Soitettu

  • Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 91 de la nouvelle saison, la saison 4 !

    C’est le retour! Après 2 mois et demi complets d'absence, le podcast est back dans les bacs!

    Un grand merci d’abord pour votre fidélité et d’être toujours aussi nombreux au rdv !

    Alors pour ce nouvel épisode, j’ai demandé à mon conjoint, mon futur mari en vrai, on se marie la semaine prochaine, de se joindre à moi pour parler couple et parentalité.

    En juin dernier j’ai fait un burnout que moi j’appelle un burnout patriarcal, un beau combo d’épuisement, de solitude et de répartitions des rôles complètement inadéquates dans notre foyer.

    Heureusement, avec Clément, on a réussi à trouver un semblant d’équilibre depuis cet été et on vous raconte comment. 

    Dans cet épisode, je voudrais d’abord lui dire un grand merci d’accepter de participer, parce qu’on évoque forcément des moments de notre intimité où il n'apparaît pas à son meilleur jour.

    Mais c’est sa grande force, Clément sait m’écouter et se remettre en questions.

    Il y a quasiment 2 ans on avait enregistré un épisode ensemble sur le babyclash, donc si vous avez envie de commencer par là, c’est le numéro 31

    Aujourd’hui on aborde des thèmes comme les inégalités qui pèsent dans un couple hétérosexuel, où notre modèle me pénalise forcément dans ma carrière, on parle de sa vision de la paternité, de la colère que j’ai pu ressentir envers lui (et parfois toujours encore haah) du privilège que c’est d’être un homme dans une société patriarcale quand on est parents. Et on a aussi pas mal évoqué l’argent. Parce que c’est assez tabou mais c’est aussi central dans la vie d’une famille.

    Avant que vous écoutiez cet épisode je voudrais préciser, que nous nous positionnons comme un couple hétérsexuel, blanc et privilégié. Et c’est important de le dire parce que les problématiques que nous rencontrons ne sont pas forcément les mêmes en fonction de ces 3 critères là.

    C’est pour ça que cet épisode est le premier d’une série qui va s’intituler “leur secret sauce” où vous retrouverez des couples de tous horizons qui parleront de leurs astuces, leurs difficultés depuis qu’ils sont devenus parents. Ça sera à retrouver en intégralité sur Patreon, une fois par mois.

    Allez je vous laisse, et je vous souhaite une très bonne écoute!

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 92 de la saison 4.

    Cette saison j’ai envie de m’intéresser un peu plus souvent au couple parental dans son ensemble.

    C’est pour cette raison qu’à partir d’Octobre 2021, une fois par mois, un couple de tous horizons et origines racontera à mon micro “leur secret sauce” pour évoquer le chemin parcouru depuis bébé.

    Cette semaine, j’ai demandé à Illana Weizman, sociologue et autrice du livre : Ceci est notre postpartum, d’évoquer les racines du déséquilibre qui peut peser dans un couple hétérosexuel, largement construit sur un model patriarcal.

    Illana évoque les injonctions à la maternité sacrificielles qui tuent à petit feu les mères qui tentent de répondre à des normes irréalistes et comment cela peut peser dans un couple où tout repose sur la figure maternelle.

    On évoque, le féminisme, le lesbianisme, la difficile déconstruction des partenaires qui ne voient pas les inégalités auxquelles nous, les femmes, pouvons faire face.

    Un grand merci à Illana pour sa transparence et son honnêteté!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Illana Weizman

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 90 de la saison 3

    Et si on parlait diversification alimentaire?

    On passe tous par là en tant que parents, avec plus ou moins d’aisance.

    C’est pourtant une étape essentielle du développement de l’enfant.

    Parfois flippante, parfois drôle, parfois irritante, cette étape peut mettre à rude épreuve les compétences parentales!

    Que l’on soit pro purée et petits pots ou pro DME c’est à dire diversification mené par l’enfant, faut bien le dire, on va devoir lâcher prise!

    Manon Brzostek est orthophoniste, spécialiste de l’alimentation. Elle vous guide tout au long de l’épisode sur les essentiels à savoir, les petits trucs et astuces qui font la différence, pas pour réussir quoique ce soit, mais pour passer un bon moment autour du repas.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Manon Brzostek, orthophoniste. Je suis Clémentine Sarlat votre hôte. Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous ou sur les réseaux sociaux @ lamatrescence

    C’était le dernier épisode de la saison 3. Je vous souhaite un très bel été.

    Restez connecté, il y aura des rediffusions mais aussi des interviews inédites que j’ai donné pour d’autres podcasts.

    Prenez soin de vous

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 86 de la saison 3.

    Notre génération bouleverse les codes en matière d’éducation, nous avons accès à une multitude d’informations, nous remettons en questions une bonne partie des principes hérités de nos aînés, avec la conviction de faire au mieux pour nos enfants.

    Mais quel modèle suivre quand il n’y en a que peu de disponibles ? Comment élever ses enfants sereinement sans se perdre dans le flot d’injonctions ?

    Anne Raynaud est psychiatre et fondatrice de l’institut de la parentalité. Elle est aussi autrice, je l’ai déjà reçu deux fois dans ce podcast pour parler lien d’attachement, c’est l’épisode 30 mais également pour parler de PMA et de ses conséquences psychiques, c’est l’épisode 36.

    Elle vient de sortir un livre : “Enfant sécurisé, enfant heureux” aux éditions Marabout, que je vous recommande vivement.

    Dans ce livre, elle consacre une première partie aux bases du lien d’attachement et à ce sentiment de sécurité qui s’avère être la base de relations humaines sereines.

    Dans une deuxième partie, elle développe plusieurs cas concrets de difficultés que nous rencontrons tous en tant que parents.

    A travers cet épisode vous aurez des clés pratiques pour retrouver une ambiance plus apaisée à la maison. Je vous assure j’ai testé, ça a fait des petits miracles.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Dr Anne Raynaud, Psychiatre, fondatrice de l’institut de la parentalité et autrice d’enfant sécurisé, enfant heureux.

    Je suis Clémentine Sarlat, votre hôte, si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous ou sur les réseaux sociaux @lamatrescence.

    Si vous découvrez ce podcast, allez faire un tour sur le site www.clementinesarlat.com pour écouter de nouveaux épisodes.

    Et désormais vous pouvez aider ce podcast à grandir en y participant financièrement sur le site Patreon : www.patreon.com/clementinesarlat

    Merci!

    Prenez soin de vous à la semaine prochaine

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au programme de cette émission :

    Le calendrier lunaire nous invite à semer jusqu'au 15 mai : carotte, épinard, haricots nains ou à rames, laitue, navet, panais, radis de tous les jours, salsifis, scorsonères,.. même si le sol trempé rend la tâche difficile. Dès le 16 mai, c'est plantation au jardin !

    Eric nous donnera ses précieux conseils pour réussir ses jardinières au balcon ou sur la terrasse...

    Retrouvez tous nos conseils avisés pour bien jardiner, produire de beaux légumes et cultiver un beau jardin... Une émission animée par Eric, conseiller en jardinage naturel auprès des collectivités et Brice.

    Rendez-vous sur www.monjardinbio.com pour vous abonner à notre newsletter.

  • Au programme de cette émission :

    Le calendrier lunaire nous invite toujours à semer : carotte, épinard, haricots nains ou à rames, laitue, navet, panais, radis de tous les jours, salsifis, scorsonères,..

    Les haricots à rame font prendre de la hauteur et Eric nous apprendra à bien les semer.

    Retrouvez aussi l'interview d'Henri LANDES, confondateur de l’organisation Landestini, organisatrice de la Coupe de France du potager dont MonJardinBio est partenaire !

    + d'infos ici : https://landestini.org/coupe-de-france-du-potager/

    Retrouvez tous nos conseils avisés pour bien jardiner, produire de beaux légumes et cultiver un beau jardin... Une émission animée par Eric, conseiller en jardinage naturel auprès des collectivités et Brice.

    Rendez-vous sur www.monjardinbio.com pour vous abonner à notre newsletter.

  • Au programme de cette émission :

    Du 1er au 7 mai, le calendrier lunaire nous invite à semer : carotte, épinard, haricots nains ou à rames, laitue, navet, panais, radis de tous les jours, salsifis, scorsonères,..

    En ligne, à la volée ou en poquet, Eric nous apprendra à bien semer (et à bien s'aimer aussi ;-)

    On parlera également du "lait de cendres".

    Nous répondrons aussi aux questions des auditeurs...

    Retrouvez tous nos conseils avisés pour bien jardiner, produire de beaux légumes et cultiver un beau jardin... Une émission animée par Eric, conseiller en jardinage naturel auprès des collectivités et Brice.

    Rendez-vous sur www.monjardinbio.com pour vous abonner à notre newsletter.

  • Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 85 de la saison 3

    Il y a 2 ans, je lançais ce podcast, je consacrais le premier épisode à la genèse du projet et mon deuxième, à cette jeune maman qui enseignait, sur les réseaux sociaux, des petits bouts de la langue des signes pour communiquer avec son bébé.

    Cette jeune maman, c’est Marie Cao, alias Littlebunbao, qui a bien grandi depuis 2 ans.

    L’an passé j’étais retournée la voir chez elle, à Mimizan, alors qu’elle était enceinte de sa deuxième fille. On avait parlé de son premier bébé June, décédée in utero, de ses peurs face à cette nouvelle maternité et de lâcher prise. C’est l’épisode 38 si ça vous dit.

    J’avais envie que ça devienne un rituel, qu’elle soit le témoin de l’évolution de ce podcast, alors je lui ai proposé à nouveau de l’interviewer. 

    Aujourd’hui, Marie est maman de Bao et de Summer, elle vit toujours dans les Landes avec James son mari et est une entrepreneuse à succès.

    En juin dernier, Summer a pointé le bout de son nez.

    On a discuté de cette arrivée dans leur famille, de son accouchement ultra rapide, d’instruction en famille, parce que Marie et James ont fait le choix de faire l’école à la maison.

    Marie a raconté l’organisation de ses (très) longues journées dans son cocon et de son bonheur de pouvoir travailler de cette manière.

    Comment on évite le burn-out quand il faut tout gérer, qu’est-ce que l’école à la maison ça implique, est-ce que l’arrivée de Summer a chamboulé leur vie, comment on s’adapte quand sa carrière décolle au moment où ses enfants sont en bas-âge ? Toutes les réponses dans cet épisode.

    Je vous souhaite une très bonne écoute.

    C’était Marie Cao, autrice, interprète en langue des signes et maman de Summer et Bao.

    Je suis Clémentine Sarlat, votre hôte, si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous ou sur les réseaux sociaux @lamatrescence.

    Si vous découvrez ce podcast, allez faire un tour sur le site www.clementinesarlat.com

    Et désormais vous pouvez aider ce podcast à grandir en y participant financièrement sur le site Patreon : www.patreon.com/clementinesarlat

    Merci!

    Prenez soin de vous à la semaine prochaine

    Episode du podcast Papatriarcat avec André Stern

    https://play.acast.com/s/papatriarcat/-13-discussionavecandrestern-lenfantestungeant

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Depuis lundi 3 mai vous pouvez aider ce podcast en le finançant! Comment ça marche ? Rdv sur Patreon pour m'aider!

    Ce podcast est gratuit et c'est important qu'il le reste. Mais à côté de ça j'ai besoin de trouver un équilibre financier pour le faire vivre mais surtout le développer!

    Je vous explique tout dans cet épisode.

    A vendredi pour un nouvel entretien

    Clémentine

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • L'éducation positive passée au crible

    Avant, quand ça chauffait à la maison, les parents nous envoyaient parfois réfléchir dans notre chambre. On claquait la porte bien fort et eux, dans leur sagesse ancestrale, levaient les yeux au ciel en disant  : « De toute façon, quoi qu’on fasse, ça sera raté… » Aujourd’hui on vise plus haut. On veut faire mieux qu’être juste le parent “suffisamment bon” loué par le pédiatre américain Donald Winnicot dans les années 60. Quand on fait des enfants, c’est qu’on l’a désiré : comme un projet personnel, une promesse de bonheur et de réussite. C’est normal, c’est l’idéal qui flotte dans l’air du temps. Celui que véhiculent notamment les manuels d’éducation positive au rayon « développement personnel » de la FNAC :  une relation fondée sur le respect des besoins et des émotions de l’enfant , la bienveillance, la démocratie familiale. Alors on fait tout pour être les parents qu’on aurait rêvé d’avoir : zen, souriant, à l’écoute, 100% formidables. On achète plein de livres, on consulte “mamanbienveillante.com” , on essaye plein d’astuces et de méthodes. Et évidemment… ça ne marche pas, ou pas toujours, loin de là. Pourquoi ?Dans cet épisode, le second consacré aux mirages de la parentalité, on passe l’éducation positive à la loupe : pourquoi on aspire tous plus ou moins à cet idéal alors qu’il est si difficile à mettre en pratique, en vrai, dans la vie de tous les jours? Est-ce que c'est juste une mode, une arnaque marketing ? Qui sont les experts qui nous abreuvent de discours scientifiques sur le cerveau des bébés et la manière dont on doit leur parler ? Est-ce qu’il faut faire des stages, lire des livres, se « mettre en respiration ventrale » pour devenir ce parent parfait qui ne crie jamais ? Est-ce un horizon ou un mirage destiné à nous culpabiliser sans fin, et à pourrir tous les moments imparfaits qu’on passe avec nos enfants ?
    Avec :- Isabelle Roskam, psychologue clinicienne- Béatrice Kammerer, journaliste spécialiste d’éducation- Claude Martin, sociologue- Clara H. et Emilie S.Merci à Mathilde Bernos et Karine Le Loët
    Références :- Béatrice Kammerer, L’éducation vraiment positive, Editions Larousse- Isabelle Roskam, Moïra Mikolajczak, "Le burn-out parental", De Boeck Supérieur- Claude Martin, « Être un bon parent » : une injonction contemporaine, Presses de l’EHESP- Frank Furedi, Parents paranos: laissez tomber votre culpabilité, vous êtes très bien !, Aliasetc- Sharon Hays, The Cultural Contradictions of Motherhood, Yale University Press- Claude Martin, Collectiviser la question parentale : les apports des parenting cultures studies, Revue Lien social et politiques, Erudit- Ellie Lee et Jan Macvarish, Le « parent hélicoptère » et le paradoxe de la parentalité intensive au XXIe siècle, Revue Lien social et politiques, Erudit
    Vivons heureux avant la fin du mondeComment s’habiller, échanger, voyager, s’aimer dans les années 20 ? Pour se bricoler une morale minimale en des temps de crises sociale, écologique et sanitaire, Delphine Saltel (Que sont-ils devenus ?, Y'a deux écoles) explore chaque mois nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, ce nouveau podcast veut alerter, éveiller et rassurer sur un autre monde possible.


    Enregistrements : janvier 21 - Texte, voix, réalisation : Delphine Saltel - Musiques originales et mix : Arnaud Forest - Illustration : Mathilde Rives - Production : ARTE Radio

  • Etre un bon parent, une injonction impossible

    Vous connaissez les soirées 4D après le travail : devoirs, douche, dîner, dodo ? Rien de tel pour se faire un petit burn-out, et se demander ce qui nous a pris de faire des enfants. Pourquoi personne ne nous prévient du niveau d’épuisement que l'on va atteindre en se reproduisant ? Personnellement, je n'ai rien vu venir. Peut-être que je ne voulais pas entendre… Tellement rivée à mon envie de jouer au papa et à la maman, de rentrer dans le grand cycle de la vie. On est censés s'épanouir dans son rôle de mère ou de père, le jouer à fond, mais on ne questionne pas vraiment la pression que cela nous met. Ce qui se cache derrière l’idéal de l'enfant choisi, désiré, et de son parent hyper-investi, sur-informé, bienveillant, toujours à l’écoute… Ce que cela réclame de chacun de nous et que la société toute entière nous demande.Pour ce premier épisode consacré à la parentalité, je suis allée voir une psychologue clinicienne spécialiste du burn-out, des mères et des pères plus ou moins surmenés. J’ai discuté avec mes filles, enregistré nos disputes, glané deux ou trois concepts éclairants chez des sociologues. Je n'ai pas trouvé la formule pour shampouiner de la lotion anti-poux dans la joie mais j'ai mieux compris les modes de parentalités auxquels je m’accroche :  d'où ils viennent, quels groupes sociaux les diffusent. Pourquoi ils ne nous font pas tant de bien que ça. Une manière de débusquer l’hypocrisie du modèle que l’on s’impose collectivement, et de déblayer quelques pistes pour re-politiser nos vies de parents.
    Avec :- Isabelle Roskam, psychologue clinicienne- Claude Martin, sociologue- Charlotte Debest, sociologue- Samuel Bonvoisin, L’oasis de Serendip- Emilie S.
    Références :- Isabelle Roskam, Moïra Mikolajczak, "Le burn-out parental", De Boeck Supérieur- Claude Martin, « Être un bon parent » : une injonction contemporaine, Presses de l’EHESP- Charlotte Debest, Le choix d'une vie sans enfant, Presses universitaires de Rennes- Frank Furedi, Parents paranos: laissez tomber votre culpabilité, vous êtes très bien !, Aliasetc- Sharon Hays, The Cultural Contradictions of Motherhood, Yale University Press- Claude Martin et, Xavier Leloup, Le déterminisme parental en question : la « parentalisation » du social, Revue Erudit
    Vivons heureux avant la fin du mondeComment s’habiller, échanger, voyager, s’aimer dans les années 20 ? Pour se bricoler une morale minimale en des temps de crises sociale, écologique et sanitaire, Delphine Saltel (Que sont-ils devenus ?, Y'a deux écoles) explore chaque mois nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, ce nouveau podcast veut alerter, éveiller et rassurer sur un autre monde possible.


    Enregistrements : décembre 20 - Texte, voix, réalisation : Delphine Saltel - Musiques originales et mix : Arnaud Forest - Illustration : Mathilde Rives - Production : ARTE Radio

  • Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 84 de la saison 3.

    Devenir parents d’un enfant c’est un chamboulement pour la vie.

    Alors quand on prend la décision d’amener un autre être humain dans la famille, on fait face à des problématiques pas toujours simples à résoudre.

    Héloïse Junier est psychologue clinicienne, spécialiste de la petite enfance. Vous l’avez déjà entendu dans l’épisode 27 mais aussi dans 2 hors série. 

    J’ai donc demandé à Héloïse qui vient de sortir une bd “Ma vie de bébé” aux éditions Dunod, de nous éclairer sur les fratries.

    Dans cet épisode on évoque l’annonce d’un nouvel enfant à l'aîné, les enjeux que cela provoque chez les tout-petits, l’écart d’âge idéal mais aussi les différents visages que peut prendre l’insécurité que ressent un enfant qui devient l’ainé.

    Héloïse vous donne des pistes pour les résolutions de conflits entre frères et sœurs.

    Elle vous guide sur cette corde périlleuse, de la gestion de conflits. 

    Alors comment gérer les frustrations et la violence qui peuvent apparaître quand le besoin de sécurité émotionnelle n’est pas satisfait? Faut-il privilégier le tout petit sur le plus grand ? Quelles sont les astuces? Héloïse vous explique tout. 

    On a aussi parlé du deuil au sein d’une fratrie. Quand un enfant perd son frère ou sa sœur, à quoi faut-il porter attention?

    Je vous souhaite une très bonne écoute.

    C’était Héloïse Junier, psychologue clinicienne et autrice de plusieurs ouvrages aux éditions Dunod.

    Je suis Clémentine Sarlat votre hôte, si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous ou sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Et psiitt

    RDV lundi pour le lancement de ma page Patreon...

    A la semaine prochaine

    Prenez soin de vous

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans La Matrescence, vous écoutez l’épisode 83 de la saison 3.

    L’accouchement reste (malheureusement) un champ peu exploré par les différents mouvements féministes.

    Pourtant, c’est un événement qui reste entouré d’une grande dose de patriarcat, même en 2021.

    Marie-Hélène Lahaye est juriste, féministe et autrice du blog “Marie accouche-là”. Depuis sa création, elle s’aventure dans l’univers épineux qui entoure l’accouchement pour en dénoncer les abus de traitements réservés aux femmes.

    Pour être honnête je suis très fière de la recevoir dans le podcast.

    Dans la foulée de son blog, elle a écrit un livre magistral, que toutes les personnes qui côtoient de près ou de loin l’univers de la grossesse devraient lire.

    “Accouchement, les femmes méritent mieux”. Le titre du livre est explicite et percutant. Et malheureusement encore trop d’actualité.

    Dans cet épisode, Marie-Hélène, remet le consentement à sa juste place, dans les mains des femmes et non des soignant.es

    Elle décortique les droits fondamentaux qu’ont les parturientes, elle ré-explique la loi Kouchner, l’arrêt Perruche, elle y parle de péridurale et de féminisme. 

    Et avant de lancer cet épisode, j’aimerais rappeler des chiffres, parce que les chiffres ont toujours raison : En France, 8,4 femmes meurent chaque année pour 100 000 naissances malgré des interventions à outrance de la part du personnel médicale dans les maternités…

    Au Pays Bas, où près de 20% des femmes accouchent à la maison, la mortalité est de 4,9 femmes pour 100 000 habitants.

    Soit quasiment 50% de moins…

    Il est GRAND temps que les pouvoirs publics se réveillent et réalisent l’immense gâchis que peuvent provoquer les violences obstétricales.

    Pour rappel, vous pouvez toujours signer la pétition que nous avons lancé avec Anna Roy qui s’intitule, 1 femme = 1 sage femme.

    Pour qu’un jour cet épisode ne fasse plus sens.

    Je vous souhaite une très bonne écoute.

    C’était Marie-Hélène Lahaye, juriste et autrice du livre Accouchement, les femmes méritent mieux.

    Je suis Clémentine Sarlat votre hôte, si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous et sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 81 de la saison 3.

    7000, c’est à peu près le nombre d’enfants adoptés depuis la Corée du Sud entre 1980 et 2000.

    A cette époque, la Corée du sud est la première source d’adoption internationale en France.

    Au début des années 1980, ce sont près de 1000 bébés par an qui arrivent sur le sol français.  

    C’est ce qui est arrivé à Anne-Sophie Imbert.

    Avant de devenir mère, Anne-Sophie se contrefout de son histoire familiale.

    Et pourtant, elle a passé  8 mois dans un orphelinat coréen avant de rejoindre sa famille française.

    Pendant 33 ans, l’adoption, c’est un non-évènement dans sa vie.

    Jusqu’à sa grossesse en 2018.

    D’un coup, sans la prévenir, tout ce pan de son existence resurgit. 

    Avec l’arrivée de Jules, Anne-Sophie s’autorise à ressentir ses émotions de bébé et c’est le tsunami.

    Dans cet épisode très émouvant, Anne-Sophie explique ce que devenir mère en étant adoptée peut représenter, comment, elle, a vécu cette matrescence si particulière et comment son regard sur sa mère biologique a changé du jour au lendemain.

    Je vous souhaite une très bonne écoute 

    C’était Anne-Sophie Imbert, maman adoptée en Corée du sud.

    Je suis Clémentine Sarlat, votre hôte, si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous ou sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    A la semaine prochaine

    Prenez-soin de vous

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 72 de la saison 3.

                              

    Mon invité de cette semaine est Fatima Ouassak. Dans un livre remarqué, Fatima Ouassak, raconte son combat pour défendre les mères des quartiers populaires. Le livre s'intitule : La puissance des mères

    Fatima est née dans le Rif Marocain, elle est arrivée en France vers l’âge de 8 ans avec toute sa famille.

    Fatima est militante, elle a toujours évolué dans le milieu associatif. Mais en devenant mère, son combat et son engagement se sont renforcés autour des mères q

    Diplômée de Sciences po, elle est aujourd’hui consultante et la co-fondatrice du Front de mères.

    Dans son livre, elle apporte un témoignage fourni et très engagé sur ce qu’est être mère aujourd’hui, dans les quartiers populaires.

    Comment sont-elles considérées? Quelles sont les croyances qui les entourent ? Pourquoi on leur demande en permanence d’être des mères-tampon? C'est-à-dire, des mères qui doivent quoiqu’il arrive empêcher leur fils de sortir dans la rue, pour ne pas gêner dans l’espace publique.

    Quelles discriminations vivent-elles au quotidien?

    Ce livre est pertinent et percutant. 

     Vous pouvez également écouter son témoignage dans 2 autres podcast, Kiffe ta race et Les enfants du bruit et de l’odeur

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans ce dixième hors série de la Matrescence.

    Un mercredi par mois, un ou une expert.e répondra à vos questions !

    Pour cela rien de plus simple, rendez-vous sur le compte instagram de la Matrescence pour poser vos questions sous le post concerné.

     

    Ce mois-ci, Héloïse Junier, psychologue clinicienne, aborde le thème de la transition maison, garde d’enfants.

    Que ce soit en crèche, chez la nounou ou à l’école, confier son enfant à une tierce personne peut souvent être délicat. Beaucoup d’angoisses, d’incompréhensions et de culpabilité sont ressentis par les parents.

    Dans cet épisode nous abordons, les questions qu’il faut poser aux professionnelles de la petite enfance lors de l’adaptation, comment réagir quand on a eu une mauvaise expérience lorsque l’on a confié son enfant, nous parlons des besoins de socialisations des enfants et surtout à partir de quels âges, nous évoquons les questions liés à la rentrée scolaire et aux apprentissages à l’école, mais aussi les déménagements, l’angoisse de la séparation et tout un tas d’autres questions!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

     

     

    C’était Héloise Junier, psychologue Clinicienne.

    Vous venez d’écouter le 10e hors série de la Matrescence, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ou autour de vous cet épisode si vous l’avez aimé.

    Prenez soin de vous 

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Au programme de cette émission :

    Jusqu’au 16 avril, le calendrier lunaire nous invite à semer : carotte, fève pois, petit-pois, pois, épinard, laitue, navet, panais, radis de tous les jours, salsifis, scorsonères et les engrais verts...

    Eric nous donnera ses précieux conseils pour bien semer les plantes aromatiques : aneth, carvi, coriandre, ciboulette, ciboule de Chine, cerfeuil, persil, oseille... ces aromatiques n'auront plus de secrets pour vous !

    Nous répondrons aussi aux questions des auditeurs...

    Retrouvez tous nos conseils avisés pour bien jardiner, produire de beaux légumes et cultiver un beau jardin...

    Une émission animée par Eric, conseiller en jardinage naturel auprès des collectivités et Brice.

    Rendez-vous sur www.monjardinbio.com pour vous abonner à notre newsletter.

  • Au programme de cette émission :

    Jusqu'au 30 avril, le calendrier lunaire nous invite à planter : artichaut, tous les types de choux, plantes aromatiques vivaces, laitue, persil, pomme de terre, crosne, topinambour ou héliantis... Attention aux nuits fraîches pour vos replants !

    Pensez à les protéger avec un voile ou un châssis.

    Eric nous donnera ses techniques surprenantes pour planter les pommes de terre.

    Nous répondrons aussi aux questions des auditeurs...

    Retrouvez tous nos conseils avisés pour bien jardiner, produire de beaux légumes et cultiver un beau jardin...

    Une émission animée par Eric, conseiller en jardinage naturel auprès des collectivités et Brice.

    Rendez-vous sur www.monjardinbio.com pour vous abonner à notre newsletter.

  • Au programme de cette émission :

    Le 16 et 17 avril, le calendrier lunaire nous invite à semer : carotte, fève pois, petit-pois, pois, épinard, laitue, navet, panais, radis de tous les jours...

    Dès le 18 avril, place aux plantations et aux repiquages des tomates, aubergines, piments et poivrons. Attention aux nuits fraiches pour vos replants ! Pensez à les protéger avec un voile ou un châssis.

    Nous répondrons aussi aux questions des auditeurs...

    Retrouvez tous nos conseils avisés pour bien jardiner, produire de beaux légumes et cultiver un beau jardin...

    Une émission animée par Eric, conseiller en jardinage naturel auprès des collectivités et Brice.

    Rendez-vous sur www.monjardinbio.com pour vous abonner à notre newsletter.