Episoder

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Femme émancipée, George Sand est sans doute la plus grande auteure française du XIXe siècle. Elle a tenu à vivre sa vie à l’égale des hommes : elle gagne son propre argent, choisit elle-même ses amants parmi les autres célébrités de son temps et s'investit en politique. Virginie Girod vous raconte le destin d’une femme qui passion après passion, a mené sa vie comme elle le voulait.  

    George Sand, de son propre aveu, est la fille d’un patricien et d’une bohémienne. Son père est un officier napoléonien et sa mère, une cantinière de la troupe. Ils se marient un mois avant la naissance de leur fille, Aurore, en 1804. Quatre ans plus tard, le père meurt dans un accident de cheval et la petite Aurore est confiée à sa grand-mère. Cette dernière l’élève avec beaucoup d’amour et toute la liberté qu’on offre d’ordinaire aux garçons. A la mort de sa protectrice, Aurore doit se plier aux attentes de la société. Elle se marie au baron Casimir Dudevant auquel elle donne deux enfants. Mais elle s’ennuie dans cette vie d’aristocrate champêtre. Ses relations avec son mari se dégradent, alors la jeune baronne ose faire quelque chose d’incroyable pour son époque : elle prend la fuite avec son amant du moment, Jules Sandeau ! Ensemble, ils écrivent un premier roman, puis Aurore se lance elle-même dans l’écriture d’Indiana. C’est là qu’elle adopte son nom de plume sous lequel elle deviendra célèbre : George Sand. 

    Avec son style iconoclaste (elle n’hésite pas à porter des pantalons), l’écrivaine est la nouvelle coqueluche de Paris. Lors d’une soirée, elle fait la rencontre d’un autre génie de la littérature : Alfred de Musset. Entre les deux, la passion est incandescente et destructrice. A leur séparation, Sand se coupe les cheveux en signe de deuil. A cette époque, c’est l’équivalent d’une mutilation. 

    Après une liaison aussi violente, George Sand recherche la tendresse d’un amour délicat avec Frédéric Chopin. Mais ce n’est pas réciproque…  

    Thèmes abordés : littérature, romancière, Alfred de Musset, XIXe siècle, Chopin 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Sand, Histoire de ma vie, Quarto Gallimard, 2004. 

    Martine Reid, George Sand, Folio Biographie, 2013. 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes françaises ont obtenu le droit de vote. L’aboutissement d’un combat plus long encore. 

    D’Olympe de Gouges à la Libération en passant par Hubertine Auclert : la semaine prochaine, Virginie Girod retrace les 150 ans de luttes des suffragettes pour faire entendre leur voix. 

    Rendez-vous au cœur de l’histoire sur l’appli Europe 1 et sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées !

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

  • Manglende episoder?

    Klik her for at forny feed.

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Les tentacules du crime organisé font le tour de la planète. Mais le cœur de la pieuvre a commencé à battre en Italie. Pourquoi le berceau de ces organisations internationales du crime est-il italien ?  Pour le savoir, Virginie Girod reçoit Jacques de Saint Victor, écrivain et historien, auteur d’Un pouvoir invisible : Les mafias et la société démocratique (XIXᵉ-XXIᵉ siècles) aux éditions Gallimard.  

    La mafia, c’est "l'aristocratie du crime organisé" définit Jacques de Saint-Victor. "On ne peut parler vraiment de mafia que lorsque ces organisations criminelles ont des liens extrêmement étroits avec leur environnement politique, économique : tout le tissu social qu'elles parviennent à corrompre". 

    La mafia apparaît dans le sud de l’Italie au XIXe siècle, une époque de profonds bouleversements politiques. C’est le Risorgimento, la période d’unification du pays. "Les élites aristocratiques et libérales qui s’affrontent s'appuient sur le monde du crime qu'elles vont organiser", avant qu’il n’échappe à leurs contrôles.   

    Les transformations sont aussi d’ordre économique : l’Italie passe du monde féodal à une économie capitaliste. "Il se produit un peu la même chose qu’en Russie au moment de la chute du mur" explique Jacques de Saint Victor. "Tout d'un coup, vous avez une économie libérale qui s'implante sur un monde qui n'est pas du tout habitué à cette forme d’économie. Il n’y a pas les structures bancaires, de titres de propriétés (...) ce vide crée un appel d'air criminel".  

    Par la suite, la mafia profite de la démocratisation de l’Italie pour s'insérer dans le système politique et le parasiter.  "Au fur et à mesure de l'évolution de l'histoire de la mafia; quand l'État est fort, paradoxalement, la mafia est faible. Et quand l'État s’affaiblit, la mafia prospère" résume l’historien.  

    Dans le sillage de l’immigration italienne, la mafia s’exporte. En particulier aux Etats-Unis, où naîtra le plus célèbre des mafieux : Al Capone ! 

    Thèmes abordés: mafia, Italie, Risorgimento, crime 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Nathan Laporte et Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Malgré la renommée des pièces de Molière, on ne sait pas grand-chose de la vie du dramaturge. Il n’a pas laissé derrière lui le moindre journal intime, pas même une correspondance. La légende s’est chargée de combler le vide. Le décès de Molière en constitue l’épisode ultime : il aurait rendu son dernier souffle sur scène ! Montez sur les planches avec Virginie Girod dans un récit inédit pour découvrir la vraie histoire de la mort de Molière.  

    En 1673, Molière a 51 ans. Il souffre d’une fluxion de poitrine, une pneumopathie qu’on ne sait pas soigner au XVIIe siècle. De toute façon, le dramaturge, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, ne fait pas confiance aux médecins et il n’hésite pas à les tourner en ridicule. Sur ses trente pièces, cinq ont pour thème la médecine et chaque fois on retrouve le même archétype du praticien imposteur, voleur et vaniteux.  

    Malgré la maladie, il monte sur les planches plusieurs fois par semaine et continue à écrire. Molière refuse de quitter la scène pour se reposer. Même le vendredi 17 février 1673, alors qu’il est au plus mal. À l’époque, les représentations ont lieu l’après-midi et la salle est comble.  

    Le Malade imaginaire compte 31 scènes. Argan, le personnage que joue Molière est présent dans 27 d’entre elles : ça demande une énergie folle. À la fin de la représentation, Molière est allé au bout de lui-même… mais il est toujours vivant ! Molière n’est jamais mort sur scène. Cela fait partie de la légende. Ses comédiens le transportent à son domicile, rue Richelieu. Le dramaturge demande un prêtre pour l’extrême-onction et un enterrement chrétien, mais Molière est fâché avec l’Eglise. Cette dernière est sévère avec les comédiens d’autant plus que Molière n’a pas hésité à critiquer ouvertement les croyants intégristes. Le grand Molière qui a fait rire le Roi-Soleil et tout le royaume est donc menacé de finir dans la fosse commune comme un moins que rien !  

    Thématiques abordées : théâtre, Molière, Louis XIV, légende 

     

    "Au Coeur de l'Histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Ecriture : Sandrine Brugot

    - Production : Caroline Garnier 

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Sources 

    Molière, Christophe Mory, 2007

    L’Atlas Molière, Clara Dealberto, Jules Grandin, Christophe Schuwey, 2022

     

    https://www.academie-medecine.fr/autopsie-et-religions/

    https://www.arcoma.fr/fr/outils-d-antan/152-par-metiers/metiers-de-la-sante/apothicairerie

    https://patrimoine-medical.univ-amu.fr/articles/article_saignee.pdf

    https://www.tombes-sepultures.com/crbst_626.html

    https://essentiels.bnf.fr/fr/article/065d59cd-451b-4c1c-a7b3-fa7a77c9e07f-malade-imaginaire

    https://obvil.sorbonne-universite.fr/corpus/_proceedings/haine-moliere/HDM_Servane-L-Hopital.html

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mort_de_Moli%C3%A8re#Obs%C3%A8ques

    https://www.dailymotion.com/video/x80gmh4

    https://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhm/hsm/HSMx1971x005x001/HSMx1971x005x001.pdf

    https://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_T_2015_WAJSBERG_CALLANQUIN_MICHELINE.pdf

    https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/serie-moliere-le-chien-et-le-loup

    https://www.tombes-sepultures.com/crbst_626.html

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    La découverte fortuite de la pénicilline par Alexander Fleming en 1928 siècle a sauvé des millions de vies. Aujourd’hui, du fait de leur surconsommation, l'effet des antibiotiques pourrait se retourner contre nous. Fleming lui-même avait anticipé de son vivant les limites de sa trouvaille miracle. Partez à la chasse aux bactéries avec Virginie Girod dans un récit inédit ! 

    Au début du XXème siècle, alors que Fleming entame ses études de médecine à l’hôpital Sainte-Mary, les maladies infectieuses font encore beaucoup de morts malgré les espoirs placés dans les progrès de la vaccination. Ce qui intéresse Alexander Fleming, c’est la possibilité de soigner les maladies infectieuses une fois qu’elles sont déclarées. Il est marqué par l’expérience de la Première Guerre mondiale. Mobilisé comme médecin, il n’a pas pu empêcher les nombreuses septicémies, les infections du sang, chez les blessés.  

    De retour à l’hôpital, Fleming cherche donc comment aider le corps à se défendre contre les infections. S’il comprend que le corps est rempli d’une flore bactérienne et de substances lui permettant de se défendre contre les microbes, il est la recherche d’un moyen d’y suppléer quand l’attaque est trop agressive. Mais pour l’instant, il ne trouve rien.  

     

    Un coup de pouce du hasard va l’aider en 1928. Fleming, nommé professeur de biologie, découvre une moisissure dans une de ses boîtes de Petri. Un champignon, qui a tué les staphylocoques autour de lui ! Fleming s’empresse de mettre sa moisissure en culture. Deux autres biologistes, Ernst Chain et Sir Howard Florey de l’Université Oxford mettent au point une version injectable de la pénicilline. Alors que le Seconde Guerre mondiale éclate, l’antibiotique est célébré comme un produit miracle pour les soldats ! 

    En 1945, les trois hommes reçoivent le Prix Nobel de Médecine en 1945 pour leur découverte. Mais Fleming est lucide : à terme, l’abus d’antibiotiques rendra les bactéries résistantes et donc plus létales pour nous.  

     

    Thématiques abordés : médecine, biologie, antibiotique, Seconde Guerre mondiale 

     

     

    "Au Coeur de l'Histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier 

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Ressources en ligne 

    https://www.nobelprize.org/prizes/medicine/1945/fleming/lecture/ 

    https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/resistance-aux-antibiotiques#:~:text=La%20résistance%20aux%20antibiotiques%20touche,animaux%20et%20dans%20l%27environnement

    https://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbiodiv/index.php?pid=decouv_chapC_p3_c1&zoom_id=zoom_c1_7 

    https://culturesciences.chimie.ens.fr/thematiques/chimie-organique/chimie-pharmaceutique/la-penicilline-i-decouverte-d-un-antibiotique 

     

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

     

    Écoutez la suite du destin exceptionnel de Joséphine Baker, raconté par Virginie Girod.  

    Star du music-hall, Joséphine Baker se met au service de la France dès le début de la Seconde Guerre mondiale. Au côté de Maurice Chevalier, elle chante sur le front pour remonter le moral des troupes durant la bataille de France, en juin 1940. 

     

    Mais l’engagement de Joséphine Baker va plus loin. Elle parvient à convaincre le renseignement militaire de la recruter : la meneuse de revue est reçue par le gratin européen et personne ne la fouille quand elle passe la douane. On est trop occupé à lui demander des autographes ! Rien qu’en participant aux soirées mondaines, Joséphine Baker recueille de précieuses informations sur l’entrée en guerre de l’Italie. Quant à sa propriété des Milandes, elle sert de cache pour les résistants et leurs armes.  

     

    Une péritonite met cependant fin à ses activités de renseignement. Alors, Joséphine Baker entame une tournée de gala afin de lever des fonds pour la Résistance. Au sortir de la guerre, elle est une héroïne. Le temps du music-hall semble révolu ; Joséphine Baker se mobilise sur d’autres fronts. Elle adopte 12 enfants à travers le monde pour fonder sa famille “arc-en-ciel” et montrer au monde que la fraternité n’est pas un vain mot. Joséphine Baker est également mobilisée contre le racisme. Aux Etats Unis, elle fait même un discours aux côtés de Martin Luther King !  

     

    Des ennuis financiers précipitent son déclin. Joséphine Baker est obligée de vendre son château des Milandes et de remonter sur scène. En 1975, c’est son baroud d’honneur : pour ses 50 ans de carrières, elle monte un spectacle qui retrace sa vie incroyable, de Broadway à la Résistance. Le Tout-Paris est toujours là pour l’acclamer, mais la star est épuisée. Elle meurt des suites d’une attaque cérébrale après 14 représentations.  

     

    46 ans plus tard, la France ouvre ses portes à celle qui a tant donné pour son pays d’adoption.  

     

    Thématiques abordées : music-hall, Paris, Etats-Unis, racisme, Résistance 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Archives d'Europe 1

    Concert de Joséphine Baker à L'Olympia, le 23 avril 1964. 

    Joséphine Baker entre au Panthéon, témoignage de sa fille Marianne. Le 30 novembre 2021.

    Joséphine Baker reçoit la médaille de Vermeille de la Ville de Paris, le 30 mars 1956.

    Joséphine Baker entourée de ses enfants dans son Château des Milandes, le 7 juillet 1956

    Joséphine se confie sur sa carrière et sur sa célèbre chanson "J'ai deux amours", le 12 avril 1975

    Joséphine Baker lance un appel à l'aide pour sauver les Milandes, le 13 mars 1969

    Discours d'Emmanuel Macron lors de l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker, le 30 novembre 2021

     

     

    Bibliographie

    Gérard Bonal, Joséphine Baker, Du Music-hall au Panthéon, Tallandier, 2021. 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Star du music-hall, icône parisienne, résistante, militante antiraciste : Joséphine Baker fut tout cela à la fois. Née aux États-Unis, alors minés par la ségrégation, c’est en France qu’elle s’est épanouie, et c’est pour la France qu’elle s’est battue. En retour, la patrie reconnaissante lui a ouvert les portes de son Panthéon. Dans un récit inédit en deux épisodes enrichis d'archives, Virginie Girod vous raconte son incroyable trajectoire.  

    Aînée d’une fratrie de quatre enfants, Joséphine grandit dans un foyer très pauvre de Saint-Louis, dans le Missouri. Mais elle sait saisir les opportunités pour s’en sortir. À 13 ans, au culot, elle se débrouille pour rencontrer le patron d’un théâtre et se fait embaucher. La voilà autonome. À New-York, où Joséphine Baker s’est trouvé un poste d’habilleuse dans un cabaret, la jeune femme remplace une danseuse au pied levé et s’impose sur la scène.  

    Repérée pour participer à la “Revue nègre” qui se monte au théâtre des Champs-Élysées, la danseuse débarque donc à Paris en 1925. L’occident est à la fête : ce sont les Années Folles ! André Daven, le directeur du théâtre, exige de Joséphine qu’elle danse seins nus. Cette dernière n’accepte qu’à contrecœur. Le spectacle est cependant un succès, portée par la future star : la Vénus d’Ebène est née. Paris tombe sous son charme tandis qu’elle enchaîne les prestations. Le cœur de Joséphine, lui, bat pour Giuseppe Abatino, qui devient son impresario. C’est lui qui fait de Joséphine Baker une chanteuse et une star internationale. Seuls les États-Unis la rejettent. Là-bas, elle est noire avant d’être artiste. Son pays d’adoption, c’est plus que jamais la France, et bientôt, elle va risquer sa vie pour lui. 

    Thématiques abordées : music-hall, Paris, Etats-Unis, racisme  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Archives d'Europe 1

    Concert de Joséphine Baker à L'Olympia, le 23 avril 1964. 

    Archive, d'interview de Joséphine Baker diffusée le 12 avril 1975. Première date de diffusion inconnue.

    Joséphine Baker entre au Panthéon, témoignage de son fils Brian Bouillon-Baker. Le 30 novembre 2021.

     

    Bibliographie

    Gérard Bonal, Joséphine Baker, Du Music-hall au Panthéon, Tallandier, 2021. 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Star du music-hall, icône parisienne, résistante, militante antiraciste : Joséphine Baker fut tout cela à la fois. Née aux États-Unis, alors minés par la ségrégation, c’est en France qu’elle s’est épanouie, et c’est pour la France qu’elle s’est battue.

    Pour entendre le fabuleux destin de Joséphine Baker, en récit et en archives, rendez-vous la semaine prochaine au cœur de l’histoire sur l’appli Europe 1 et sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées ! 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Ressources 

    Discours du président de la République Emmanuel Macron lors de l'entrée de Joséphine Baker au Panthéon, le 30 novembre 2021. 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Début janvier 2024, un article à la une de la prestigieuse revue Science rapportait la découverte d’un réseau urbain vieux de 2500 ans, dans la vallée de l’Upano, en Équateur.  Une société s’est développée sous la canopée amazonienne !  C’est une découverte surprenante : jusqu’ici, la forêt était considérée comme vierge de toute civilisation. Pour parler de cette incroyable trouvaille, Virginie Girod reçoit l’archéologue qui a dirigé les recherches : Stéphen Rostain.  

    "Je ne m'attendais pas à trouver des traces urbaines en territoire amazonien. Surtout dans une région que j'ai déjà investiguée pendant 26 ans" s’amuse l’archéologue et directeur de recherche au CNRS. Avec ses équipes, Stéphen Rostain a mis au jour cinq cités-jardins, des dizaines de villages ainsi qu’un important réseau routier. "C’est la première région urbanisée précolombienne que l’on trouve en Amazonie". 

    "Les amazoniens sont des terrassiers hors pair, ils ont modelé leur territoire pour faire des canaux, des monticules, (...) des routes, jusqu'à 13 mètres de largeur et 5 mètres de profondeur. Ce sont vraiment des œuvres importantes" souligne-t-il. Comment se fait-il alors que cette civilisation disparue nous soit restée si longtemps inconnue ? Plusieurs explications. D’une part, la vallée de l’Upano, difficilement accessible, a longtemps été préservée de la colonisation. D’autre part, "l'Amazonie, c’est un peu l'enfant damné de l'archéologie mondiale" regrette Stéphen Rostain. "Dans les pays andins, la plupart des archéologues travaillent plutôt aux Andes, ou sur la frange littorale et s'intéressent peu à l'Amazonie".  

    Si le site de l’Upano est connu depuis les années 70, la technologie du LiDAR, (Light Detection And Ranging), une sorte de scanner laser qui permet de modéliser des surfaces, a récemment permis de dévoiler son ampleur. Une cartographie de 600 km² a révélé la présence de 6500 plateformes organisées de manières parfaitement rectiligne. Et ce n’est que le début : Stéphen Rostain estime que le site s’étend sur 2000km² au total.  

    L’archéologue cherche désormais à estimer le nombre d’habitants que la vallée a pu abriter ; au moins plusieurs milliers selon lui. La question de la disparition de cette civilisation de l’Upano, aux alentours de l’an 600 de notre ère, est également toujours en suspens. La vallée est au pied du Sangay, l’un des plus grands volcans du monde. De quoi imaginer un scénario "Pompéi tropical" !  

    Thèmes abordés : archéologie, Amérique du Sud, colonisation, Amazonie, agriculture 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Nathan Laporte et Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    En 1942, en pleine Seconde Guerre mondiale, un pédiatre polonais préfère accompagner les jeunes du ghetto de Varsovie vers les camps de la mort, plutôt que de les abandonner à leur sort. Jusqu’au bout, il aura dédié sa vie aux enfants. Virginie Girod vous raconte le destin exceptionnel de Janusz Korczak.  

    Né Henryk Goldszmit à Varsovie en 1878 dans une famille juive, Janusz Korczak est son nom de plume. Les Goldszmit sont aisés, du moins avant que le père ne soit interné à cause d’une maladie psychiatrique. A douze ans, Henryk, l’unique fils, doit travailler pour subvenir aux besoins de sa famille.  

    Il est passionné par la médecine et la pédagogie. Mais à peine diplômé en 1905, Janusz est enrôlé dans l’armée tsariste pour servir dans la guerre russo-japonaise. La souffrance est partout. Elle n’épargne pas les enfants. À son retour, il travaille dans un hôpital pour enfants et ouvre un cabinet privé. Quand il n’est pas médecin, c’est pour animer des colonies de vacances et s'initier au rôle d'éducateur. C’est là que Janusz Korczak imagine le tribunal des enfants, une tentative pour régler les conflits de façon non violente ! Il approfondit ce principe d’autogestion pédagogique dans un orphelinat où il instaure la « république des enfants ». Pour les responsabiliser, les jeunes ont le droit de vote et participent à toutes les tâches.  

    La guerre ne cesse cependant de rattraper Korczak : la guerre d’indépendance polonaise succède à la Première Guerre mondiale. Et en 1939, l’Allemagne nazie envahit la Pologne. Les juifs de Varsovie, dont ceux de l’orphelinat de Korczak sont parqués dans le plus grand ghetto d’Europe. La faim, la maladie, la promiscuité : les conditions de vie y sont inhumaines. Korczak se dévoue entièrement aux enfants. La résistance polonaise lui propose plusieurs fois de le sortir du ghetto. Il refuse. Le 6 août 1942, les SS vident l’orphelinat de Janusz Korczak. Avec ses enfants, le vieux docteur marche vers les camps de la mort.  

    Thématiques : droits des enfants, Shoah, Nazisme, Pologne, éducation 

     

    "Au Coeur de l'Histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Ecriture : Sandrine Brugot

    - Production : Caroline Garnier 

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Sources & Ressources 

    https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/societe-de-linformation/le-monde-du-livre-et-de-la-presse/histoire-du-livre-et-de-la-documentation/biographies/janusz-korczak-1878-1942.html 

      

    https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/les-droits-des-enfants/janusz-korczak-ou-le-combat-dune-vie-pour-les-droits-de-lenfant 

      

    https://www.youtube.com/watch?v=N19-8Tnprv0 

      

    https://www.youtube.com/watch?v=I5jKR3A5gg8 

      

    https://encyclopedia.ushmm.org 

      

    http://www.enseigner-histoire-shoah.org/outils-et-ressources/fiches-thematiques/les-grandes-etapes-de-la-shoah-1939-1945/etude-de-cas-le-ghetto-de-varsovie-1940-1943-12.html 

      

    https://www.yadvashem.org/fr/shoah/a-propos/ghettos/le-ghetto-de-varsovie.html#narrative_info 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

     

    Choderlos de Laclos, l’auteur des Liaisons dangereuses, passe pour un chantre du libertinage. En réalité, il rêve de moraliser la société d’Ancien Régime qu’il juge décadente ! Virginie Girod vous raconte l’histoire d’un homme qui s’est soucié l’éducation des femmes dès le XVIIIe siècle.  

    L’histoire des Laclos est celle d’une ascension sociale. Lorsque Pierre Choderlos de Laclos naît en 1741, il n’appartient pas encore à l’aristocratie. Son père n’intègre la noblesse de robe, des fonctionnaires d'État, que quelques années après sa naissance. Le jeune Pierre entame une carrière militaire. Seulement, la guerre de 7 ans s'achève en 1763. Faute de conflits à mener, Choderlos de Laclos va de garnison en garnison. D’abord affecté à La Rochelle, il part ensuite pour Strasbourg. Choderlos de Laclos y est initié à la Franc-maçonnerie. La fréquentation de différentes loges lui permet d’aiguiser son esprit et l’officier ne tarde pas à préférer la plume au canon.  

     

    Son roman épistolaire Les Liaisons dangereuses raconte les déboires de Valmont, un libertin manipulé par Madame de Merteuil, une aristocrate aussi émancipée que malveillante. L’ouvrage paraît sous les initiales de Pierre Choderlos de Laclos, qui ne tarde pas à être reconnu. Ce dernier encourage les mères à l’offrir à leurs filles pour les prémunir des pièges que leur tendront les libertins. Mais le livre compte de nombreuses scènes érotiques. Si elles garantissent son succès, le public passe à côté de sa dimension moralisatrice.  

    De manière générale, Choderlos de Laclos accorde une grande importance à l’éducation des filles, qu’il veut rendre maîtresses de leur destin. La France toute entière repense bientôt l’égalité et la citoyenneté : c’est la Révolution ! Selon certains historiens, Laclos aurait même fait partie des hommes qui ont accompagné la marche des femmes sur Versailles les 5 et 6 octobre 1789, qui ramène la famille royale à Paris. 

     

    Thématiques : Moralisme, Liaisons dangereuses, Erotisme, littérature 

     

    "Au Coeur de l'Histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier 

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Bibliographie:

     

    Jean-Paul Bertaud, Choderlos de Laclos, Fayard, 2003. 

    Georges Poisson, Choderlos de Laclos ou l’obstination, Grasset, 2005. 

     

    Ressources en ligne :

     

    https://www.youtube.com/watch?v=NyUQkC6LqKg 

    https://www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_2002_num_34_1_2511 

    https://francearchives.gouv.fr/fr/pages_histoire/39843#:~:text=Le%205%20septembre%201803%2C%20la,napolitains%20revenus%20détruisirent%20la%20tombe

     

     

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Écoutez la suite de l’histoire d’Ovide racontée par Virginie Girod. Jeune aristocrate romain, il a renoncé à une carrière juridique et politique pour faire de la poésie amoureuse dans une Rome aux mœurs libres.  L’une de ses œuvres majeures, L’Art d’aimer, est un véritable manuel de drague ! En trois livres truffés de références mythologiques, le poète distille ses conseils de séduction pour les hommes et les femmes romaines. C’est un succès littéraire, Ovide est célèbre. Il contracte un troisième mariage avec Fabia, une femme venant d’une famille de consuls et fréquente l’élite romaine.  

    Fini la poésie amoureuse, Ovide se lance dans la rédaction des Métamorphoses, un immense poème où il entreprend de raconter l’histoire universelle de l’humanité depuis la création à travers les mythes qu’il connaît si bien.  

    Tout bascule au début de l’an 8 de notre ère. L’empereur Auguste le convoque séance-tenante. Sans procès et sans jugement, Ovide est condamné à la relégation, un exil où il conserve ses droits civiques et ses biens. C’est une mort sociale. Le poète mourra sans avoir revu Rome. 

    On ignore la nature de la faute d’Ovide : il a vu quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir et qui a offensé l’empereur. Officiellement, on lui reproche L’Art d’aimer qui pousserait les Romains à la débauche. Mais le livre a été écrit 8 à 10 ans avant l’exil ! Alors, que s’est-il-passé ? 

    Thèmes abordés : empire Romain, poésie élégiaque, passion amoureuse, mythologie 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie :  

    Carcopino Jérôme : « Ovide à l’île d’Elbe ? », Mélanges de l’école française de Rome, année 1962, 74-2, p. 519-528. 

    Hermann Léon : « La faute secrète d’Ovide », revue belge de philosophie et d’histoire, 1938, 17-3-4, p. 695-725.

    Sources :  

    L’art d’aimer 

    Les Héroïdes 

    Les Amours 

    Les Métamorphoses 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Ovide, c’est le Don Juan de l’Antiquité romaine ! Dans un récit inédit en deux parties, Virginie Girod vous raconte l’histoire de ce poète de l’amour contraint à l’exil, pour une raison mystérieuse. 

    Ovide voit le jour en -43 av. JC. Il appartient à l’ordre équestre, la petite aristocratie. Au sommet de la hiérarchie sociale, il y a l’ordre sénatorial. La famille d’Ovide a des rêves d’ambitions sociales et fournit au jeune homme une excellente éducation. Ovide se passionne pour la mythologie. Il connaît tous les dieux, tous les héros et leurs aventures. Et plus il connaît les mythes, plus Ovide les met en doute. Pour lui, ce sont les poètes qui les ont inventés. 

    Il s’installe à Rome et s’attelle à l’écriture. Il s’inscrit dans la dernière génération des grands poètes élégiaques romains, qui laissent une plus grande place au sentiment amoureux. Dans son premier livre, Les Amours, l’auteur retrace la vie d’un séducteur romain. C’est le double littéraire d’Ovide ! Ovide brosse un tableau vivant de la vie mondaine et amoureuse des Romains dans une capitale qui pratique la drague comme un sport de haut niveau. Adultères et divorces sont monnaie courante. Rome traverse alors une période de troubles politiques. L’empire a remplacé la République et cette période de liberté des mœurs n’est pas éternelle. Le nouvel homme fort de Rome, Auguste, compte bien y mettre fin.  

    Thèmes abordés : Empire romain, poésie élégiaque, passion amoureuse, mythologie 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie :  

    Carcopino Jérôme : « Ovide à l’île d’Elbe ? », Mélanges de l’école française de Rome, année 1962, 74-2, p. 519-528. 

    Hermann Léon : « La faute secrète d’Ovide », revue belge de philosophie et d’histoire, 1938, 17-3-4, p. 695-725.

    Sources :  

    L’art d’aimer 

    Les Héroïdes 

    Les Amours 

    Les Métamorphoses 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Vous pensiez qu’il n’y avait qu’Indiana Jones pour découvrir des cités perdues ?

    En début d’année, l’archéologue français Stéphen Rostain et ses équipes ont révélé l’existence de plusieurs cités-jardins antiques, en plein cœur de l’Amazonie ! Jusqu’ici, on pensait la forêt vierge de toute civilisation. 

    Pour tout savoir de cette incroyable découverte, rendez-vous la semaine prochaine au cœur de l’histoire sur l’appli Europe 1 et sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées ! 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Comment travaillent les romanciers qui s’attaquent à des sujets historiques ? Comment relater la grande Histoire en la mêlant à la fiction ? L’écrivaine Catherine Bardon a consacré plusieurs romans à la République Dominicaine et aux grandes figures qui ont façonné l’histoire du pays. Elle est l’invitée de Virginie Girod dans "Au Cœur de l’Histoire". Une interview en partenariat avec les éditions Les Escales qui publient son dernier ouvrage, Une femme debout. Catherine Bardon y retrace le combat de la militante Sonia Pierre pour défendre les immigrés haïtiens persécutés en République Dominicaine. 

    "La forme du roman me semble la plus adéquate pour communiquer une histoire et faire en sorte que le lecteur se l'approprie au travers de personnages, au travers d'une écriture qui n'est pas aussi froide ou sèche que celle d'un historien" explique l’écrivaine. 

    À la différence de l’historien, la romancière ne s’appuie pas que sur des sources historiques. Elle peut compter sur son imagination pour remplir les blancs de l’Histoire et les pages de ses livres. Pour rédiger son roman historique sur Sonia Pierre, Catherine Bardon a tenté de dresser son portrait psychologique, malgré le peu d’informations qu’elle possédait. "J'ai fouillé dans sa vie. J'ai fouillé dans son itinéraire. J'ai essayé de comprendre les mécanismes qui l'ont amené à ce combat et qu'ils l'ont porté" raconte l’autrice. "Il se crée une intimité qui fait que l’on endosse presque les pensées, la vie du personnage".  

    La République Dominicaine est un des décors préférés des romans de Catherine Bardon. En même temps, il faut dire que le lieu ne manque pas d’histoires à raconter ! Pays prospère, la République Dominicaine occupe la moitié de l’île d’Hispaniola. De l’autre côté de la frontière se trouve Haïti, le pays le plus pauvre des Caraïbes. Une situation atypique et tragique. En 1937, le dictateur dominicain Rafael Trujillo ordonne le "massacre du Persil". Plus de 20 000 ressortissants haïtiens travaillant dans les plantations périssent. Au travers le destin de Sonia Pierre, c’est la persécution durable des immigrés haïtiens héritée de la dictature de Trujillo, dont il est question.  

    Thématiques abordés : République Dominicaine, Haïti, dictature, massacre du Persil  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Nathan Laporte et Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Au début de l’année 1934, un scandale financier met en péril la IIIe République. L’homme d'affaires Serge Alexandre Stavisky meurt mystérieusement alors qu’il est sur le point d’être arrêté.  Il est accusé d’avoir monté des arnaques de plusieurs millions de francs, tout en bénéficiant du soutien et de la bienveillance de personnes haut-placées. Ces révélations ont l’effet d’une bombe. Le grand public est scandalisé et réclame que des têtes tombent au sommet de l’État corrompu.  

     

    Le 15 décembre 1933, le contrôleur des finances Maxime Sadron trouve six bons signés en blanc au Crédit municipal de Bayonne. Comme un chèque en blanc, c’est illégal. Gustave Tissier, le directeur est arrêté, et il ne compte pas plonger seul. Il implique un homme célèbre dans la région, qui entre aussitôt dans le collimateur de la police : Monsieur Alexandre, l’homme d’affaires le plus influent du moment. Né en Russie, Serge Alexandre Stavisky a rejoint la France au début du XIXe siècle. Il a amassé une petite fortune dans diverses escroqueries. Le crédit de Bayonne est l’une d’entre elles : il l’a montée de toutes pièces. Tout le monde se rue sur ses bons, incité par les ministres du Travail et du Commerce.  

     

    Suite à la dénonciation de Tissier, un mandat d’arrêt est émis contre l’homme d’affaires, désormais introuvable. Début janvier 1934, la police a retrouvé la trace de Stavisky à Chamonix. L’escroc est cerné, mais la suite de l’histoire est un mystère. La porte d’une des deux chambres est fermée à clef de l’intérieur, et les policiers tardent à l’enfoncer… jusqu’à qu’un coup de feu retentisse à l’intérieur. Stavisky est retrouvé à l’agonie. Aussitôt, on soupçonne la police de l’avoir assassiné : cet homme-là en savait trop.  La presse retrace les amitiés de Stavisky qui remontent jusqu’au sommet de l'Etat. La crise devient politique et alimente l’antiparlementarisme ambiant.  Alors que les régimes fascistes se déploient en Europe, la IIIème République vacille. 

     

    Thèmes abordés : IIIème République, Scandale financier, corruption, antiparlementarisme 

     

    "Au Coeur de l'Histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Ecriture : Sandrine Brugot

    - Production : Caroline Garnier 

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bibliographie:

     

    Charlier Jean-Michel, L’ Affaire Stavisky. Les Dessous d'un scandale national 

     

    Ressources en ligne :

     

    Des crimes presque parfaits: L'affaire Stavisky 

    https://www.youtube.com/watch?v=z71lSmNz_mA 

     

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5142664z/f1.item. 

     

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    À la fin de l’Antiquité, dans l’est de la Méditerranée, quand on voulait complimenter une femme pour son intelligence, on lui disait qu’elle était « sage comme Hypatie ». Brillante philosophe, Hypatie d’Alexandrie instruit l’élite orientale dans un empire Romain sur le déclin. Païenne, elle paiera son influence dans la cité de sa vie, victime de fanatiques chrétiens. Virginie Girod vous raconte le destin tragique d’une intellectuelle qui a marqué son temps.  

    L’antique Alexandrie est la troisième ville la plus peuplée du bassin méditerranéen et un grand centre culturel. Le Muséion, plus connu sous le nom de bibliothèque d'Alexandrie, est la plus grande du monde antique. Hypatie est la fille d’un mathématicien et astronome, Théon. Il offre quelque chose de rare et précieux à sa fille, pour l’époque : la possibilité de se former aux sciences et aux lettres. Hypatie est une surdouée, au point d’ouvrir sa propre académie dans les années 380 de notre ère. A l’époque, ces établissements sont réservés à l’élite et les femmes enseignantes sont rarissimes. Mathématiques, astronomie, philosophie… la professeure enseigne toutes les matières, qu’elle maîtrise parfaitement, aux païens et chrétiens, sans distinction. Ces derniers sont de plus en plus nombreux, y compris dans les élites depuis la conversion de l’empereur Constantin au début du IVe siècle. Les tensions religieuses à Alexandrie s’accroissent. Le patriarche Cyrille et ses partisans vouent une haine féroce aux juifs et s’opposent à la politique modérée du préfet Oreste, proche d’Hypatie. Cette proximité est vue d’un mauvais œil et le patriarche Cyrille finit par désigner la philosophe comme la cause de tous les maux d’Alexandrie. C’est un appel au meurtre.  

    Hypatie est sauvagement assassinée dans une église par des parabolanes, une confrérie chrétienne en charge du soin aux malades et des enterrements.  Bien plus tard, au siècle des Lumières, Voltaire lui-même fera d’elle une icône de la raison !  

    Thématiques abordés : philosophie, antiquité, fanatisme, religion, Alexandrie

     

    "Au Cœur de l'Histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier 

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Virginie Girod, Les Ambitieuses, M6 éditions, 2021. 

    Maria Dzielska, Hypatie d’Alexandrie, Des femmes, 2010. 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    Créatrice du soutien-gorge moderne, Herminie Cadolle s’est d’abord illustrée comme communarde ! Virginie Girod vous raconte la suite de son histoire.  

    Son engagement lui vaut plusieurs confrontations avec la police. Emprisonnée à la suite de la Commune, Herminie dénonce un de ses geôliers, le lieutenant Marcerou. C’est un homme violent qui malmenait les détenus bien au-delà de ce que le droit et la justice permettent. Il bat les enfants, et viole les femmes. Pour les Versaillais, partisans de la IIIe République, ce témoignage est une vengeance des Communards. L’enquête administrative capote.  

    Herminie Cadolle va rebondir d’une manière inattendue. Elle part pour l’Argentine, alors en plein essor économique. La boutique de lingerie qu’elle y ouvre fonctionne bien, mais la révolutionnaire n’est jamais loin… Herminie prend une paire de ciseaux et coupe son corset sous la poitrine. La pièce obtenue peut maintenir la poitrine si on y ajoute des bretelles. Surtout, les poumons et l’estomac sont enfin libérés ! Pour faire connaître sa création, qu’elle nomme le corselet-gorge, la corsetière rentre en France et participe à l’Exposition universelle de 1889. La reine de l’événement sera cependant la tour Eiffel. Mais Herminie Cadolle persiste, elle dépose un brevet et remporte même la médaille de bronze à l’exposition universelle de 1900, à Paris. C’est le début du succès ! Herminie Cadolle ouvre une boutique rue Cambon et emploie plusieurs dizaines d’ouvrières. La communarde est devenue une cheffe d’entreprise !  

    Un récit inédit que Virginie Girod vous raconte également dans les pages de Madame Figaro, en kiosques le 29 mars. https://madame.lefigaro.fr    

    Thèmes abordés : Commune, Exposition Universelle, IIIe République, soutien-gorge 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Ressources en ligne

    https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/20h30-le-samedi/video-herminie-cadolle-communarde-et-feministe-presente-le-premier-soutien-gorge-a-l-exposition-universelle-de-1889_4024163.html 

    https://gallica.bnf.fr/blog/14022022/sens-dessus-dessous-lhistoire-du-soutien-gorge-de-la-fin-du-xixeme-aux-annees-1950?mode=desktop 

    https://www.retronews.fr/societe/echo-de-presse/2016/07/01/la-femme-qui-inventa-le-soutien-gorge-moderne 

    https://www.commune1871.org/la-commune-de-paris/histoire-de-la-commune/illustres-communards/560-la-saga-familiale-des-cadolle 

    https://www.cadolle.com/fr/content/14-notre-histoire 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    C’est l’histoire d’un coup de ciseau qui a changé la vie des femmes. Celui d’Herminie Cadolle, la créatrice du soutien-gorge. En 1889, elle a l’idée de découper un corset pour libérer le corps féminin. Et Herminie Cadolle ne fût pas qu’une corsetière ! Découvrez l’histoire de cette communarde, pionnière du féminisme dans un récit inédit en deux parties de Virginie Girod. 

    Herminie Cadolle naît en 1842 dans une modeste famille ouvrière. Mariée à 18 ans, elle s’installe à Paris où elle est employée comme giletière et corsetière dans un atelier de confection. Les travailleurs n’ont presque aucun droit. Sa vie bascule lors de la guerre contre la Prusse en 1870. La France est écrasée, Paris est assiégé. Le temps n’est plus à la couture. La corsetière fréquente le comité de vigilance des femmes du XVIIIe arrondissement, présidé par la célèbre Louise Michel ! Elle et Herminie s’entendent à merveille, alors que l’histoire s’accélère.  

    Le nouveau gouvernement de la IIIe République, déjà humilié par la défaite, s'installe à Versailles. C’est la goutte de trop pour les Parisiens, qui refusent la capitulation. L’insurrection de la Commune débute.  

    Herminie intègre l’Union des femmes pour la défense de Paris et le soin aux blessés, l’une des toutes premières associations féministes et ouvrières fondées pendant la Commune. Cette dernière est réprimée dans le sang. Herminie est arrêtée. Ces quelques mois de détention ne lui font pas passer le goût du militantisme : elle s’occupe d’accueillir les communards de retour du bagne en Nouvelle-Calédonie, est de nouveau arrêtée pour avoir participé à une manifestation interdite sur la tombe d’un d’entre eux, Théophile Ferré. Et elle n’a pas fini de régler ses comptes avec la police. Ce qu’elle s’apprête à faire va avoir l’effet d’une bombe.  

    Un récit inédit que Virginie Girod vous raconte également dans les pages de Madame Figaro, en kiosques le 29 mars. https://madame.lefigaro.fr    

    Thèmes abordés : guerre franco-prussienne, commune de Paris, corset, IIIe République 

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation et écriture : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud 

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Ressources en ligne

    https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/20h30-le-samedi/video-herminie-cadolle-communarde-et-feministe-presente-le-premier-soutien-gorge-a-l-exposition-universelle-de-1889_4024163.html 

    https://gallica.bnf.fr/blog/14022022/sens-dessus-dessous-lhistoire-du-soutien-gorge-de-la-fin-du-xixeme-aux-annees-1950?mode=desktop 

    https://www.retronews.fr/societe/echo-de-presse/2016/07/01/la-femme-qui-inventa-le-soutien-gorge-moderne 

    https://www.commune1871.org/la-commune-de-paris/histoire-de-la-commune/illustres-communards/560-la-saga-familiale-des-cadolle 

    https://www.cadolle.com/fr/content/14-notre-histoire 

  • Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui ! 

    C’est l’histoire d’un coup de ciseau qui a changé la vie des femmes. Celui d’Herminie Cadolle, la créatrice du soutien-gorge. En 1889, elle a l’idée de découper un corset pour libérer le corps féminin. Et Herminie Cadolle ne fût pas qu’une corsetière !

    La semaine prochaine, découvrez l’histoire de cette communarde, pionnière du féminisme dans un récit inédit de Virginie Girod.

    Rendez-vous au cœur de l’Histoire, sur l’appli Europe 1 et sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées !  

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentation : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Julien Tharaud

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Rédaction et diffusion : Nathan Laporte

    - Communication : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin