Episodes

  • Le livre Riot Grrrl : Revolution Girl Style Now de Mathilde Carton a rallumé le feu du mouvement punk féministe américain des années 1990. A travers les groupes Bikini Kill ou Bratmobile, la journaliste retrace le début de cette culture underground jusqu’à sa révolution culturelle et politique. En se réappropriant la scène musicale punk, les Riot Grrrl dénoncent le patriarcat, le male gaze et les violences sexuelles. Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau nous en parlent dans ce nouvel épisode.  

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Mathilde Carton, “Riot Grrrl - Revolution Girl Style Now”, Le mot et le reste (2021)

    Manon Labry, “Riot Grrrls : chronique d’une révolution punk féministe”, Zones (2016)

    Manon Labry, “Emeutières : Pussy Riot Grrrls”, Editions iXe (2017)

    Kathleen Hanna est une musicienne américaine. Elle est la chanteuse principale du groupe de musique Le Tigre et la fondatrice et chanteuse du groupe riot grrrl Bikini Kill. 

    John Waters est un réalisateur, acteur américain et également professeur de cinéma. Ses films les plus connus sont : Female trouble (1974), Cry baby (1990) et Pink Flamingos (1972). 

    Kathy Acker est une autrice féministe américaine, connue pour ses ouvrages Sang et stupre au lycée (2005) et Empire of the Senseless (1988).

    The Cosby Show de Bill Cosby (1984)

    The Slits est un des premiers groupes de punk rock féminin originaire de Londres. 

    Siouxsie and the Banshees est un groupe de rock alternatif britannique. 

    Bikini Kill est un groupe punk féministe américain, emblématique du mouvement riot grrrl, qui a vu le jour en 1990. Ce groupe, originaire d'Olympia (Washington), porte une parole engagée qui condamnent la culture du viol, le patriarcat, le racisme, les violences sexistes et sexuelles et l’inceste. Le groupe a été formé à l'Université Evergreen par Kathleen Hanna, Kathi Wilcox et Tobi Vail. Elles seront de retour sur scène en 2021, plus de 30 ans après sa séparation.

    Le groupe féminin, punk rock et américain Sleater Kinney, est originaire d'Olympia et est formé par les deux guitaristes Corin Tucker et Carrie Brownstein et la batteuse Janet Weiss.

    Dans la même vague, le groupe punk Bratmobile est issu de la première génération de groupes riot grrrl et de l'underground de Washington, influencé par l'indie pop, la britpop, le surf et le punk rock.

    Heavens to Betsy est un groupe de punk rock indépendant américain formé en 1991. Le groupe est un adepte du mouvement do it yourself des Riot Grrrl et est le premier groupe de Corin Tucker, chanteuse et guitariste de Sleater-Kinney.

    Mimi Thi Nguyen est une universitaire américaine, d'origine vietnamienne, autrice de punk et productrice de fanzines. Elle a compilé en 1997 un recueil de 73 fanzines. 

    Spitboy est un groupe formé par des féministes latino-américaines qui ne s’associent pas aux riot grrrl. 

    Sexy Sushi est un groupe de musique français d'electroclash composé de Rebeka Warrior et Mitch Silver. 

    Pussy Riot est un groupe russe punk rock, inspiré des riot grrls et formé en 2011. 

    Rebel Girl du groupe Bikini Kill (1993)

    I’m so excited du groupe Le Tigre (2004)

    Well Well Well est une revue française semestrielle, au format mook, créée en 2014 et qui traite de la culture lesbienne.  

    Punk singer de Sini Anderson (2013)

    Riot Grrrl de Sonia Gonzalez (2014)

    Moxie d’Amy Poehler (2021) 

    Le dernier album Path of wellness de Sleater Kinney (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Anne-Laure Pineau. Mixage par Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Thibault Delage à l’Arrière Boutique. Réalisation, montage et coordination par Ashley Tola. 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Why are you like this ? est une ode satirique et parodique qui met en scène une génération Z biberonnée aux mouvements féministes, woke et adepte de la cancel culture. Sortie en 2021 sur Netflix, cette série australienne suit Mia, Penny et Austin, trois amis vingtenaires qui se posent une multitude de questions. Leur but ? Régler les comptes des homophobes, des racistes et des sexistes, au boulot ou sur les réseaux sociaux. Clémentine Gallot et Pauline Verduzier l’ont vu et nous donnent leur avis sur cette pépite australienne. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Why are you like this de Mark Samual Bonanno, Naomi Higgins et Humyara Mahbub (2021)

    Aunty Donna de Mark Samual Bonanno (2020)

    Hartley (Coeur à vif) de Ben Gannon et Michael Jenkins (1994)

    Meg Watson, “Why Are You Like This takes aim at Gen Z: ‘This is the most humiliating thing I’ve done’”, The Guardian (2021)

    Portlandia de Fred Armisen, Carrie Brownstein et Jonathan Krisel (2011)

    Search party de Sarah-Violet Bliss et Charles Rogers (2016)

    Girls de Lena Dunham (2012)

    Only Fans est une plateforme de partage de photos et de vidéos. Il faut payer les créateurs de contenus directement pour y accéder. 

    Super mamans de Alison Bell et Sarah Scheller (2016)

    Please like me de Josh Thomas (2013)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Pauline Verduzier. Mixage par Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination par Ashley Tola. 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • Jusqu'au 26 septembre 2021, l’Institut du monde arabe à Paris met en scène une exposition passionnante rendant hommage aux Divas arabes, d’Oum Kalthoum à Dalida. Du Caire à Beyrouth, retrouvez ces icônes et artistes féministes du XXe siècle qui ont marqué l'âge d'or du cinéma, de la musique et de la danse du monde arabe. Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi ont expérimenté ce voyage dans le temps et nous en parlent dans ce nouvel épisode. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Warda (rose en arabe) est une chanteuse algérienne connue pour ses chansons dites sentimentales. Elle interprète également des chants patriotiques. Son répertoire compte plus de 300 chansons. Après avoir vendu des dizaines de millions d'albums, elle est considérée comme une diva de la chanson arabe.

    Oum Kalthoum, connue pour être la voix de l’Orient, est une chanteuse, musicienne et actrice égyptienne. Elle est considérée comme la plus grande chanteuse du monde arabe du XXème siècle. 

    La nahda (ce qui signifie Renaissance en arabe) désigne un renouveau de la pensée, de la politique et des beaux-arts, qui a débuté au milieu du XIXe siècle au Moyen-Orient et s’est poursuivi jusqu'au milieu du XXe siècle.

    Nilwood, en référence à Hollywood égyptien, est l'âge d'or du cinéma égyptien du XXe siècle. 

    Alice Guy est une réalisatrice, scénariste et productrice de cinéma française, ayant travaillé à la fois en France et aux États-Unis. Elle a réalisé plus de 600 films et a été également la première femme à la tête d’un studio américain à Fort Lee (New York), en 1912.

    Badia Masabni est une actrice, une danseuse orientale et une femme d'affaires libano-syro-égyptienne née d'un père libanais et d'une mère syrienne, connue pour l'ouverture d'une série de lieux de spectacle au Caire à partir des années 1920.

    Le sharqi est une danse orientale, originaire de l’Egypte, et non du Maghreb comme on peut souvent le penser (il s’agit là de danses spécifiques du Maghreb).

    Salma ya salama de Dalida (1977)

    Hoda Chaaraoui est une militante féministe égyptienne.

    Le Wafd est l'un des plus anciens partis politiques égyptiens. Wafd (qui signifie délégation) est le projet de délégation qui se transforme en parti sous l'impulsion de Saad Zaghloul.

    L'union féministe égyptienne était une organisation féministe égyptienne nationaliste et laïque fondée par Huda Sharawi, en 1923.

    Youssef Chahine est un réalisateur, scénariste et producteur égyptien. De réputation internationale, il a réalisé 40 films de fiction ou documentaires. Ses films les plus connus sont : Papa Amine (1950), Gare centrale (1958), La Mémoire (1982) et Le Sixième Jour (1986). 

    Hind Rostom, nommée la Marilyn de l’Orient, est l'une des grandes icônes de l'âge d'or du cinéma égyptien. 

    Flirt de jeunes filles d’Anwar Wagdi (1949)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Kaoutar Harchi. Mixage par Laurie Galligani. Prise de son par Thibault Delage à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination par Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Après son documentaire Ouvrir la voix, la réalisatrice Amandine Gay nous propose Une histoire à soi, un voyage dans le temps pour découvrir cinq portraits singuliers d’enfants adopté.es. De la Corée du Sud au Rwanda, elle donne la parole aux adopté·es, aujourd’hui adultes, afin qu’iels puissent se réapproprier la narration. Comment les enfants vivent-ils cette expérience ? Comment briser ce silence qui pèse sur l’adoption ? Clémentine Gallot et Emeline Amétis l’ont vu et nous en parle dans cet épisode court.

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Une histoire à soi d’Amandine Gay (2021)

    Ouvrir la voix d’Amandine Gay (2017)

    Virginia Woolf , “Une Chambre à Soi”, Bibliothèques 10-18 (2001)

    Sylsphée Bertili, “Quand on est adopté, la condition pour se réapproprier son histoire, c’est d’atteindre l’âge adulte”, MadmoiZelle (2021)

    Soraya Assae Evezo'o, “Rencontre avec Amandine Gay, la réalisatrice politique de demain”, Artistikrezo (2020)

    Une enquête de l’Institut national d'études démographiques (INED) publiée en 2005 révèle que “3/4 des candidats à l’adoption choisissent ce mode de parentalité en raison d’une infertilité”.  

    Lucie Hennequin et Myriam Roche, “Pourquoi les enfants adoptables en France ne sont-ils pas tous adoptés?”, HuffPost (2019)

    Enfance & Familles d’Adoption (EFA) est une fédération de 92 associations départementales, regroupant près de 6 000 familles adoptives et adoptés majeurs. https://www.adoptionefa.org/ladoption/adopter-en-france/adopter-en-france/#efa-0 

    Eva Sauphie, “Amandine Gay : Devenir noire repose sur la possibilité d’avoir accès à des pans de la culture noire”, JeuneAfrique (2021)

    Denéchère Yves, “Vers une histoire de l'adoption internationale en Franc”, Vingtième Siècle, Revue d'histoire, 2009

    Françoise Maury, “L’Adoption interraciale”, Editions Harmattan (1999)

    Thomas Pontillon et Frédéric Ojardias, “En Corée du Sud, les mères célibataires et leurs enfants sont victimes de discrimination”, Franceinfo (2019)

    Le Mois des adopté·e·s, un évènement lancé par Amandine Gay elle-même. Le prochain aura lieu au mois de novembre 2021, à Paris.   

    Secrets et Mensonges de Mike Leigh (1996)

    À la rentrée, Amandine Gay publiera un essai autobiographique intitulé “Une Poupée en chocolat”. 

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Emeline Amétis. Prise de son par Thibault Delage à l’Arrière Boutique. Mixage par Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination par Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Après “Je ne suis pas Parisienne”, la journaliste mode Alice Pfeiffer décrypte, dans son nouvel ouvrage Le goût du moche, le ringard, le kitsch et le démodé. Le moche est-il seulement une question d’esthétique ? Ou une marque de distinction sociale et de domination ? Qui juge ce qui est moche ou pas ? Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau nous en parlent dans ce nouvel épisode. 

    Les références entendues dans l’épisode

    Alice Pfeiffer, “Le goût du moche”, Editions Flammarion (2021)

    Alice Pfeiffer, “Je ne suis pas Parisienne”, Stock (2019)

    Le magazine Antidote est une revue de mode créée en 2010 par Yann Weber.

    Pierre Bourdieu, “La Distinction. Critique sociale du jugement”, Les Editions de Minuit, (1979)

    Georg Wilhelm Friedrich Hegel, “Esthétique” (1835)

    Walter Benjamin, “L'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique”, Editions Allia (1935)

    Oscar Wilde  : “La mode est une forme de laideur si intolérable que nous devons la changer tous les six mois”. 

    Le diable s’habille en prada de David Frankel (2006)

    Géraldine de Margerie, “Dictionnaire du look”, Robert Laffont (2011)

    Erving Goffman, “Stigmate”, Editions de Minuit (1975)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Anne-Laure Pineau. Prise de son par Adrien Beccaria au studio l’Arrière Boutique. Mixage par Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination par Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • L’argent a servi, depuis le début de l’histoire, comme système d'oppression et de domination sur les femmes. Entre inégalité salariale, violence économique et tabou, de nouvelles formes de lutte ont émergé telles que l’économie et les impôts féministes. Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi nous en parlent dans ce nouvel épisode de Quoi de Meuf. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Rends l'argent est un podcast de Titiou Lecoq, produit et réalisé par Slate.fr sous la direction de Christophe Carron et Benjamin Saeptem Hours, avec Aurélie Rodrigues.

    Jean-Claude Bologne, “Histoire du célibat et des célibataires”, Hachette (2007)

    Christine Delphy, Nicole-Claude Mathieu, Colette Guillaumin et Paola Tabet, “L’ennemi principal” (1970)

    Frédéric Salin, “Les échanges économico-sexuels”, Regards croisés sur l'économie, 2014

    Hélène Périvier, “L’économie féministe”, Presses Sciences Po (2020)

    Esther Duflo, est une économiste franco-américaine qui a reçu le Prix Nobel d’économie (2019)

    “Le féminisme à l’assaut de l’homo economicus”, L'Économie politique (2020)

    Céline Bessière et Cyrille Gollac, “Le Genre du capital”, La Découverte (2020)

    Women’s Policy Research est une organisation fondée en 1987 par Heidi Hartmann pour répondre aux besoins de recherche centrée sur les femmes et axée sur les politiques.

    “Comment l'Islande impose l'égalité salariale”, Le Point (2018)

    Le podcast de Splash “Les inégalités salariales hommes/femmes : a-t-on tout essayé ‪?‬” a écouter ici 

    “La précarité financière des ménages est liée au divorce et au chômage”, La Croix (1998)

    Kathleen Wuyard, “Trop pauvre pour divorcer”, la vérité derrière le commentaire polémique de Julie Graziani”, Flair (2019)

    “Le couple, l'amour et l'argent. La construction conjugale des dimensions économiques de la relation amoureuse” est le fruit d’une réflexion conduite par la sociologue Caroline Henchoz. 

    “Pourquoi il faut mettre en place un impôt féministe”, Slate (2020)

    Blandine Parchemal, “Prélèvement à la source : à quand une réforme fiscale féministe ?”, Libération, 2019

    Marc Vignaud, “Les femmes, ces (autres) grandes perdantes de l'impôt sur le revenu”, Le Point (2013)

    Titiou Lecoq, “À quoi bon le féminisme si les femmes n'ont pas de pouvoir économique ?”, Slate (2020)

    Jessica Robinson, “Financial feminism” (2021)

    Jessica Robinson, “Financial Feminism: Here's how we can empower women to use their wealth to build a better world”, Glamour (2021) 

    Le podcast “Ma juste valeur” de Lean In France

    La société Gloria organise des ateliers pour optimiser son budget (avec Valérie Boas, spécialiste des finances personnelles et du rapport à l’argent) 

    Le podcast “Travail en cours” de Louie Media 

    Caroline Castrillon, “Why It’s Time For Women To Break The Money Taboo”, Thrive Global (2019)

    Sex and the City, de Darren Star, HBO (1998-2004)

    Shameless, de John Wells (2011)

    Succession de Jesse Armstrong (2018)

    Industry de Mickey Down et Konrad Kay (2020)

    Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese (2013)

    The Good fight de Robert King (2017)

    Alex Heigl, “'It's Not Right': 27 Actresses Who've Spoken Out About Being Paid Less than Male Stars”, People (2019)

    La chanson La Thune d'Angèle (2018)

    Yannick Ripa, “Histoire féminine de la France : de la révolution à la loi Veil”, Belin (2020)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Kaoutar Harchi. Mixage par Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Avec Nomadland, Chloé Zhao est la première femme non-blanche a avoir gagné l'Oscar du meilleur long-métrage. Le film , une fusion de drame et de documentaire, met au cœur de l’histoire le personnage de Fern (joué par Frances McDormand), une sexagénaire précaire qui décide de prendre la route avec son vieux van, après la mort de son mari. Clémentine Gallot et Pauline Verduzier l’ont vu et en parlent dans cet épisode court de Quoi de Meuf.

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Nomadland de Chloé Zhao (2020)

    Jessica Bruder, “Nomadland: Surviving America in the Twenty-first Century”, WW Norton & Co (2017)

    "Nomadland rend hommage à ces Américains qui vivent dans leur van pour survivre”, Franceinfo (2019) 

    Nomadland a été primé à la 93ème cérémonie des Oscars 2021 en remportant la récompense suprême du meilleur long-métrage. La réalisatrice, Chloé Zhao, est devenue la première cinéaste non-blanche à remporter le prix du meilleur réalisateur. Le film a reçu au total 34 trophées pour la réalisation, 13 pour le scénario et 9 pour le montage. 

    Les chansons que mes frères me chantaient de Chloé Zhao (2015)

    The Rider de Chloé Zhao (2017)

    Frances McDormand est une actrice et le personnage principal dans Nomadland. Elle a également joué dans Sang pour sang de Joel Coen (1984) avec qui elle est mariée. 

    Eternals de Chloé Zhao (2021)

    Avengers: Endgame d'Anthony Russo et Joe Russo (2019)

    Louise Wimmer de Cyril Mennegun (2012)

    American Honey de Andrea Arnold (2016)

    Ken Loach est un réalisateur britannique. Il a réalisé les films Ladybird, Sweet Sixteen, Land and Freedom. 

    Monster de Patty Jenkins (2003)

    Florence Aubenas, “Le Quai de Ouistreham”, Points (2021)

    David Russell Strathairn est un acteur américain qui joue le personnage de Dave dans Nomadland. 

    Kelly Reichardt est une scénariste et réalisatrice américaine connue pour avoir réalisé Night Moves (primé en 2013 au Festival du cinéma américain de Deauville), Certain Women et Meek's Cutoff. 

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse: Pauline Verduzier. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Mercure en Rétrograde oblige, nous avons fait face à quelques problèmes techniques lors de l'enregistrement de l'épisode, qui expliquent une qualité du son moins bonne que d'habitude. Nous sommes désolées pour le désagrément occasionné.

    La reconnaissance des familles homoparentales peine à s’établir en France jusqu'aujourd'hui. Pour les couples lesbiens, l’accès à la PMA est une histoire sans fin, par rapport à son coût et à la législation qui l'encadre. Quelles sont les responsabilités additionnelles lorsque deux femmes décident d’avoir un enfant ? Dans cet épisode long, Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau répondent aux questions sur la matergouinité que l’on se pose toutes et tous. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Monique Wittig, “La Pensée straight”, Amsterdam Eds (2018)

    Elodie Hervé, “Nous avons été des enfants désirés !”, quand les enfants de mères lesbiennes prennent la parole”, Têtu (2021)

    La Lesbian Mothers Union a été créée en 1971 à San Francisco par Del Martin et Pat Norman pour lutter contre la persécution légale et la séparation de la société auxquelles les mères lesbiennes sont confrontées. La Lesbian Mothers Union aidait les mères à gagner la garde de leur enfant contre les pères puisqu’on leur enlevait les enfants, en punition sociale. 

    Mom's Apple Pie: The Heart of the Lesbian Mothers' de Jodi Laine, Shad Reinstein, Shan Ottey (2006)

    Le podcast “If These Ovaries Could Talk” est de Robin Hopkins et Jaimie Kelton

    Mathieu Brancourt, “Don de sperme et PMA: pour des gamètes dans leur vie”, HuffPost (2019)

    La PMA (Procréation médicalement assistée) consiste à “manipuler un ovule et/ou un spermatozoïde pour procéder à une fécondation”, selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale.

    Elodie Font et Maëlle Le Corre, “La PMA pour les nuls”, First Editions (2020)

    Caroline Mecary, “PMA et GPA”, Que sais-Je ?, 2019

    L’association “Les enfants d’arc-en-ciel” accompagne les personnes LGBTQI+ dans leur projet parental et dans leurs démarches juridiques. 

    Bernadette Green et Anna Zobel, “Mes deux mamans”, Talents Hauts (2021)

    Serge Tisseron, “Le Mystère des graines à bébé”, Albin Michel Jeunesse (2014)

    Virginie Descoutures, “ Les mères lesbiennes”, PUF (2010)

    Florent Dezenaire, “Les mères lesbiennes, de Virginie Descoutures”, Revue française des affaires sociales, 2013

    Imaz Elixabete, “La maternité partagée chez les couples de lesbiennes”, Ethnologie française, 2017

    A.K Summers, “Pregnant Butch: Nine Long Months Spent In Drag”, Soft Skull (2014)

    My Mama Wears Timbs: A Short Documentary on Motherhood & Masculinity d’Arrows (2017)

    Un madmoizeau, “Je suis une personne trans non-binaire et j’ai décidé de porter mon enfant”, Madmoizelle (2020)

    Alyssa Bailey, “What Do Genderqueer Maternity Clothes Look Like?”, ELLE (2015)

    L’épisode “Enceint” du podcast Les pieds sur terre de France culture (2021)

    Florian Bardou, “En France, on a complètement mis de côté la filiation des personnes trans”, Libération (2019)

    Dominique Sissley, “The Joys and Trials of Getting Pregnant as a Masculine-Identifying Person”, VICE (2018)

    Le compte Instagram @matergouinité 

    Le compte Instagram et Twitter @Demande à tes mères

    Aria d’Emilie Jouvet (2017)

    Mon enfant ma bataille d’Emilie Jouvet (2019)

    Les podcasts “Maman est gouine” de Déborah Fabré

    La deuxième saison du podcast “Quouïr” de Nouvelles Écoutes

    Le site internet Mombian mombian.com/category/parenting/ 

    Friends de Marta Kauffman et David Crane (1994) 

    The Wire de David Simon (2002)

    Grey’s Anatomy, de Shonda Rhimes, Abc (2005)

    The L Word d’Ilene Chaiken (2004)

    Sex Education de Laurie Nunn (2019)

    The kids are alright de Lisa Cholodenko (2010)

    Carol de Todd Haynes (2015)

    Master of none d”Aziz Ansari et d’Alan Yang (2015)

    Muriel Douru, “Dis… Mamans”, KTM Editions (2003)

    Leslea Newman, “Heather has two mommies” (1989)

    Ocean Vuang “Un bref instant de splendeur”, Gallimard (2021)

    Mare of Easttown de Kate Winslet (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse: Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola. 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Production post-MeToo, le premier long-métrage d’Emerald Fennel Promising Young Woman, mélange comédie noire, revanche et romance. Barista en semaine et chasseuse les week-end, Cassie (joué par Carey Mulligan) se fait justicière du consentement en faisant semblant d’avoir trop bu pour régler les comptes des hommes qui tentent d’abuser d’elle. Émeline Amétis et Clémentine Gallot en débattent dans ce nouvel épisode de Quoi de Meuf. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Promising young woman de Emerald Fennell (2020)

    Sweet Vicious de Jennifer Kaytin Robinson (2016)

    I may destroy you de Michaela Coel (2020)

    Maïa Mazaurette, “Sexualité : quand les femmes ont peur des hommes”, Le Monde (2021)

    Newport Beach de Josh Schwartz (2003)

    SuperGrave de Greg Mottola (2007)

    The Crown de Peter Morgan (2016)

    Killing Eve de Phoebe Waller-Bridge (2018)

    Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese (2013)

    Les chansons de Charli XCX, The Weather Girls, Spice Girls, Paris Hilton et Britney Spears remixées par Anthony Willis

    Birds of prey de Cathy Yan (2020)

    Gone girl de David Fincher (2014)

    Wonder woman de Patty Jenkins (2017)

    Fleabag de Two Brothers Pictures (2016)

    Get Out de Jordan Peele (2017)

    Friday Night Lights de Peter Berg (2011)

    Community de Dan Harmon (2009)

    New Girl de Elizabeth Meriwether (2018)

    Very Bad Things de Peter Berg (1999)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Loft Story, Secret Story, Les Anges… tous ces noms évoquent toute une époque autour des téléréalités qui ont explosé à partir des années 2000. Certains spectateurs s’identifient à ce type d’émissions, les considérant comme authentiques et réalistes. Tandis que d’autres les voient comme une forme de télé-poubelle, reflétant tout ce qu’il a de plus banal et vide dans nos sociétés. Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Pauline Verduzier décortiquent l’envers du décor d’un phénomène marqué par des tensions et des rebondissements.   

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Khedidja Zerouali, “Les Anges de la télé-réalité: un enfer de sexisme”, Médiapart (2021)

    The real world de Mary-Ellis Bunim et Jonathan Murray (1992)

    An american family de Craig Gilbert (1973)

    Alessa Dominguez, “The Real World” Pioneered Reality TV As We Know It — But At What Cost?”, Buzzfeednews (2021)

    Big Brother de John de Mol Produkties (1999)

    Survivor de Charlie Parsons (1997)

    Loft Story de John de Mol (2001)

    Nice people de So Nice Production et Endemol (2003)

    Secret Story d’Edemol Productions (2007)

    Bachelor, le gentleman célibataire du Groupe M6 (2003)

    La Ferme Célébrités de Strix Television (2004)

    “Rapport relatif à la représentation des femmes dans les programmes des services de télévision et de radio - Exercice 2015”, CSA (2016)

    Rachid Zerrouki, “La télé-réalité, du divertissement à l'abrutissement”, Slate (2018)

    Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, “2ème état des lieux du sexisme en France : combattre le sexisme en entreprise, dans les médias et en politique”, HCE (2020)

    Virginie Ballet, “La télé-réalité est une grande pourvoyeuse de sexisme”, Libération (2020)

    Kovie Biakolo, “Why can’t really TV stop stereotyping black women ?”, Pacific Standard (2019)

    Hannah Giorgis, “Love Is Blind Was the Ultimate Reality-TV Paradox”, The Atlantic (2020)

    La Villa des cœurs brisés de Ah! Productions (2015)

    Camille Baron et Ayoub Bel-Hyad, “La télé-réalité, nouvelle école de l'amour”, Slate (2019)

    Mariés au premier regard de Studio 89 Productions (2016)

    Nora Bouazzouni, “Mariés au premier regard» a un problème avec le consentement”, Slate (2020)

    Christopher Rosa, “Everything to Know About Matt James, the First Black Bachelor”, Glamour (2021)

    Connor Garel, “Netflix's ‘Love Is Blind’ Contestant Says Her Story Is 'Bigger Than Race'”, HuffPost (2020)

    Meredith Blake, “Why are ‘The Bachelor’ and ‘The Bachelorette’ so white? Lifetime’s ‘UnREAL’ explores the issue”, Los Angeles Times (2016)

    Nathalie Nadaud-Albertini, 12 ans de télé-réalité : au-delà des critiques morales, INA Editions (2013)

    Elise Lambert, “Vingt ans après "Loft Story", la téléréalité est-elle vraiment devenue un programme comme les autres ?”, Franceinfo (2021)

    Terrace House de Fuji TV (2012)

    Eric Margolis, “The Fall of Terrace House”, The New York Times (2020)

    Here comes honey boo boo de Authentic Entertainment (2012)

    Duck Dinasty de Deirdre Gurney (2012)

    Anne-Laure Pineau, “Koh-Lanta” sur TF1 : des candidates face à l’épreuve du sexisme”, Télérama (2020)

    Les merveilles d’Alice Rohrwacher (2014)

    The Truman show de Petter Weir (1998)

    Constance Dovergne, “Portrait : Dans l'intimité de Magali Berdah, la patronne des stars de la téléréalité”, Vanity Fair (2021)

    Lili Sohn, Mamas, Casterman (2019) 

    Nora Bouazzouni, Steaksisme. En finir avec le mythe de la végé et du viandard, Nourriturfu (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse: Pauline Verduzier. Mixage par Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination par Ashley Tola. 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • “L’âge n’est qu’un nombre non?”... De Woody Allen à Leonardo di Caprio, la pop culture a souvent véhiculé une réalité utopique des couples ayant une grande différence d’âge. Entre normalisation, fantasme et rapport de domination, cette décision, qui peut paraître anodine au premier abord, peut avoir de réelles conséquences sur l’estime, la confiance en soi et le devenir de la relation.  Pourquoi les femmes sont-elles surnommées les MILF mais pas les hommes ? Dans cet épisode court, Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi nous expliquent que la différence d’âge n’est pas qu’un nombre mais tout un processus décisionnel. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Eiffel de Martin Bourboulon (2021)

    Marie Bergstrôm, Les nouvelles lois de l’amour. Sexualités, couple et rencontres au temps du numérique, Lectures (2019)

    Manhattan de Woody Allen (1979)

    Friends de Marta Kauffman et David Crane (1994) 

    Liv Stromquist, Les sentiments du Prince Charles, Rackham (2016)

    “Les femmes de plus de 50 ans, ces grandes invisibles du cinéma français”, Télérama (2019)

    The Preacher’s wife

    de Penny Marshall (1996)

    Flight de Robert Zemeckis (2006)

    John Plunkett, “Someone’s updated the chart plotting Leonardo di Caprio’s age against the age of his girlfriends and it’s a thing of beauty”, The Poke (2020)

    Bergström Marie, De quoi l’écart d’âge est-il le nombre ? L’apport des big data à l’étude de la différence d’âge au sein des couples, Revue française de sociologie (2018)

    Jérôme David Salinger, L’attrape-coeurs, Pocket (2002)

    Joyce Maynard, Et devant moi le monde, Philippe Rey (2011)

    Didier Jacob, “Ma vie avec Salinger : le récit de Joyce Maynard”, Bibliobs (2011)

    Mourir d’aimer de André Cayatte (1971) 

    Dawson de Kevin Williamson (1998) 

    La pianiste de Michael Haneke (2001)

    A Teacher de Hannah Fidell (2020)

    Milaine Alarie, “Je ne suis pas une cougar. Quand l’âgisme et le sexisme compliquent l’expression du désir sexuel féminin”, Erudit (2019)

    Cougar town de  Bill Lawrence et Kevin Biegel (2009)

    Smilf de Frankie Shaw (2017)

    Mrs Fletcher de Tom Perrotta (2019)

    MILF, le premier média féministe 100% dédié à la maternité

    Milf d’Axelle lafont (2018) 

    Call me by your name de Luca Guadagnino (2017)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Rédaction en chef : Clémentine Gallot. Journaliste chroniqueuse : Kaoutar Harchi. Mixage par Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination par Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • « La sororité est un choix où le pouvoir individuel abdique au profit d’une force collective bientôt prête à l’action », expliquait Chloé Delaume dans Sororité. Se réunir pour mieux combattre le patriarcat en mettant de côté nos différences de classes et de races : c’est ce que veut la sororité. D’où vient le terme de “sororité” ? Qui en fait partie ? Comment a-t-il évolué dans le temps en fonction des mouvements sociaux ? Existe-il une condition commune aux femmes, comme le défend la poétesse Robin Morgan ? Clémentine Gallot et Emeline Amétis nous éclairent sur cette notion pour plus de sororité.

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Chloé Delaume, Sororité, Points Féminismes (2021)

    Chloé Delaume, Mes bien chères soeurs, Fiction & Cien (2019)

    Laurent Filippi, “Les femmes, «épine dorsale» du Black Panther Party”, Franceinfo (2018)

    Black Cultural Archives, “The Black Women’s Movement”, OWAAD Pamphlet (1978)

    Robin Morgan, Sisterhood is powerful: An Anthology of Writings from the Women's Liberation Movement, Random House USA Inc (1970)

    Emilie Brouze et Rémi Noyon, “Au fait, d'où vient cette "sororité" sans cesse invoquée par Marlène Schiappa ?”, L’OBS (2018)

    Iona Cîrstocea, “La « sororité » à l'épreuve : pratiquer l'internationalisme féministe au lendemain de la guerre froide”, Cairn (2015)

    Bell Hooks, Sisterhood: Political Solidarity between Women, Sage Publications Inc (1986)

    Alice Coffin, Le génie lesbien, Grasset (2020)

    Viviane Albenga et Johanna Dagorn, “Après #MeToo : Réappropriation de la sororité et résistances pratiques d’étudiantes françaises”, Cairn (2019)

    Amanda Michel, “Black Sisterhood Is Helping Women Get Through This Moment in History”, Cosmopolitan (2020)

    Rhaina Cohen, “What If Friendship, Not Marriage, Was at the Center of Life?”, The Atlantic (2020) 

    Aminatou Sow et Ann Friedman, Big Friendship: How We Keep Each Other Close, Simon & Schuster (2020)

    Chloé Delaume, Le coeur synthétique, Seuil (2020)

    La Leçon, le podcast sur l’art d’échouer, épisode 84 - Pénélope Bagieu “Je ne ferai plus jamais passer un mec avant ma pote”, Pauline Grisoni (2021)

    Emma Donada et Anais Condomines, “Pourquoi le «HuffPost» a-t-il dépublié une tribune sur les femmes trans ?”, Libération (2020) 

    Maïlis Rey-Bethbeder, “Marre de la fraternité et de la sororité ? Essayez l’adelphité”, Elle (2021)

    Estelle-Sarah Bulle, Là où les chiens aboient par la queue, Liana Lévi (2018)

    Hélène Guinhut, “Sororité à toutes les sauces : progrès ou overdose ?”, Elle (2021)

    La newsletter Sorocité, “Sororcité au choeur des féminismes”

    Le podcast Sorociné de Pauline Mallet, Amandine Dall’omo et Laura Enjovly 

    Sois belle et tais-toi, de Delphine Seyrig (1977) 

    Le Club des ex, de Hugh Wilson (1996)

    Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (2019)

    Thelma et Louise, de Ridley Scott (1991)

    Better things, de Louis C.K. et Pamela Adlon (2016)

    Notre petite soeur, de Hirokazu Kore-eda (2014)

    The Wild, de Steve « Spaz » Williams (2006)

    Sister Sister, de Fred Shafferman, Kim Bass et Gary Gilbert (1994)

    Charmed, d' aAron Spelling (1998)

    Les filles du Docteur March, de Greta Gerwig (2019)

    Daughters of The Dust, de Julie Dash (1991)

    L’album de Vitaa, Amel Bent et Camélia Jordana, « Sorore » 

    Audre Lorde, Zami, une autre façon de dire mon nom (1982)

    Audre Lorde, Sister Outsider (2018)

    Marion Zimmer Bradley, Chroniques de Ténébreuse (1981)

    Mourning, march and celebration, de Claire Zaniolo (2020)

    La série Veneno, de Javier Ambrossi et Javier Calvo (2020)

    Why Are You Like This ? de Mark Samual Bonanno, Naomi Higgins, Humyara Mahbub (2020)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, rédaction en chef: Clémentine Gallot .Journaliste chroniqueuse: Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • « Quand la connexion s’établit, tout est relié et converge vers un moment d’émotion partagée, vers une affinité créatrice qui arrime chaque personne à un présent vécu comme une expérience collective », peut-on lire sur la quatrième de couverture du nouvel ouvrage de Kae Tempest. Alors que le secteur culturel souffre depuis l’arrivée de la crise sanitaire, et que le mot « connexion » est sur toutes les lèvres, l’artiste livre une réflexion personnelle sur la créativité et ce qui la nourrit dans son dernier ouvrage. Anne-Laure et Clémentine l’ont lu, et nous en parlent dans cet épisode court.

    Les références entendues dans l’épisode :

    Kae Tempest, Connexion, L’olivier (2021)

    Dorian Lynksey, « Kate Tempest: ‘I engage with all of myself, which is why it’s dangerous’ », The Guardian (2017)

    Florence Noiville, « Les grandes espérances de Kate Tempest », Le Monde (2018)

    « CARTE BLANCHE - Kae Tempest lit un extrait de « Connexion » son nouveau livre », Boomerang, France Inter (2021) 

    Kae Tempest, Ecoute la ville tomber, traduit en français par Madeleine Nasalik, Rivages (2018)

    Kae Tempest, « Let them eat chaos » (2017) 

    Kae Tempest, Les nouveaux anciens, traduit en français par D’De Kabal et louise Bartlett,  L’Arche (2017)

    Carl Gustav Jung, Le Livre Rouge, L’Iconoclaste (2011)

    Stephen King, Ecritures: mémoires d’un métier, traduit en français par William Olivier Desmond, Le livre de poche (2003) 

    Zadie Smith, Intimations, Penguin Books (2020) 

    Laurie Andersonne est une artiste expérimentale et musicienne américaine. Elle est connue pour ses performances multimédia.

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Thibault Delage à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Lecture, réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Les débats sur la non-mixité font rage en ce moment, et depuis plusieurs années. Ces événements consistant à retrouver ses pair.e.s dans un espace safe semblent en déranger plus d’un.e. Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi s’intéressent à l’histoire de cette pratique, ses origines et ses bienfaits.  

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Mélanie Rostagnat, « Régionales en Île de France: Audrey Pulvar assure avoir « une adversaire », « c’est la droite et Valérie Pécresse », BFMTV (2021)

    Les invités de Médiapart « Organisation féministes, LGBT, syndicales, nous soutenons tous les modes de lutte antiraciste », Médiapart (2021)

    La Poudre, épisode 38 - Anne Hidalgo, Lauren Bastide, Nouvelles Ecoutes (2018)

    Joao Gabriell, « Les comparaisons entre la « non mixité femmes » et la « non mixité racisée » ne sont pas pertinentes », Le blog de Joao (2016)

    Joao Gabriell, « Festival Nyansapo: dépasser le débat sur la non mixité et recentrer la discussion sur le racisme », Le blog de Joao (2017)

    Pauline Verduzier, « Quels sont ces clubs de « gentlemen » qui n’acceptent pas les femmes ? », Madame le figaro (2015)

    « Les béguines, une communauté de femmes féministes au Moyen Âge! », Paris Zig Zag

    Christine Delphy, « La non-mixité: une nécessité politique », LMSI (2017)

    Alban Jacquemart et Camille Masclet « Mixités et non-mixités dans les mouvements des années 1968 en France », Clio (2017)

    Camille Bordenet, « A la Nuit debout, les réunions non mixtes des féministes font débat », Le Monde (2016)

    Association Les Effrontées, co-fondée par Fatima Ben-Omar en 2012.

    Paul-Arthur Jean-Marie, « Non mixité: faut-il parfois exclure les hommes du combat féministe? », Les Inrocks (2017)

    Dear White People, de Justin Simien (depuis 2017)

    I May Destroy you, de Michaela Coel (depuis 2020)

    A Black Lady Sketch Show, de Robin Thede, HBO (2019) 

    Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins (2020) 

    Le groupe de musique The Supremes, actif de 1959 à 1977

    Le groupe de musique The Crystals, actif dans les années 1960

    Le groupe de musique Spice girls, formé en 1994

    Le Statement festival est imaginé en 2018 par la féministe suédoise Emma Knyckare. Il s’agit d’un festival de musique exclusivement réservé aux femmes  

    Les soirées « La Bringue », concept imaginé par la Youtubeuse Clarisse Luiz (@Clarification) 

    S.O.S Fantômes, de Paul Feig (2016)

    Ocean’s 8, de Gary Ross (2018)

    Les Flingueuses, de Paul Feig (2013)

    Karim Kattan, Le palais des deux collines, Elyzad (2021)

    Wendy Delorme, Viendra le temps du feu, Cambourakis (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Depuis la fermeture des salles de cinéma, l’équipe de Quoi de Meuf attendait impatiemment de pouvoir reparler de 7eme art.. En attendant la réouverture, Clémentine Gallot et Pauline Verduzier se penchent, dans ce nouvel épisode, sur le film Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins, disponible en DVD et VOD. 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Wonder Woman, de Patty Jenkins (2017)

    Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins (2020)

    Birds of prey, de Harley Quinn (2020)

    Black Widow, de Cate Shortland (2021) 

    Monster, de Patty Jenkins (2003)

    Jill Lepore, The Secret History of Wonder Woman, Scribe Publications (2014)

    Dwight Garner, « Her Past Unchained », The New York Times (2014)

    «  ‘‘My Wonder Women’’ : l’histoire méconnue d’une super-héroïne féministe », Le Point (2018)

    Cédric Dumaine, « William Moulton Marston, le psy féministe à l’origine de Wonder Woman », France Bleu (2021)

    Sara Century, « The queer history of Wonder Woman and the Amazons », Syfy (2021)

    Annabelle Gasquez, « Wonder Woman, et les limites du féminisme marketé », Deuxième page (2017)

    Big, de Penny Marshall (1988)

    Bridgerton (titre français: La Chronique des Bridgerton), de Chris Van Dusen et Shonda Rhimes, Netflix (2020)

    Princess Weekes, « Patty Jenkin’s Disappointing Response to Criticism of Body-Swapping Storyline in Wonder Woman 1984 », The Mary Sue (2021)

    Black Panther, de Ryan Coogler (2018)

    Captain Marvel, de Anna Boden et Ryan Fleck (2019)

    Briana Lawrence, « I’m Sorry I Can’t Even Enjoy Barbara Minerva’s Obvious Girl Crush on Diana Prince in WW84 Because Barbara Deserves Better », The Mary Sue (2020)

    Mad Max : Fury Road, de George Miller (2015)

    Thunder force, de Ben Falcone (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Pauline Verduzier. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Le « féminisme-washing » est un processus utilisé par plusieurs entreprises. Leur but ? Mettre en avant une pensée et des messages féministes sans pour autant y adhérer, à des fins mercantiles. Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau s’intéressent aux liens entre publicité, capitalisme, entreprises et féminisme: comment reçoit-on ces messages? Quels en sont leurs effets ? 

    Les références entendues dans l’épisode : 

    Léa Lejeune, Féminisme Washing, Seuil (2021)

    La société VINCI est une multinationale des concessions et de la construction. Le nom de l’action mise en place en 2010: « Pour aux yeux » 

    L’association Breast Cancer Association et son site thinkbeforeyoupink

    Stephan Dahl, « The rise of pride marketing and the curse of ‘pink washing’ », The conversation (2014)

    La campagne Dove, pensée par l’agence Ogivly: “Real beauty”

    La campagne d’Always et de l’agence Publicis: “Like a girl”

    Sara Casaus, « Did Emily Weiss foster a culture of racism at Glossier? », Film daily (2020)

    Margaux Krehl, « Business: Assiste-t-on vraiment à la chute de la « girlboss » ? », Vanityfair (2020)

    L’association Les Chiennes de Garde est fondée le 8 mars 1999. Son site: chiennesdegarde.fr

    « Image de la femme: Il y a toujours du sexisme à vendre », L’humanité 

    L’agence fondée en 2012 par Christelle Delarue: Mad & Women. 

    L’association fondée par Christelle Delarue: Les Lionnes

    La campagne l’Oral sur l’agisme: « The non issue » 

    La newsletter Les Glorieuse est fondée par Rebecca Amselem 

    Le spectacle de Laurent Sciamma: Bonhomme 

    Martin Winckler, C’est mon corps, L’Iconoclaste (2020)

    Le magazine Causette a été fondé en 2009, par Gregory Lassus-Debat et Gilles Bonjour.

    Le magazine Madmoizelle a été fondé en 2005 par Fabrice Florent.

    Le magazine Bitch Media a été fondé en 1996 par Andi Zeisler

    Andi Zeisler, We were Feminists Once: From Riot Grrrl to CoverGirl®, the Buying and Selling of a Political Movement, PublicAffairs (1ère édition, 2016)

    Alexandra Rae Hunt, « Selling Empowerment: A Critical Analysis of Femvertising », Boston College University Libraries (2017)

    La Déferlante est une revue trimestrielle, fondée par Marie Barbier, Lucie Geffroy, Emmanuelle Josse et Marion Pillas. Le premier numéro est sorti en Mars 2021. 

    The bold Type, de Sarah Watson (depuis 2017)

    Morgan Noll « Aisha Dee Is Pushing for More Diversity on ‘The Bold Type’ After Controversial Storyline », HelloGiggles (2020)

    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa, « Blackwashing: pourquoi la diversité dans les séries et les films fait-elle encore débat? », Allociné (2020)

    Sophie Slater, « Don’t blame Beyoncé for the harsh lives of garment makers », The Guardian (2016)

    Buffy the vampire slayer, de Joss Whedon (1997-2003)

    Emily in Paris, de Darren Star, Netflix (depuis 2020) 

    Girlboss, de Kay Cannon (2017)

    « Editorial: Netflix must do more to promote proper feminism », The Charlatan (2020)

    It’s a Sin, de Russell T Davies, Canal+ (2021)

    Mathilde Forget, De mon plein gré, Grasset (2021)

    Madame Claude, de Sylvie Verheyde, Netflix (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bir Başkadır (Ethos en Français) est une série turque d’Ali Farkhonde et Berkan Oya diffusée en 2020 sur Netflix. Prenant pour toile de fond la ville d’Istanbul, Bir Başkadır s’ouvre sur Meryem, une employée de maison qui commence un travail thérapeutique pour soigner ses inexplicables évanouissements. A partir de son histoire, la série brosse le portrait de plusieurs personnages féminins contrastés. Clémentine Gallot et Emeline Amétis vous font découvrir cette série Netflix. 

    Les références entendues dans l’épisode :

    Bir Başkadır (Ethos en Français), de Ali Farkhonde et Berkan Oya (2020) 

    Masum, de Berkun Oya (2017)

    Raphaël Boukandoura, « Décryptage. ‘’Ethos’’: la série phénomène qui brosse le tableau d’une Turquie au bord de la crise de nerfs » , Courrier International (2020) 

    Nicolas Cheviron, « Yigit Bener: ‘‘ Si ‘Bir Baskadir’ déchaîne les passions, c’est parce qu’elle touche tous les clivages de la société turque » , Télérama (2021)

    Ariane Bonzon, «  ‘‘ Bir Başkadır ’’, la serie turque de Netflix que les français seraient bien avisés de regarder », slate (2020)

    Ayak, « La Convention d’Istanbul sauve des vies », Hypotheses (2020)

    « Inquiétude. La Turquie se retire de la convention d’Istanbul, « un jour de fête pour les maris violents » », Courrier International (2021)

    « 69 Bir Başkadır avec Solene Poyraz », Histoire en séries, Youtube (2021)

    Nuri Bilge Ceylan est un cinéaste et photographe turc. 

    Orhan Pamuk est un écrivain turc, lauréat, notamment du prix Nobel de littérature en 2006. 

    En Thérapie, de Eric Toledano, Olivier Nakache, Laetitia Gonzalez (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu  et présenté par Clémentine Gallot et Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Sur internet, la pornographie est accessible à tous-tes. Que disent ces films de notre société? Existe-t-il une pornographie féministe ? Comment la définir ? Clémentine Gallot et Pauline Verduzier tentent de répondre à ces questions dans ce nouvel épisode de Quoi de Meuf. 

    David Artavia, « Meet the Gay Publisher Behind ‘Playgirl Magazine’s Bold Relaunch », Out (2021)

    « Relations sexuelles: le porno, principale source d’information des jeunes adultes américains », La Dépêche (2021)

    Pierre Nicolas L’Olive, « Dans le porno, le coronavirus contamine aussi », Huffingtonpost (2020)

    Deep Throat (Gorge Profonde), de Gerard Damiano (1975) 

    Snuff, de Michael et Roberta Findlay (1975)

    Andrea Dworkin, Pornography: Men Possessing Women, Plume (1991)

    La performance d’Annie Sprinkle: « A Public Cervix Announcement » 

    Pornocratie, d’Ovidie, sur (2017)

    Hot girls wanted, de Jill Bauer et Ronna Gradus (2015)

    Hot girls wanted : turned on, Ronna Greadus, Rashida Jones, Jill Bauer (2017)

    Robin d’Angelo, Judy, Lola, sofia et moi, Goutte d’Or (2018)

    Vincent Vantighem, « Jacquie et Michel: Le parquet de Paris ouvre une enquête pour « viols » et « proxénétisme » », 20 minutes (2020) 

    « Exploitation sexuelle d’actrices porno: un producteur réputé incarcéré » La Dépêche (2021) 

    « Les français, les femmes et les films X » , IFOP (2012) 

    Laura Bell, « Women Tell Us Why They Prefer Porn with No Women », Vice (2019)

    Sous la direction de Juliette Rennes, Encyclopédie critique du genre, La Découverte (2016)

    « Le porno féministe selon la réalisatrice Anoushka », Brut (2021) 

    Quentin Girard, « Portrait, Lucie Blush. Rougir de plaisir », Libération (2015)

    My body my rules, d’Emilie Jouvet (2017)

    The Bitchhiker, d’Olympe de G. (2016) 

    We are the Fucking World, d’Olympe de G. (2017)

    Une dernière fois, d’Olympe de G. (2020) 

    The Elegant Spanking, de Maria Beatty (1995)

    The Black Glove, de Maria Beatty (1996)

    Amanda Chatel, « 8 Places To Watch Ethical Porn That Focuses On Female Pleasure », Bustle (2018)

    Nina Hartley, « Reflections of a feminist porn star » (1992)

    Rebecca Whisnant, « « But What About Feminist Porn ? » : Examining the Work of Tristan », Sage Journals (2016) 

    Gabrielle Kassel, « ‘Feminist’ and ‘Ethical’ Erotic Content Has Gone Mainstream - but Is It Legit? », Heathline (2020) 

    Amanda Cawston, « The feminist case against pornography: a review and re-evaluation », Tandfonline (2018) 

    « Des professionnels du porno préparent une « charte déontologique » du X, une première », Le Monde (2020) 

    Lsd, la série documentaire, « épisode 1: A quoi servent les Porn studies ? Le porno à bras le corps », Perrine Kervran, France Culture (2018)

    Florian Vörös, Désirer comme un homme: Enquête sur les fantasmes et les masculinités, La Découverte (2020) 

    Claire Potter, « Not Safe for Work: Why Feminist Pornography Matters », Dissent Magazine (2016)

    Elsa Dorlin, Sexe, genre et sexualités, Presses universitaires de France (2008) 

    « 4 ways you can find ‘ethical porn’ », Daily dot (2020) 

    Splash, « Peut-on révolutionner le business du porno », Nouvelles Ecoutes (2020) 

    « Hazel Mead Is Illustrating Sex and Periods From A Female Perspective », The Art Gorgeous (2019) 

    The Sex Factor, de Buddy Ruben (2016)

    The Nice Guys, de Shane Black (2016)

    The Girl next door, de Luke Greenfield (2004)

    Zack et Miri font un porno de Kevin Smith, de Kevin Smith (2012) 

    Le Pornographe de Bertrand Bonello (2001)

    Mégane Choquet, avec Médiapart « Harcèlement: avant Adèle Haenel, le témoignage de Noémie Kocher, victime de Jean-Claude Brisseau », Allocine (2019)

    Un couteau dans le coeur, de Yann Gonzales (2018) 

    The Deuce, de David Simon et George Pelecanos , OCS (2017-2019)

    Mutantes, de Virginie Despentes (2009) 

    Rhabillage, d’Ovidie (2011) 

    Lisa Mandel, Mathieu Trachman, La Fabrique pornographique, Casterman (2016)

    Mathilde Ramadier, Camille Ulrich, Corps Public, Faubourg (2021) 

    Marie Kirschen, Anna Wanda Gogusey, Herstory. Histoire(s) des féminismes, La ville brule (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Pauline Verduzier. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • En 2020 est publié le premier roman de l’états-unienne Raven Leilani, Luster, traduit par la suite en français et publié sous le titre Affamée. L’histoire est celle d’Edie, une jeune Afro-Américaine, ayant décroché un poste dans l'édition mais dont le parcours semble toujours entravé par quelqu'un de plus respectable ou de plus "blanc" prêt à prendre sa place. Les lecteur-ice-s suivent sa rencontre avec Eric, un homme blanc plus âgé qu'elle, avec qui elle entame une aventure torride et ambiguë. 

    Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi s’intéressent à ce premier roman, aussi sulfureux que dérangeant, dans lequel Raven Leilani dresse un tableau acerbe des liens sociaux et raciaux dans l'Amérique contemporaine. 

    Les références entendues dans l’épisode:

    Raven Leilani, Affamée, Le cherche midi (traduction par Nathalie Bru, 2021).

    Le roman en version originale: Raven Leilani, Luster, Farrar, Straus and Giroux (2020)

    Zadie Smith est une écrivaine anglaise. Elle écrit son premier roman à 21 ans, White Teeth (Sourires de loup), par Claude Demanuelli.

    « Interview with Raven Leilani », Reading Women (2020)

    Ocean Vuong est poète, essayiste et romancier vietnamo-américain. Son premier recueil Burnings, paraît en 2010.  Il publie en 2019 son premier roman On Earth We’re Briefly Gorgeous (Un bref instant de splendeur) 

    Dolly Alderton est une journaliste anglaise. Son premier ouvrage, Everything I know about love (Tout ce que je sais sur l’amour), est publié en 2018. 

    Sally Rooney est une écrivaine irlandaise. Son premier roman Conversations with Friends (Conversations entre amis) paraît en 2017.

    Girls, de Lena Dunham (2012-2017) 

    Fleabag, de Phoebe Walle-Bridge (2016-2019)

    Bret Easton Ellis est un écrivain, nouvelliste, réalisateur et scénariste américain. 

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçue et présenté par Clémentine Gallot avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Lecture, réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Quelles images vous viennent en tête lorsque l’on parle de jeux vidéo ? Un geek ? Des femmes dévêtues qui se battent entre elles ? un univers peu inclusif ? Heureusement pour nous, le monde du jeu vidéo représente tout autre chose grâce à une industrie qui a su évoluer avec son temps. 

    Alors, les jeux vidéo sont-ils plus inclusifs ? Clémentine Gallot et Emeline Amétis vous donnent la réponse. 

    Les références entendues dans l’épisode ::

    « « ‘‘Fortnite’’, c’est terrible »: l’inquiétude de Brigitte Macron sur les jeux vidéo », Le Point (2021)

    « Les jeux vidéo, un bienfait pour la santé mentale en période de confinement? », France 24 (2020) 

    « Jeux vidéo: une activité en plein essor en France », J.Chamoulaud franceinfo (2020) 

    « Trois décennies de visibilité des personnages LGBT+ dans les jeux vidéo, Komitid (2020)

    « Serie, Les filles aux manettes - E02 Des filles de pixels », Anarkia docs science/Quantique, Youtube (2020)

    « Ces gamers qui préfèrent les avatars féminins », The conversation (2020)

    Bryan Lawver, « Overwatch’s Idea Of diversity Could Use Some Work », Screenrant (2019)

    Julien Barthet, « Insolite: Mitopia (switch) interdit aux moins de 18 ans en Russie! », Le Mag jeux high-tech (2021) 

    « Un homme trans dans le nouveau jeu « Tell me why », Xbox Game Studios (2019)

    « Les français et le jeu vidéo », L’essentiel du jeu vidéo, SELL (novembre 2020) 

    « Les filles aux manettes - #Gamergate » Arte Creative, sur Facebook (2018)

    Terriennes, Isabelle Mourgere avec AFP, « Scandale de harcèlement sexuel chez Ubisoft: une « culture d’entreprise » à revoir », Tv5Monde info (2020) 

    Nora Bussigny, « Vidéo. La description d’un des personnages du jeu vidéo « Assassin’s Creed: Valhalla » déplaît à certains défenseurs des personnes handicapées », Le Point Culture (2020)

    Taylor Lorenz, Kellen Browning, « Dozens of Women in Gaming Speak Out About Sexism and Harassment », NY times (2020) 

    Rachel E. Greenspan « 200 allegations of sexual misconduct in gaming were revealed in a recent spreadsheet. Streamers say it reflects sexism they face every day », Insider (2020) 

    Becca Caddy, « ‘I was always told I was unusual’: why so few women design video games », The Guardian (2020)

    Patricia Hernandez, « You Can Thank Women For Dragon Age 3’s Lack Of Creepy Sex Plot », Kotaku (2012)

    Les comptes, assos à suivre: 

    @Mar_Lard

    Next Gaymer: la première association pour les geeks et gamers LGBT+ francophones

    Le collectif AfroGameuses

    L’asso Women in Games

    Feminist Frequency sur Youtube et sous forme de podcast 

    Sous la direction de Fanny Lignon, Genre et jeux vidéo, Presses universitaires du Midi (2015) 

    Camille Regache, « Jeux vidéo, le genre version bêta », Camille #16, Binge (2021) 

    Les filles aux manettes, de Sonia Gonzalez, Arte (2016)

    Ready player one de Steven Spielberg (2018) 

    Halt and catch fire, de Christopher Cantwell, Christopher C. Roger, AMC (2014-2017)

    1UP, de Kyle Newman, Buzzfeed (à venir) 

    Black Mirror, de Charlie Brooker, Netflix (depuis 2011) : épisode « Stricking Vipers » (premier épisode de la saison 5) 

    Tomb Raider, de roar Uthaug (2018)

    Resident Evil, de Capcom (2002-2021) 

    Mortal Kombat, de Simon McQuoid (2021) 

    The Witcher, de Lauren Schmidt Hissrich, Netflix (depuis 2019)

    @lawrens_shyboi à suivre sur Instagram

    Sinead Gleeson, Constellations: éclats de vie, La table ronde (2021)

    Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçue et présenté par Clémentine Gallot et Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.