Episoder

  • REDIFFUSION DE L'EPISODE 96 AVEC ANDRE STERN

    En devenant parents, on comprend rapidement que les rythmes et les rituels vont devenir une part entière de notre quotidien...

    Mais on ne réalise pas l’importance pour un enfant et à fortiori pour un être humain, de respecter ces rituels qui cadrent leur journée.

    André Stern est un adulte resté enfant, comme il aime à se décrire.

    Jamais scolarisé, André Stern a appris en dehors tout carcan prédéfini, avec un axe, le jeu.

    Musicien, conférencier, journaliste et auteur, il est aujourd’hui initiateur des mouvements "écologie de l’éducation" et "écologie de l'enfance", et Directeur de l'Institut Arno Stern (Laboratoire d'observation et de préservation des dispositions spontanées de l'enfant).

    Dans son dernier livre : les rythmes et rituels de l’enfant, André Stern raconte comment nous sommes tous constitués de petites et grandes habitudes qui nous caractérisent, mais surtout qui nous permettent de nous sécuriser.

    Alors pourquoi est-ce si important d’observer les rythmes et rituels de nos enfants pour mieux les respecter ?

    Pourquoi un enfant s’épanouit à travers le jeu?

    Nous abordons aussi une question qui peut créer des tensions au sein des familles, les écrans. Et son regard est extrêmement intéressant.

    Je vous laisse découvrir la passion d’André pour les enfants et la simplicité avec laquelle il transmet un message essentiel… L'enfant est un géant.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • REDIFFUSION DE L'EPISODE 20 AVEC CLOTILDE DUSOULIER FONDATRICE DU PODCAST CHANGE MA VIE

    Clotilde Dusoulier est coach de vie, elle est diplômée de ‘The Life coach school”, une école américaine qui propose une approche très pragmatique pour résoudre les problèmes que l’on rencontre dans notre quotidien. Ca tombe bien, en devenant parents on en rencontre plein!

    A travers son podcast “Oui change ma vie” Clotilde vous aide à faire le tri et mettre des mots sur vos émotions.

    Clotilde s’adresse tout particulièrement aux jeunes mamans qui vivent ces changements de vie avec certaines difficultés.

    Je suis une fidèle de son podcast qui génère des millions d’écoutes. J’avais donc très envie de pousser la discussion un peu plus loin sur la maternité et les bouleversements que cela engendre.

    Avec “Oui change ma vie”, Clotilde vous fournit une palette d’outils extrêmement utiles pour arriver à naviguer cette période intense. 

    Et elle l’admet elle-même, ce tourbillon elle l’a vécu et ça a changé sa vie!

    Petit rappel  si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à mettre 5 étoiles sur Itunes ou à laisser un commentaire.

    Je les lis tous avec beaucoup d’attention.

    Merci

    Bonne écoute

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Mangler du episoder?

    Klikk her for å oppdatere manuelt.

  • 5 tips qui m’ont aidée à (tenter) de traverser une période difficile !

    Aujourd’hui pour clore cette année 2022, je prends le temps de parler d’un sujet sensible : comment traverser une période difficile quand on est en postpartum ou en tout cas quand on a des enfants, parce que souvent dans ces cas-là, on n’a pas d’autres choix que d’être “forte” pour eux/elles.

    J’écoute énormément de podcast sur le développement personnel et je trouve que jamais les solutions proposées ne sont tout à fait envisageables pour les parents de très jeunes enfants qui ont un sommeil haché. Ou en tout cas la plupart des recommandations sont difficilement applicables avec des touts-petits et le rythme que cela impose.

    Voila dans cet épisode je vous embarque avec moi pour 5 astuces qui m’ont vraiment aidé à maintenir en partie la tête hors de l’eau quand je me suis retrouvée face à une situation personnelle très difficile. Je ne rentrerai pas dans les détails de ma situation, ce n’est pas le but de l’épisode.

    Prendre un cahier et écrire

    La toute première chose que j’ai faite, c'est d'attraper le premier cahier vierge que j’ai trouvé chez moi et d’écrire. Je n’avais jamais fait ça avant, en anglais on appelle ça journaling. J’avais besoin de sortir les pensées qui m'arrivaient par milliers et d’y trouver un sens. 

    Comme je ne savais pas par où commencer, j’ai d’abord répondu à une question : comment je me sens, à décrire en 3 mots.

    J’ai écrit tous les jours pendant les 3 premières semaines. A chaque fois des mots différents me venaient pour expliquer mon ressenti et à partir de ces 3 mots j’arrivais à écrire. J’ai été et je le suis encore très anxieuse et de voir les mots s’imprimer sur mon cahier m’aidait à faire baisser la tension en moi. 

    J’ai relu plusieurs fois mon journal et cela fait beaucoup de bien de voir l’évolution. Parce que les gens de votre entourage auront beau vous dire que ça ira, quand on est dans le dur, le comprendre c’est impossible. En revanche, en relisant mon journal je voyais les minis progrès, je voyais les rechutes, les moments d’espoirs et les moments de gros bad. Il y a des choses qui font mal dans la tête mais moins sur un papier.

    Alors quand faire ça ?

    Pas simple de trouver un temps à consacrer à l’écriture quand on a un job, des enfants et une vie remplie.

    Evidemment pour moi le matin c’était impossible, donc je le fais régulièrement le soir après le coucher et après avoir rangé. J’ai un rituel, ça m’aide. J’allume une bougie, je mets un faux de feu de cheminée à la télé et une playlist relaxante. 

    Ce n’est que mon exemple mais ça me prend 15 minutes. 

    J’ai écrit avec plein de couleurs différentes, et quand ça n’allait vraiment pas j’ai remarqué que je choisissais toujours la couleur noire…

    La pratique d’écrire dans un journal a de nombreux bénéfices, une étude de 2018 a montré qu’écrire un journal en ligne pendant 12 semaines avait fait baisser l’état d’anxiété des participants et surtout avait augmenté leur bien-être général.

    Voilà pour la première chose, à vous de jouer si ça peut vous aider !

    Et pour moi, on va être honnête, mon podcast est parfois mon journal pas si intime qui m’aide à clarifier mes ressentis et à avancer. Donc merci à vous d’être présents, vous m’aidez au quotidien par votre soutien. 

     https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6305886/

    Télécharger une application de méditation

    J’ai toujours voulu apprendre à méditer, mais avec 3 enfants en bas-âge, ça ne correspondait pas avec mon emploi du temps et ma fatigue. Partout dans les sphères du développement personnel on entend que méditer, devrait être la première chose à faire pour se sentir mieux, dès le matin. J’ai envie de dire, oui mais… mais on fait comment quand on a des enfants qui dorment avec vous, voire sur vous ? On fait comment quand on a pas une seconde à nous dès le réveil ? Parce que, perso, au vu de mon manque gigantesque de sommeil, je ne pourrai pas me lever plus tôt pour méditer, tant que mes nuits sont si chaotiques.

    J’ai quand même voulu me lancer, donc j'ai téléchargé une application et j’écoute tous les jours ma méditation qui dure 7 minutes avec mes filles. C’est en anglais, elles ne comprennent pas mais c’est pas grave. Je le fais, ce n’est clairement pas aussi efficace que de le faire seule tranquille, mais pour le moment c’est la seule façon que j’ai trouvé de le faire. Et je me dis que je commence ma journée avec un mini mini temps pour moi et elles autour de moi qui vivent leur vie d’enfants, qui boivent leur biberon ou qui demandent 150 fois mamans! Je leur ai aussi expliqué ce que c’était et on fait ensemble les respirations qui sont demandées pendant le temps de l’écoute.

    Et parfois quand c’est trop galère, je prends mes écouteurs et j’en mets un seul dans mes oreilles et je suis multi-tâches.

    Ça m'arrive aussi de le faire avant de dormir mais j’ai plus de mal, je suis une fille du matin pour ce type d’exercices.

    Ecouter des podcasts sur les relations intimes/personnelles + lire des livres

    Sans surprise la 3e chose que j’ai faite c’est d’écouter des heures de podcasts et lire des livres! J’ai dû écouter quasiment tous les épisodes du podcast de Jay Shetty, On Purpose. Jay Shetty est anglais, il a mon âge et c’est un ancien moine bouddhiste. Il parle énormément des relations humaines et intimes dans ces podcasts et je trouve qu’ils sont fascinants et très accessibles. Son podcast se focalise énormément sur la santé mentale et comment en prendre soin. Le seul point négatif c’est qu’il n’est pas parent et je pense que parfois c’est une dimension importante qui manque à son approche. Mais sincèrement, ses podcasts ont été un vrai révélateur pour moi. J’ai aussi découvert le podcast français "Deuxième vie” de Fab Florent et Mai Hua, qui a déjà été mon invitée. Ils y parlent tous les deux de leur 2e vie après la séparation et j’ai trouvé ça super intéressant. Donc en fonction de la période difficile que vous traversez, trouvez un thème de podcast qui vous correspond pour apprendre, et mieux vous connaître. 

    Ensuite les livres ont été essentiels pour moi. Pendant les premières semaines je n’ai quasiment pas été sur les réseaux sociaux, cela me coûtait trop d’énergie… L'avantage c’est que j’avais du temps qui s’est libéré pour lire!

    J’ai donc commencé par un livre sur le cerveau qui s’appelle “The 7 Neuroscience Secrets of Feeling Good Based on Your Brain Type” écrit par le Dr Daniel Amen, un psychiatre neuroscientifique. 

    Il y parle des différents types de cerveaux qui existent et en fonction du nôtre ce que l’on peut faire. Je vous recommande son test, c’est assez intéressant. Il y parle de nutrition et de l’impact des carences que cela peut avoir sur notre cerveau.

    Une chose que j’ai appliqué tous les jours depuis avoir lu son livre c’est de me dire tous les matins “Aujourd’hui va être une belle journée” et le soir avant de dormir de me demander ce qui a été positif dans cette journée même quand elle a parfois été atroce. C’est un super exercice pour tenter d’aider notre cerveau à voir le positif et à ne pas sombrer dans le négatif en permanence.

    J’ai aussi lu un livre qui s’appelle "Conscious uncoupling" qui a été une véritable bouée de sauvetage au début pour m’aider à comprendre ce que je pouvais ressentir. Il a été écrit par la psychologue Katherine Woodward et surtout ce concept a été rendu célèbre par Gwyneth Paltrow et Chris Martin au moment de leur séparation. 

    Sortir, bouger, faire du vélo, du sport

    Je ne sais pas si vous vous souvenez mais en avril dernier j’avais lancé le challenge “75 jours pour bouger” parce que j’en avais marre d’être sédentaire. J’avais besoin de retrouver le mouvement. Je m’y suis tenue pendant une longue période. Et ce que j’ai gardé de ce challenge c’est d’emmener mes enfants à l’école ou à la crèche en vélo. Je m’y tiens quasiment tous les jours et au moins, je me dis que si je suis restée une journée entière à rien faire, ce n’est pas grave, j’aurais un peu bougé.

    Parce que oui, il y a des jours où je suis incapable de travailler ou de faire quoique ce soit d’ailleurs. Il y a des jours où j’ai un regain d’énergie et ça va mieux. Mais rien n’est linéaire quand on vit une expérience très dure ou traumatisante, cela vous vide de votre énergie et vous empêche d’être à 100%. Donc aucune culpabilité si vous n'êtes pour l’instant capable de rien. En revanche je me suis rendue compte que dès que je faisais du sport j’allais beaucoup mieux d’un coup. Effet des hormones, immédiat, sur mon corps.

    Maintenant c’est devenu automatique quasiment dès que je suis dans le dur, je sors marcher et je vais dans la forêt pour emmagasiner l’effet apaisant des arbres ou alors je m’oblige à aller en vélo faire des courses ou autre.

    Je ne prends plus jamais la voiture pour aller en ville par exemple, seulement le vélo, je me suis imposée cette règle pour ma santé mentale et je sais aussi que c’est bon pour la planète.

    Aujourd’hui mon objectif c’est de trouver une activité physique en dehors de chez moi pour voir du monde et sortir de ma bulle. C’est en cours…

    Mantra it’s hard until it’s easy

    Reconnecter à ses amies, famille (voyage Minneapolis) + thérapie médecin traitant

    La dernière chose et surement une des plus importantes c’est la connexion à moi-même et à mon entourage… Nous sommes des êtres sociaux, nos cerveaux sont formatés pour le contact humain et le sentiment d’appartenance… alors dans des moments aussi complexes, le cerveau est en demande +++ de ses semblables.

    Premièrement ma soeur a été ma plus grande aide. Dans les moments aussi difficiles, avoir un entourage solide est un privilège et je les en remercie. Ma soeur a vraiment vraiment été mon roc. Et plus largement ma famille, mon père et ma mère qui se sont mobilisés comme toujours et tous mes cousins/cousines. J’ai une grande famille et je suis chanceuse de ce point de vue là.

    Cette épreuve que je traverse, je la vis aussi un peu comme une matrescence, ça m’a obligée à me demander qui j’étais maintenant. Je savais que j’avais négligé mes amitiés en devenant mère, là au moins, me tourner vers elles a été une évidence et elles ont été formidables. Merci les filles, merci merci, merci de m’avoir hébergé, de m’avoir écouté me plaindre et d'être triste, de m’avoir fait rire, de m’avoir soutenue, d’avoir pris de mes nouvelles quotidiennement pour ne pas que je sombre… je sais que vous vous reconnaitrez.

    J’ai aussi une immense chance, d’avoir une amie médecin qui m’a tout de suite suivie. Ça arrive en dernier, mais surtout si vous allez mal, allez consulter un ou une médecin à la hauteur. Merci Laura.

    Il y a eu quelque chose de fondamental dans toute cette expérience, c’est que j’ai choisi de partir pendant 9 jours à l’étranger. J’ai choisi d’aller respirer ailleurs. Je ne vous dis pas de prendre un billet pour aller à l’autre bout du monde, mais simplement de changer d’air, pour vous laisser le temps de vous retrouver.

    Ça a été très dur, surtout parce que partir à Minneapolis cela voulait dire laisser mes filles pendant un long moment et je ne l’avais jamais fait. Mais j’en avais sincèrement besoin.

    Il m’aura fallu 3 enfants pour comprendre ce concept. Si je vais bien, elles iront forcément mieux.

    Je leur avait laissé des mots tous les jours, avec des coeurs numérotés pour leur expliquer quand je rentrais. J'appellais quasiment à la même heure tous les jours pour qu’il y ait une régularité et elles étaient très biens avec leur papa.

    Ce voyage dans le froid du Minnesota m’a reconnecté à des parties de moi que j’avais oubliées. Ça n'a pas été toujours rose simplement parce que d’un coup tu as du temps et de l’espace mental pour penser. Comme tu n’as plus à t’occuper d’autres être humain, il y a un silence qui s’installe et là, les pensées ont le temps d’émerger.

    Je suis heureuse d’y être allée, d’avoir été si bien entourée par ma famille de cœur. Je suis sortie de ma zone de confort en allant me baigner dans un lac à 1 degré et ça m’a donné une énergie folle. Ça n'a pas tout réglé, loin loin de là, mais ça m’a montré que la femme que je suis sans enfants, sans tous les titres qui me définissent, était encore là, cachée quelque part et que j’étais en train de lui faire de la place pour remonter. 

    Je vous recommande sincèrement de pouvoir vous éloigner du chaos si vous en avez la possibilité, dès que vous le pouvez. C’est essentiel.

    Dernière chose, quand je parle de connexion dans ce 5e outil, je parle aussi évidemment du travail psy que j’ai entamé. J’y vais une fois par semaine et c’est essentiel à ma guérison. J’ai trouvé la perle rare et c’est un grand soulagement. Je sais que c’est un investissement et que tout le monde ne peut pas se le permettre, j’en ai bien conscience et j’espère qu’un jour cela changera.

    Voilà pour les 5 tips 👍

    1)Ecrire dans un journal

    2)Méditer comme on peut ou respirer

    3)Écouter des podcasts et lire des livres sur votre problématiques

    4)Bouger, faire du sport, sortir dehors en nature

    5) Se reconnecter à soi même et surtout aux autres

    Je vous laisse en vous souhaitant de merveilleuses fêtes mais surtout en vous souhaitant d’avoir la possibilité de vous reconnecter à vous même pour ne pas vous perdre. Si vous avez écoutez cet épisode c’est certainement que vous vivez des évènements similaires et que vous cherchez des solutions. Je n’ai malheureusement pas la solution miracle, mais j’ai essayé de trouver ce qui marchait le mieux pour moi. Et ce que m’a dit ma psy à ma première séance m’a beaucoup accompagnée : “maintenant il s’agit de remplir votre boîte à +++ donc faites TOUT ce qui vous fait du bien.”

    Merci d’avoir été aussi enthousiastes depuis la reprise. On se retrouve en 2023. En attendant prenez soin de vous, je le pense sincèrement !

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 118 de la saison 5

    Passer par la dépression du postpartum concernerait aujourd’hui une mère sur 5.

    Mais combien passe au travers des mailles du filet médical, combien sont mal diagnostiquées, combien récidive lorsqu’elles deviennent mères pour la seconde fois?

    Autant de questions qui n’ont pas de réponses et qui peuvent mener à des chemins dramatiques pour la mère et son bébé.

    Madeleine a créé le compte postpartum_tamère après une première expérience du 4e trimestre très difficile avec son fils Félix.

    Elle est alors jeune mère et ne sait pas que ressentir cette anxiété et toutes ces difficultés est anormal.

    A l’arrivée de son 2e fils, Alban, Madeleine décompense. C'est-à-dire qu’elle fait une rechute. Mais cette fois, l’intensité est d’un autre niveau et quelques mois après son accouchement elle est admise en Unité Mère Enfant au Kremlin Bicêtre.

    Ces unités encore beaucoup trop peu répandues en France ont fait leur apparition dans les pays anglo-saxons dans les années 60.

    A cette époque, on comprend que séparer le nourrisson/bébé de sa mère lorsqu’elle éprouve des difficultés psychiques n’est pas la meilleure solution.

    Depuis ces lieux, pensés spécialement pour les maladies mentales liées au fait de devenir mère ont intégré le paysage français.

    Sauf que le manque est énorme, seuls 100 lits seraient disponibles en France, quand plus de 700 000 femmes donnent naissance chaque année…

    Ces lieux essentiels, sont des lieux ressources, pour permettre à la mère de se retrouver sans interrompre le processus du lien d’attachement avec son bébé.

    Merci infiniment Madeleine d’avoir témoigné de ton expérience dans ce lieu pensé pour les mères.

    C’était Madeleine Clays, créatrice du compte @postpartumtamere

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles, vous abonner sur votre plateforme d’écoutes ou à le partager sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà + de 115 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 117 de la saison 5

    J’ai découvert le best seller “Faites votre glucose révolution”, vendu à plus de 600 000 exemplaire et écrit par Jessie Inchauspé, au printemps dernier et ça a été une vraie prise de conscience pour ma santé.

    Ce livre, on peut le dire, a changé ma relation à mon corps, parce que, enfin, j’ai réussi à comprendre son fonctionnement de manière ultra simple.

    Jessie Inchauspé est biochimiste de formation et elle s’est intéressée de très près ces dernières années au glucose.

    Si vous aussi vous avez toujours cru que le glucose était réservé aux personnes diabétiques, vous n’êtes pas les seuls.

    Sauf qu’être capable de lisser sa courbe de glucose chaque jour apporte des bénéfices insoupçonnés. 

    Ici on parle du syndrome des ovaires polykystique (SOPK), parce que oui, le glucose a un impact sur la fertilité, on parle de vieillissement de la peau, de fringales qui nous rendent fou, de comment réduire les crises émotionnelles de nos enfants en faisant attention au sucre donné.

    On évoque même une étude incroyable qui parle du glucose et du couple.

    Bref en 10 conseils ultra simples, votre vie va changer!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Jessie Inchauspé, biochimiste et autrice

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles, vous abonnez sur votre plateforme d’écoutes ou à le partager sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà + de 115 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • CODE PROMO MATRESCENCE POUR 90 EUROS SUR TES 4 PREMIERES COMMANDES HelloFresh.fr/LAMATRESCENCE

    POUR SOUTENIR LE PODCAST RENDEZ-VOUS SUR WWW.PATREON.COM/CLEMENTINESARLAT

    Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 116 de la saison 5

    Qu’on le veuille ou non, notre vie est jalonnée de traumatismes plus ou moins importants. Rare sont les êtres humains à n’avoir jamais vécu une expérience traumatisante au cours de leur existence.

    Les traumas avec un T peuvent parfois avoir été enfouis et rejaillir en devenant parents, les traumas avec un petit t peuvent eux, causer des dégâts sur la durée sans que l’on s’en aperçoive.

    Comme pour une blessure physique, ces bobos du mental peuvent guérir. Pour cela il faut être accompagné par des professionnels. Et certaines techniques en psychologie peuvent permettre de reprogrammer le cerveau pour arriver à vivre avec de manière sereine. 

    C’est le cas avec l’EMDR, eye movement desensitization and reprocessing.

    Noémi Benhamou est psychologue spécialiste de la périnatalité et formée en EMDR.

    Dans cet épisode elle détaille l’efficacité de l’EMDR pour les enfants, les femmes en postpartum qui ont vécu un traumatisme à l’accouchement par exemple.

    Nous parlons de violences sexuelles dans cette conversation, si le sujet est trop sensible ou douloureux n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

    Noémi explique le déroulé d’une séance et l’impact sur le cerveau. Vous comprendrez la dissociation, le syndrome post traumatique mais aussi la fenêtre de tolérance.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Noémi Benhamou, psychologue spécialiste en périnatalité et EMDR

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles, vous abonnez sur votre plateforme d’écoutes ou à le partager sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà + de 115 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • CODE PROMO MATRESCENCE POUR 90 EUROS SUR TES 4 PREMIERES COMMANDES HelloFresh.fr/LAMATRESCENCE

    POUR SOUTENIR LE PODCAST RENDEZ-VOUS SUR WWW.PATREON.COM/CLEMENTINESARLAT

    Bonjour à toutes et à tous.

    Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 115 de la saison 5.

    Apprendre à devenir parents, c’est se poser 1000 questions sur la façon de faire, c’est s’adapter en permanence, c’est tenter des techniques improbables pour se faire écouter, c’est craquer, c’est crier, c’est s’excuser, c’est se dire que demain sera un meilleur jour… bref être parents c’est les montagnes russes, mais si vous écoutez ce podcast, c’est que vous le savez déjà!

    Et au final, c’est aussi chercher des infos pragmatiques sur les astuces qui marchent avec un enfant qui refuse d’écouter nos demandes.

    Céline Syritellis est coach parental, elle accompagne les parents en demande de guidance.

    Cet épisode n’est pas un concentré de recettes miracles, mais bien des tips ou outils pragmatiques qui donnent des pistes pour essayer de retrouver un climat le plus serein possible à la maison.

    Même si loin de nous, l’idée de vous mettre la pression si vous n’y arrivez pas.

    Chaque famille, chaque enfant a ses spécificités, il y a simplement des comportements communs qu’on peut essayer d’accompagner au mieux!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Céline Syritellis, coach et accompagnante parentale 

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles ou le partager sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà 115 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • CODE PROMO MATRESCENCE POUR 90 EUROS SUR TES 4 PREMIERES COMMANDES HelloFresh.fr/LAMATRESCENCE

    POUR SOUTENIR LE PODCAST RENDEZ-VOUS SUR WWW.PATREON.COM/CLEMENTINESARLAT

    Devenir mère, dans un monde qui a oublié de nous prendre en considération, peut vite devenir un très gros fardeau. C’est exactement ce qu’a ressenti Astrid Hurault de ligny qui a créé le compte : le regret maternel, sur les réseaux sociaux.

    Regretter d’être mère n’est pas un thème nouveau, vous avez déjà sûrement entendu l’actrice Anémone en parler publiquement en 2011. Mais sa voix, à l'époque, n'avait pas forcément trouvé un écho auprès de la société.

    La sociologue Orna Donath a, elle, écrit un livre en 2015 sur son regret d’avoir été mère… 

    Aujourd’hui la parole se libère petit à petit autour de ce thème et le tabou ultime d’avouer ne pas aimer ce rôle, commence à se dissiper.

    C’est exactement pour ça qu’Astrid, française vivant à Quebec a écrit cet ouvrage. Parler pour exorciser, parler pour visibiliser, parler pour ne pas devenir folle.

    A travers son livre on comprend que ce regret n’est surtout pas choisi, qu’il faut apprendre à vivre avec, que le regard que la société nous renvoie peut peser et qu’il faut apprendre à trouver des stratégies pour apercevoir la lumière dans ce qui peut être un tunnel de la maternité. 

    Astrid raconte, décortique et pose un regard lucide sur la charge mentale qui est, selon elle, le facteur numéro 1 à ce regret auprès de nombreuses mères.

    Merci à elle pour son témoignage lumineux qui j’espère aidera celles et ceux qui en ont besoin!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Astrid Hurault de Ligny, autrice.

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles ou le partager sur les réseaux sociaux @ lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà plus de 110 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans la Matrescence. Vous écoutez l’épisode 113 de la saison 5

    Le développement de l’enfant continue de me fasciner, même 5 ans après l’arrivée de ma première fille.

    Plus j’avance dans mon expérience de mère, plus je me rends compte que comprendre mes enfants, c’est aussi et surtout me comprendre moi, en tant que parents.

    C’est exactement pour cette raison que Cindy Hovington, neuroscientifique canadienne a créé, Curious Neuron.

    Via sa plateforme et ses réseaux sociaux, Cindy, mère de 3 enfants transmet les dernières découvertes scientifiques, applicables à la parentalité, à des milliers de parents.

    Dans cet entretien, Cindy explore un pan peu discuté de l’éducation, les parents. Et oui, pour que nos enfants arrivent à développer,dans les meilleures conditions, leur cerveau  socio-émotionnel, c’est à nous parents, à apprendre à gérer nos émotions dans un premier temps.

    Pendant cette discussion, Cindy vous transmettra de nombreuses tips pour arriver à aider nos enfants à étendre leurs capacités d’auto-régulation.

    Ici vous apprendrez les termes de modèle tripartite, de ER et de processus interpersonnel.

    Cindy rappelle aussi, que c’est à travers les jeux, que nos enfants arrivent le mieux à comprendre les règles que contient notre monde !

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Cindy Hovington, neuroscientifique, créatrice de Curious Neuron

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles ou le partager sur les réseaux sociaux @ lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà plus de 110 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 112 de la saison 5

    Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question si vous vouliez ou non des enfants ? Est-ce que c’est un choix que vous avez fait en toute conscience ? Est-que depuis l’enfance, être parents est une évidence pour vous ? Toutes ces questions en fait, on se les pose plus ou moins à un moment de notre vie qu’on le veuille ou non. La pression sociale est tellement forte, surtout pour les femmes, de faire des enfants, que ces thèmes très intimes et personnels arrivent souvent dans des conversations non sollicitées.

    Pour les childfree, un mouvement né dans les années 70 aux Etats-Unis, qui représente un peu plus de 5% de la population française, ne pas vouloir d’enfants et l’assumer est devenue une vraie revendication et non plus une anomalie. 

    En Allemagne, par exemple, où 25 % des femmes nées en 1968 sont sans enfants, les choses sont différentes. La culture des familles sans enfants est moins taboue.

    Les childfree, Bettina Zourli, en est une porte parole décomplexée. Elle a créé il y a 4 ans le compte @jeneveuxpasdenfants pour éveiller les consciences à ce sujet et surtout briser les tabous.

    Mais attention n’allez pas croire que Bettina est contre les enfants et leurs parents. Au contraire, à chaque prise de paroles, on sent que Bettina est une alliée des familles.

    Bettina vous parle dans cet épisode de la genèse de son non désir d’enfants, des regards autour d’elle, du poids du patriarcat dans cette décision, de son parcours pour stopper sa fertilité auprès du corps médical alors qu’elle n’a que 30 ans et du regard qu’elle porte sur ses amies qui sont en train de devenir parents.

     

    C’était Bettina Zourli, autrice et militante

    Je suis Clémentine Sarlat, vôtre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à mettre 5 étoiles ou le partager sur les réseaux sociaux @lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre après une longue pause bébé, si vous cherchez un thème particulier, allez sur le site www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur et le mettre dans vos oreilles. Il y a déjà plus de 110 épisodes.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    Prenez soin de vous

    A la semaine prochaine 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans La Matrescence.

     vous écoutez l’épisode 111 de la saison 5

    Il y a des matières à l’école dont on aurait bien aimé oublier l'existence, et puis, il y a celles qu’on aurait aimé pouvoir étudier pour mieux comprendre le monde qui nous entoure. Je pense par exemple à la gestion d’un budget ou tout simplement à l’étude des impôts… Vous savez les trucs qui nous servent VRAIMENT au quotidien…

    On n’a jamais abordé le thème de l’argent et de sa gestion ici alors je vous propose un épisode axé : money money money.

    On ne va pas parler crypto et bitcoins, mais bien d’épargne, de budget, d’économies pour nos enfants et leur future ou tout simplement qu’est-ce qu’une relation saine à l’argent quand on a une famille.

    Perso, j’ai reçu 0  éducation financière dans ma vie, j’ai dû me former sur le tas et encore, je ne suis pas certaine de bien tout maîtriser et c’est pour ça que j’ai demandé à Maeva la créatrice du compte Mon Budget Bento, de m’éclairer !      

    Avec l’ambiance économique actuelle et l’inflation, de plus en plus de françaises et français tentent de serrer les dépenses pour rentrer dans leur budget.

    Dans les faits et les stats :

    La Banque de France salue un comportement collectif « bien réfléchi » des français et françaises, puisque 83 % d’entre eux règlent leurs factures dans les temps et que 71% affirment suivre de près leur situation financière.

    Oui mais est-ce suffisant pour arriver à un équilibre? Que faut-il savoir avec des enfants ? Comment épargner efficacement ? Quelles sont les règles à savoir en cas de divorce? Si je suis femme au foyer, à quoi j’ai le droit ?

    Quoi prendre en compte quand on est une famille recomposée?

    Plein de questions qui touchent particulièrement les femmes qui sont les premières à s’appauvrir en devenant mère.

    Merci à Maeva du compte Mon Budget Bento, de nous avoir guidé avec bienveillance et clarté dans la jungle de la gestion financière!

    C’était Maeva, fondatrice du compte Mon Budget Bento. 

    Je suis Clémentine Sarlat votre hôte.

    Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à en parler autour de vous, à mettre 5 étoiles et à le partager sur les réseaux sociaux @ lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre, si vous n’avez pas encore écouté les 3 derniers épisodes inédits, filez sur le site www.lamatrescence.fr pour découvrir une interview avec Aurélia Blanc sur le féminisme, un autre sur un nouveau modèle familiale, les Séparents et le 3e sur le Mommy Brain et ses superspouvoirs!

    Cet épisode a été réalisé par Mini Minois.

    A la semaine prochaine, prenez soin de vous.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue à toutes et à tous dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 110 de la saison 5

    Qui ne s’est pas sentie dans le brouillard pendant sa grossesse et surtout en postpartum? Qui n’a pas eu la sensation d’oublier mille choses essentielles et de se focaliser sur des détails qui paraissaient avant, insignifiants?

    Si ça vous est arrivé, welcome dans le club du “Mommy Brain” ou cerveau maternel en français… on est d’accord ça sonne mieux en anglais!

    Avant on aurait pu vous dire que vous étiez folle ou que ça n’avait aucune importance, maintenant grâce à la neuroscience on sait que votre cerveau a de supers pouvoirs. 

    En 2018 je découvre les travaux de Jodi Pawulski, neuroscientifique canadienne qui fait de la recherche à l’Université de Rennes.

    Ça fait 15 ans qu’elle s’intéresse aux cerveaux des mères. 

    Elle vient de sortir un livre, le Mommy Brain, où vous pouvez retrouver toutes les dernières recherches sur le sujet. J’ai eu le plaisir de le préfacer!

    Dans cet épisode, Jodi vous parle de votre cerveau, des changements de l’instinct maternel, de la dépression du postpartum mais aussi des grands-parents!

    Profitez, c’est précieux de l’entendre.

    C’était Jodi Pawulski, neuroscientifique et autrice du livre Mommy Brain aux éditions Larousse.

    Je suis Clémentine Sarlat, votre hôte. Si vous avez aimé cet épisode n’hésitez pas à en parler autour de vous, à mettre 5 étoiles et à le partager sur les réseaux sociaux @ lamatrescence

    Le podcast vient de reprendre, si vous n’avez pas encore écouté les 2 derniers épisodes inédits, filez sur le site www.lamatrescence.fr pour découvrir une interview avec Aurélia Blanc sur le féminisme et un autre sur un nouveau modèle familiale, les Séparents!

    Cet épisode a été réalisé par Mini Minois.

    Pour acheter le livre "Mommy Brain" aux éditions Larousse :

    https://tidd.ly/3TzTE9Z

    A la semaine prochaine, prenez soin de vous.

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 109 de la saison 5

    On a toutes et tous grandi avec une certaine idée de la famille, enfermé dans des normes sociales qui voudrait que le papa et la maman, dans le couple hétérosexuel, continuent d’être amoureux et heureux jusqu’à la fin de leur vie.

    La réalité est plus complexe et nuancée. Aujourd’hui, en France, ce sont 4 millions d’enfants qui vivent avec des parents séparés.

    Quand la décision de la rupture est prise, trouver la bonne équation pour la famille reste un sacré défi, même en 2022.

    Depuis 2008 et sa crise économique de nouveaux modèles de famille prennent forme. Aux Etats Unis, la pression immobilière était tellement forte que de plus en plus de parents ont décidé de rester vivre sous le même toit malgré la séparation. Les sociologues les ont appelés les LTA : “Living together apart”.

    En France, Renaud Charles, a lancé une newsletter cette année, où il parle lui de “Séparents”.

    Deux adultes toujours parents mais plus amants qui continuent de vivre sous le même toit pour leurs enfants.

    Dans cet épisode, Renaud vous raconte l’organisation, la genèse de ce projet, les avantages et les inconvénients, l’acceptation parfois difficile pour les enfants et leur envie, à lui et son ex compagne de continuer à faire famille, malgré la disparition du sentiment amoureux.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    C’était Renaud Charles, journaliste et créateur de la newsletter les séparents.

    Je suis Clémentine Sarlat votre hôte, si vous cherchez un épisode, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site www.lamatrescence.fr

    Cet épisode a été produit par Mini Minois

    A la semaine prochaine

    Prenez soin de vous!

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Merci à HelloFresh de soutenir le podcast ! Profitez d’une réduction allant jusqu’à 90€ sur la commande de vos 4 premières Box avec le code MATRESCENCE ou en cliquant directement sur ce lien : https://www.hellofresh.fr/lamatrescence » 

    Bonjour à toutes et à tous, vous écoutez l’épisode 108 de la saison 5

    C’est le grand retour du podcast dans son intégralité après une très longue pause, bien méritée, pour accueillir ma 3e fille. 

    J’ouvre cette 5e saison avec une question importante :

    Peut-on être mère et féministe ? Je provoque évidemment, mais, quand je suis devenue mère, ces deux entités mises côte à côte m’ont souvent donné l’impression d’une dissonance.

    Jamais je n’avais réussi à mettre des mots sur l’inconfort que je ressentais face à ces deux sujets complexes, moi qui avait toujours été féministe et qui tombait d’amour pour la maternité.

    Et puis j’ai lu le 2e livre de la journaliste Aurélia Blanc, “Tu seras une mère féministe!” et tout s’est éclairé.

    La maternité, a longtemps été un angle mort du féminisme de la première vague, comme l’explique Aurélia. Une anomalie dans le parcours des femmes qui trahirait le camp de celles qui défendent leur émancipation face au patriarcat.

    La réalité reste bien plus complexe et Aurélia nous emmène en voyage dans toutes ces interrogations qui pointent le bout de leur nez, quand on commence notre parcours dans la maternité.

    Dans cet épisode puissant, Aurélia apporte une vision historique et sociétale sur le féminisme.

    Ici on parle de prise de pouvoir, de nouvelle génération de femmes, mères en phase avec la 2e vague du féminisme, de révolution paternelle, de dépression du post partum, des mères célibataires qui trinquent, de la politisation des mères, de l’allaitement et du biberon et bien plus encore.

    Je vous souhaite une très bonne écoute et sincèrement merci merci d’être toujours au rendez-vous.

    C’était Aurélia Blanc, journaliste pour le magazine Causette et autrice du livre “Tu seras une mère féministe!”

    Je suis Clémentine Sarlat votre hôte. Si vous cherchez un épisode, n’hésitez pas à aller faire un tour sur www.lamatrescence.fr pour trouver votre bonheur.

    Cet épisode a été produit par Mini Minois.

    A la semaine prochaine, prenez soin de vous. 

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Merci à HelloFresh de soutenir le podcast ! Profitez d’une réduction allant jusqu’à 90€ sur la commande de vos 4 premières Box avec le code MATRESCENCE ou en cliquant directement sur ce lien : https://www.hellofresh.fr/lamatrescence » 

    REDIFF en attendant que le podcast reprenne en octobre

    Cet épisode, vous me le demandez depuis longtemps ! Un épisode pour aborder la question du genre dans l’éducation.

    C’est un sacré morceau auquel Manuela Spinelli, chercheuse et cofondatrice de l’association Parents et Féministes, s’est attaquée.

    Manuela est professeure à l’Université de Rennes 2 et elle a co-écrit avec Amandine Hancewicz : Eduquer sans préjugés “pour une éducation non sexiste des filles et des garçons” paru aux éditions Latès.

    Le genre est un concept qui se démocratise de plus en plus. En 2021, il devient difficile de nier que cette donnée a un impact sur la façon dont on mène notre vie.

    Mais quand on devient parents, tout un tas de questionnements viennent se bousculer dans nos têtes.

    Déjà est-ce vraiment possible d’élever des enfants, en 2021, sans préjugés de genre ?

    Ensuite, qu’est-ce que les études nous disent sur la façon dont nos enfants perçoivent le féminin et le masculin ? Comment faire pour éduquer des garçons à prendre conscience de leur privilège et à être des alliés dès la petite enfance?

    Voilà entre autres les thèmes que cet épisode aborde. Mais on y évoque aussi, les jouets, les habits et l’impact que nous en tant que parents avons sur nos enfants face au monde extérieur!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Merci à HelloFresh de soutenir le podcast ! Profitez d’une réduction allant jusqu’à 90€ sur la commande de vos 4 premières Box avec le code MATRESCENCE ou en cliquant directement sur ce lien : https://www.hellofresh.fr/lamatrescence » 

    Cet épisode a été diffusé en février 2021 - En attendant ma reprise, je vous propose tous les vendredis un épisode à écouter à nouveau. A très vite

    Avez-vous déjà entendu parler de Burn-out parental?

    Si ce terme vous intrigue, vous êtes au bon endroit. 

    Le burnout parental est un syndrome qui touche les parents exposés à un stress parental chronique en l’absence de ressources suffisantes pour compenser et respirer.

    Depuis 2015, Isabelle Roskam et sa collègue Moïra Mi ko laj czak étudient ce phénomène au sein de l’université de Louvain en Belgique.

    Isabelle Roskam est Docteur en Sciences Psychologiques et Professeure en psychologie du développement.

    Elle est également chercheuse en burn-out parental et mère de 5 enfants.

    En France il n’existe pas de chiffres concernant le burnout parental, en revanche en Belgique on sait que cela touche 8% des parents.

    Alors qu’est-ce qu’un burn out parental? Comment se manifeste ce syndrome ? Arrive-t-on à s’en sortir ?

    Dans cet épisode, Isabelle revient sur des notions fondamentales, elle explique que ce sont les femmes qui sont le plus touchées par le burn out parental et plus intéressant encore, ce sont les parents qui appliquent une éducation à l’écoute de l’enfant qui en subissent le plus les conséquences… Autrement dit, c’est le serpent qui se mord la queue, puisque les parents touchés par le burn out peuvent devenir violents physiquement et psychologiquement à force d’être épuisés.

    L’épisode est passionnant et plein de ressources, n’hésitez pas à le partager.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Merci à HelloFresh de soutenir le podcast ! Profitez d’une réduction allant jusqu’à 90€ sur la commande de vos 4 premières Box avec le code MATRESCENCE ou en cliquant directement sur ce lien : https://www.hellofresh.fr/lamatrescence » 

    Le podcast reprend très vite, en attendant, je vous remets avec plaisir ce suberbe épisode avec Rafa, le compagnon d'Alison Cavaillé, la fondatrice de Tajinebanane. On y parle d'être beau-père.

    Episode diffusé initiallement en mai 2020

    Cela fait un moment que je m’interroge sur la place des beaux parents. Ceux qui n’ont pas encore connu la parentalité à travers leur propre expérience, mais ceux qui élèvent quand même des enfants.

    J’ai donc demandé à Raphaël Gillot Jouannet de me raconter comment il s’est senti quand il a accueilli Noam et Maali les deux enfants d’Alison quand ils se sont rencontrés.

    Raphaël est aujourd’hui papa d’un petit Lou, le 3e enfant d’Alison la fondatrice de TajineBanane.

    Raphaël et moi on se connait du rugby, ou en tout cas, j’ai toujours su qu’il était. 

    Ancien rugbyman rien ne le prédestinait dans sa façon de vivre à partager son quotidien avec 2 enfants du jour au lendemain. Et pourtant c’est ce qu’il a fait sans se poser de questions.

    Alors comment on gère cette nouvelle paternité, pas tout à fait à 100%, comment on élève les enfants d’un autre, comment on trouve sa place dans un trio mère enfant? Comment on vit son histoire d’amour avec la maman quand il y a déjà d’autres enfants? Est-ce que ça change quelque chose d’avoir ensuite son enfant à soi?

    Bref tellement de richesse dans cet épisode. Je vous laisse avec la bonne humeur XXL de Raphaël

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • Merci à HelloFresh de soutenir le podcast ! Profitez d’une réduction allant jusqu’à 90€ sur la commande de vos 4 premières Box avec le code MATRESCENCE ou en cliquant directement sur ce lien : https://www.hellofresh.fr/lamatrescence » 

    Hello !

    C'est la rentrée, pas encore totalement pour la Matrescence, mais j'ai pensé que cet épisode, paru en février 2021 était tout à fait approprié!

    Héloïse Junier docteure en psychologie de l'enfant aborde le thème de la transition maison, garde d’enfants.

    Que ce soit en crèche, chez la nounou ou à l’école, confier son enfant à une tierce personne peut souvent être délicat. Beaucoup d’angoisses, d’incompréhensions et de culpabilité sont ressentis par les parents.

    Dans cet épisode nous abordons, les questions qu’il faut poser aux professionnelles de la petite enfance lors de l’adaptation, comment réagir quand on a eu une mauvaise expérience lorsque l’on a confié son enfant, nous parlons des besoins de socialisations des enfants et surtout à partir de quels âges, nous évoquons les questions liés à la rentrée scolaire et aux apprentissages à l’école, mais aussi les déménagements, l’angoisse de la séparation et tout un tas d’autres questions!

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    On se retrouve courant septembre pour le début de la saison 5

    Si vous cherchez un épisode, n'hésitez pas à vous rendre sur le site www.lamatrescence.fr

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • REPLAY DE L'ETE

    UN NOUVEAU SITE EST EN LIGNE SI VOUS CHERCHEZ DE NOUVEAUX EPISODES : www.lamatrescence.fr

    C’est un aspect que je n’ai jamais abordé dans ce podcast : la motricité. Peut-être parce que je n’ai jamais été spécialement intéressée par ce sujet pour ma première fille, peut-être aussi parce qu’il faut ingérer tellement d’informations quand un bébé arrive dans nos vies que j’ai volontairement zappé cette partie!

    Mais maintenant que j’ai découvert ce monde, je le trouve fascinant.

    Les spécialistes de la motricité sont les psychomotricienn.es. Ce sont eux qui nous aident, nous aiguillent, interviennent parfois dans les écoles et tentent de nous réconcilier avec les gestes du quotidien.

    Pour les enfants, cette spécialité est très précieuse. Marion Leuger, est psychomotricienne sur la région de Toulouse et accompagne au quotidien des enfants et leurs familles.

    Dans cet épisode, je lui ai demandé de reprendre les bases, elle vous explique les réflexes archaïques, les étapes pour apprendre à marcher, les postures à éviter pour son bébé, la motricité libre et sa définition. Avec beaucoup de douceur, Marion apporte son regard de professionnelle pour parler des signes qui pourraient inquiéter les parents sur le développement.

    Et puis sur une note plus fun, on parle également des toboggans! Laissez vos enfants remonter les toboggans à l’envers, Marion vous explique pourquoi c’est important pour son développement.

    Si vous êtes jeunes parents et perdu sur l’éveil moteur, cet épisode est fait pour vous!

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

  • REPLAY DE L'ETE

    UN NOUVEAU SITE EST EN LIGNE SI VOUS CHERCHEZ DE NOUVEAUX EPISODES : www.lamatrescence.fr

    Et si on parlait diversification alimentaire?

    On passe tous par là en tant que parents, avec plus ou moins d’aisance.

    C’est pourtant une étape essentielle du développement de l’enfant.

    Parfois flippante, parfois drôle, parfois irritante, cette étape peut mettre à rude épreuve les compétences parentales!

    Que l’on soit pro purée et petits pots ou pro DME c’est à dire diversification mené par l’enfant, faut bien le dire, on va devoir lâcher prise!

    Manon Brzostek est orthophoniste, spécialiste de l’alimentation. Elle vous guide tout au long de l’épisode sur les essentiels à savoir, les petits trucs et astuces qui font la différence, pas pour réussir quoique ce soit, mais pour passer un bon moment autour du repas.

    Je vous souhaite une très bonne écoute

    Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.