Episodes

  • 00:52:40

    Les vrais hommes ne violent pas

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Ceux qui commettent des violences sexuelles ont une chose en commun : ils sont de genre masculin. L’immense majorité des violences sexuelles sont commises par des hommes : entre 94 % et 98%. Qu’est-ce qui dans la socialisation masculine, la façon dont sont éduqués les garçons, pourrait permettre de l’expliquer ?


    Comment la dénonciation de certaines violences sexuelles, celle des « tournantes » par les « jeunes de banlieue » par exemple, sert-elle par contraste à construire la figure de « l’homme véritable » ?


    La culture du viol existe partout dans le monde, mais elle prend en France des formes bien spécifiques, comme l’explique dans son livre Valérie Rey-Robert, autrice du blog féministe Crêpe Georgette. L’argument de la « séduction », de « l’amour courtois » est souvent utilisé pour justifier des comportements sexuels violents.


    Du vicomte de Valmont dans Les Liaisons Dangereuses aux tableaux de Fragonard, en passant par l’analyse du traitement médiatique de deux affaires impliquant des hommes célèbres, DSK et Ramadan, comment le mythe du «séducteur à la française » alimente-t-elle la culture du viol ?


    LIVRE DE L'INVITÉE

    « Une culture du viol à la française » de Valérie Rey-Robert (éditions Libertalia, 2019).


    RECOMMANDATION DE L'INVITÉE

    Valérie Rey-Robert recommande « Certains l’aiment chaud », un film de Billy Wilder sorti en 1959.


    RÉFÉRENCES

    Retrouvez toutes les références citées dans l'émission sur le site www.binge.audio


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

  • 00:22:49

    L'impossible éducation sexuelle

    Les couilles sur la table starstarstarstar_halfstar_outline
    add

    Avec l'équipe de Programme B, l’émission d’actualité quotidienne de Binge Audio, on s'est penchés sur des comptes dédiés à l’éducation sexuelle qui fleurissent sur Instagram : T’as joui, Gangduclito, Jouissance Club, La prédiction, ou Le cul nu. Leur but : être pédagogue et réfléchir avec les internautes sur des questions de désir, de consentement, ou de connaissance de son corps. Pourtant ces comptes sont menacés par les règles du réseau social qui les empêche parfois de poster ou même d’exister. Par ailleurs, l’éducation sexuelle proposée par les cursus scolaires reste disparate. Pour les jeunes et les moins jeunes en quête de réponses sur leur(s) sexualité(s), la question est de savoir vers où ils et elles peuvent se tourner.


    Thomas Rozec et Victoire Tuaillon reçoivent le militant associatif Dr Kpote et l’illustratrice Jüne qui tient le compte Instagram Jouissance Club.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

  • Missing episodes?

    Click here to refresh the feed.

  • 00:48:59

    J'élève mon fils

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_outline
    add

    Quel rôle jouons-nous en tant qu’adultes dans la fabrique des garçons ? Comment élever un petit garçon bien dans ses baskets ? Élever un individu de genre masculin dans une société profondément sexiste soulève bien des questions, auxquelles Aurélia Blanc a longuement réfléchi, et dont nous discutons dans cet épisode. Quels jouets, quels vêtements, quelles activités choisir ? Comment éduquer aux émotions, à l’intimité, à la sexualité ? Comment, en tant que parents féministes, s’interroger sur nos propres mécanismes sexistes ?


    Journaliste féministe au sein du magazine Causette, mère d’un petit garçon d’un an et demi, Aurélia Blanc vient de publier « Tu seras un homme - féministe - mon fils ! » (éditions Marabout, 2018). Dans ce manuel d’éducation antisexiste, elle réfléchit à comment éduquer « des garçons libres et heureux » en prenant le contre-pied des stéréotypes de genre auxquels ils sont constamment exposés, à travers une éducation libre et non-genrée.


    RECOMMANDATION DE L'INVITÉE

    « The Pink and Blue Project » par la photographe sud-coréenne Jeong Mee Yoon. Entre dénonciation de la société de consommation et visibilisation de l’impact des stéréotypes de genre, le travail de Jeong Mee Yoon est une claque visuelle.


    RÉFÉRENCES DES TRAVAUX CITÉS DANS CET ÉPISODE

    Les travaux de chercheur·euses de Paris Saclay, qui mettent en évidence l’impact des stéréotypes de genre sur la façon dont nous percevons les pleurs de bébés.

    Les travaux de Catherine Vidal sur la question « le cerveau a t-il un sexe ? ».

    Les dépliants de Maman Rodarde.

    La story Instagram de Fiona Schmidt sur « Comment nommez-vous le sexe des petites filles ? ».

    Les liens vers ces travaux sont à retrouver sur www.binge.audio


    CRÉDITS

    Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

  • 01:04:36

    La Ligue du LOL : la force du Boys’ Club

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Le Boys’ Club désigne la configuration et la pratique de la domination masculine, blanche et hétérosexuelle et peut prendre bien des formes. Il en existe partout, dans tous les corps de métiers : partis politiques, grandes écoles, entreprises… C’est le principe même du patriarcat.


    La Ligue du LOL en est un exemple archétypal. Il s’agit d’un groupe Facebook privé, regroupant une trentaine de jeunes gens, pour la plupart des hommes, travaillant dans le milieu du journalisme, de la communication et de la publicité, qui pendant plusieurs années ont harcelé, attaqué, dénigré des cibles qu’ils n’ont pas choisies au hasard : femmes, militant·e·s féministes et antiracistes, homosexuel·le·s, personnes racisé·e·s, personnes grosses, souffrant de maladie mentale, ainsi que des hommes ne correspondant pas aux normes de la masculinité dominante.


    Avec la blogueuse et militante féministe Valérie Rey-Robert, plus connue sous le nom de Crêpe Georgette, en nous appuyant sur ce que nous savons de cette Ligue du LOL (et d’autres groupes du même type qui ont existé dans plusieurs rédactions françaises) nous analysons les mécanismes qui permettent à ces groupes d’exister et de perdurer, partout dans notre société.


    Comment l’humour devient-il comme arme ? Comment la masculinité dominante se construit-elle en opprimant les minorités politiques ? Pourquoi tant de déni et d’aveuglement quant à l’oppression exercée par son propre groupe ? Que peut-on faire collectivement, et individuellement (notamment quand on est un homme), pour combattre le Boys’ Club ?


    Cet épisode a été préparé et animé avec la journaliste Mélanie Wanga. Elle produit le podcast Le Tchip et a cofondé la newsletter et le podcast féministe Quoi de Meuf. Elle a elle-même été victime de harcèlement misogyne et raciste, notamment de la part de membres de la Ligue du Lol.


    En bonus à la fin de l’épisode : son tutoriel pour présenter correctement ses excuses !


    REMERCIEMENTS

    Merci à Lucile Bellan et à Léa Lejeune pour leur temps, leur disponibilité et leurs courageux témoignages.

    Merci à toutes les personnes qui nous ont aidées à préparer cet épisode : Matthias Jambon-Puillet, Daria Marx, Nora Bouazzouni, Iris KV, Aude Lorriaux.


    À LIRE

    Retrouvez sur le site www.binge.audio une sélection d’articles sur la Ligue du LOL, les références citées dans l’émission et des textes de Crêpe Georgette sur les masculinités.


    CRÉDITS

    Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Prise de son : Solène Moulin. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

  • 00:40:46

    Jacquie, Michel et les autres

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_half
    add

    Les vidéos pornographiques dites « pro-amateur » comme celles produites en France par la puissante entreprise Jacquie et Michel sont parmi les plus visionnées sur internet. Qui sont les hommes qui produisent ces films ? Qui sont les hommes qui y jouent ? Comment considèrent-ils leurs métiers ? Quelles sont les conditions dans lesquelles ces scènes sont tournées ? 


    Robin d’Angelo, journaliste indépendant de 32 ans, a infiltré ce milieu pendant un an pour son enquête. Lui-même consommateur de pornographie, il tente aussi de réfléchir à sa propre pratique et partage les résultats de son introspection. Pourquoi les pratiques représentées sont-elles très souvent violentes - humiliations, insultes, douleurs ? 


    Avec cet épisode, nous poursuivons notre réflexion sur ce que les représentations pornographiques révèlent des rapports de pouvoir qui traversent notre société, dominations de classe, de race, de genre, comme nous l’avions fait avec le chercheur Florian Vorös dans l’épisode 16 : « En regardant du porno ».


    LIVRE DE L’INVITÉ

    Judy, Lola, Sofia et moi de Robin d’Angelo (éditions de la Goutte d’or, 2018).


    CITATIONS

    « Le porno se fait avec de la chair humaine, de la chair d’actrice. Et au final, il ne se pose qu’un seul problème moral : l’agressivité avec laquelle on traite les hardeuses. » Virginie Despentes (King Kong Théorie, 2006).

    « Les hommes regardent les femmes. Les femmes se regardent être regardées. » John Berger (Voir le voir, 1972).


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉ

    Robin d’Angelo recommande le roman Le dernier stade de la soif de Frédérick Exley (éd. Monsieur Toussaint Louverture, 2013).


    CRÉDITS

    Les Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

  • 00:35:00

    Cro-Magnon, ce gentleman

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_half
    add

    Les clichés du mâle-chasseur-de-mammouth et de la femelle-au-fond-de-la-caverne sont souvent utilisés pour justifier des différences contemporaines entre les rôles de genre. Elles seraient dans la “nature” humaine puisqu’ayant existé pendant des centaines de milliers d’années. 


    Mais que sait-on vraiment de la vie, des habitudes, des comportements des hommes de la Préhistoire, cette période qui représente 98% de la vie de l’humanité ? Les hommes préhistoriques étaient-ils très différents des femmes préhistoriques ? A quoi ressemblaient-ils ? La domination masculine existait-elle déjà ?


    Réponses avec Claudine Cohen, enseignante-chercheure, directrice d’études de la chaire « Biologie et société » à l’École pratique des hautes études et aussi directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Elle signé de nombreux ouvrages sur la paléontologie, la préhistoire et l’évolution humaine, et la représentation de l’art préhistorique dont « Femmes de la Préhistoire ».


    RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

    The descent of man (Charles Darwin, 1871)

    L’érotisme (Georges Bataille, 1957)


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉE

    Le sentier de la guerre, Visages de la violence préhistorique (J. Guilaine et J. Zammot, éd Le Seuil, 2001)


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction artistique : Julien Cernobori. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

  • 00:46:46

    Contre la rhétorique masculiniste

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_half
    add

    Il paraît que les hommes vont mal. Que la virilité se perd. Que les sociétés occidentales seraient hyper féminisées. Que les hommes ne sauraient plus comment être des hommes, qu’ils seraient paumés et souffriraient beaucoup à cause des femmes, et à cause du féminisme, qui les briment et les oppriment. Les symptômes ? Mauvais résultats scolaires, difficultés à séduire, refus des tribunaux d’accorder la garde des enfants au père en cas de séparation, et même… suicides. Les solutions ? Les mouvements de défense des hommes, les stages de revilirisation d’inspiration chrétienne ou ésotérique, et autres “écoles de la masculinité” d’extrême-droite.

    Dans cet épisode, nous montrons d’où vient ce discours et ce qu’il révèle, avec Francis Dupuis-Déri politologue, professeur à l’Université du Québec à Montréal, auteur d’une enquête précise et documentée : “La crise de la masculinité, autopsie d’un mythe tenace”.

    Francis Dupuis-Déri est également un militant pro-féministe, qui reconnaît ses propres privilèges d’homme blanc hétérosexuel ; dans cet épisode, il partage avec franchise et drôlerie son expérience et son regard sur la société française contemporaine.


    OEUVRES DE L’INVITÉ

    “La crise de la masculinité, autopsie d’un mythe tenace”, éditions du Remue-Ménage, 2018. Attention, ce livre semble pour l’instant indisponible en France; Patience !

    Son indispensable “Petit Guide du “Disemporewent” pour hommes pro-féministes” est toujours disponible en ligne gratuitement.


    LES TRAVAUX DONT IL EST QUESTION

    Des penseurs·se s féministes et anti-racistes

    Christine Delphy, L’ennemi principal (2001)

    Colette Guillaumin, Sexe, race et pratique du pouvoir : l’idée de nature (1992)

    Anthony McMahon, « Lectures masculines de la théorie féministe : la psychologisation des rapports de genre dans la littérature sur la masculinité », L’Homme et la société, 2005

    Edward Saïd, L'Orientalisme. L'Orient créé par l'Occident (1978)

    Et aussi : Frederick Douglass, Angela Davis, Monique Wittig


    Des porteurs de discours masculinistes, tous bords politiques confondus

    Dominique Venner, Histoire et traditions des Européens : 30 000 ans d’identité (2011)

    Alain Soral, Vers la féminisation ? Pour comprendre l’arrivée des femmes au pouvoir (2007)

    Guy Corneau, Père manquant, fils manqué : Que sont les hommes devenus ? (1989)

    Alain Badiou, Conférence sur la féminité (2013)

    Eric Zemmour, Le Premier Sexe (2006) et Le Suicide Français (2014)


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation et prise de son : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:10:33

    Eux - N'en avoir qu'une

    Les couilles sur la table starstarstarstar_halfstar_outline
    add

    Stéphane Beaumont apprend à 34 ans qu’il souffre d’un cancer du testicule. Son pronostic vital n’est pas engagé mais il doit être opéré. Quinze ans plus tard, il est engagé au sein de l’association Movember, la première ONG mondiale entièrement dédiée aux maladies masculines, qui milite pour faire de la prévention auprès des hommes de tous âges et faire progresser la recherche.

    Si le cancer du testicule se soigne facilement, celui de la prostate tue plus de 9000 hommes chaque année en France. Pourquoi les cancers masculins - cancer du testicule et de la prostate - sont-ils tabous ? Comment apprendre à en parler à ses proches ?


    CRÉDITS

    Eux est un hors-série de Les couilles sur la table, un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:59:17

    La vraie « nature » du mâle

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Petite leçon de biologie, pour faire le point sur plusieurs notions couramment utilisées dans les débats et les discussions sur la virilité : le sexe, l’instinct, les hormones, le corps. Qu’est-ce qu’un homme, d’un point de vue biologique ? Les hommes sont-ils les mâles de l’espèce humaine ? Comment détermine-t-on le sexe d’un individu humain, et au passage, combien y a-t-il de sexes ? Et au final, pourquoi consacre-t-on tant d’énergie, d’argent et de temps à chercher des explications et des justifications scientifiques aux différences entre hommes et femmes ?


    Réponses avec Thierry Hoquet, professeur de philosophie à l’université Paris Nanterre, spécialiste de la philosophie des sciences, des Lumières et de la pensée de Darwin.  Un épisode extra-long pour renverser les croyances populaires sur la “nature” et la “culture”, questionner la pertinence de la comparaison entre humains et animaux, et remettre en cause les fondements idéologiques de la psychologie évolutionniste.


    LA RECOMMANDATION DE L’INVITÉ

    Thierry Hoquet recommande la comédie musicale Hedwig and the Angry Inch adaptée en film en 2001.


    LES TRAVAUX DONT IL EST QUESTION DANS L’ÉPISODE

    “L’objectivité forte”, un concept de la philosophe américaine Sandra Harding

    Le livre “Les Cinq sexes” de Anne Fausto-Sterling, traduction parue en 2018 de textes publiés dans les années 90, et un excellent résumé de ces textes fait ici par la blogueuse féministe Crêpe Georgette.

    L’essai “Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus” livre à succès de l’américain John Gray paru en 1992.


    BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE DE L’INVITÉ

    Darwin contre Darwin : comment lire l'origine des espèces ?, Paris, Seuil, 2009.

    La Virilité. À quoi rêvent les hommes ?, Paris, Larousse, coll. « Philosopher », 2009.

    Le Sexe biologique. Anthologie historique et critique, en trois volumes. Tome I : « Femelles et Mâles ? Histoire naturelle des (deux) sexes », Paris, Hermann, 2013.

    Des sexes innombrables. Le genre à l'épreuve de la biologie, Paris, Le Seuil, coll. Science Ouverte, 2016.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson.Prise de son : Jules Jellaoui. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:23:01

    Où sont les casseuses ?

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_outline
    add

    Avec l’équipe de Programme B, l’émission d’actualité quotidienne de Binge Audio, nous voulons comprendre pourquoi, dans les mouvements sociaux, les destructions matérielles sont en grande majorité du fait des hommes. Comment expliquer qu’il y ait beaucoup plus de casseurs que de casseuses ? Comment analyser la violence gouvernementale par le prisme de la masculinité ? Pourquoi une femme qui fait usage de la violence elle-t-elle considérée comme folle ou hystérique ?


    Victoire Tuaillon et Thomas Rozec interrogent Elsa Dorlin, professeure de philosophie à Paris VIII, autrice de de « Se défendre, une philosophie de la violence » (éd. La Découverte, 2017)”


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:41:06

    Ce que la soumission féminine fait aux hommes

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Comment être un homme libre dans un monde où les femmes sont soumises ? Pourquoi dit-on que les femmes préfèrent les bad boys ? Dans quelle mesure peut-on choisir d’être, ou non, un homme dominant ? Dans les relations amoureuses et sexuelles, comment la socialisation des femmes à être soumises influe-t-elle sur le comportement, les conceptions, et les possibilités des hommes ?


    Réponses avec la philosophe Manon Garcia, agrégée de philosophie, diplômée de Sciences Po Paris, de Polytechnique et de l’Ecole Normale Supérieure. Elle vient de publier « On ne naît pas soumise, on le devient » aux éditions Climat, qui est extrait de la thèse qu’elle vient de soutenir : « Consentir à la soumission : un problème philosophique. »


    RÉFÉRENCES

    Le compte Instagram Tu Bandes, et le compte instagram T’as joui.

    L’émission “Répliques” sur France Culture, présentée par Alain Finkielkraut, où Manon Garcia était invitée face à Eugénie Bastié (et où elle a prononcé le mot “clitoris”).

    Revolutionary Road (Noces Rebelles), de Sam Mendes, avec Kate Winslet et Leonardo Di Caprio (2008).


    RECOMMANDATIONS

    Manon Garcia recommande d’aller voir le film Le Grand Bain de Gilles Lelouche (même si le film ne passe pas le test de Bechdel), et la pièce de théâtre Abeilles, mise en scène par Magali Léris au théâtre de Belleville, sur la difficulté d’être un homme de classe populaire face à ses enfants.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:34:13

    L'entreprise, ce monde d'hommes

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_half
    add

    De quelle manière les entreprises contribuent-elles à la fabrique des masculinités ? Comment l’organisation, le mode de management, les critères d’évaluation favorisent le maintien de la domination masculine ? Qu’est-ce qui distingue vraiment les métiers dits féminins des métiers dits masculins ? En quoi la masculinité des cadres se différencie-t-elle de la masculinité des ouvriers ?


    Pour son enquête sociologique, Haude Rivoal a été pendant trois ans l’une des 15 000 salariés d’une très grande entreprise française de logistique-distribution en tant que chargée de mission pour l’égalité hommes-femmes. Sa thèse montre, entre autres, comment les injonctions viriles s’accordent très bien avec les intérêts des entreprises et comment en se présentant en apparence comme plus ouverte à l'égalité, la domination masculine finalement s'y perpétue.


    Haude Rivoal est docteure en sociologie de l’Université Paris 8, rattachée au Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris (CRESPPA)


    RÉFÉRENCES

    La thèse d’Haude Rivoal : “Les hommes en bleu. Une ethnographie des masculinités dans une grande entreprise de distribution.” Les hommes en bleu. Une ethnographie des masculinités dans une grande entreprise de distribution.” 

    Le mythe de la virilité n'a pas disparu, il a muté - article à lire sur Slate.fr (19 février 2018)


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉE

    Haude Rivoal recommande l’oeuvre de Riad Sattouf, particulièrement son film Jacky au Royaume des Filles (2014). Une exposition est consacrée à cet artiste au Centre Pompidou à Paris, jusqu’en mars 2019.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:39:31

    Les gars du coin

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Direction le grand Est, dans des villages à la campagne. Le sociologue Benoît Coquard y a passé trois années à fréquenter un groupe d’une vingtaine de personnes, pour la plupart des hommes, entre 18 et 40 ans, surnommés “la bande à Boris”. Il a partagé leurs “apéros entre potes”, s’est entraîné avec eux au club de foot, a écouté et observé ces hommes ouvriers, employés, artisans, peu représentés dans les médias ou les oeuvres culturelles.


    Comment se structure la masculinité dans un milieu populaire et rural ? Qu’est-ce qui sépare le “bon gars”, “le vrai pote sur qui on peut compter” de la figure méprisée du “cassos” ou du “schlag” ? Une réflexion fascinante sur la classe et le genre.


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉ

    Benoît Coquard recommande la chanson “Demain c’est trop tard”, de MC Circulaire (2007).


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori

  • 00:30:32

    Des hommes et des bagnoles

    Les couilles sur la table starstarstarstar_outlinestar_outline
    add

    En avoir une grosse, de marque, qui fait du bruit… comment la voiture, la bagnole, l’automobile, sert-elle à se placer sur le grand échiquier des masculinités ? Pourquoi la voiture est-elle un symbole viril ?  En quoi les trajets des hommes sont-ils différents de ceux des femmes ? Et pourquoi devrait-on dire “homme au volant, danger au tournant” ? Réponses avec Yoann Demoli, sociologue de l’automobile.


    Retrouvez toutes les références citées dans l'émission, les travaux de Yoann Demoli, des statistiques sur les habitudes au volant des hommes et femmes sur le site www.binge.audio.


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉ

    Yoann Demoli recommande de lire le grand roman Belle du Seigneur d’Albert Cohen (1968), en particulier pour sa réflexion sur la force, le pouvoir et la virilité.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:17:12

    Eux - Les boylesques

    Les couilles sur la table starstarstarstar_outlinestar_outline
    add

    Thomas, Fred, Aurel et Adrien montent sur scène pour faire du boylesque, de la danse burlesque pour les hommes. Ils vous racontent comment ils ont souffert des stéréotypes de genre masculins, comment ils les questionnent, et ce que le boylesque a changé dans leur vie d’homme.

    C’est le premier épisode de “Eux”, le hors-série des Couilles sur la table, dans lequel vous entendrez des hommes témoigner. 


    POUR EN SAVOIR PLUS

    Allez découvrir la SCEP, la Société Communautaire des Eiffeuilleurs Parisiens, sur leur compte instagram et leur page facebook pour être tenu au courant de leurs prochains spectacles. Pour un exemple de ce que peut être un spectacle de boylesque, cette vidéo du New York Boylesque Festival.  


    CRÉDITS

    Eux est un hors-série de Les couilles sur la table, un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori

  • 00:37:46

    Clergé catholique : le bien et le mâle

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Qu’est-ce que la masculinité acceptable selon l’Eglise ? Comment les prêtres, évêques et moines sont-ils censés l’incarner ? Pourquoi cette crispation contre la “théorie-du-genre” ? Alors que deux tiers des Français·es se déclarent encore catholiques, la croyance et la pratique déclinent de façon continue depuis les années 70. Seuls 4,5% des Français·es vont encore à la messe le dimanche, et il ne reste plus que 12 000 prêtres. Pourtant, le catholicisme pèse et influence profondément sur la culture, la mentalité, les valeurs de la société française.


    “La masculinité des prêtres peut paraître anecdotique, mais [...] elle raconte plein de choses sur comment est construit le système de genre” rappelle Josselin Tricou, invité de cet épisode, et doctorant membre du laboratoire LEGS (Laboratoire d'Études de Genre et de Sexualité) de l’Université Paris 8. Il s’apprête à soutenir sa thèse sur les masculinités sacerdotales dans l’Eglise Catholique.


    RECOMMANDATION DE L’INVITE

    Josselin Tricou recommande deux films, car s’il y a de moins en moins de prêtres en France, ils sont omniprésents dans le cinéma français : Léon Morin, prêtre (1961) de Jean-Paul Melville avec Jean-Paul Belmondo et Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?  (2014) de Philippe de Chauveron avec Christian Clavier.

     

    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:38:37

    Des villes viriles

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_half
    add

    La façon dont nous investissons la rue, les bars ou les transports dépend beaucoup de notre genre. Qu’est-ce que ça veut dire, de grandir et de vivre comme un homme en ville ? Comment les choix d’urbanisme et d’architecture façonnent-ils les masculinités contemporaines ? Pourquoi les hommes se sentent autorisés à stationner dans l’espace urbain, et les femmes à seulement le traverser ? On discute du nom des rues, des skateparks, des statues avec le géographe Yves Raibaud, auteur de “La ville faite par et pour les hommes” (éditions Belin). 


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉ

    Yves Raibaud recommande le roman “Des hommes sans femmes”, de l’écrivain japonais Haruki Murakami (2014).


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:31:30

    Les orgasmes masculins

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Dans cet épisode, on va faire un peu de culture sexuelle en s’intéressant aux orgasmes masculins : l’orgasme éjaculatoire et l’orgasme prostatique. Pour en parler : Adam, qui se définit comme un “explorateur sexuel”. Il s’intéresse depuis longtemps aux possibilités de plaisirs sexuels que nous offrent nos corps. Il a d’ailleurs fondé il y a dix ans le site nouveauxplaisirs.fr, et écrit le “Traité de l’Aneros” pour découvrir le plaisir prostatique.

    Avec lui, on parle du grand tabou de la sexualité virile (être pénétré) car en désignant certaines pratiques comme acceptables et d’autres comme répugnantes, les normes viriles limitent et appauvrissent nos vies sexuelles.


    “Qu’est ce que ça exige, au juste, être un homme, un vrai ? (...) Etre angoissé par la taille de sa bite. (...) Museler sa sensualité. Craindre son homosexualité car un homme, un vrai, ne doit pas être pénétré. (...) N’avoir aucune culture sexuelle pour améliorer son orgasme” Virginie Despentes, King Kong Théorie, 2006


    RECOMMANDATION DE L’INVITÉ

    Adam recommande le livre "L’homme multi-orgasmique” de Mantak Chia.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.

  • 00:32:52

    Victoire répond à vos questions

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar_half
    add

    Pour terminer cette première saison des Couilles sur la table, les auditrices et auditeurs ont la parole. On écoute et on tente de répondre aux questions et aux doutes sur la virilité, les masculinités, le féminisme, la biologie, la place des hommes dans la société.


    Merci à Pauline, Sarah, Thibaud, Nina, Christophe, Marie, François-Xavier, Coralie, Lucas, Oscurio, Théo, Laura, Mélissa, Sofien pour leurs lettres, messages, questions, et à tous les auditrices et auditeurs qui écoutent, partagent, écrivent !


    Cet épisode a été enregistré en public au Binge Audio Summer Festival.


    RÉFÉRENCES CITÉES DANS CET ÉPISODE

    Ces études à la con qui nous prennent pour des connes” (Titiou Lecoq, Slate, 2011)

    "Testostérone : préjugés, hormone et influence" (Viviane Thivent, Cité Sciences, 2009)

    "A quoi servent les groupes de copines sur Whatsapp? " (Henri Rouillier, Rue 89, 2018)

    "Le Fight Club Féministe, Manuel de survie en milieu sexiste" (Jessica Bennett, Autrement, 2018)

    "Boys Don’t Cry ! Les coûts de la domination masculine" (Delphine Dulong, Christine Guionnet & Erik Neveu // Presses Universitaires de Rennes, 2012). A lire, une critique-résumé ici.

    "Hétéro, cisgenre et monogame : qui rêve encore d’être « normal » ?" (Maïa Mazaurette, Le Monde, mai 2018)

    Pour une nouvelle éducation sentimentale”, de la revue de critique sociale Harz Labour

    La chanson “Les Hommes”, de Henri Tachan (1975)


    CRÉDITS

    A la réalisation, le “jeune” Quentin Bresson -- plus rapide que l’éclair, l’oreille alerte, les idées frétillantes, c’est lui qui prend le son de tous les épisodes, qui les mixe et les réalise. A l’édition, Camille Regache, ses yeux de lynx et ses conseils avisés. A la direction artistique, Julien Cernobori et son goût impeccable. A la production, le bulldozer Joël Ronez. A la direction générale, Gabrielle Boeri-Charles, sans qui on dormirait probablement tous sous les ponts, et sa lumineuse alliée Albane Filly, qui s’occupe aussi souvent de l’édition. Ce générique dont on ne se lasse pas est signé du subtil Théo Boulanger… L’indispensable Juliette Livartowski est en charge de l’organisation et le rédac chef, c’est David Carzon, qui a toujours raison.

  • 00:42:59

    Cours particulier avec Eric Fassin (2/2)

    Les couilles sur la table starstarstarstarstar
    add

    Dans la seconde partie de cet entretien avec le sociologue Eric Fassin, spécialiste incontournable des questions de genre, il est question de quatre événements vus au prisme des masculinités. L’attentat masculiniste de Toronto, l’exercice du pouvoir d’Emmanuel Macron et de Donald Trump, et le formidable mouvement de libération et d’écoute de la parole des femmes sur les violences sexuelles, c’est à dire les mouvements #balancetonporc et #metoo.

    Pourquoi souligne-t-on rarement le genre des auteurs de tuerie de masse aux Etats-Unis, alors que 98% d’entre-eux sont des hommes ? La masculinité d’Emmanuel Macron est-elle le nouveau visage de la masculinité hégémonique ? Quels liens entre masculinité et pouvoir ? Comment les mouvements #metoo a fait bouger (ou non) les rapports femmes-hommes ?

    Enfin, Eric Fassin raconte comment il a commencé à s’intéresser aux études de genre, et dévoile le sujet de d'article qu’il projette d’écrire (spoiler : ça à voir avec une barbe).


    RÉFÉRENCES CITÉES

    La tuerie de l’école Polytechnique de Montréal : le 6 décembre 1989, quatorze Québécoises ont été assassinées simplement parce qu'elles étaient des femmes.

    Femmes avec moustaches et hommes sans barbes” (non traduit) : Women with Mustaches and Men without Beards - Gender and Sexual Anxieties of Iranian Modernity, de Afsaneh Najmabadi (2005).


    RECOMMANDATION

    Les oeuvres qui représentent Sainte Wilgeforte (sainte Livrade, sainte Débarras), comme cette statue, visible en l’église Notre-Dame-de-Lorette à Prague, et ce triptyque de Jérôme Bosch - Le martyre de sainte #Wilgeforte, Venise, Gallerie dell’Accademia, vers 1480.


    CRÉDITS

    Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.