à
    laquelle les industriels ont su s’adapter. Pour le virus du sida, c’est un véritable casse-tête.

    Les explications de : Michèle Ottmann, virologue chercheuse au Laboratoire de Virologie et Pathologie Respiratoire Humaine du CIRI (INSERM / CNRS / UCBL)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Lisez l'article : "Quand les variants bousculent l'effort vaccinal " que complète ce podcast
    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacré aux vaccins

  • Entre ARN et ADN, l’écriture de ces deux mots ne contient qu’une lettre de différence. Est-ce pour cela que d’aucun craigne une possible modification de notre patrimoine génétique ? Ces vaccins sont sous l’œil vigilant des instances réglementaires quant à leurs effets secondaires. Faisons-le point sur leur sécurité.

    Les explications de : Altan Yavuz, pharmacien et chercheur doctorant au Laboratoire Tissulaire et d'Ingéniérie Thérapeutique (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1)


    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus

    Lisez l'article : "Un an pour fabriquer les vaccins Covid : une prouesse qui s'explique"

    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacré aux vaccins "

  • Mai 2021, 7 Français sur 10 se déclaraient prêts à se faire vacciner contre la Covid-19. Ce chiffre était de 4 sur 10 en décembre, au début de la campagne de vaccination. Ce meilleur score n’indique pas forcément que nous ayons davantage confiance dans les vaccins, il reflète avant tout l’envie profonde de chacun à sortir de cette crise. La vaccination vue en quelque sorte avec résignation. Mésinformation, désinformation… L’excès d’informations brouille le discours posé des vaccinologues. Une science nouvelle pourrait les aider à aplanir cette difficulté : il s'agit de l’infodémiologie.


    Les explications de : Christine Delprat, chercheuse en immunologie au Laboratoire de Biologie et de Modélisation de la Cellule (Université de Lyon 1) et responsable de formation en vaccinologie


    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)
    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus
    Lisez l'article : "Nous avons besoin d'un réseau de vaccinologues présent dans tous les pays" que complète ce podcast
    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacré aux vaccins

  • L'immunité innée et adaptative sont liées, l'une ne fonctionne pas sans l'autre et permettent à chacun d’entre nous de se préparer à l’infection par un pathogène. La réponse immunitaire innée est responsable de la réaction au vaccin : douleur, inflammation, fièvre… qui sont des symptômes positifs. Les effets indésirables, eux, engagent des processus qu'on ne peut anticiper avant la campagne vaccinale, et qu’il faut considérer avec prudence pour s’assurer que la balance bénéfices/risques reste en faveur de la vaccihttps://popsciences.universite-lyon.fr/ressources/recourir-au-vaccin-les-cles-pour-comprendre-partie-1-du-principe-a-la-conception-dun-vaccin/nation.

    Les explications de : Nathalie Davoust-Nataf, chercheuse en immunologie au Laboratoire de Biologie et de Modélisation de la Cellule (ENS de Lyon)

    Production, animation : Caroline Depecker (Université de Lyon, Pop'Sciences)

    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

    Pour en savoir plus

    Lisez l'article : "Recourir au vaccin ? Les clés pour comprendre. Partie 1" que complète ce podcast

    Parcourez le "dossier Pop’Sciences" consacré aux vaccins

  • Quand nos constructions s’inspirent du vivant pour mieux s’intégrer à leur environnement.

    Deux frères, architecte et biologiste, unissent leurs efforts de recherche pour développer des solutions de construction et de rénovation des bâtiments moins énergivores et directement inspirés de la nature. Un entretien pour deviner en quoi le biomimétisme peut faire entrer l’architecture dans l’ère de la transition écologique et énergétique.

    Qu’est ce que le biomimétisme en architecture ? Dans quelles ressources naturelles nos invités puisent-ils leur inspiration ? En quoi la démarche biomimétique peut-elle révolutionner le secteur du bâtiment qui représente encore 30% des émissions nationales de gaz à effet de serre.

    Léonard de Vinci conseillait à ses élèves d'aller "prendre leurs leçons dans la nature" ; pourquoi s’en priver ?

    ----

    🤝Cet épisode est coproduit avec le podcast Bioinspi

    Le premier podcast en France qui vous raconte les histoires fascinantes sur la nature en vous éveillant au biomimétisme et à la bio-inspiration !

  • Tandis que la campagne pour la maison blanche bat tous les records de stupéfactions et alterne entre coups de théâtre et coups bas, demandons-nous à quoi tient le choix du 1er représentant de la 1ere puissance économique, culturelle et militaire mondiale ?

    Nous avons reçu Marion Douzou, Maîtresse de conférences en civilisation américaine à l'Université Lumière Lyon 2 et chercheuse rattachée au Laboratoire Triangle. Pour ce nouvel épisode, nous décortiquons les tenants et aboutissants du système électoral américain, les enjeux de la scission idéologique et bipolaire entre républicains et démocrates, et évidemment le rôle joué par la variable majeure du jeu électoral made in USA : l’argent !

    Pour aller plus loin :

    Nébuleuse conservatrice, coronavirus et élections américaines. Marion Douzou, A.O.C, juillet 2020 Élections américaines : le droit contre la démocratie ? Cléo Schweyer, Pop'Sciences, octobre 2020 Les fractures électorales de la démocratie américaine. Elisabeth Vellet, Le Monde Diplomatique (blog), octobre 2012 Des aléas du politique à l’approche des élections américaines. Dick Howard, A.O.C, septembre 2020 Comment ça marche, l'élection du président aux États-Unis ? Rad, le laboratoire de journalisme de Radio-Canada, 2020

    Production, animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)

    Réalisation technique : Flavien Taulelle (Plus Huit Studio)

  • L’équilibre biologique des océans tient pour beaucoup à la qualité de leurs paysages acoustiques. Il est indispensable de pouvoir les préserver au mieux des nuisances sonores produites par les humains, regroupées sous le savant terme d’anthropophonie.

    Pour évoquer la cacophonie qui règne dans les profondeurs sous-marines, nous recevons Aline Pénitot (documentariste et compositrice) et Fabienne Delfour (éthologue et cétologue). Car non, les milieux marins sont loin d’être le havre de silence auquel nous pourrions nous attendre. C’est une exploration des paysages sonores marins dans laquelle nous nous engageons, de leur richesse et leur mystères : des bruits “naturels” produits par les animaux marins dans leurs vocalises ou par le fracas des vagues, mais aussi d’autres types de bruits. Ceux qui ne devraient pas être là, c’est-à-dire un bruit de fond non naturel – terrible et invisible – provoqué par les activités humaines en mer (moteurs, forages …) : regroupés sous le savant terme d’anthropophonie. L’équilibre biologique des océans tient pour beaucoup à la qualité de leurs paysages sonores. Comment s'y prend-on pour capter les sons sous l'eau ? Que nous racontent-ils ? Quelles sont les conséquences de l'anthropophonie sur la faune marine ? Comment la préserver de nos nuisances ?

    Un podcast enregistré dans le cadre du Pop'Sciences Forum "Faut-il laisser l'océan au repos ?" organisé par l'Université de Lyon popsciences.universite-lyon.fr/ocean-programmation-juin2020/

    Réalisation et technique : Plus Huit studio Animation : Samuel Belaud - Université de Lyon, Pop'Sciences

    Pour aller plus loin dans les profondeurs sonores des océans :

    Découvrez les séries d’Aline Pénitot sur la page de la série documentaire de France Culture Plongez vous dans la lecture du dernier livre de Fabienne Delfour “Que pensent les dindes de Noël ? Oser se mettre à la place de l'animal”, aux éditions Tana. Lisez le dernier numéro de Pop’Sciences Mag “Océan une plongée dans l’invisible”, avec une mention spéciale - en lien avec la thématique de notre podcast - pour l’article de Ludovic Viévard “À la découverte des paysages sonores marins”.
  • Nous évoquons le rôle du cerveau dans le contrôle de la motricité, l'état des recherches en imagerie mentale, l’importance de la préparation mentale, ou encore les avancées de la sciences sur la rééducation neuromusculaire.

    Le sport a de nombreux effets bénéfiques sur le cerveau, en particulier sur l’humeur et la mémoire. Réciproquement, une préparation mentale poussée peut avoir un impact très favorable sur les performance et l’amélioration des conditions physiques des sportifs. D’ailleurs, ces derniers s’adonnent de plus en plus à des exercices mentaux dans leurs préparations. Pour grappiller quelques centimètres par exemple, ou gagner ces quelques secondes nécessaires à battre des records.

    Intervenants :

    Aymeric Guillot. Professeur des Universités spécialiste des processus mentaux et de la neuroimagerie appliqués au sport (Université Claude Bernard Lyon 1 – Laboratoire LIBM). Thomas Lapole. Maître de conférences spécialiste en physiologie neuromusculaire (Université Jean-Monnet Saint-Etienne – Laboratoire LIBM). Amélie Chataing. Ancienne membre de l’équipe de France de Course d’Orientation.

    Cette émission a été enregistrée le 14 novembre 2019, avec le concours de Radio Campus Saint-Etienne, dans le cadre du Forum Pop’Sciences « Ce qui dope le sport ».

  • Comment mangeons-nous aujourd’hui et mieux manger demain ?

    “L’alimentation durable” ne fait pas l’unanimité autour de la table ! Qu’en pensent les enfants du quartier de la Duchère, les scientifiques … Et vous ? Conscient du caractère crucial d’un tel sujet pour les générations présentes et à venir, Imagineo a tenu à élargir le débat en invitant experts, professionnels, amateurs et curieux, à échanger sur l’alimentation de qualité lors d’une émission radio tenue le samedi 18 mai lors du Festival Pop’Sciences. Chercheurs, experts, citoyens engagés et passionnés ont ainsi pu croiser leurs regards sur la question de l’alimentation, afin de continuer à nourrir les réflexions de tout un chacun.

  • La « post-vérité » nous oblige à parler de la « vérité ». Pour trouver des solutions à cette déferlante de mensonges, de fake-news, il s’agit tout d’abord d’interroger la notion de vérité.

    Parler de « post-vérité » laisse entendre à tort qu’avant qu’on mette des mots dessus et que « fake-news » soit élu mot de l’année 2017, notre attachement à la vérité était évident. Les vérités partagées par une communauté, vis-à-vis d’une autre, ont pourtant déjà largement montré leurs limites. Par exemple, la supériorité des blancs sur les noirs, ou celle des hommes sur les femmes ont été des évidences à une époque. Entre la multiplication des points de vue qui se disent vrais comment ne pas se tromper ? Qui a raison ?

    Invités :

    Évelyne Cohen (Professeure des universités en Histoire et anthropologie culturelles et en Histoire de la télévision et des médias à l’Enssib ; et chercheuse au Laboratoire de recherches historiques en Rhône-Alpes Raphaël Ruffier (Rédacteur en chef du magazine Lyon Capitale) Animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)
  • Plein feux sur les étoiles avec ce débat mêlant les aspects juridiques, biologiques et techniques de l’éclairage.

    Quels sont les effets de la lumière sur nos environnements nocturnes, nos comportements et ceux des animaux ? Faut-il instaurer un droit à la nuit ?

    Invités :

    Thierry Lengagne, chercheur en biologie animale (Université Claude Bernard Lyon 1, Laboratoire d’Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés) Hélène Foglar consultante (Athena-Lum) Jean-Michel Deleuil, géographe et professeur des universités (INSA de Lyon, laboratoire Triangle) Animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)

    Émission enregistrée le 5 décembre 2018 à La Commune (Lyon), dans le cadre du Pop’Sciences Forum « Citoyens, la ville de demain vous appartient ! ».

  • Les espaces communs entre migration et l’industrie sexuelle sont complexes.

    Afin de ne pas réduire les travailleurs migrants du sexe à d’uniques victimes d’un « trafic », il s’agit de comprendre les expériences de ces personnes qui vendent corps et affection pour vivre ou survivre : les raisons du départ, les chemins empruntés, leurs conditions de vie à destination et le rapport au pays d’origine.

    Avec :

    Nicola Mai : sociologue et réalisateur, professeur de Sociologie et Etudes migratoires à l’Université Métropolitaine de Londres. Lilian Mathieu : spécialiste de l’étude de la prostitution. Directeur de recherche au CNRS rattaché à l’équipe 5 (Dispositions, pouvoirs, cultures et socialisations) du Centre Max Weber (ENS de Lyon). Enseignant à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’Université Lumière-Lyon 2. Laure Sizaire : spécialiste des rapports sociaux de sexe et des nouvelles mobilités. Doctorante au CNRS rattaché à l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée du Centre Max Weber (ENS de Lyon).

    Animée par : Samuel Belaud (Université de Lyon)

    Pour aller plus loin, découvrez la fiction interactive “Exode(s) Charnel(s)”. Trois parcours de la migration à la prostitution; une médiation basée sur des travaux de recherche

    > / Conférence enregistrée le 2.11.17 au Périscope (Lyon 2e), dans le cadre des 13e rencontres Et si on en parlait organisées par l’Université de Lyon.

  • Objet incontournable du quotidien, l’écran cristallise de nombreuses critiques adressées à l’évolution des nouvelles technologies.

    Symbole de la captation des attentions et des addictions contemporaines, l’écran colonise les imaginaires. La série dystopique Black Mirror, qui explore les scénarios d’une société façonnée par les réseaux sociaux ou l’intelligence artificielle, fait de l’écran l’un des catalyseur de ce futur inquiétant. Fenêtre ouvrant sur le monde, l’écran est aussi un moyen d’interroger les mutations du monde actuel, en ce qu’il influence nos perceptions, nos désirs, nos connaissances et les formes artistiques. À travers l’étude d’extraits choisis de la série Black Mirror, le philosophe Mauro Carbone, spécialiste de la culture des écrans, partagera ses réflexions sur cet objet et sur l’intelligence artificielle avec Amélie Cordie.

    Une conférence enregistrée le 16 mai 2018, dans le cadre du European Lab forum

    Avec :

    Amélie Cordier | Chief Scientific Officer – Hoomano Mauro Carbone | Professeur de Philosophie, spécialiste d’esthétique, ancien membre senior de l’Institut Universitaire de France – Université Jean Moulin Lyon 3, Institut de Recherches Philosophiques de Lyon. Modération : Samuel Belaud | Programmateur Sciences/Société à l'Université de Lyon